Drawmer 1960
+

Drawmer 1960

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

1960, Préampli à transistors de la marque Drawmer.


7 avis d'utilisateurs
Neuf à partir de 1 840 € Prix moyen : 1 840 €
Occasion à partir de 800 € Argus occasion : 809 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Drawmer 1960

  • Fabricant : Drawmer
  • Modèle : 1960
  • Catégorie : Préamplis à transistors
  • Fiche créée le : 17/01/2005

Le Préampli /Compresseur stéréo historique de la marque.

 

Préampli micro/ligne/instrument + Compresseur à lampes, 2 canaux de chez Drawmer.

 

Un grand classique des studios d'enregistrement, réputé pour sa combinaison de lampes et de composant Solide State qui en font un outils polyvalent avec une grande palette de sonorités et une ergonomie éprouvé. Utilisé entre autre par : Eric Clapton, Madonna, Sheryl Crow, Stevie Wonder, Bryan Adams et des centaines d'artistes autour du monde.

 

  • Préamplis micro/ligne Alimentation fantôme 48 Volts commutable, filtres passe haut 50 Hz/100 Hz et Led de crête.
  • Compresseurs "Soft Knee" à lampes
  • Entrée instrument jack en façade avec préampli à lampe, égaliseur, étage de gain commutable "Low/High", fonction "Brillance" et bypass égaliser
  • Entrée sidechain externe, avec possibilité d'écoute.
  • Fonction Bypass, couplage stéréo.
  • Points d'insertion séparés (+4 dBu et -10 dBV),
  • Visualisation sur vumètre à aiguille de la réduction de gain et des niveaux de sorties.
  • Entrées/sorties sur XLR.

 

  • Dimensions : 482 x 88 x 250 mm
  • Poids : 6 kg.

 

( http://www.studio-dealers.com )

Distribué par sennheiserfr

»

Acheter neuf Drawmer 1960

Global Audio Store
(89 avis)
1960 1 840 €

Acheter d'occasion Drawmer 1960

Drawmer 1960 Drawmer 1960 Compresseur-Limiteur à Tubes 800 € »
Drawmer 1960 Drawmer 1960 Compresseur à Tubes et Préampli stéréo micro-ligne 2 canaux 800 € »
Drawmer 1960 DRAWMER 1960 1 € »

Avis utilisateurs Drawmer 1960

Note moyenne :4.6( 4.6/5 sur 7 avis )
 4 avis57 %
 3 avis43 %
Cible : Rapport qualité/prix :
alexmar22/07/2020

L'avis de alexmar"Une machine polyvalente et presque parfaite"

Drawmer 1960
Je possède un Drawmer 1960 depuis quelques mois et l'utilise quotidiennement.

J'apprécie de pouvoir réaliser des prises de son de très bonne qualité avec un seul appareil, qui preamplifie et compresse (très élégamment) sans avoir à mettre en œuvre une usine à gaz.

Le préampli en lui même est plutôt doux sans être mou. Il appaise et apporte un peu de moelleux aux overheads, aux guitares folk nerveuses ou aux voix.

Le compresseur est simple et atypique à la fois. Simple, car offrant peu de réglages, mais atypique, car les constantes de temps se règlent au moyen de deux sélecteurs : trois positions pour le temps d'attaque, et 6 pour le relâchement. Mais le sélecteur de relâchement influe aussi sur le temps d'attaque, ce qui rend le réglage fin assez délicat.
Pas assez rapide pour traiter les transitoires d'une batterie, il saura en revanche jouer la "glue" sur les overhead ou un bus.
Très intéressant sur les guitares folk en stéréo, il forme un couple redoutable avec une paire de KM184.
Il sera évidemment le compagnon "grand luxe" sur un charley ou un renfort de ride, un tambourin ou toute autre source demandant souplesse et douceur.

Il apporte également relief et profondeur aux guitares électriques en son clair / crunch. Évidemment, il ne sera par contre pas à l'aise sur les montagnes de saturation "in your face", ce n'est pas sa vocation.

Un mot sur les lampes : il faut, si l'on veut un peu plus d'ouverture, de précision et de nervosité, immédiatement changer les lampes Edicron d'origine (deux Ecc83 pour la section DI et préamp, et deux Ecc82 dédiées au compresseur et à son étage de makeup gain). Dans le mien, j'ai opté pour une paire de JJ ECC83s et de Mullard NOS pour les ecc82.
Le changement est radical : bande passante élargie, compresseur moins mollasson et surtout, l'entrée DI est enfin exploitable (elle saturait affreusement d'origine).

Au rayon des défauts : pas d'inverseur de phase. Incompréhensible sur une machine de ce niveau.
Le compresseur pourrait proposer une position avec une attaque un peu plus rapide (c'est un VCA, donc c'était techniquement possible). Mais il s'agit en fait d'un choix esthétique : ce compresseur se veut dans l'esprit Fairchild, ce n'est pas un DL241.
Deux entrées DI auraient été très utiles pour y faire passer un synthé analogique.

L'insert -10/+4 dB est bien vu, tout comme le side chain.

Je vais probablement en acheter un deuxième.
»
Révérend John20/12/2011

L'avis de Révérend John"Fat Sound Machine"

Drawmer 1960
Double pré-ampli compresseur tout lampe. Avec en façade une entrée Instrument baptisée Aux pourvue d'une égalisation Hight & Low.
___2 paires d'entrées en XLR Sym. 1 Mic et 1 line
___Les insert (I/O) en Jack sym.

Le tout en rack 2U 19' tout noir, bouton noir, switch Metal, Vu-Mètres à Aiguilles es. Bref un tank de studio sobre et discret enfin de classe discrète ...

UTILISATION

La machine est très claire. Un musicien va si retrouver. Le vu mêtre a 2 positions:
__Gain d'entrée.
__Reduction du gain par le compresseur.*

Un Filtre Hight Pass a 50, 100 htz ou rien.

Vient la compression débrayable a l'aide d'un autre switche:
__Norm niveau de sortie avec le compresseur
__Out " " " " du Préamp Seul
__SC Listen " " " Les insert.

Bon après ça on fait son gain d'entrée sans le compresseur. Puis on enclenche ou pas le bouzin.
La il faut connaitre un peu la musique. Les réglages du compresseur sont habituels Tresh, attack et release a 4 positions (façile) et level.
Cette compression est redoutable bien que simple de réglage il faut passer du temps a l'écouter. Toujours Jolie le son qui sort de cette machine est énorme. Mais il peu s’avère inexploitable après coup dans un mix. ça bave en poussant les gains. Le préamp Seul ne posent aucun problèmes et il est magnifique!!! Une bande passante plus large qu'une auto-route. J'ai câble dessus des Flamingo Junoir (Violet Design) des Rode NT2A, Un Se 2200T, Mes C012 Oktava, mes shure Pg 56 et 52, enfin j'ai essayé tout mes mics avec quasi toutes les sources : Drum, Cuivres, Percussion, Cordes Violon et violoncelle, Guitare Folk et Classique, Amplif Guit et basse et bien sur les voix...
C'est une histoire de Gouts, mais la qualité est bien là. Un son magistral, un engagement politique de musicalité.

La compression ressemble plus a un limiteur quand même. Plus vous poussé le préamp et plus il limite. Il fonctionne un peu a l'ancienne me semble t'il comme du toft audio. C'est le gain d'entrée qui change son comportement. Il manque de nervosité même avec une attaque a 0 il laisse passer des micros secondes a son enclenchement après un temps d'inaction, c'est un vrai Moins pour lui. Sur des signaux colmplexes, comme par exemple un set complet de batterie ou les Over Head c'est moins "chiant", mais sur une basse .... Dommage. Je n'ai encore pas passé un mix deans mais je pense vraiment qu'il est quasiment fait pour.

Bon moi je suis fan. J'ai eu du Toft du Tl Audio, du Universal Audio du art...
Hormis l'originalité des sons proposé par ces marques. Le 1960 sonne bien plus classe que tout ça sauf l'Universal bien sur.

Pas essayé l'entrée Aux qui est parait il de très bonne qualité aussi, mais ma machine souffrait sur cette entrée. Je la récupère aujourd'hui révisé par un des mes amis luthier en électronique.

Ce problème a été souvent évoqué en forum cette. L' entrée sature et est inutilisable.
Mon ami "tu avais une lampe squelettique, mais le constructeur dit aussi que cette étage sature vite.......ta machine ne souffre de rien, aucun composant ne fuis..."
Je saturé déjà dans le premier quart. lui" il faut passer la 1er moitier pour avoir une belle saturation..."
A voir je viendrais modifier ce Post.

QUALITÉ SONORE

J'ai déjà tout dit ? :)
Transparence tout ça c'est pour les ingés son, moi je fais de la musique :)
Je préfère dire pré ampli de caractère a essayé pour se faire une idée !

AVIS GLOBAL

Après un ans d'utilisation je viens de le faire révisé car il le vaut bien.

Au plus : le son énorme gras sans pour autant perdre en définition.

Les moins: L'attaque du compresseur pas assez rapide.

En occase le prix de 800 a 100€ en font une belle affaire.

Je pense tester d'autre produit de chez Drawmer pour voir.
»
blackle21/12/2010

L'avis de blackle

Drawmer 1960
Le Drawmer 1960 est un compresseur stéréo à tubes avec une section préamplificateur. Sa référence a probablement un rapport avec un millésime où les processeurs qui fonctionnaient suivant cette technologie occupaient la grande majorité du marché ( le transistor est apparu en 1947).
Cette machine présente un certain nombres d'originalités, ce qui le démarque des autres compresseurs de cette catégorie. Ainsi, il est possible de brancher sur un jack quart de pouce situé en façade, une guitare électrique, ou une basse, ou même un clavier. Cette entrée auxiliaire , peut-être assignée sur l'un, l'autre, ou les deux canaux de compression. Elle est munie de trois potentiomètres, soit un pour le grave, un pour l'aigu et un dernier pour le gain, ce dernier étant secondé par un commutateur permettant de choisir entre haut et bas niveau d'entrée, ce qui fait son universalité.
Il est possible, au moyen d'un autre commutateur, de mettre le correcteur de tonalité hors-circuit. Un autre permet d'ajouter de la brillance, ce qui est parfait sur une guitare.
Ce compresseur est utilisable aussi comme préamplificateur stéréo de micro, dont les gains sont ajustable sur une plage de 60 dB. Chaque canal peut ainsi recevoir quatre types différents de modulation, que l'on sélectionne au moyen d'un rotacteur, l'entrée auxiliaire, ou l'entré ligne, symétrique, disponible en face arriere sur une XLR, ou un micro, soit dynamique, soit statique, car ce Drawmer est équipé d'une alimentation-fantôme.
Pour l'utilisation des micros, bien que cette clé fonctionne sur toutes les entrées, on pourra atténuer le signal au moyen d'un passe haut, à partir de 50 ou 100 Hz...


UTILISATION

Le temps d'attaque n'est pas réglable en continu, ce qui pourra fruster certains "fignoleurs de sons", en effet, seule trois positions sont disponibles, fast, médium et slow. attention à la sélection de l'attaque, car le temps de réponse trop rapide peut, suivant la modulation entrant dans le compresseur, créer un effet de pompage.
Une paire de vu-mètres à aiguille renseignent sur le niveau en sortie, ou sur la réduction de gain. Celle-ci s'effectue en douceur, avec un ratio dont le taux s'ajuste en fonction du programme musical.
Une clé à trois positions permet d'écouter la "side-chain", soit un circuit parallèle d'entrés/sortie disponible sur le panneau arrière à raison d'un jack par canal. Suivant la même connactique, une insertion, cette fois, donc une liaison série existe pour chaque voie, avec un jack pour entrer et sortir à +4dBu et un autre calibré à -10dBu.
C'est liaisons assouplissent les connections avec l'extérieur et peuvent éviter, sur les petites installations, l'apport d'un patch.. La sortie au moyen de la même clé permet de mettre le compresseur hors-service, en bypass.
Dans ce mode, l'entrée n'est pas basculé directement sur la sortie, mais passe par les tubes dont on bénificie de la "chaleur" et la la densité", comme un simple préamplificateur stéréo de qualité, et.. J'insiste dine sur ce point : à tubes.


QUALITÉ SONORE

Ce genre d'appareil, appartenant à la famille des processeurs de dynamique ne doit, en principe, pas être entendu, à moins de vouloir créer délibérément un effet spécial. Le temps de relachement étant réglable en continu, il s'ajuste à l'oreille.
Nous sommes assez loin des compresseurs à tubes d'antant, car ils possédaient plusieurs redrésseurs à tube, choisis pour leurs caractéristiques, et l'on pouvait choisir, en fonction du tube redresseur sélectionné, la forme de la courbe de compression.
La solution adoptée par Drawmer reste toutefois un bon compromis.

AVIS GLOBAL

La chaleur des tubes et la douceur est bien présente, que les timbres sont parfaitement respectés, Les entrées micros sont de pure merveilles. le son est très agréable, la compression est douce à souhait et remplit parfaitement son rôle, avec une discrétion remarquable..
»
pebbonnet27/10/2009

L'avis de pebbonnet

Drawmer 1960
Preamp+ compresseur à lampes stereo. 19pouces. Link, entrée DI avec HP LP.
5 versions du produits, j'ai la deuxième.

UTILISATION

Utilisation en live généralement.
En fait, pas si évidente que ça, mieux vaut faire à l'oreille et ne pas trop chipoter qd on n'a pas le temps.
Les boutons sont petits, pas éclairés.
Les gains du mic n'est pas assez précis, un millimètre plus loin et vous remettez 10dbu de plus... bof...
Les VU ne sont pas éclairés (ptetre dans les autres versions). Parfois j'ai l'impression complètement aléatoirement !! Assez déconcertant, je préfère ne pas regarder. (dommage, parfois j'aime bien etre rassuré...)
Le compresseur est + facile, trois temps d'attaque, 5 temps de release, ca va vite et instinctivement on trouve ce qu'il faut.

Fragile, il a été acheté d'occaz, il part pour la deuxième fois en réparation en deux ans. Mais je le trimballe beaucoup et puis les premières séries étaient apparement + fragiles.  

 

QUALITÉ SONORE

Colore fort. Ce préampli "met en boîte" vos sons. Parfois c'est bien, parfois pas.
Personnellement, je trouve qu'il rapproche les voix en leur donnant un grave particulier, assez imposant. C'est assez mou comme compresseur mais la couleur est chouette, très rock du début des année 90 je trouve. Si vous avez un plugin L1 chez vous et que vous trirez légrement le tresh vers le bas, ça ressemble à ça point de vue grave. J'ai toujours voulu l'essayer avec un sm7, avec un flanger, je suis sur qu'on obtiendrez le son de voix de Kurt Cobain sur Nevermind.



AVIS GLOBAL

Selon moi.
Couleur particulière, marche bien sur les guitares rock qu'il faut tenir en laisse. Ou sur des morceaux "smooth", jazzy qui on besoin d'un peu de profondeur.
Sur les voix c'est particulier, loin d'être transparent, la couleur qu'il donne marche néanmoins assez bien et pour les voix fort criées, ça marche parce qu'elle vous agresse moins. C'est un compresseur mou, un peu comme une voix de fumeur. Une alternative à certains avalons en + coloré, un contraire à chandler avec un grave qui bave un peu plus.

Le gros point faible, c'est la fiabilité mais c'est peut-être ma série. Donc, si j'étais vous, j'achèterais la dernière. C'est une machine qui commence à dater, à lampes qui + est... les vieux condensateurs, les lampes, les vieilles alim, ne s'entendent pas bien avec les déplacements et les conditions live. 
Qd je le prends , je me demande toujours si ça va bien se passer, même si il est totalement révisé... Il m'a l'air fragile, m' a déjà ennuyé une fois ou deux,  c'est qd même embétant.

Ca reste du materiel pro, on s'entend. C'est drawmer, ça sonne joliement. Je trouve que c'est une machine à avoir dans son rack pour chercher un peu dans une production. Mais ce n'est pas polyvalent, à mon sens, on peut trouver mieux pour les transitoires et pour les instruments à "tessitures" graves.
 
»

Images Drawmer 1960

  • Drawmer 1960
  • Drawmer 1960
  • Drawmer 1960
  • Drawmer 1960

Découvrez d'autres produits !

Préamplis à transistors concurrents

Autres catégories dans Préamplis microphones

Autres dénominations : preampli compresseur, preamplicompresseur

Forums Drawmer 1960

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.