Custom77 London's Burning - CS4
+
Custom77 London's Burning - CS4

London's Burning - CS4, Guitare de forme LP de la marque Custom77.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la CS4 de Custom 77

Test

Londres brûle-t-il ?

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

La société française Custom 77, nouvellement arrivée sur le marché, est spécialisée dans la fabrication de copies de guitares Gibson (Les Paul et SG). Baptisée London's burning CS4, l'un de leur premier modèle rappelle fortement la fameuse Les Paul Black Beauty…

La société française Custom 77, nouvellement arrivée sur le marché, est spécialisée dans la fabrication de copies de guitares Gibson (Les Paul et SG). Baptisée London's burning CS4, l'un de leur premier modèle rappelle fortement la fameuse Les Paul Black Beauty…

La philosophie de la société Custom 77 est à la fois de faire fabriquer et de commercialiser les produits avec le moins d’intermédiaires possible, afin d’être compétitif sur le marché, tout en garantissant une qualité de produit constante. Sur leur site web, ils expliquent d’ailleurs la provenance de leur bois (‘ L’érable provient des États-Unis et du Canada et l’Acajou Rose provient d’Asie du Sud-est’), de leur accastillage et de leurs micros (Corée). Leur volonté de transparence est clairement affichée, ce qui devrait rassurer les acheteurs potentiels, d’autant que le modèle testé ici est fabriqué dans des ateliers en Corée – pays qui est aujourd’hui devenu une référence en matière de production industrielle…

On déballe

CS4

La CS4 est livrée sans étui ni housse, ce qui n’est pas étonnant à ce prix. Au premier coup d’œil, elle fait forte impression avec son vernis noir brillant, très classe, qui donne un aspect général très agréable. De plus, son accastillage doré est de toute beauté. Elle ressemble fortement au modèle de chez Gibson.

Au niveau du bois, la CS4 est dotée d’un corps et d’un manche en acajou, d’une touche en ébène et d’une table en érable. D’après le constructeur, cette dernière ferait 20 mm d’épaisseur, ce qui est très bien pour un instrument à ce prix ! La qualité du bois se ressent sur le poids de la guitare, près de 4,8 Kg. A noter à ce sujet qu’elle est bien équilibrée : la masse est bien répartie entre le corps et le manche, facilitant ainsi la jouabilité de l’instrument. Le manche est assez plat et fin, très adapté à un jeu rapide, et typé années 60’s.

Le vernis, possédant un joli brillant est toutefois assez fin, mais rappelons-le, cet instrument est une version économique de la Gibson Les Paul. Le collage des pièces de bois est par contre assez visible, du fait de la finesse du vernis utilisé. Dommage. La finition du vernis est par contre de bonne qualité, pas de défauts à constater à ce niveau. Le double binding est très bien fini, et il apporte à l’instrument une touche ‘classe’ supplémentaire. Les inserts en nacre sont assez beaux, mais par contre leur assemblage laisse à désirer, ils ne sont pas alignés sur les touches. C’est assez étonnant de voir un tel défaut sur une guitare par ailleurs très bien assemblée. Cas isolé ? À noter également que le frettage est d’assez bonne qualité, rien ne dépasse et les frettes ne sont pas coupantes.

Au niveau accastillage, nous avons ici des mécaniques tout à fait correctes, qui permettent un accordage précis et durable. Le chevalet est lui aussi de très bonne qualité. La guitare est équipée d’un switch trois positions (micro chevalet, micro chevalet + manche et micro manche), ce qui est habituel pour une guitare type Les Paul. Idem pour les potentiomètres : deux volumes et deux tonalités, on est ici dans du standard. La CS4 est dotée de deux humbuckers de type Alnico, eux aussi de couleur dorée, censés (d’après le constructeur) sonner sixties 1961-65). L’aspect général de la CS4 est donc assez surprenant, et du premier coup d’œil nous n’avons pas l’impression d’avoir affaire à un instrument bon marché.

On envoie le son clair !

Incrustations


Débranchée, la CS4 offre un son claquant et net. C’est toujours un bon indicateur en terme de texture de son et de résonance. Décidé une fois de plus à effectuer un test grandeur nature, je vais passer en revue toutes les positions de micro de l’instrument en jouant chaque riff avec la CS4 et une Gibson Les Paul standard. Ceci n’a bien évidemment pas pour but de ‘comparer’ un instrument de plusieurs milliers d’euros à un instrument économique, mais plutôt de vous donner une indication claire de ce qu’offre une Custom77 dans le registre Les Paul.

Les sons clean de la Custom 77 sont assez propres, et se rapprochent de la Les Paul, sans en avoir toutefois le moelleux, la rondeur et la puissance. En position chevalet, on remarque notamment un manque de brillance du son sur la Custom CS4. Sur l’extrait, bien que la différence de niveau s’explique par la puissance des micros Gibson, on note également un son mieux défini et avec plus de présence. La Custom CS4 offre toutefois un son exploitable, clair et propre. Les harmoniques sortent bien.

En position centrale, la Custom CS4 offre un grain très proche de la Les Paul, par contre une nette différence de niveau se fait sentir, notamment dans les basses. Cette impression est lourdement confirmée à l’écoute du micro grave. Le niveau de sortie de la CS4 est plus proche d’un P90 que d’un humbucker. Le son est malgré tout assez doux, plus adapté à de musiques calmes qu’à du rock. Après vérification de la câblerie de l’instrument, il s’avère que c’est bien le micro qui est en retrait en termes de niveau sortie. Au passage, la guitare est très bien câblée.

 

Voici quelques exemples sonores en son clairs de Custom 77 et d'une Gibson:

Custom 77
Gibson

 

Et en saturé ?

CS4

Après les sons clairs, voyons ce que la Custom 77 CS4 donne en crunch. Au premier essai sur le micro chevalet, on se rend compte que la Custom CS4 assure bien. Certes, nous n’avons pas le claquant de la Les Paul, mais le son s’en rapproche vraiment. C’est pour l’instant la bonne surprise de ce test. La guitare réagit bien lorsqu’on envoie les buchettes. Les harmoniques sortent, et le son reste clair et défini, très orienté Gibson.

En position centrale, là aussi la Custom offre un son très précis, et super exploitable au médiator. Le niveau est là encore en retrait par rapport à la Les Paul, mais bizarrement avec cette configuration sonore, l’esprit old school est présent sur la Custom CS4. On retrouve un peu la sensation des SOAP-bars, à la fois doux et brillant. Idem sur la position micro grave où le son ‘sweet’ contraste avec le gros niveau de sortie et le brillant de la Les Paul (remarquez d’ailleurs qu’à niveau d’entrée égale sur la carte son, la Les Paul envoie beaucoup plus de niveau, jusqu’à saturation là où la Custom CS4 est très loin du rouge…

Pour finir, essayons de sons plus saturés. Dans cette gamme de son le micro chevalet de la Custom 77 CS4 est assez surprenant : dans le registre hard rock, elle fait presque jeu égal avec la Les Paul ! La différence de son est vraiment minime et là on peut dire que c’est réussi… En position centrale, la texture sonore est également semblable, bien que là encore nous ayons affaire à un léger manque de basse. Ce manque se fait bien évidemment moins sentir, du fait de la distorsion, nivelant le son. Idem pour la position basse, c’est encore très marqué Les Paul. La CS4 se comporte admirablement bien dans le registre hard rock, et les différentes pédales essayées avec la guitare (English Muffin, Rat Deucetone, Turbo Overdrive Boss) confirment l’impression que j’avais eue plus tôt dans le test, au sujet de l’expressivité de l’instrument. Nous n’avons pas un ‘son d’abeille’ avec cette guitare.

Sélecteur

 

Voici des exemples en son crunch :

Custom 77
Gibson

Et enfin, en son saturé :

Custom 77
Gibson



Sur tous ces tests, la Custom 77 CS4 s’est avérée très agréable à jouer. Le manche est toutefois très orienté 60’ sans pour autant être 100% Les Paul. L’accès aux aigus est aisé et l’accordage tient très bien. La guitare répond aux attaques de médiator et l’on se sent à l’aise pour jouer du blues rock, de la pop, etc. Autre détail assez important : l’action peut être basse sans pour autant entraîner d’importantes frisures, ce qui rend l’instrument facile à prendre en main.

Conclusion

Tête

La Custom 77 est un instrument qui tient la route dans le registre Les Paul. Ici, pas de recherche d’originalité du son, on est dans la copie pure et dure, et, il faut le dire, c’est plutôt réussi ! La qualité générale du bois se fait sentir en terme de poids (à noter la présence d’une touche en ébène, qui est une réelle plus value en terme de confort de jeu et de sensations), l’accastillage est de bonne qualité, et l’électronique est très typée « Les Paul ». Une mention spéciale au micro chevalet, à la fois brillant et précis. C’est vraiment dommage que le micro manche manque à ce point de puissance et de basses ! D’après Custom 77 (le concepteur) la guitare offrirait un son typé 1961-65, ce qui pourrait expliquer le niveau de sortie et le manque de basses (recherche d’un son vintage). L’essai sur un Vox AC30 s’est révélé aussi très parlant en matière de son vintage, et d’ailleurs cette guitare est beaucoup plus à l’aise sur un tout-lampes que sur un ampli à transistor !

La finition, quant à elle, est irréprochable, excepté les inserts qui ne sont pas très bien assemblés et qui font un peu désordre. D’une manière plus générale, on sent ici le sérieux de fabrication des usines coréennes, qui arrivent désormais au niveau du Japon. Ces deux pays, qui d’année en année améliorent leur production deviendront de plus en plus des concurrents aux usines Américaines. Il est d’ailleurs fort à parier que très prochainement toutes ces fabriques asiatiques de qualité augmentent leur prix, car la qualité va se payer de plus en plus cher dans les années à venir (augmentation des matières premières et des salaires).

Pour 495 € TTC prix public constaté, Custom 77 propose ici une copie Les Paul aux arguments plus qu’honorables représentant une véritable alternative pour celui qui n’a pas le budget pour s’acheter une Gibson.

Si vous souhaitez obtenir plus d’extraits audio, et vidéos sur la gamme Custom 77, je vous conseille d’aller voir sur le site (en Français) du concepteur, à l’adresse : www.custom77.com

[+] Qualité des bois
[+] Touche ébène
[+] Qualité de fabrication
[+] Bon accastillage et notamment de bonnes mécaniques
[+] Micro chevalet vraiment typé Les Paul

[-] Vernis trop fin
[-] Collage des pièces de bois trop visible
[-] Assemblage des inserts
[-] Manque de puissance et de rondeur sur le micro manche
Points forts Points faibles
  • Qualité des bois
  • Touche ébène
  • Qualité de fabrication
  • Bon accastillage et notamment de bonnes mécaniques
  • Micro chevalet vraiment typé Les Paul
  • Vernis trop fin
  • Collage des pièces de bois trop visible
  • Assemblage des inserts
  • Manque de puissance et de rondeur sur le micro manche
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail