Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Agrandir
Forums thématiques
Ze Concours !

Sujet Tremplin Fallenfest -> Passez votre chemin

  • 33 réponses
  • 26 participants
  • 19 967 vues
  • 25 followers
1 Tremplin Fallenfest -> Passez votre chemin

Bonjour à tous les zicos,

Un petit message rapide pour vous mettre en garde contre Fallenfest et son esprit soit disant au service de la musique et des artistes émergents :non:.

Pour ceux qui ne connaissent pas, en bref, Fallenfest est une entreprise montée par le patron du Capitol Studio qui, n'arrivant plus à joindre les 2 bouts de par l'intérêt des artistes pour les homes studio, décide de monter un tremplin rock.

La recette est fructueuse :aime:: 400 groupes par saison, à raison de 2 saisons par an, s'affrontent sur la scène du Capitol studio pour au final se retrouver, peut être, l'heureux élu du grand cadeau : 12 jours d'enregistrement dans un joli studio où de grandes stars sont maintes fois passées.

Comment ça marche ? Et bien, chaque groupe essaie de vendre des billets en prévente à ses amis. Plus le groupe en vend, plus il est susceptible de poursuivre l'aventure (en effet, le vote se fait au nombre de doigts levés au cours des premières étapes du tremplin), et gagner des petits cadeaux comme l'enregistrement de son live, en attendant bien sûr le cadeau suprême, du reste fortement convoité.

Le prix d'une prévente est de 10 euros, 800 groupes par an, je vous laisse faire le calcul, c'est juteux ...!
Mais ce n'est pas tout ! Le tremplin se déroulant en 4 phases, pour chacune d'entre elles, les groupes essaient de ramener le maximum de monde. Autrement dit, l'entreprise gagne beaucoup, beaucoup, beaucoup d'argent. Si seulement celle-ci avait sincèrement pour objectif, comme elle le prétend, d'aider du mieux possible les talents émergents dans leur démarche de professionnalisation...

Notre témoignage est le suivant : Nous avons participé au 1er tour du Fallenfest, nous avons vendu 23 préventes (soit 230 euros directement dans les caisses du Capitol Studio). Il nous manquait ce soir là 2 préventes pour bénéficier de l'enregistrement du live. Respectant les termes de la feuille de route remise au groupe à l'inscription, nous avons fait savoir que nous souhaitions l'enregistrement, dès le lendemain. Mais l'enregistrement avait déjà été effacé. Sympa ! Nous qui nous faisions une joie de disposer d'un support propre pour aller démarcher les bars de la capitale !

Ajoutez à cela que les employés de cette jolie entreprise sont loin d'être sympathiques (notamment celui qui s'occupe de la compta, bizarrement), que ceux qui faisaient les balances le soir de notre concert étaient des stagiaires (qui font peut être du très bon boulot quoique j'ai lu des posts pas contents à ce sujet) donc pas cher pour l'entreprise, qu'ils vous faut ramener, si vous êtes batteur, votre caisse claire et vos cymbales, et que, je crois que c'est le plus important, votre progression jusqu'au 3e tour (car au 4e, il y a un jury en plus du vote du public donc moins partial, enfin, a priori...) repose surtout sur le nombre d'amis qui sont prêts à payer 10 euros chaque soir pour venir vous voir...Vous l'aurez compris, votre progression dans l'aventure n'est pas proportionnelle à votre talent, mais proportionnelle à la taille de votre porte monnaie et celui de vos amis.

Alors, un conseil :clin:: passer votre chemin et aller vous éclater ailleurs, à la rencontre d'un vrai public et pas du votre ou de celui d'un autre groupe qui partage l'affiche à vos côtés.

2
Idem pour Emergenza, exactement le même combat. Lamentable.
3
Bien sur, on pourra épiloguer longuement sur l'aspect financier et les dérives "artistiques" de ces tremplins. Evidemment, il n'y a rien de  totalement philantropique dans la démarche. Nous, nous avons fait les 2 tremplins pour voir. emergenza qui nous a permis de jouer au gibus (un club mythique) et fallenfest. L'avantage de ces tremplins, c'est qu'il y a du bon matos et des bons ingés son (fallenfest) et que tu peux jouer sur des scènes sympa avec un super son (trabendo). Bien pour un groupe amateur, débutant, quand tu n'as pas trop de matos (sono) et que tu fait peu de concerts. Après bien sur, il faut faire abstraction de tout le folklore, les entrées (plus tu ramenes de monde plus tu as la chance de passer des tours), les votes, les cadeaux... et tu passes une bonne soirée. 

Sur, nous nous sommes des vieux amateurs, alors on nous la fait pas mais pour de jeunes groupes qui seraient tout de meme tentés par ces tremplins, je leur recommande fallenfest (pas d'inscription a payer) plutot qu' emergenza (qui vous prennent vraiment pour des débiles et des pompes a fric).

ps: vous pouvez aussi jouer dans les bars...c 'est gratuit!

[ Dernière édition du message le 09/01/2010 à 00:17:33 ]

4
Salut, oui il faut faire des préventes pour s'assurer un passage sur les tours suivants, mais ce n'est pas forcement vrai.

Ce vendredi nous sommes plusieurs groupes à avoir passer le premier tour et certains n'avaient fait que quelques préventes (pas assez pour être sur de passer au second tour rien qu'avec les votes des personnes ramenées pour ce groupe)

Pour ma part j'ai trouver la qualité de ce tremplin excellente, une bonne orga super sympa, des ingé sons très efficaces, très pro et un son tout simplement nickel, et tout ca pour quoi? Zero tunes de notre part.

Oui ils se font de la tune (ou pas, vu le nombre de personnes dans le staff) mais il faut se poser la bonne question, pourquoi faisont nous le fallenfest?
Tout simplement pour faire des concerts, s'éclater sur scene et essayer de toucher un public autre que nos amis.
Tout les éléments sont réunis dans le fallenfest et pour ma part j'en suis vraiment très content.

Même si nous ne passons pas en demi finale ou en finale notre objectif sera la: prendre son pied sur scene, nous faire découvrir aux autres et prendre des contacts, la est tout l'interet du fallenfest.

Ceux qui ne sont pas content n'ont qu'a organiser leur propre festival gratos et ils verront eux meme que ca demande enormement de staff et d'investissement.

Alors je dis oui au fallenfest qui fournit toute une infrastructure que vous ne trouverez pas ailleurs, du moins sans payer.

Encore merci à tout le staff.

Emilien, Guitariste de Lhurgoyf
5

Salut à tous! On vient de passer le premier tour Fallenfest qu'on a remporté. On n'a pas forcément ramené des tonnes d'amis (une vingtaine, normal quand on est 4 dans le groupe) mais voilà on a dû faire un bon concert et on a récupéré les votes de personnes qui n'étaient pas venues spécialement pour nous.
Je tiens à dire que si on a pu faire un bon concert c'est surtout grâce à l'équipe technique : le son, les lumières, la machine à fumée et.. leur bon esprit. Les balances se sont déroulées nickel avec prise en compte de nos différents avis,  on ne leur a rien donné comme consigne, ils ne connaissaient même pas les morceaux, et pendant le concert ils nous ont mis en valeur comme des stars !! Ils ont ont accompagné tout du long en appuyant l'intensité et l'émotion de nos compos avec des effets dans le chant par endroits, du noir complet au feu d'artifice de lumière... on était vraiment dans une grande salle de concert :-) ils ont fait un travail incroyable on ne s'attendait pas du tout à ça.
Si tu ajoutes à cela le son amplifié de la batterie (pas juste la grosse caisse.. tous les instruments) et le gros son général que ça envoie... je ne connais pas beaucoup d'endroits dans lesquels tu peux faire une de tes premières scènes dans ces conditions. 
Allez y sans à priori, amenez vos amis parce qu'il faut bien que chacun y trouve son compte et surtout faites un bon concert, donnez vous à fond, filmez vous pour voir ce que ça donne et progresser, bref faites vous plaisir!

6
Yop =)
Je suis complètement en désaccord avec l'article d'Onde 3, premièrement, si tu ne veux pas jouer devant ton public et le public du groupe avec qui tu partages l'affiche, je te pose une question : devant qui compte tu jouer? Les gérants? facepalm
Il n'y a pas de "vrai" ou de "faux" public, tout dépend si vous assurez sur scène et que vous réussissez à mettre de l'ambiance.
Okay, 10€ ça représente 2 paquets de clopes, un Mc Do, 2 grecs, une bouteille de vodka premium, mais combien coutent les concerts de grands artistes dans les mêmes salles? Plus du double.
En ce qui concerne le monde, on n'a pas ramené 40 000 personnes non plus, et on a été jusqu'en demi-finale. Les gens du Fallenfest sont aimables et humains, tout simplement. Il sont à l'écoute pour la moindre chose. Niveau son, ça a été parfait.
Jusqu'à présent qui propose des concerts à La Boule Noire, au Trabendo, à la Cigale? (à part si papa/maman bossent chez Warner).
Dans ces salles, il y a un prix de location, tout ça n'est pas gratuit, plus le matos pour le son et tout ce qui va avec, alors oui, ça doit rapporter, mais il faut payer tous les frais qu'ils mettent en place pour les artistes.
Le mieux, c'est que tout ça est gratuit.
J'ai trouvé qu'un seul défaut : on n'avait pas de sandwich pour les personnes du groupe.
Cordialement.

Pierre

www.myspace.com/lifelessrules
7
Citation :
Le mieux, c'est que tout ça est gratuit.
J'ai trouvé qu'un seul défaut : on n'avait pas de sandwich pour les personnes du groupe.

hallucinant! dans un univers parallèle, une autre dimension, ou je ne sais où, les artistes sont payé pour faire ce travail (comme les techniciens et les boites de loc de matos, les magasins de musique), même si c'est un "travail" infiniment plus plaisant qu'une chaine goodyear, ils ne remercient pas de ne pas payer pour jouer...

www.lesousmarin.net

8

Derrière l’étiquette Fallenfest, il y a Capitol Studios Paris qui comme son nom ne l’indique pas est situé à St Ouen à côté d’un immeuble insalubre. Ces studios sont des studios de mastering et d’enregistrement qui ont subit la désaffection des maisons de disques et labels. La crise du disque n’aidant pas, on comprend l’intérêt de ces loueurs d’espace et prestataires de service pour faire rentrer le manque à gagner : le Fallenfest est né.

Avec Fallenfest, nous sommes au cœur du cynisme du milieu musical né d’abord dans les maisons de disques et qui s’étend désormais au milieu du spectacle vivant.

L’idée étant de surfer sur une donnée prophétisée par Andy Warhol: tout le monde aura son quart d’heure de gloire et de rajouter ou est prêt à la mesure de ces moyens à se payer ses minutes de gloire.

Cela se traduit par un calcul sur le volume, la quantité au détriment de la découverte, l’accompagnement, la qualité artistique.

Au final, nous avons le cas général : le parcours des groupes dépend uniquement de leur capacité à faire payer leur public. Pour preuve la typologie du public : des lycéens pour les groupes de teenage rock et les familles des musiciens soit en sommes des personnes déjà conquise et pas de nouveaux champs. Pas de diffusion de leur art, pas de communication ni de promo hormis celle que les groupes pourront faire, pas d’encadrement ou de direction artistique en somme de l’abattage pour cette « Nouvelle star du pauvre » ; pas d’éthique et une belle histoire marketée et vendue qui colle bien à l’époque et à l’attirance vers la starification formatée.

Pour les autres groupes, Fallenfest est dans la liste des tremplins comme Emerganza ou les dispositifs locaux.

Les groupes amateurs se retrouvent dans des studios désuets, dépassés et rêve de jouer dans des salles où ils ont vu leurs idoles musicales : l’illusion se paiera en prévente et durera le temps de 2 ou 3 concerts.

Le comble du cynisme est atteint lorsqu’on comprend que l’équipe semble aussi bercée de ces illusions. Ils sont très jeunes, de bonne foie,  généralement stagiaires pour la technique et non professionnels dans la culture ou dans le spectacle vivant : une main d’œuvre corvéable qui ne se plaindra pas puisqu’elle réalise un rêve de papier mâché. Pendant ce temps, la direction, elle, en caresse un tout autre à l’instar de son grand frêre Emerganza : franchiser le système pour le vendre à qui voudra sans avoir à en gérer le déroulement. Nos exploitants de studios se font alors VRP, les masques tombent. Dans leur aigreur ces passionnés d’hier ont tourné le dos à la musique mais s’en défendent car il faut donner le change pour que leur ruse tienne. A la manière des ex babas devenus ultra capitaliste, ils conservent l’habit mais ont troqué leurs idéaux artistiques par avidité. D’ailleurs et c’est l’ultime constat d’échec de ce type de tremplin, les groupes émergents qui se professionnalisent restent très discret sur leur passage et les professionnels de la musique n’y accorde aucune crédibilité.

9

Ils ont trouvé le bon argument, la possibilité de te faire jouer dans de belle salle alors que tu n'en a pas forcément le niveau ou du moins la notoriété.

J'ai fait emergenza il y quelques années maintenant, et franchement les mecs etaient vrt pourris, l'inge son en avait rien à faire (apres ce n'est pas que emergenza, dans plein de concert l'inge en avait rien à foutre de moi ou nous). MAis quand tu as 16ans  que tu joue au new morning et à l'lysee montmartre, ca te reste gravé (tout comme le trabendo pour ceux qui font fallenfest et boule noir et autre).

Le probleme a mon avis c'est que les organisateurs se disent trop cela, genre "attend deja que tu joue dans une belle salle ferme ta bouche", et ils sont deagreable et toi petit con deja content d'etre là tu te tais.

Cela n'offre rien d'autre que deux trois concert sympa, n'esperez pas avoir moult cadeaux et opportunité de fou. Et la "grandeur" des salles ne devraient pas rendre les organisateur si arrogant pourris et méprisant, je pense que tout pourrait bien se passer, et que les bonnes salles ne justifie pas un certain traitement.

Apres pour le public, il y a une logique, tu as souvent peu de public qui paierait pour voir un groupe pas connu, donc il faut ramener ces potes, c'est encore le cas aujourd'hui alors que je fais plus ces festivals.

"En rêve j'ai plus de cran"  www.parnell.fr

10

Alerte troll anonyme : Meloyelo envoie le même post délétère partout... peut-être pour Emergenza ?