Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Epiphone 1958 Korina Flying V
Photos
1/233

Tous les avis sur Epiphone 1958 Korina Flying V

Guitare de forme Flying V / Explorer / Firebird de la marque Epiphone appartenant à la série Flying V.

Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4.4/5 sur 10 avis )
5 avis
50 %
4 avis
40 %
1 avis
10 %
Donner un avis
Cible : Tout public Rapport qualité/prix : Excellent
Avis des utilisateurs
  • maverick3552maverick3552

    Quelle belle surprise !

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 24/10/19 à 12:04
    Comme beaucoup d'entre nous qui avons été bercés dans les années '80 par la douce musique des frères Schenker, de K.K Downing ou des Mama's Boys, j'ai eu l'envie d'acquérir cette icône du rock qu'est la Flying V de Gibson.
    Le modèle Korina, à l'instar de l'Explorer et de la quasi inconnue "Modern" faites du même bois, est sortie en 1958, à une époque où Gibson commençait à se faire damer le pion par Fender et cherchait à inover. Le moins que l'on puisse dire, c'est que de l'inovation il y en avait dans cette série, au moins au niveau des formes, complètement futuristes ! Néanmoins, c'est pratiquement un flop commercial et un peu plus d'une centaine de Flying V se vendront cette année-là. I…
    Lire la suite
    Comme beaucoup d'entre nous qui avons été bercés dans les années '80 par la douce musique des frères Schenker, de K.K Downing ou des Mama's Boys, j'ai eu l'envie d'acquérir cette icône du rock qu'est la Flying V de Gibson.
    Le modèle Korina, à l'instar de l'Explorer et de la quasi inconnue "Modern" faites du même bois, est sortie en 1958, à une époque où Gibson commençait à se faire damer le pion par Fender et cherchait à inover. Le moins que l'on puisse dire, c'est que de l'inovation il y en avait dans cette série, au moins au niveau des formes, complètement futuristes ! Néanmoins, c'est pratiquement un flop commercial et un peu plus d'une centaine de Flying V se vendront cette année-là. Il faudra attendre 1967 et des guitaristes comme Jimi Hendrix, Pete Townsend, Andy Powell et quelques autres pour redonner de l'élan à ce modèle atypique (mais en acajou à partir de ces années-là).
    Le modèle Korina a fait l'objet d'une série Heritage entre 1981 et 1984 par Gibson ; ces reissues sont aujourd'hui encore sur le marché, mais à des prix prohibitifs (plus de $7.000 pour certaines.. quand on aime on ne compte pas.. mais quand même).
    Seule possibilité aujourd'hui d'entrer dans la légende, est cette réédition intelligente à travers Epiphone de la Korina 1958.
    A noter la, semble-t-il, excellente série limitée Joe Bonamassa "Amos", sortie en 2015, mais également difficile à dénicher aujourd'hui, étant pratiquement épuisée sur le marché américain (et celui-ci étant soumis aux restictions d'exportation des bois rares, bon courage si vous voulez commander par la poste ..) ; les quelques rares qu'on trouve sont sur eBay Corée ou Japon. Personnellement je n'ai pas eu envie d'essayer, mais il semble que ce modèle soit "meilleur" à plusieurs égards que l'Epiphone standard : un peu plus lourde (plus dense ?), micros légèrement plus puissants, livrée avec une belle flight case et un fascicule du maître collectionneur .. c'est ce que dit un post sur YouTube, je serait tenté de le croire. Mais bref .. c'est la standard que j'ai finalement pu acquérir (sur un site allemand, et pas celui qu'on croit).

    A l'ouverture du colis, point de flight case bien sûr (à moins de 500€, qui s'en étonnerait ?), mais un emballage soigné qui protège bien l'instrument.
    La forme est là, si caractéristique.
    Le modèle que j'ai reçu est un peu déroutant cependant : alors que la plupart des photos sur internet montrent le korina veiné, style un peu chêne clair, ma guitare tire sur un orange un peu criard. A force de la regarder, je m'y habitue, et l'on voit quand même un peu les veines du bois. A l'évidence, le cahier des charges Gibson/Epiphone a bien été respecté et les chinois maîtrisent maintenant très bien l'application des couches de vernis (seul un petit éclat au revers de la tête m'a fait bénéficier d'une petite réduction).
    L'acastillage doré est très classe (notamment ce grand V sous le chevalet Tune-O-Matic - dont ne sont repris que les pontets -, si caractéristique du modèle Korina '58).
    Mon modèle est en tout pickguard's noirs (l'Amos étant un combiné pickguard noir et plaque de jack blanche, un modèle antérieur de l'Epiphone Flying V Korina étant en tout pickguard's blancs).
    La tête noire, telle une mésange, est épurée, avec le logo Epiphone que d'aucun aimeraient remplacer par le gros Gibson en relief d'origine ;)
    Reste le manche : très particulier sur le modèle que j'ai reçu (et même déroutant) : il est brun, mais d'un bois qui m'était inconnu jusqu'à présent ; ce n'est à l'évidence pas du palissandre, mais une espèce de bois dur, plutôt clair, et noirci à certains endroits (comme s'il avait été passé au four). Suis-je tombé sur une série réalisée dans la période où Gibson/Epiphone était interdit de palissandre ? Si quelqu'un sait me répondre, je serait intéressé par connaître cette essence et son mode d'élaboration ..
    A vide, la guitare sonne comme une casserole : intonation pas réglée finement, vibrations parasites (il s'avérera que c'étaient justement les vis de réglage d'intonation des pontets qui vibraient), etc. Un changement complet du jeu de cordes plus quelques réglages basiques ont fait l'affaire.
    Je vais arrêter pour l'instant cet avis car je n'ai pas eu l'occasion encore de tester la bête branchée sur ampli.
    Ce que je peux dire à ce stade, c'est que cette guitare s'avère finalement une belle surprise !
    Le manche est fin, les notes aiguës sont hyper accessibles ; évidemment, le jeu assis n'est pas des plus aisés, mais la bande de caoutchouc classique (identique au modèle d'origine) s'avère très efficace pour bloquer le glissement sur le jean ;)
    La touche est finalement très agréable et passée la surprise de l'esthétique inhabituelle, vraiment très confortable à jouer.
    Debout avec une sangle, la guitare est très légère (l'effet du korina ?), mais aussi complètement déséquilibrée (le manche tombe si on le lâche). Qu'importe : quel look ! On se prend vite pour Michael Schenker !!
    Je vous en dirai plus branchée dans le stack Marshall JTM45 ;) A suivre donc ..
    Lire moins
  • james35james35

    une beauté !!

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 23/04/18 à 02:47

    Avec quel ampli ou effets utilisez-vous cette guitare? Pour quel style de musique et de jeu?
    elle est a l'aise avec tout du blues au metal !!
    Quels est votre avis sur la lutherie, l'électronique et la finition de l'instrument?
    finition au top, tres beau bois en finition naturel
    La guitare tient-elle l'accord? Son manche, sa touche et sa forme sont-ils adaptés à votre jeu?
    legere et confortable, dur de trouver une position assis ! super manche
    Les sons clairs, crunchs et saturés vous conviennent-ils dans les différentes positions de micro? Le spectre est-il équilibré?
    ca sonne, gros son garanti !!
    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
    ras…
    Lire la suite

    Avec quel ampli ou effets utilisez-vous cette guitare? Pour quel style de musique et de jeu?
    elle est a l'aise avec tout du blues au metal !!
    Quels est votre avis sur la lutherie, l'électronique et la finition de l'instrument?
    finition au top, tres beau bois en finition naturel
    La guitare tient-elle l'accord? Son manche, sa touche et sa forme sont-ils adaptés à votre jeu?
    legere et confortable, dur de trouver une position assis ! super manche
    Les sons clairs, crunchs et saturés vous conviennent-ils dans les différentes positions de micro? Le spectre est-il équilibré?
    ca sonne, gros son garanti !!
    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
    ras un mye abordable, les plus tatillon changerons peut être les micros
    Lire moins
  • King LoudnessKing Loudness

    Volez, volez!

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 27/01/12 à 03:52
    contenu en anglais (contenu en anglais)
    The Epiphone Flying V '58 is a moderately priced reissue of the famed Gibson guitar that first turned heads and ears back in the swingin' 50s. It features a Korina body and set neck, also Korina. The fretboard is rosewood, and it has 22 frets. The tuners are the typical vintage style models, and the bridge setup is a tune-o-matic model and a flatmounted tailpiece shaped like a V. It also has very classy looking gold hardware. It features a pair of Epiphone humbuckers wired to a pair of individual volume controls and a master tone, as well as a 3 way toggle. It's pretty simple features wise, but the looks and sounds really turn heads!

    UTILIZATION

    The design is pretty ergonomic and cool. It's a little hard to get used to playing a V if you are coming from a Strat or Les Paul, just because it is a bigger instrument. However once you wrap yourself around the idea it is fine. It is easy to play standing up or sitting down. I've seen some of these V's with a small grip pad on the bottom side of the body for extra traction when sitting. However this guitar was ultimately made to rock out, so it's better used standing up in my opinion. The upper fret access is pretty killer given that there's no cutaway or no real neck heel to get in the way. It's not as flawless as a neckthrough design, but for a set neck you aren't getting much better access here, folks.

    SOUNDS

    The tones out of this guitar are actually pretty decent given that it's a cheaper instrument. The stock pickups are basically medium output clones of Gibson 'buckers and they do a fair enough job at the cleans and drives. The clean sounds are not the best for what I wish to hear, but they do a passable job and work well for bluesy or rock tones. It's a bit muddy though, and you don't get the brightness that would be ideal for funky sounds. Switching over to a drive tone is where this guitar shines. The pickups work very well for classic rock a-la Van Halen, Led Zeppelin, The Scorpions. Again, the muddy quality is apparent if you're used to hearing the real deal, but for someone who cares more about the look and just getting a loud, raunchy guitar sound, these pickups suffice for rhythms or lead tones.

    OVERALL OPINION

    All in all I think the Epiphone '58 V is a great buy for someone looking for a well made and very cool looking guitar. It sells new for about $550 which is a good price. The stock parts, as with most Epis, really aren't the best in the world, but you can get decent parts to mod it if you're so inclined. However if you're looking for a cool looking guitar that would not break the bank and allow you to really fly, this one is definitely worth the consideration
  • tjon901tjon901

    JJJ AIME LA LERDE

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 06/06/11 à 00:18
    contenu en anglais (contenu en anglais)
    The Epiphone Flying V Korina is a pretty much exact copy of the 1958 Gibson Flying V. The Flying V is a classic design by Gibson. It was introduced in the late 50s and was way too radical and ahead of its time. It was re-introduced in the mid 60s and people loved it. Gibson has been making them ever since. This Epiphone has the design of the original version. The dimensions are slightly different and it uses Korina wood like the original models did. It has a 22 fret rosewood freboard attached to a Korina neck. It has the pointy flying V headstock from the 50s. It has dual gold finished humbuckers. Each pickup has a volume control and there is a master tone knob. The bridge is a big V shaped piece of metal that helps with sustain.

    UTILIZATION

    Because of the V design the upper frets are easier to reach than on a Les Paul. The set neck design means there is a bit of a heel at the neck joint but on this model it is not bad. Since this is a 58 model the upper fret access is even better than on a 67 flying V. The neck attaches to the body higher on the neck than on the 67 models so the neck joint heel is less intrusive. The V shape might be hard for some people to play sitting down. You may have to play in a classical position with the guitar in your lap if you are playing while sitting down. Some models have a strip of rubber to add more traction to the bottom of the guitar, making it easier to play while sitting down. Standing up the shape gives the guitar perfect balance. The input jack is kind of in a bad place if you are use to wrapping it through your guitar strap.

    SOUNDS

    The guitar comes with two Epiphone Alnico Classic humbuckers. These pickups are medium output and are voiced for a classic rock tone. This voicing suits the guitar perfectly. When you plug it in it sounds like a classic Gibson. These pickups are also great for blues. With the right amp you can get a really smooth bluesy sound. If you are playing metal or heavier music you may want to upgrade the pickups. These pickups with their medium output may not have the clarity needed for lower tunings or high gain sounds. The bridge with its large metal piece and string through design provides more sustain and an little extra brightness than the normal versions.

    OVERALL OPINION

    I prefer the 58 Flying V design to the 67 design. The original shape provides better access to the upper frets and overall I think it looks more classy. The bridge setup provides more clarity and sustain than a regular Tune-o-matic setup. Gibson versions of this classic design cost thousands and thousands of dollars and are very hard to find. You can get this Epiphone version for less than 600 dollars. At the end of the day a guitar is just a peice of wood with some wires in it. It is very hard to justify spending thousands and thousands on a guitar when you can get pretty much the same guitar for this kind of price.
  • tjon901tjon901

    Korina Flying V avec une finition noire

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 16/06/11 à 00:08
    contenu en anglais (contenu en anglais)
    In the late 50s Gibson started putting out futuristic looking guitars to show that they were a hip modern guitar company. This guitar is a copy of the Flying V they put out in the 50s except with a black finish. It was introduced in the late 50s and was way too radical and ahead of its time. It was re-introduced in the mid 60s and people loved it. Gibson has been making them ever since. This Epiphone has the design of the original version. The dimensions are slightly different and it uses Korina wood like the original models did. It has a 22 fret rosewood freboard attached to a Korina neck. It has the pointy flying V headstock from the 50s. It has dual gold finished humbuckers. Each pickup has a volume control and there is a master tone knob. The bridge is a big V shaped piece of metal that helps with sustain. The guitar has a black finish and it looks very classy with the gold hardware.

    UTILIZATION

    The Flying V design overall has better playability than the traditional Les Paul design. Because of the V design the upper frets are easier to reach than on a Les Paul. The set neck design means there is a bit of a heel at the neck joint but on this model it is not bad. Since this is a 58 model the upper fret access is even better than on a 67 flying V. The neck attaches to the body higher on the neck than on the 67 models so the neck joint heel is less intrusive. The V shape might be hard for some people to play sitting down. You may have to play in a classical position with the guitar in your lap if you are playing while sitting down. Some models have a strip of rubber to add more traction to the bottom of the guitar, making it easier to play while sitting down. Standing up the shape gives the guitar perfect balance. The input jack is kind of in a bad place if you are use to wrapping it through your guitar strap.

    SOUNDS

    Because of the 50s design of the guitar they have put in pickups voiced for medium gain or classic rock type music. The guitar comes with two Epiphone Alnico Classic humbuckers. These pickups are medium output and are voiced for a classic rock tone. This voicing suits the guitar perfectly. When you plug it in it sounds like a classic Gibson. These pickups are also great for blues. With the right amp you can get a really smooth bluesy sound. If you are playing metal or heavier music you may want to upgrade the pickups. These pickups with their medium output may not have the clarity needed for lower tunings or high gain sounds. The bridge with its large metal piece and string through design provides more sustain and an little extra brightness than the normal versions. If you want to play heavier music you may want to swap the pickups out for some Seymour Duncans or EMG pickups for heavier tones.

    OVERALL OPINION

    Overall I think the 58 Flying V design is better than the 67 design playability wise. The better fret access on the earlier version may mean the neck join is weaker but I have never had any problems with the neck joints on Flying V's. I have had problems with SG neck joints however. The original shape provides better access to the upper frets and overall I think it looks more classy. . The bridge setup provides more clarity and sustain than a regular Tune-o-matic setup. Gibson versions of this classic design cost thousands and thousands of dollars and are very hard to find. You can get this Epiphone version for less than 600 dollars. At the end of the day a guitar is just a peice of wood with some wires in it. If you want a classy Flying V and dont want to break the bank this guitar could be fore you.
  • DJ - buissonDJ - buisson

    Trés bon, et perfectible

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 07/09/11 à 19:51
    Manche collé, tout est déja fort bien dit plus haut

    UTILISATION

    Manche agréable, poids ideal, pas simple de la jouer assis, et l'accroche arriére est plus comme sur la version 1958 qui avait cette attache au bout de la corne, et non sur le côté comme abilement réalisé aujourd'hui.Elle pique un peu du nez comme les Firebird.. mais ça va parfaitement.

    SONORITÉS


    Bon, là ça pêche un peu, donc je démonte le tout et Ho!!! Horreur c'est des soudure vraiment pas de qualité.. beurk beurk.. je sreoude tout et lui colle une vitamine Q de 22.. le son est "mieux" mais un poil brouillon. Bref, sur trois amplis différents j'ai un son pour 250€ mais pas de quoi jouer les Albert King, no…
    Lire la suite
    Manche collé, tout est déja fort bien dit plus haut

    UTILISATION

    Manche agréable, poids ideal, pas simple de la jouer assis, et l'accroche arriére est plus comme sur la version 1958 qui avait cette attache au bout de la corne, et non sur le côté comme abilement réalisé aujourd'hui.Elle pique un peu du nez comme les Firebird.. mais ça va parfaitement.

    SONORITÉS


    Bon, là ça pêche un peu, donc je démonte le tout et Ho!!! Horreur c'est des soudure vraiment pas de qualité.. beurk beurk.. je sreoude tout et lui colle une vitamine Q de 22.. le son est "mieux" mais un poil brouillon. Bref, sur trois amplis différents j'ai un son pour 250€ mais pas de quoi jouer les Albert King, non non non..
    Donc j'ai commandé un set de stormy monday, potards cts, et capa de 22 Jansen, et dés que ça arrive je refais tous les cablages, avec les soudures et des gros câbles tissus comme en 1958 année de sa création..( Je joue Blues)

    AVIS GLOBAL

    Je l'ai depuis quelques jours, et je suis trés heureux déja de son look et des magnifiques reflets du bois, ça le fait grave!!! ( comme disent les jeunes..)
    Ce que j'aime le moins.. eh bien a part des soudures médiocres, mais on est sur du made in Korea, je suis totalement persuadé qu' en lui collant de bons micros ( Bare Knuckle) cette lutherie va être une tuerie, car cet instrument est réussi esthetiquement par rapport à sa grande soeur visible ici: http://www.jerrock.com/66/node/355
    Voila à 45 ans on est toujours un gosse qui rêve d'être Albert King, reste à devenir gaucher,s'accorder B E B E G# C#, et avoir du talent!
    Voila je ne jeterai pas la pierre aux micros, on se comprend à ce tarif, mais le reste est en phase avec la légende, je me suis fais un gros plaisir.
    La vie est courte, pas cet instrument qui a du sustain en veux tu en voila.

    Le 16/10/2011: J'ai viré les potards pour du CTS. placé des capa TAD, et un trebble bleed avec des micros Stormy monday . Bare knuckle...bon ben là.. on a un instrument génial, et trés leger, leger, leger... comme une plume..c'est pas une blague je vais en acheter une seconde et lui coller deux P90 ( Mississipi Bare Knuckle) comme ça cela me fera une version "Popa chubby" mais avec ce look 58 que j'adore.
    Pour jouer assis aussi c'est trés pedagogique en position classique. A vos gammes!
    Avec le temps c'est une guitare, ultra bien foutue, étonnante.
    Lire moins
  • mcamca

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 18/06/10 à 15:38
    Tout est dit sur les précédents avis. Je vais noter en fonction de la catégorie de prix dans laquelle elle est.La finition est très bonne, et comparé à sa grande soeur en version Fadded, elle est d'une lutherie qui me semble meilleure. Les frettes sont mieux polies, et le vernis est parfaitement appliqué. Il n'y aucun raté dans la jonction manche corps. Les potards crachouillent un peu, mais ça ne me gène pas dans la mesure ou j'ai tout réglé à 10. En ce qui concerne les micros, ce ne sont pas des Gibson.

    UTILISATION

    Le manche est relativement fin et large. Ceci la rend assez agréable à jouer. Il faut un petit d'adaptation à la largeur du manche surtout quand on joue sur une guitar…
    Lire la suite
    Tout est dit sur les précédents avis. Je vais noter en fonction de la catégorie de prix dans laquelle elle est.La finition est très bonne, et comparé à sa grande soeur en version Fadded, elle est d'une lutherie qui me semble meilleure. Les frettes sont mieux polies, et le vernis est parfaitement appliqué. Il n'y aucun raté dans la jonction manche corps. Les potards crachouillent un peu, mais ça ne me gène pas dans la mesure ou j'ai tout réglé à 10. En ce qui concerne les micros, ce ne sont pas des Gibson.

    UTILISATION

    Le manche est relativement fin et large. Ceci la rend assez agréable à jouer. Il faut un petit d'adaptation à la largeur du manche surtout quand on joue sur une guitare qui fait du 41,2mm, ça change!!! L'accès aux aigus est le plus facile du monde. Normal pour ce type de guitare. L'ergonomie fait un peu peur au prime abord mais finalement c'est pas si mal que ça. En position debout, mieux vaut avoir une sangle avec du grippe, car la tete est lourde, mais passer ce problème c'est génial, d'autant que les ailes du V permettent de prendre appui sur la jambe pour les solos appuyés. Assis çà peut etre du sport, mais en se rememorant les bases de la guitare classique on s'en sort

    SONORITÉS

    Etant donné que je l'ai acheté pour les solos hurlants, en poussant tout a dix, avec un bon multieffets, ça le fait bien.
    Je l'ai mise sous un Boss ME 50 et en stéréo sur un marshall et Peavey. Le son c'est du lourd, pas de détail. E, clair c'est pas ce qu'il y a de mieux

    AVIS GLOBAL

    Bon je l'utilise deuis peu, ce n'est pas ma guitare de base, mais elle fait bien ce que je lui demande de faire. Elle complète bien ma Sg et ma Télécaster. Pour le prix elle est excellente. La lutherie est vraiment bonne. En changeant l'electronique, on aurait presque un vraie Gibson . Certains avis critiquent les clés, la mienne est équipée de Grover dorées qui tiennent bien l'accord et qui me semblent solides. Je ne me séparerais pas car c'est vraiment une bonne gratte

    après trois mois d'utilisation je la trouve franchement bien, meme très bien. Le manche est vraiment facile, juste comme il faut pour des bons solos rapides. Vraiment elle m'étonne de jour en jour. Pour le son c'est fait pour hurler sa rage!!!
    Lire moins
  • rhum66rhum66

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 09/03/09 à 17:20
    -Guitare de Février 2009, fabriquée en Corée, probablement en 2008.

    -22 frets, à noter car extraordinaire ; la liaison corps-manche ne se fait qu' a la 21 emme case, donc difficile de jouer la 22emme case ( je déconnnne !!!!, mais pour mémoire, même les flying de 67 ont une liaison manche-corps "seulement" à la 17 eme case).

    Donc l' accés au aigu est plus que parfait.

    Le profil du manche est de type C peu épais bien que la touche semble large au toucher, donc un manche qui parait palt et peu épais, les shredders dervait pouvoir s' y gaver ( enfin je présume n' étant moi même pas un schredder ...).

    -sillet de manche : paraît être en tusk (imitation os).

    -Sillet/chevalet : copie de tune …
    Lire la suite
    -Guitare de Février 2009, fabriquée en Corée, probablement en 2008.

    -22 frets, à noter car extraordinaire ; la liaison corps-manche ne se fait qu' a la 21 emme case, donc difficile de jouer la 22emme case ( je déconnnne !!!!, mais pour mémoire, même les flying de 67 ont une liaison manche-corps "seulement" à la 17 eme case).

    Donc l' accés au aigu est plus que parfait.

    Le profil du manche est de type C peu épais bien que la touche semble large au toucher, donc un manche qui parait palt et peu épais, les shredders dervait pouvoir s' y gaver ( enfin je présume n' étant moi même pas un schredder ...).

    -sillet de manche : paraît être en tusk (imitation os).

    -Sillet/chevalet : copie de tune o matic, semble assez fiable. Autre particularité, c' est une guitare "string througt body" comme la télécaster, les cordes traversent le corps pour s' ancrer dans le bois : sustain assuré.

    -meca : toujours copie du modéle Gibson, tiennent l' accord mais paraissent fragiles (pour ne pas dire merdique ...), en tout cas la partie en plastique translucide devrait casser au premier choc.

    -Corps : Korina en deux partie, trés beau travail d' assemblage des plis du bois.

    -Touche : palissandre de bonne qualité.

    -acastillage : Gold qui s' oxydera probalement assez vite compte tenu de lma fabrication asiatique.

    -contrôle : toggle switch 3 positions + 2 volume + 1 tonalité commune.

    UTILISATION

    -le manche est trés agréable, dans la moyenne, sans plus remarquables, en tout cas pas fatiguant à la longue.
    -Ergonomie: la flying debout, c' est le pied, elle est ultra légére, et la découpe en V "surfe" derriére vous ( derriére le bras droit), il ne reste que l' avant du corps amainci et le haut du manche contre le plexus solaire. Assis, il y n' a que la posture guitare classique qui fonctionne avec une aile sous la cuisse droite et l' autre au dessus. en tout cas quand on a joué 20 ans sur strat on la trouve assez "galére" en position assise.

    LE SON : les micro alnico et l' electronique sont acceptables pour un guitariste qui joue avec des volumes raisonnables et pas trop en groupe, donc plutôt pour des gens qui débutent.

    Je m' explique, seul chez vous, avec votre jamman Digitech, et si vous jouez du blues rock, cela ira et sera acceptable, mais dans toutes autres configs.(scéne, jeu en groupe ...), on aura envie de changer les micros ( correctes) et surtout les potards ( qui sont à chier ...).

    j' obtiens des sons blues assez cool façon albert king ( en moins bien, bien sur), semi clair/ semi crunch à travers d' un super ampli à lampe ( fender deluxe reverb RI65), moyennant un tube screamer.

    On sent bien qu' avec de bons potards-micros, on peut avoir une bonne pelle.

    A noter : le prix d' un bon set Gibson, coûte la moitié du prix de la gratte donc chacun se pronouncera sur sa vision d' un plan de devellopemement avec amortissement sur trois ans pour cett epi.

    SONORITÉS

    -Je joue du blues rock et suis fan d' albert King et je voulais jouer une flying avant de crever (sans me ruiner pour autant), c' est chose faite .
    je médite un upgrade de micros; burstbucker ou classic 57.à suivre;
    -Dans un ampli fender tout lampe, c' est chaud et expressif, avec un niveau de sortie inférieur à des P90 que j' ai sur une de mes Gibson. Ca marche pour le blues, le shuffle, le rock façon stones et le funk, pour le reste à voir.
    -Le fait que les cordes passent à travers le corps améne une clarté de son unique typique de la flying KORINA, qui en fait un peu la "télécaster" de chez Gibson : sustain et fréquences aigus malgré l' acajou. Donc une guitare qui n' est pas sombre coté son.
    -Le fait d' avoir une seule tonalité pour les deux micros n' est pas du tout génant, au contraire cela simplifie beaucoup de chose ...

    AVIS GLOBAL

    -Je la joue depuis un mois et suis encore en "honey moon", mais comme je l' ai dit c' était un rêve de gosse de jouer une flying. et puis ecouter le son du grand Albert ...
    -Pour 410 Euros, on a une lutherie assez bonne avec une electronique moyenne voir trés moyenne. A mon avis tout se joue à l' urgradede l' electronique et à la ralloge finaciére qu' on y accorde.
    -Il faut aimer la forme V, en tout cas il faut accepter de jouer avec la sangle même vautrer dans votre canapé, c' est son gros défaut.
    -Une belle guitare, ambiance bois exotique ambré et acastillage doré.L' ambiance " cadillac exhubérante" un peu too much.
    Lire moins
  • zigrouzigrou

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 08/04/08 à 00:03
    Epiphone Flying V Korina de fabrication coréenne, achetée il y a un mois
    22 frets 2 doubles epiphone alnico classic, 1 sélecteur 3 positions
    Corps en Korina, donc, manche en acajou

    UTILISATION

    On passe vite sur le jeu assis, c'est un Flying V, cad que le jeu assis est possible en coinçant la guitare à cheval sur la cuisse droite.
    Pour moi la prise en main a été instantanément synonyme de plaisir.
    Le manche est fantastique : c'est ce qui m'a décidé à l'acheter !
    Au départ je cherchais une Les Paul, plutôt du côté des copies Epiphone que des Gibson, mais j'ai qd même pris soin d'essayer des guitares des deux marques, et d'autres encore, des très chères et des économiques.
    Et puis, en…
    Lire la suite
    Epiphone Flying V Korina de fabrication coréenne, achetée il y a un mois
    22 frets 2 doubles epiphone alnico classic, 1 sélecteur 3 positions
    Corps en Korina, donc, manche en acajou

    UTILISATION

    On passe vite sur le jeu assis, c'est un Flying V, cad que le jeu assis est possible en coinçant la guitare à cheval sur la cuisse droite.
    Pour moi la prise en main a été instantanément synonyme de plaisir.
    Le manche est fantastique : c'est ce qui m'a décidé à l'acheter !
    Au départ je cherchais une Les Paul, plutôt du côté des copies Epiphone que des Gibson, mais j'ai qd même pris soin d'essayer des guitares des deux marques, et d'autres encore, des très chères et des économiques.
    Et puis, en essayant cette Flying V par curiosité, j'ai eu la révélation : quel agrément de jeu ! Et je ne parle pas que de l'accès aux aigus. Le manche, assez rond et épais sans éxagération, procure des sensations inédites dans les premières cases, ce qui semble être à l'inverse d'une bonne Flying V type 67, qui aurait un truc spécial dans les cases aigues.
    Là, on sent une épaisseur dans les notes sous les doigts, avant même de brancher la guitare !
    J'ai essayé ce modèle dans 2 boutiques différentes pour m'assurer que je ne me faisait pas des idées, mais non ! Du coup, j'ai voulu comparer avec la gibson (il n'y avait que la Faded de dispo) mais elle ne m'a pas convaincu.

    SONORITÉS

    Les sonorités :
    Pour le micro manche, un son très velouté en clair, de bonnes basses en saturation.
    On peut jouer du jazz avec ce micro !
    Je ne me sers du micro chevalet qu'en mode saturé, sa sonorité est alors très moelleuse, avec une bonne fuzz, c'est superbe. En son clair, il manque de mordant à mon gout. La position intermediaire permet aussi bien de jouer du funk que des plans blues ou du Led Zep.

    Je pense que ces micros manquent un peu de définition, à voir si des micros Gibson peuvent remédier à ça. C'est surtout valable pour le micro chevalet.

    Ceci dit, j'ai cherché le bon réglage avec mon ampli, et j'obtiens des sons magnifiques autant en clair qu'en saturé. Il y a une onctuosité et du corps là-dedans, c'est plein, consistant, les amateurs de rock 70 ont tout intérêt à essayer...
    A part ça, vous n'obtiendrez quelque chose de satisfaisant avec cette guitare qu'avec un bon ampli à lampes, normal.

    AVIS GLOBAL

    Je ne regrette pas mon achat, j'ai l'impression d'avoir un outil extraordinaire entre les mains. Elle n'est pas exempte de défauts mais j'ai décidé de mettre 10 partout pour inciter les autres à s'intéresser de plus près à cette guitare, surtout ceux qui aiment le rock seventies (ceci dit elle est réellement polyvalente selon moi).
    Au prix actuel (moins de 450), je ne connais pas de guitare offrant autant d'agrément de jeu.
    Lire moins
  • headinstarsheadinstars

    Epiphone 1958 Korina Flying VPublié le 28/05/07 à 14:11
    Guitare fabriquée en corée, elle est équipée de deux doubles micros humbuckers.
    Chevalet fixe type tune o matic. mécaniques à bain d'huile. Les mécaniques et accastillages etc.. sont les mêmes que sur une lespaul ou une SG de chez épiphone.

    On a un selecteur de micro, un volume et un tone pour chaque micro (trois potards)

    Le manche est collé et rond très bombé. Je ne suis pas un grand connaisseurs mais il est particulièrement épais et large.

    UTILISATION

    Le manche est robuste mais quand on la choisi, on s'attend pas à jouer sur un manche qui glisse tout seul.
    L'accès aux aaigus est des plus aisés grâce à la forme de la guitare.
    On a une bonne prise en main d'autant plus que le boi…
    Lire la suite
    Guitare fabriquée en corée, elle est équipée de deux doubles micros humbuckers.
    Chevalet fixe type tune o matic. mécaniques à bain d'huile. Les mécaniques et accastillages etc.. sont les mêmes que sur une lespaul ou une SG de chez épiphone.

    On a un selecteur de micro, un volume et un tone pour chaque micro (trois potards)

    Le manche est collé et rond très bombé. Je ne suis pas un grand connaisseurs mais il est particulièrement épais et large.

    UTILISATION

    Le manche est robuste mais quand on la choisi, on s'attend pas à jouer sur un manche qui glisse tout seul.
    L'accès aux aaigus est des plus aisés grâce à la forme de la guitare.
    On a une bonne prise en main d'autant plus que le bois de korina réduit considérablement le poid de la guitare. A noter pour ceux qui ne l'ont jamais essayé que la guitare est faite pour jouer debout. On note un déséquilibre de celle-ci: losqu'on l'a sur les épaules, elle a tendence à piquer du nez coté manche... strap-lock conseillés et attention à la casse.

    L'accès aux reglages est aisé.

    J'en profite pour préciser qu'il faut faire très attention lors de la manipulation de la guitare.. En effet, vu sa coupe, on a vite fait de lui faire un pet en la tapant contre un mur on un ampli... et comme moi, je suis maniac...

    SONORITÉS

    Cette guitare offre des sonorités plutôt typées blues rock métal. On utilise les mêmes effets qu'avec n'importe quelle grratte...
    Et le son biensûr est très influencé par l'ampli utilisé
    J'aime personnellement utiliser le micro manche et la combinaison des deux. Le son du micro chevalet est un peu nazillard.

    Idéal pour les sons crunch, drive, et disto mais elle peut être très sympa pour jouer du funk.

    AVIS GLOBAL

    Je l'utilise depuis 10 ans et j'en suis plutôt satisfait mais attention il y a sur certains models des petits détails mal finis. (c'est une guitare koréenne de grosse production). Je ne conseillerai pas d'acheter cette guitare en premier achat. Elle a vraiment un caractère hors norme de part son esthétique, sa sonorité et sa prise en main. Pour moi, c'est un peu une guitare du bûcheron qui permet d'obtenir des sons bien hard ou bien tranchants.
    Je reproche toutefois (pour la mienne en tout cas) la médiocrité des reglages d'origine.

    Bref, on aime ou on aime pas mais ça reste quand même une légende. Attention, il existe un model ou ils ont collé du caoutchouc sur la tranche inférieure de la guitare et ça casse un peu le coté vintage.. Pour le moment la mienne a bien vielli mais ce caoutchouc, je suis curieux de voir quelle tête il aura dans 20 ans...

    Moi, je la trouve accessible en terme de prix et je ne regrette pas mon achat fait il y a dix ans. Une guitare hors-norme ayant de la personalité.
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.