Tous les avis sur Behringer Crave

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.5( 4.5/5 sur 6 avis )
 3 avis50 %
 3 avis50 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Comparer les prix
Dominik domino12/07/2020

L'avis de Dominik domino"Bonne sur la forme,mais des erreurs d ergonomie!!"

Behringer Crave
Utilisation domestique, bon produit,compacte et bonne finition !!. L etendue et le rendue sonore est tres bon,avec les patch,c est ludique,de bonnes modulation!!..Mais le secquenseur est vraiment laborieu et le manuel se révèle être tres mauvais !!..Pour cette raison, j ai enlevé 1 étoile !! Je la conseille pour ceux qui (comme moi) debute dans le semi modulaire!!!
Chrisdenancy25/05/2020

L'avis de Chrisdenancy"Très intéressant !"

Behringer Crave
Bonjour à toutes et à tous.

J'ai ce Crave depuis quelques jours, j'ai déjà passé une douzaine d'heures dessus, j'apprends grâce aux nombreux tutos, notamment ceux de Starsky Carr, que je vous recommande chaudement, notamment concernant l'usage du patchbay, car il en explique très bien les tenants et aboutissants.
Le son est assez chaud je trouve, les possibilités sont plus nombreuses qu'on pourrait le croire pour un synthé monophonique à un seul oscillateur (...théoriquement, mais en patchant... !!).
Si vous voyez les synthés que je possède, vous verrez que celui ci est un peu différent, donc pour moi il est complémentaire.
Je le trouve beau et agréable à utliser, les boutons et potards sont solides et l'ergonomie et agréable. (J'aurais préféré des potards moins lisse, mais bon, pour le prix... Ce n'est pas un Peak non plus !)
J'en donnerai peut-être un avis plus complet dans quelques mois, mais pour l'instant j'en suis vraiment enchanté, car j'ai déjà programmé quelques sons vraiment amusants.
Ce qui me frappe, c'est que pour l'instant je n'ai pas encore éprouvé le besoin de lui mettre une reverb derrière, ce qui est un bon point pour lui, car en général j'en éprouve assez vite le besoin quand je fais du son.
Voilà, à dans quelques temps pour voir si la première (très bonne) impression est confirmée ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas !!

alkero19/05/2020

L'avis de alkero"Un synthe qui gratte"

Behringer Crave
Je l’utilise pour de la compo electro (utilisation studio) .
Je l’ai acheté car il me manquait un peu de sauvagerie dans les basses...
Il est solide et bien finis pour un produit à 150 balles, même mieux que toute la concurrence a ce prix.
Sa prise en main est bonne et c’est mieux d’avoir Le patch bay en haut par rapport à la version moog dont ce synthe s’inspire très fortement.
Le séquenceur est pas du tout ridicule, et fait le boulot !
Pour les sons d’usine pas y en a pas lol, c’est un analo sans presets, on parlera plus des deux formes d’ondes , la square /pulse est d’enfer la saw est plus gentille..
Le filtre est très bon en pass bas , c’est un type ladder, il est smooth mais il bouffe les basses si on monte la résonance.
Après avec la patch bay on peut faire sa cuisine et dévie l’utilisation du lfo ..
On peut piloter quelques modules avec et ça c’est top.
Dans les plus cue dirais tout, dans les moins la saw qui es trop gentille, et puis je lui mets que 4 car bon c’est une copie du mother 32 de moog.
En conclusion pour 150 balles jeter vous dessus , et surtout si vous débutez, au lieu d’acheter une td3 , car vous pourrez faire ce que fait une td3 mais bien plus encore..
Pour finir séduit, par un produit behringer ça m’etait pas arrivé depuis leur série de filtre actif sono...!


malhomme22/03/2020

L'avis de malhomme"L’outil pédagogique rêvé"

Behringer Crave
Les avis ci-dessous étant riches et pertinents, il n’y a pas de raison de faire de la redite. Je vais insister sur un autre point.
C’est le synthé rêvé pour faire de la pédagogie à pas cher.
Et comme j’écris ces lignes en plein confinement, le truc prend encore plus de sens.

Cette machine réussi le tour de force de réussir à être simple, à avoir un joli son (et et de multiple possibilité : avec le tempo contrôlant un ramping sur la sortie assign, le LFO patché sur l’entrée externe, le filtre en oscillation, on peut sommer juqu’à 4 oscillateurs), l’architecture restent simple.

Ca veut dire que mes enfants peuvent (et sont en train de) découvrir simplement les concepts de VCO, d’onde carré et de pulse, d’onde en dent de scie, de VCF, de fréquence de coupure et de résonance, d’enveloppe, etc.

La simplicité de l’architecture rend la rend raisonnablement au grand débutant, et ça, c’est assez formidable..
linn13406/01/2020

L'avis de linn134"Un synthétiseur synthétique."

Behringer Crave


Plus grand qu'on pourrait le croire sur les photos, le Crave est du genre plat, orange et bien construit.

Si le nom "Behringer" imprimé sur la carrosserie vous dérange il y a des solutions: le gratter, le masquer, ne pas l'acheter. Je ne vais pas me plaindre, j'ai reçu le Crave en cadeau.

Je vais être clair: pour moi c'était hors de question il y a encore quelques années de racheter du Behri, oui j'en ai eu dans le passé et non les consoles en feuille d'alu mal plié ne m'ont pas emballé.
Pourtant Behringer a franchement remonté ses standards de fabrication, le Crave est assez massif pour un petit module plat.
Si on ferme les yeux et qu'on se dit "Alors, ce petit Korgland, comment est-il ?" il faut bien se rendre à l'évidence que sa construction est du même niveau. On est dans le Made in RPC, sorti d'usine, composants CMS, chez Korg on a un Volca à ce prix et la coque est en plastique.

Je n'ai pas l'intention d'élever Behringer en démolissant les autres, je voudrais juste rassurer les inquiets qui s'imaginent que le Crave est de la camelote, c'en n'est pas.

Les puristes diront que c'est une pâle copie du Mother 32 de Moog, ils ont peut-être raison, je ne connais pas le Moog. J'ai eu un Memmy il y a bien longtemps et les emmerdements qui vont avec. Si pour certains Behri est synonyme de camelote, pour moi Moog est synonyme de réparation hors de prix. On a fait le tour des concours de qui pisse le plus loin, maintenant parlons interface.

C'est plat. Donc pas toujours très lisible si on a un clavier posé devant. C'est pas rackable, donc il faut bricoler un stand pour l'incliner. C'est tout pour les reproches.

L'interface est claire, tout est écrit et les commandes sont regroupées par sections. Les patchs sont tout en haut et c'est là qu'on a envie d'incliner le Crave, on y verrait mieux.

Pour un petit synthé qui coûte un Volca neuf, il n'y a pas de manque, c'est même surprenant d'avoir un quasi MS-10 pour ce prix, MIDI et avec un séquenceur. Soyons un peu sérieux, le Crave n'est pas un monstre de synthèse, vraiment je le vois comme le fils illégitime d'un MS-10 (pour les possibilités) et d'une TB-303 (pour l'approche synthèse limitée mais séquenceur qui fait la différence).

Si les capacités ne sont pas délirantes elles ne sont pas ridicules non plus et le grain est vraiment bon. Est-ce une copie d'un oscillo de Patate 2500 et un plagiat de filtre Zobix? Je n'en sais rien, ce qui m'importe c'est le son et je n'ai pas de reproche à faire au Crave sur ce point.

Il y a presque assez de fonctions, personne ne cracherait sur un second oscillateur ou un deuxième LFO. Mais via les points de patch on peut récupérer l'un et l'utiliser comme l'autre, je ne vous apprends pas ce qu'est la souplesse des systèmes modulaires.

J'aime le grain de l'oscillo, le filtre qui est très intéressant en LPF mais plus anecdotique en HPF, les deux points "multiple" de baie de brassage (non, pas celle en RJ45), l'ergonomie qui est bonne, le niveau de sortie qui est suffisant et sans souffle dérangeant, le rapport qualité-prix.

Je reviens sur le rapport qualité-prix.
À plus de 200€ pour les mêmes fonctions en tant que première machine modulaire moderne (oui, j'ai eu des MS) ça serait encore un bon achat. Et c'est un bon achat pour la concurrence car maintenant j'ai envie de le compléter avec des modules sympas, du boutique, du DIY...
Si vous jouez d'un instrument plus classique, est-ce que votre premier instrument était une Fender, une Gibson, un Pleyel, un Selmer?

Ma première gratte était une copie de Strat', depuis j'ai eu des vraies Fender, des vraies Gibson... Il faut bien commencer. Difficile de commencer par un Moog. Combien ont acheté le Mother 32 et le revendent parce que finalement ce n'est pas ce qu'ils cherchaient ?

Acheter un Crave c'est comme acheter un TrucStep de chez Arturia, ça vaut moins de 200 balles, ça séquence, ça fait interface MIDI/CV et en prime ça fait pouêt. What else?

Je vais probablement le compléter d'un Neutron un de ces jours, mais si possible j'aimerais lui greffer des modules sympas avant et je n'ai pas honte de mélanger du Behri avec des marques qui font briller les yeux. Je m'en fous.

Edit, quelques temps plus tard:
Je suis toujours content du Crave, ça reste un module cohérent et pratique.
Mais je trouve qu'il lui manque quelques fonctions à ajouter via des modules Eurorack : un second LFO, une enveloppe avec une sinusoïde et un suboscillateur.
Rien de grave puisque le Crave dispose des points de patch pour ça.
Donc je reste sur ma position : le Crave est un bon outil pour les basses et les leads mais c'est surtout un point de départ pour se composer un mini-système modulaire.
Je pressens qu'au bout d'un moment il ne servira quasiment plus que de convertisseur USB/MIDI/CV et deviendra à son tour un LFO et une enveloppe supplémentaires pour un système plus personnel.
J'utilise très peu le séquenceur et le pilote en MIDI ou USB, c'est malgré tout un module intéressant pour travailler le son.
Modulator1825/12/2019

L'avis de Modulator18"Retour aux sources"

Behringer Crave
Le behringer Crave est un petit synthetiseur analogique semi-modulaire.
Il est doté d'un oscillateur de type 3340, utilisé sur des machines mythiques, ainsi qu'un filtre qui semble être une copie de VCF Moog...!
Alors sonne t'il comme ses monstres? Je n'en sais rien, je n'ai jamais eu sous la main un Prophet ou autre MiniMoog d'hier.
La seul chose que je peux dire, c'est que le Crave sonne super bien, le son est très bon et les possibilité de programmation très étendue malgrès le fait qu'il ne possède qu'un seul VCO.
Pour ce qui est de la fabrication, que ceci ne déplaise à ceux qui n'aime pas Behringer, il est en metal, très bien fini, solide. Les potentiomètres sont assez dur, pas de jeu, c'est du serieux et c'est fait pour durer dans le temps (c'est mon avis). Seul le manuel ne vaut pas grand chose, il explique brievement a quoi sert les différents boutons et pas grand chose de plus. Deux ou trois exemples de sons avec càbles de patches auraient été la bienvenue... mais bon, il faut expérimenter c'est la meilleur école.
Le VCO a 2 formes d'onde: Pulse et Saw. Elles sont modifiables avec le pulse width, ce qui élargis ou retrécis la largeur de l'onde carré par exemple. un autre potard joue sur les modulations, selectionnables via un interrupteur pour choisir la source (enveloppe ou LFO), un autre pour la destination (Width ou fréquence). Sachant biensûr qu'avec le patchage on peut en décider tout autrement.
Le potard de mix, nous glisse doucement sur un bruit blanc si on le tourne vers la droite. genre de mélange entre forme d'onde classique et bruit.
Le VCF est énorme, il sonne très gros, gras, c'est une très grande réussite. La résonnance pousse très loin, attention aux tympans.
Section enveloppe. Attack, Decay, Sustain... pas de release (?)... L'enveloppe est très rapide, ça claque bien. On peut également faire des Attack très douce.
Le LFO n'a qu'un réglage physique le Rate avec deux type d'onde, pour étoffer tout ça, il faut patcher.
Le Crave a également un petit séquenceur à 32 pas avec 64 emplacements en mémoires.
Seul critiques négatives que j'ai eu sur cet appareils, un petit affichage à 3 digits auraient été la bienvenue pour afficher l'emplacement mémoire ainsi que le tempo!!!
Pour finir sur la présentation physique de la bète, un pseudo clavier 1 octave est present en bas à droite. Très bonne initiative, ça dépanne bien mais on préferera quand même passer par un clavier midi pour jouer.

Le son:
J'adore le son produit par ce petit Behringer. Sur la toile, il existe un site ou des utilisateurs ont mis en ligne quelques patches, c'est un bon départ pour voir ce qu'il a dans le ventre.
J'ai créé des basses assez grasses, des bruits de vents, des leads... il est possible de faire pas mall de choses avec.
J'ai même pu faire une cloche typique en patchant la sortie OSC FM dans le LFO, un petit DX avec un opérateur caché dedans ;)!!!

Tout expliquer sur le Crave, prendrai dans page entière, pour en savoir plus, achetez le, c'est un monstre... Son ouverture avec le monde extèrieur via le entrèe / sortie MIDI, CV, Patches et USB m'offre des ouvertures futures que je ne vais pas tarder à explorer. Je pense le coupler avec un Neutron de Chez Behringer également.
Chose importante à savoir, l'USB ne permet pas l'alimentation du Crave. Il faut l'adaptateur obligatoirement.

Pour finir, j'adore ce synthé, c'est une machine assez complète. un synthétiseur de recherche. Un bon élement de départ pour découvrir l'analogique et le modulaire.