Seed Barrette 05/10/2017

Elektron Digitakt : l'avis de Seed Barrette

« Une groovebox aux petits oignons!!! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Style de musique: électronique, trip hop, Dub
Contexte: Home studio, pour l'instant seule car ça fait un mois que je l'ai et que je préfère bien l'explorer avant mais je compte l'utiliser en duo avec une DSI Tempest. Bien qu'elle puisse se satisfaire à elle même et faire des morceaux entiers sans problème, je pense qu'elle fera un merveilleux duo avec la Tempest car elles sont très complémentaires. Je mettrai à jour cet avis concernant ce point notement dans quelques mois.

Construction: semble solide, avec un boitier tout en métal qui inspire confiance. Les potards semblent solides même s'ils ont un peu de jeu (très peu en fait), ils sont agréables au toucher et réagissent très bien avec une réponse intelligente en fonction de la vitesse à laquelle on les tourne. Si on tourne doucement on modifie les valeurs de façon très précise, si l'on tourne plus vite on atteind des valeurs plus éloignées très rapidement. Un petit coup de main à prendre mais c'est un détail qui facilite grandement l'édition des paramètres et le jeu live. Les boutons sont aussi très agréables et rétro-éclairés permettant de s'y retrouver dans dans ambiances de faible luminosité très facilement. L'écran de bonne taille et illuminé en jaune est super agréable et très lisible. Il est clair et les infos affichées sont super explicites.
Mon seul petit regret sur la construction est le fait que les pads non sensibles à la vélocité sont dans la même matière que les boutons et sont assez bruyants. Du coup ce ne sont pas vraiment des pads, plutôt des boutons et si le fait qu'ils soient non sensibles à la vélocité ne me dérange pas (bien que je soit percussionniste) le bruit quand à lui peut être génant pour l'entourage.

Le séquenceur: c'est le point fort de cette machine, il est tout simplement excellent,une merveille d'ergonomie et de puissance combinée. C'est le gros point fort des machines Elektron. Ca faisait des années que je m'en révais un et c'est un réel bonheur de travailler avec de tels outils. J'ai eu une MPC 1000, une 500, une electribe 2014 et je possède une Tempest. Le séquenceur de la Digitakt est loin, très loin devant en terme de capacités et de simplicité à programmer. C'est tout simplement jouissif de jouer avec. Je n'ai à ce jour jamais ouvert le mode d'emploi. Bon j'avais visionné quelques tutos sur youtube avant de l'acheter et à un ou deux détail près(surtout les questions de config midi avec la tempest), une fois la machine en main je n'ai jamais eu à me demander comment faire ceci ou celà tellement tout est évident. Toutes les fonctions sont affichées sur les boutons et les fonctions accessibles via la touche fonction(shift) sont sérigraphiées, du coup c'est limpide,clair comme de l'eau de roche. La prise en main est immédiate, le fun aussi!!!!
Un petit mot sur les capacités hors norme de ce séquenceur: On peut sur chacun des 64 pas d'une séquence modifier la totalité des paramètres d'une track en commençant par le sample assigné à la track, ses points de lecture et de bouclage, le tune, la longueur du trig, tous les paramètres du filtre et de son enveloppe, tous les paramètres liés à l'ampli et à son attaque plus les dosages de la réverbe, du delay et de l'overdrive, plus tous les paramètres du LFO. Multipliez ça par 8 pistes audio plus 8 pistes midi (pour controler vos machines hardware ou vos vst) et on obtient un petit bijou de programmation et de sound design. L'autre point fort de la DT est le mode control all qui permet de modifier tous les paramètres des pistes audios en même temps: un atout énorme pour le jeu live ou pour complètement destructurer un pattern et le transformer en quelque chose de radicalement différent, sachant que l'on peut revenir au pattern de départ instantanément en appuyant simultanément sur deux boutons. Génial!!!!
Pour rectifier l'avis ci-dessous, il n'est absolument pas nécessaire d'utiliser l'ordi pour importer ses samples puisque la DT dispose d'une entrée stéréo en double jack, il suffit donc d'y brancher un micro, un instrument pourvu d'une sortie jack, son téléphone portable bref tout ce qui peut se brancher en jack pour sampler à la volée. C'est super simple et efficace.

Le son: les samples fournis avec sont de bonne facture et couvrent pas mal de besoins en terme de drums et de synthé mais bien sur l'intérêt est de faire joujou avec ses propres samples. On peut tout à fait faire des morceaux entiers avec les seuls samples fournis et on peut tout aussi bien faire des morceaux complets avec 3 ou 4 sons, c'est d'ailleurs ce que j'ai fait sur un morceau: j'ai samplé trois sons de drums beatbox et un tout petit passage vocal, durée du sample moins de trente secondes et j'ai fait un morceau entier avec. Tout simplement génial. Je trouve la réverbe, le délay et l'overdrive très bon et très utiles pour donner de la patatte et de l'espace au son.
Je trouve le son très bon mais s'il est tout à fait possible de faire des lignes mélodiques avec la DT son vrai point fort c'est les ambiences, les textures sonores et bien entendu les parties rythmiques. Pour les lignes mélodiques et dans mon optique de jeu je pense utiliser la Tempest en mode synhé mono x6 et faire le reste c'àd les parties rythmiques et ambiences avec la DT.

Les choses que j'apprécie le plus:

la facilité de prise en main, c'est immédiat et simplissime et malgrés tout extrèmement puissant. Bien plus que toute les machines que j'ai possédées. Elle fera le bonheur des néophytes autant que celui des sounds designers les plus calés.

les p-locks, les conditionals trigs et le micro timing qui permet de caler son jeu extrèmement rapidement

sa puissance qui en fait un outil de sound design génial et une groovebox très ludique

le logiciel de transfert des samples, simplissime comme la DT, il suffit de glisser déposer son sample dans la fenêtre du logiciel et le transfert s'effectue en quelques secondes.

La solidité de la machine et son look, je la trouve superbe dans sa robe noire et son côté compact est un atout dans les environnements confinés.

le rapport qualité/prix que je trouve très bon. Enfin une machine Elektron abordable et malgrès tout surpuissante

l'overbrige (s'il fonctionne correctement) qui permettra d'utiliser la DT comme un VST dans une DAW et surtout qui permettra l'export des pistes audios en pistes séparées dans le DAW afin de mixer le tout un peu plus confortablement et surtout d'ajouter des FX indépendents...


Ce que j'aime le moins:

en réalité pas grand chose à part le fait que ce ne soit pas de "vrai" pads mais l'édition de la vélocité est tellement facile que ce n'est pas vraiment un défaut

le bruit des pads même si là encore moi ça ne me gène pas vraiment, voire pas du tout pour l'instant ça peut être un inconvénient pour d'autres. Le fait aussi qu'isl soient non sensibles à la vélocité, un petit moins pour le finger drumming.

l'abscence d'un vrai mode song que l'on puisse enregistrer avec le pattern. En l'état on peut chainer les patterns très facilement d'ailleurs mais le chain pattern boucle obligatoirement et n'est pas rappelé avec la morceau, il faut donc le reprogrammer à chaque fois que l'on lance le projet. Ca pourrait être effectué lors d'une MAJ


Pour terminer voici deu morceau fait entièrement avec la DT sans post traitement:




edit du 12 12 2017:

L'utilisation en midi est pour l'instant loin d'être parfaite, j'ai acquis récement un proteus 2000 que je pilote à partir de la DT. c'est génial, ça fonctionne très bien et les possibilités du séquenceurs de la DT sont géniales pour piloter un expandeur. Par contre la DT freeze régulièrement, voire assez souvent. C'est assez pénible car quand ça arrive il n'y a rien d'autre à faire (en tout cas j'ai pas trouvé) que d'éteindre la DT et la rallumer. Heureusement, le dernier projet en cours reste en mémoire et ce même si l'on ne l'a pas enregistré. Du coup pour une phase de compos c'est pénible mais pas rédhibitoire, pour du live c'est autrement plus périlleux même si j'ai constaté qu'en lecture de projet, sans rien toucher ça ne freeze pas. J'espère fortement que cela sera corrigé dans les futures MAJ.

Autre regret, en mode synthé si l'on joue une note, qu'on la garde appuyée et que dans le même temps on joue brièvement une seconde note, quand on relache la seconde note, même si la première reste appuyée elle est coupée dès que la seconde est pressée, ce qui est fort dommage car c'est quelque chose que je fais beaucoup dans un jeu solo et là c'est impossible.

Autre regret, pas de fonction loupe dans la page source quand on visualise le sample, ce qui rend l'édition des points de bouclage assez difficile sur des samples longs alors que cette fonction est présente dans la page monitoring du mode sampling. J'en profite pour préciser que si la réponse des potards est intelligente comme je l'explique plus haut, il est quand même, l'édition fine est rendue difficile par le fait que même en bougeant très lentement le potard la réponse est assez rapide. Du coup quand on bouge le paramètre Tune par mégarde (ça m'est arrivé une paire de fois...) on se fait un peu ch... pour le remettre à zéro.

Dernier regret, les pistes midi ne peuvent controler les pistes audios de la DT, ce qui est dommage car ça permettrait de disposer de plus de LFO et donc d'étoffer un peu niveau programmation. Il existe une astuce qui permet en partie de contourner cela, en branchant un cable midi entre le in et le out de la DT mais comme décrit plus haut, la machine freeze assez rapidement.

Ces quelques constats n'ont pas entamé mon enthousiasme par rapport à la DT qui est une merveilleuse machine et probablement l'un de mes meilleurs achats. D'autant plus que tout ce que j'ai décrit peut être arrangé via des MAJ, ce que j'espère fortement. Quoiqu'il en soit, en l'état la DT est une superbe groovebox, tout à fait capable de faire des morceaux entiers toute seule et tout à fait capable de piloter synthés et expandeurs en leur faisant bénéficier de son séquenceur surpuissant. Si Elektron pouvait nous ressortir quelque chose comme la monomachine dans ce format et avec les nouveautés de ce séquenceur je me jetterai dessus illico presto.


édit du 18 02 2018:
A ce jour toujours pas d'overbridge mais les dernières mises à jour ont corrigésquelques défauts, à savoir la stabilité en midi qui est meilleure, toujours pas parfaite mais quend même bien meilleure, la réponse des potards qui étaient trop rapides à mon goût et qui la devient juste parfaite, exactement ce qu'il faut pour des automations de paramêtres. D'ailleurs ce dernier point a aussi été corrigé, auparavant les automations affectaient l'enveloppe d'amplitude et coupaient le son au pas suivant, impossible donc de faire des automations, juste des p-locks. Aujourd'hui c'est possible et là, il ne manque plus grand chose. Autre point positif, on peut dorénavent affecter un numéro de piste midi pour des automations des FX (delays et reverbe).
Du coup je poste un autre son qui utilise ces dernières améliorations, à savoir automations des paramètres des pistes audio et utilisations des pistes midi de la DT pour rajouter un LFO à une piste audio et faire des automations sur la reverbe et le delay:

Voilà, ne manque plus que l'overbridge mais la DT a déjà tout d'une grande et peut largement s'auto suffire. C'est une groovebox extrèmement puissante malgrès son aparente simplicité et la "pauvreté" tout aussi aparente des paramètres de synthèse. Ne sous estimez pas cette machine elle en a sous le capot!!!!