Behringer Ultragain Digital ADA8200
+
Behringer Ultragain Digital ADA8200

Ultragain Digital ADA8200, Convertisseur A/N N/A de la marque Behringer appartenant à la série Ultragain.

Carl Co 24/02/2018

Behringer Ultragain Digital ADA8200 : l'avis de Carl Co

« Nickel pour moi! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
J'ai acheté ce préampli pour compléter le nombre d'entrées de mon home-studio.
Ma config est la suivante : une vieille carte Motu Traveler Mk1, un Presonus FP10 dont j'utilise 4 entrées réinjectées dans les entrées line de ma Traveler, et donc ce behringer ADA8200 dont j'utilise les 8 entrées réinjectées via l'ADAT dans la traveler qui est donc Master pour l'horloge.
Ce qui me fait un total de 4 (traveler) + 4 (presonus) + 8 (Behringer) soit 16 entées.
Bien sûr tout ça reste du matériel de humble niveau mais pour la qualité acoustique de mon home studio, utiliser du haut de gamme n'aurait pas de sens - si ce n'est une vague amélioration d'une matière sonore assez pauvre acoustiquement.
J'ai eu peur au début car, avec Windows 10 je peinais à configurer le taux d’échantillonnage entre les deux, les drivers ayant du mal à s'imposer dans un système d'exploitation beaucoup plus récent. Mais à force de tripatouillage j'y suis parvenu.
Je reconnais ne pas me servir des 16 entrées en même temps, mais c'était surtout pour avoir le confort de ne pas avoir à débrancher le tom basse pour y mettre un autre instrument etc... Donc là tout est pluggé et ne bouge plus.
Je n'ai pas fait de comparaison direct, mais je trouve la qualité des préamps de la Behringer vraiment honorable. Le son n'est pas d'un gras incroyable mais ça a le mérite d'être transparent, en tout cas à mes oreilles.
J'aime aussi le côté basique de la chose : gain et phantom power, basta. Certains se plaignent que l'alim fantome ne soit pas individuelle pour chaque entrée, moi ça ne me dérange pas car j'ai ça sur la Motu et en partie sur la Presonus donc c'est vrai que je ne l'utilise pas sur la Behringer.
J'aime aussi la clarté du paramètrage de la sync : ADAT, externe, 44100 ou 48000
Et puis plus anecdotique, je le trouve joli bien qu'assez sobre.
Je regrette un peu que les entrées soient en façade, comme dans mon cas, je ne compte pas (enfin plus :-D ) brancher et débrancher les XLR, ça gêne un peu la lisibilité des diodes de gain/clip, mais bon ça n'est pas un drame, loin de là.
On m'avait donné la Motu, j'avais acheté la Presonus une petite cinquantaine d'euros (d'occasion) de mémoire, et j'ai acheté la Behringer une centaine d'euros d'occasion également. J'ai donc 16 entrées facilement exploitable, avec un son encore une fois très honnête, pour même pas 150 euros. Je m'estime vraiment veinard.
J'utilise tout un tas de micros (AKG D12, Shure sm57, AT4041, EV 468 et 868, bref des bons micros dans un registre encore abordable) et tous rendent très bien avec la Behringer, vraiment.
Content content content