Korg Triton Extreme 88
+
Korg Triton Extreme 88

Triton Extreme 88, Workstation de la marque Korg appartenant à la série Triton.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Korg Triton Extreme 88

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Note moyenne :5.0( 5/5 sur 4 avis )
 4 avis100 %
Rapport qualité/prix :Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Seith02/12/2015

L'avis de Seith"Toujours la "

Korg Triton Extreme 88
Pas la peine de re-détailler toutes les specs,c'est un triton avec une lampe et des EXB-en plus.
Un gros plus au niveau de l'étage sonore qui est d'excellente qualité.
La partie sampling est d'une philosophie différente des marques de sampleurs type akai ,e-mu et il faut un peu de travail pour adhérer au système korg mais après sa le fait.
Le processeur d'effet est bon ,5 inserts ,2 mfx et un EQ plus la possibilité d'activer la valve force (lampe) sur le master.
96 MO de ram en trois barrettes ,possible ,il m'a fallu sortir mon stock d'EDO du grenier pour en trouver des compatibles ,l’accès au slots est facile sa prends peu de temps pour tester des barrettes.
Excellente worstation et très puissant en mode programme et combi
avec un daw il reste un super synthè avec de gros bons sons bien dynamiques et chauds.
j’ai un m3 et eu un Kronos le triton ex88 est aussi bon que le m3
super bécane .j'ai failli le vendre et suite à un plantage d'ordinateur j'ai eu que lui pour jouer du coup je mesure que les vst sont loin d'être aussi musicaux,je le garde.....
Pour conclure je dirais qu’après des mois en tout vst j'ai été plutôt bluffé de la musicalité de cette machine ,j'ai même ressortis le M3 qui du coup n'est pas grave au dessus et même moins bon sur certains aspect notamment la patate en sortie ,certains presets sont identiques .
Musicalement ...
Jeff Kanji09/04/2015

L'avis de Jeff Kanji"L'aboutissement de la HI integrated KORG : le Triton ultime"

Korg Triton Extreme 88
J'utilise la bécane depuis trois mois maintenant (et tous les jours). Quand on a connu les Tritons, l'édition est des plus simples puisque l'arborescence reste la même. Le retour de l'écran tactile est un vrai plus (le Triton LE en était dépourvu). Le Triton Extrême représente un véritable aboutissement de dix années de développement qui a imposé le Triton comme la référence sur les scènes du monde entier. Combinant toutes les banques possibles d'origine (devant reprogrammer mes combis, je n'ai absolument pas peiné à retrouver les presets de mon LE, dans les banques J à M) plus quelques extensions appréciables, notamment ces émulations type Oberheim et ARP plutôt réussies même si les détracteurs de Korg trouveront toujours ça un peu tranchant et froid. Mais sans même parler de l'adjonction d'une lampe de préamp, le Triton Extreme marque de sacrés progrès avec un son plus chaud. Les pianos style Steinway avec une attaque soutenue sont épatants dans un mix ou en groupe. En solo, il aura toujours un peu de mal face à mon Kawai 9500PRO mais c'est du solide. Les sons synthétiques tirent plus clairement du côté de l'analo et on retrouve avec plaisir des sonorités issues du Polysix ou encore du MS20.

Il couple à une banque de sons gargantuesque, un multi-effet toujours efficace, notamment les reverbs et distos qui font un malheur sur les nappes et autres orgues (on retrouve une sacrée palette de sons CX3 disponibles), une édition toujours aussi intuitive (merci à l'écran tactile) et un accès aux contrôleurs facilité (quelle bonne idée d'avoir couplé à l'arpégiateur des contrôles directs sur la vélocité, le gate et le tempo).

Le seul hic c'est que s'il est théoriquement possible d'assigner un maximum de paramètres aux contrôleurs en temps réel, la flexibilité à ce niveau reste limitée en mode combi. Seul frein à l'enthousiasme que génère le clavier chez moi. Ah si, méfiez-vous aussi des footswitchs que vous raccordez, le pédalier de mon Kawai bloquant l'édition de certains paramètres, obligeant à redémarrer la machine, voire mettant parfois la zone lors d'un changement de preset. Pas de souci en revanche avec les pédales basiques de Yamaha, on retrouve les réglages de polarité habituels. Je regrette aussi que Korg n'ait toujours pas permis de rechercher un son sans coupure du précédent (en live ce serait pourtant pratique mais ce n'est a priori pas forcément le rôle d'une workstation), option que seul Kurzweil a su incorporer aux fameux k2500 et 2600.

Outre son look bleuté qui l'identifie presque aussi vite que l'argent de son aîné, la machine est d'une fiabilité et d'une flexibilité exemplaires qui marquent un aboutissement pour KORG. Pas étonnant que les TR (nouvelles version du LE) et autres Krome ne soient du coup pas aussi séduisants (à part pour le prix) étant donnés qu'ils n'apportent rien de neuf.

Pour moi, LA workstation ultime de chez Korg qui tient la dragée haute à ses équivalents Yamaha et Kurzweil. Ne parlons pas de Roland dont le Fantom n'est clairement pas à la hauteur ni de la concurrence, ni de la réputation de la marque. L'Oasys et le Kronos montrent l'avenir en revanche, signant sans doute la fin des workstations dites classiques à mode de synthèse unique.
remi180215/05/2006

L'avis de remi1802

Korg Triton Extreme 88
Très bon toucher de clavier (R.H.2, réponse plus lourde dans les graves que dans les aigus)
Côté controleurs, il est très bien fourni: joystick de pitch bend et modulation à la Korg (très pratique à prendre en main), un controleur à ruban, deux boutons switch. Grand écran tactile, 4 potars assignables temps réel + 3 potars arpéggiateur.
EXTREMEment bien fourni côté connectique (je m'attarde pas là dessus), 3 entrées pédales (damper, switch, expression), MIDI bien sur ...
Deux prises U.S.B. type A et B avec drivers pour Windows et Mac.

UTILISATION

Utilisation très simple, c'est mon premier Triton et je ne m'attendais pas à une facilité d'utilisation pareille, il faut dire que l'écran tactile arrange bien les choses.
Il est normalement fourni avec le tutoriel D.V.D. .

SONORITÉS

Bon ben les sonorités, alors la, il est en est rempli, le Triton EXTREME, c'est 160 Mo de formes d'ondes avec 120 notes de polyphonie, il reprend tous les sons du Triton STUDIO plus tous les sons des cartes Trance Attack, Orchestral Collection, et Vintage Archives plus un best-of des autres cartes. Possibilité d'ajouter 5 effets d'insertion et 2 effets master plus bien sur LA LAMPE qui rajoute de la chaleur aux sons.
Je les trouve très beau, il est au top pour les sons électroniques, mais il s'en sort plutôt bien aussi sur l'acoustique.

En mode Combi c'est terrible

AVIS GLOBAL

Evidemment je n'ai pas pu tout traiter dans cet avis tellement ce clavier est rempli de possibilités.
J'ai longtemps hésité avant de le choisir, on dit partout que les sons acoustiques sont pas supers, qu'il est orienté électro ...
Le meilleur moyen de vous en faire une idée est d'aller l'essayer, c'est quand même un investissement important.
Pour ma part, je trouve qu'on a vraiment le choix dans les Combis et pas qu'en électro (certaines avec des sons acoustiques et orchestraux sont superbes).
Très bon investissement.
Yannthekeys09/06/2005

L'avis de Yannthekeys

Korg Triton Extreme 88
Clavier 88 touches. Toucher lourd Real Hammer 2
Ruban tactile, joystick (bend modulation en Y )et
Usb maitre et esclave, 3 pédales, 3 midi, spdif optique en Tos link, 6 sorties séparées, 2 entrées sampleur
Valve force type 12au7
160 mo de sons dont exb 5-6-7-8 en entier
120 voices de polyphonie

L'usb est nickel. Je lui ai adjoint un HUb 4 ports sur lequel je branche un CDRW iomega un disque dur 80go externe et 2 lampes usb

Mention spéciale pour le toucher. Je suis trés difficile à ce sujet, auparavant j'ai eu toute la série P de Yamaha avec le P80, P90, P200 et P120s. J'adorais la graded hammer. J'appréhendais e toucher du triton, mais là je ne suis pas déçu !!! A peine moins ferme que le yamaha, cela me permets d'exécuter sans problèmes des parties rapides.

UTILISATION

Super simple à configurer ( j'avais le premier triton )
Edition des sons completes. On a d'ailleurs parfois tendance à abuser du valve force !!!
Manuel complet mais un peu laborieux

SONORITÉS

Les sons sont plus polyvalent qu'avec le premier triton, on a à dispo une palette énorme. Au pire si un son manque : cd akai et hop dans le lecteur, on le charge et c'est parti. J'avais n son Roland que j'adorais, le d50 stack. J'ai acheté un cd de samples du jv2080 et maintenant il est dans le triton. En plus je le booste avec les effets internes et la lampe.

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis trois semaines et globalement j'en suis satisfait.