Korg GrandStage 88
+
pomarguet 17/09/2017

Korg GrandStage 88 : l'avis de pomarguet

« Un bon clavier avec des timbres très riches »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Après avoir possédé plusieurs claviers (CP5, SV1, NS EX, RD300NX, et récemment NP2 73 HP), j'ai fini par acquérir celui-ci. Jeu de scène, et à la maison.
Cet avis n'engage que moi et n'a pas de prétention de valoriser ou dévaloriser cet instrument, qui est de qualité avant tout. C'est un retour à travers mon prisme, je vous invite à l'essayer pour en faire une idée personnelle.

LES SONS :
Piano : rendu très bon, qui sont issus du Kronos. Très séduisants, trop idéaux même ;-) . Plusieurs marques célèbres échantillonnées ; perso, j'en trouve 3 / 6 flatteurs à mon oreille (question de goût). L'effet de sympathie par résonance est absente, dommage. Les étouffoirs et la pédales sont bien reprises dans le son. Le piano N°1 est enthousiasmant, ce n'est pas un hasard si Korg l'a mis en premier.

Rhodes : moins de diversité (Mark I, II, V) que les Clavia. Bon rendu, avec réglage de dynamique sur polar. Les possibilités d'édition sont limitées en revanche (effets). Mais globalement, j'en suis satisfait, le timbre et les bruits de mécanique sont restitués, je ressens bien le côté électrique de ces instruments. J'aurais aimé un son proche du Korg SV1 (je ne sais pas si la lampe influence quelque chose, mais je trouvais le son plus chaleureux)

Orgues : ceux du CX3 sont très agréables à jouer, pas mal de programmes sont dédiés avec des orgues peu réglables mais le relief est là (keyclic, leak, timbres). Agréablement surpris de ce fait. Les orgues liturgiques sont très limités avec 4 sons, plutôt de type Full, j'aurais aimé avoir des sons intimistes (flutes, cornet). Vox et continental :bien

Cordes , cuivres, et autres instruments acoustiques: impressionnants ; bien mieux que ceux de la Sample Librairy de Nord.

DX7 : tellement bien qu'on retrouve l'identique de ceux joués par les artistes (La javanaise au casino de Paris de Gainsbourg, la fabuleuse histoire de Mister Swing etc). Incroyable !

Autres sons : avec 500 programmes, il y a de quoi faire., avec des sons de lead, orchestre, instrument acoustiques, voix scat, choeurs, carillons, basses, etc La guitare électrique est très sympa ;-)

LE TOUCHER :
Toujours le fameux compromis entre le poids de l'instruments et la qualité du clavier. En version 73, 17kg (c'est plus de 6 kg / Nord Piano73), mais bien stable et loin des 20kg d'autres claviers. L'attaque est franche, moins marquée que les Fatar, et bien meilleure que le Korg SV1 que je trouvais un gélatineux. Le réglage de la vélocité permet de jouer sur le plaisir de jouer.
Pour les pianos, il est difficile de trouver la bonne adéquation, en tout cas avec un réglage différent de cette vélocité (paramètre interne système qui agit pour l'ensemble des sons) par rapport aux autres sons. En appuyant très doucement sur la touche, le son se déclenche de façon binaire, certes avec niveau sonore minimum mais je trouve que la plage de vélocité n'est finalement pas si large que cela. Il me reste à tester la sensation après 2H de morceaux joués en concert pour voir si je m'adapte ;-)

ERGONOMIE :
Assez simple et intuitif, avec 2 voix séparés activées en layer ou split (possibilité d'inversion des 2 voix au clavier), Molettes modulation et bender, 2 touches d'activation d'effets (différentes d'un sons à l'autre donc nécessite un peu de mémorisation intellectuelle). 1 polar pour la dynamique (utile pour les Rhodes) et l'égalisation. Je préfère néanmoins l'approche Clavia avec la boite d'effets à part pour tous les sons

Mémoire de 64 sons : bon ce n'est pas bcp mais encore ça passe. Par contre, pas d'affichage pour ne serait ce se retrouver parmi les sons enregistrés. Impossible de connaître l'identité des sons, sans avoir un papier à côté où je note les programmes !. Quelle honte en 2017 ! Et autre inconvénient : la dynamique et l'équaliseur ne sont pas mémorisables dans le programme. Là, je n'ai pas compris pourquoi Korg avait procédé ainsi.

Le support livré est inutile à mon sens, surtout pour un 73 notes : il est trop large, trop gros à transporter, pénible à monter.(Compter 2mn en étant entrainé) . Intéressant pour le studio, avec support micro intégré, possibilité de placer derrière un autre support. Pour les concerts, vaut mieux avoir un pied standard qui s'ouvre en 2 secondes. Je ne suis pas certain qu'il existe un accessoire pour positionner un second clavier au dessus.
Cela aurait permis de baisser le coût s'il avait été proposé en option.

POINTS FORTS
- sons de très bonne qualité dans l'ensemble.
- bibliothèque largement suffisante avec 500 sons
- facile à utiliser, intuitif
- facture bien finie. Semble solide
- transition des programmes sans coupure du son
- sorties XLR, comme chez Roland et Yamaha (et pas comme Nord). A voir si en sono scène les convertisseurs sont de bonne qualité pour une restitution ad hoc


POINTS LIMITANTS
- approche de mémorisation des programmes. Pas d'affichage, pas d'identification
- édition limitée, effets pas très pratiques en live. Contournement : mémoriser les programmes avant
- rapport qualité prix élevé (un Grandstage 73 est aussi coûteux qu'un Nord Electro 5 HP, avec une évolutivité bien différente)
- téléchargement et évolution des sons prévue ? logiciel d'interface ?
- mise en route de l'OS lente