laurent BERGMAN 20/09/2013

UVI SparkVerb : l'avis de laurent BERGMAN

« Bon produit ! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
L'installation est facile, on lance l'exécutable, ensuite l'autorisation se fait, comme pour l'ensemble des produits de la marque, via une clé iLok (ou encore la possibilité de l'autoriser en version soft).

ADÉQUATION/PERFORMANCE

Très stable sur un Macpro 8 x 2,4 gHz sous Mac osX 10.6.8/Logic Pro 9.1.8 et sous Mac osX 10.8.4/Logic Pro 10.0.3, 8 G° de ram, SSL Madi AX.

AVIS GLOBAL

J'ai testé ce plug-in depuis sa première version béta pendant trois mois environ. Dans sa version finale il est vraiment très stable.
L'interface est très réussie, sobre, claire et intuitive. La taille de l'interface graphique peut être changée pour un meilleur confort de travail.
On dispose de trois modes de réverbération (LoFi, Dark et Bright) ainsi que de trois types de diffusion (basse, moyenne et haute) et d'une modulation intégrée. On appréciera la section "Decay" avec des paramètres séparés pour les plages de basses et de hautes fréquences, dotés chacun d'un cross-over, ces paramètres correspondent à la durée de la queue de la réverbération pour le bas et le haut du spectre. Le paramètre "Width" qui permet d'élargir l'espace stéréo est assez subtil également.
Le gel de la réverbération (Freeze) est idéal tant pour les ambiances dans le sound design que pour ajouter certaines fantaisies lors de remixes (comme par exemple déclencher le maintien de la réverbération sur un bout de sample et appliquer en amont un filtre dont le cutoff est piloté par un LFO, etc...).
On appréciera également la possibilité de verrouiller la position des paramètres via le menu déroulant qui apparaît à l'aide du clic droit de la souris (ou Ctrl + clic sous mac osX) sur le paramètre désiré, cela permet par exemple de garder la balance entre le signal direct et le signal traité quand on change de preset, fonction très pratique essentiellement lorsqu'on utilise la SparkVerb en envoi d'effet avec un réglage du signal traité à 100 %. Si on verrouille plusieurs paramètres, chacun d'entre eux peut être déverrouillé séparément ou on peut déverrouiller l'ensemble des paramètres d'un simple clic.
On a également droit au "Midi Learn" intégré (attention, uniquement pour la version VST) via le menu déroulant qui apparaît avec le clic droit de la souris (ou touches Ctrl + clic sous mac osX) sur le paramètre désiré. Dans la fenêtre qui apparaît, on a plus qu'à choisir le numéro du contrôleur Midi souhaité. Pour les utilisateurs de Logic, l'assignation des paramètres aux commandes d'un contrôleur externe doit se faire via le mapping intégré de Logic (touches cmd + L).
Une autre subtilité de la SparkVerb est la présence de la fenêtre "Preset Voyager". Celle-ci permet de visualiser les presets et leurs groupes avec des points de couleur, mais le plus intéressant dans cette fenêtre c'est la possibilité d'exécuter du morphing entre trois presets. Dommage que pour des raisons purement techniques, le morphing ne soit pas pris en compte dans l'automation, ce qui aurait encore augmenté significativement les capacités du plug-in. Ceci dit, le morphing tel qu'il a été mis en oeuvre permet d'expérimenter diverses combinaisons en mixant les valeurs de réglages de presets différents, ce qui peut conduire à des résultats vraiment surprenants, sachant que le morphing peut se faire entre des presets dont la programmation est radicalement différente.
Sur le plan du rendu sonore, le résultat est vraiment de qualité, la réverbération produite peut se montrer très discrète et musicale, sa qualité et sa finesse permettent de la placer facilement dans un mix (pour tous les styles), dans d'autres réglages elle peut avoir une toute autre texture, très artificielle, idéale pour de "l'illustration sonore" ou de l'expérimental. C'est un peu le couteau suisse "Made In France" pour la réverbération.

.