Softube Tonelux Tilt
+
Softube Tonelux Tilt

Tonelux Tilt, Egaliseur paramétrique logiciel de la marque Softube.

miconmac 31/10/2017

Softube Tonelux Tilt : l'avis de miconmac

« Un petit bijoux d'outil !  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Un plugin devenu totalement indispensable pour moi car je l'utilise sur quasiment toutes les pistes lorsque je débute 1 mix. C'est l’outil parfait pour " dégrossir " la mise à plat et dessiner les contours de ce que sera le résultat final. On a tout ce qu’il faut sous la main pour nettoyer et pré-égaliser en restant immergé dans le son d'ensemble. Il s'avère bien plus puissant qu’un premier regard sur interface le laisse supposer. La fonction « Loud » notamment - qui est une sorte de "Tilt symétrique" permet de former et de maîtriser très facilement des EQ à 2 bosses. C'est évidemment inattendu de la part d'une Tilt EQ, mais c'est très utile et c'est notamment ce qui le place au dessus de tous les autres.
Bien-sûr des BXcleansweep Pro, des McDSP F202, et même la plupart des EQ graphiques disposent d'options de filtrages plus radicales et plus variées. Mais le choix de limiter les pentes de filtres de Tonelux à 12dB/oct en HP et de 6dB/oct en LP s'avère - à l'usage - totalement pertinent : pas de temps perdu à hésiter entre des réglages extrêmes qui 9 fois sur 10 nous détournent de l'objectif initial.

Il en est de même pour la fonction Tilt : dans Tonelux, l’ axe et le range du tilt sont fixes, et la balance est limitée à +/- 6dB. Ca parait contraignant comparé à d'autres comme l'Elysia Niveau ( gratuit !! ) qui donne la possibilité de choisir le point de Tilt.
L'impressionnant Tiltshift de Goodhertz permet de déterminer l'axe ET la largeur du Tilt tout en proposant des balance de +/- 18 dB ! Même les pentes de filtres descendent à 48dB/oct et sont assorties d’un réglage de résonance.

Mais comme souvent en Audio , " less is more" :
Dans Tonelux Tilt, les pentes de filtre très douces et les possibilité de réglages modérées ont été choisies pour favoriser un traitement tout en finesse, sans dégrader ou dénaturer le signal source. Idem pour la fonction Loud qui offre finalement une alternative douce à du filtre avec résonance. Et puis on est bien content d'avoir juste sous la main 1 switch d’inversion de phase ( notamment quand on mélange les micros d’une batterie ).


Cette ergonomie optimisées pour pré-mixer en contexte se décline jusque dans les courses des potards qui sont calibrées pour offrir un maximum de lattitude tout en étant suffisamment précises là où c'est nécessaire. Par exemple, le 1er tiers de la course du coupe-bas couvre les fréquences de 16 à 64 Hz : idéal pour trouver la bonne fréquence d’inflexion sans se faire une crampe au poignet. Idem pour le potard de correction de volume de sortie : + / - 6dB de la course ça facilite la récupération de l'unité de gain à l'oreille … ( et c’est souvent plus juste qu’un make up automatique )

Une fois le pré-mixe réalisé, on identifie plus facilement et plus précisément quels types de corrections restent à réaliser.
On peut alors remplacer le Tonelux par une EQ plus adaptée à ce qu'on recherche. Cela dit, Tonelux est quelquefois tout aussi efficient que les outils "consacrés" : une EQ apparemment plus élaborée n'apporte pas sytématiquement de meilleures résultats…. et peut faire apparaitre de nouveaux problèmes. Même un boost des aigus avec un Pultec EQP1 ( qui reste une référence pour ce genre de job ) ne sera pas forcément plus musical qu'un Tilt coté aigus réalisé avec Tonelux.


Donc rien n'empêche de garder Tonelux activé en le complétant par une EQ plus "chirurgicale". Si un Tilt positif fait remonter des résonances désagréables, l'adjonction d'une EQ graphique ou d'une EQ dynamique bien ciblée pourra corriger ce genre de problème très facilement. Et peut-être même qu'on améliorera encore le résultat en placant cette EQ soustractive AVANT le Tonelux.

La seule grosse faiblesse de Tonelux , c'est qu'il n'agit que très modérément aux alentours de 600 Hz ( sa fréquence pivot ). Les corrections de tilt sont très limitées dans la tranche des mediums.
Cela dit la partie filtrage de Tonelux s'avère très utile : cela pemet d’utiliser plus facilement ces EQ « vintage » qui sont souvent limitées en cut : UA610, Pultec, … et autres Helios deviennent ainsi plus simples à intégrer.

Tonelux Tilt peut également être un outil efficace pour réaliser une correction définitive. En fait tout dépend du niveau de finition des sources et du résultat recherché au mixage.
Il arrive - bien plus souvent qu'on ne le pense - qu'un filtrage doux associé à une très légère action sur le Tilt ( pour éclairer ou assombrir ) suffisent à placer une source dans un mixe. De même, un réglage de « Loud » est hyper efficace pour faire avancer ou reculer une source dans l'axe de profondeur du mix.

On l'a compris , Tonelux n'est pas 1 outil de filtrage / résonance tels que McDSP F-202 ou Goodhertz Tiltshift. Il ne fera pas non plus le job d'un UAD VOG ou d'un Brainworx Subfilter.
Mais je ne vois pas comment étendre les capacités de ce plugin sans risquer de l'alourdir de fonctionnalités qui lui ferait perdre ses qualités essentielles : ergonomie , efficacité et simplicité !

Le Softube Tonelux Tilt est une émulation d'un pré-ampli hardware apprécié pour sa topologie atypique tout autant pour ses qualités musicales : le Tonelux MP1.
Grâce à la fonction "Loud" , ce plugin complète et optimise une topologie analogique pour en faire le must des plugins du pré-mixage « In The Box »

Très bien joué Tonelux et Softube ! :bravo: