vikos 27/11/2018

Two Notes Audio Engineering Torpedo Captor : l'avis de vikos

« La loadbox couteau suisse par excellence »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Je ne reviens pas sur les spécificités technique de ce Captor dont le champs d'action est assez étendu. Je vais essayer de retranscrire un avis pratique après plus d'un an d'utilisation.

Pour commencer le boitier en lui même : beau et solide, la qualité de fabrication est bien là. Peu être un peu plus volumineux que ce à quoi je m'attendais, mais une nécessité difficilement plus compressible devant le fonction de loadbox. Les connectiques sont lisibles et fiables, n'ont pas bougée malgré une utilisation intensive et beaucoup de mobilité de la boite.

De mon côté, j'en ai deux utilisations principales et qui m'ont fait choisir ce boitier :

- l'atténuateur. Moins 20dB, permet de pousser ses lampes sans faire exploser la maison. Bête et méchant, on branche, pas de choix de l’atténuation, et ça marche. Quel plaisir de retrouver un peu de dynamique dans le réglage d'un HotRod, ou de pouvoir faire cracher les lampes sur la disto de mon Rectoverb 25 de chez Mesa Boogie. Le son est préservé malgré une très légère perte dans les aiguës à compenser avec l'égalisation de l'ampli, rien de rédhibitoire en tout cas. En plus pas besoin de le brancher sur le secteur, c'est donc hyper adaptable. Sa taille permet de tenir sur ma tête Recto Verb 25 même si c'est limite.
Est devenu indispensable au quotidien, merci Two Notes.
J'utilise avec mes amplis guitare mais aussi mon ampli basse.

- Boitier DI et simulateur de baffle : il s'agit donc de repiquer ma tête dans la sono lors d'un live. Pas besoin de passer forcément par l’atténuateur vu qu'il existe un canal Thru, je laisse les baffles branchées (aucune différence dans le son ou le volume) et c'est parti pour un réglage aux petits oignons avec la sono. Il existe un volume output qui permet de faire des réglages très fin entre l'ampli sur scène et ce qui part dans la sono. En gros remplace mon SM57 et son pieds, gain d'espace appréciable zéro aléa pendant le live. La simulation de cab intégrée, non modifiable, est très correcte pour cette utilisation. Encore une fois pas besoin de câble d’alimentation, alimentée automatiquement si 48volt sur la table de mixage.
Ça fonctionne au top, et me donne le sourire à chaque installation live par la simplicité et le côté pratique.

Ces deux fonction sont donc remplies parfaitement et font du Captor un outil formidable, utilisé au quotidien.

Les points à discuter, vu la taille et le prix on a des choses en moins qu'avec un produit plus cher et imposant :
- il faut choisir l'impédance à l'achat : 4, 8 ou 16 Ohms. Si plusieurs installations, il faut acheter plusieurs captor (ce qui est mon cas) et fait donc monter le prix global.
- pas le choix dans l'atténuation. Moins 20dB et puis c'est tout. Largement suffisant pour faire chauffer les lampes, mais tout de même.
- pas le choix pour la simulation de cab. Elle marche bien en live et je n’utilise pas la fonction studio, mais à noter qu'elle n'est pas dingue non plus et j'aurai aimé pouvoir charger directement une simulation achetée via WOS

Donc en gros : superbe outil, bien mesurer avant l'utilisation que vous en ferez, car si c'est un vrai couteau suisse tout est pré réglé sans possibilité d'agir dessus, à la fois simple mais peut être frustrant en fonction de vos attente.