Ensoniq ASRX Pro
+
Ensoniq ASRX Pro
Comparateur de prix
Petites annonces

Astuce : Petites Astuces

Par SirJeff le 30/11/2016 - (Tout public)

Quelques astuces pour faciliter l'utilisation de son ASRX. Elles sont presque toutes dans le manuel mais vu les commentaires que l'on peut lire sur cette machine il est évident que certains les aient oubliées

 

1. la navigation

L'ASRX ne dispose pas de sous menus, on click sur le bouton du monde d'édition souhaité puis nous avons un encodeur pour les paramêtres puis un autre pour la valeur du paramêtre choisi. Beaucoup de plaignent de devoir tourner indéfiniement pour trouver le paramêtre voulu (en particulier dans l'édition des PADs).

Dans la section PAD, cliquer sur le bouton "Edit" nous ammène au premier paramêtre, plustot que de tourner jusqu'à un paramêtre en fin de menu, re-cliquer sur le bouton Edit et nous faisons des sauts vers le prochain autre type de paramêtre (Sample -> Filtre -> env 1-> env2>...), avec l'habitude rien de plus simple, 3 ou 4 cliques, 2 tours d'encodeur et nous voilà au bon endroit.

 

Mon appareil dispose d'encodeurs d'un diamêtre plus grand, donc plus précis et plus rapide

 

2. le workflow

Utiliser une piste comme piste brouillon pour disposer le samples sur les PADs et le retravailler avant de les assigner à des PADs sur les pistes de travail

 

Il y a des tutos sur le Net qui montrent que pour assigner un sample sur une octave il faut s'amuser à copier le sample sur chaques PAD et changer le tune de chaque PAD. Aie aie aie

Sampler, assigner le sample à un de PADs de votre piste broullion ex: piste 15, nommer le sample, aller sur la piste souhaitée et dans section Track- Sound aller dans la catégorie Custom et retrouver votre sample.

 

Pour vivre avec son temps et profiter de l'ordinateur pour faire ses points de bouclage ou importer des sons wave ou aiff, remplacer le lecteur de disquette par un ZIP interne et munissez vous d'un lecteur ZIP usb, ou mieux remplacer le floppy pour un lecteur de carte SD et utiliser des cartes Max 1GB pour éviter les plantages

 

Soyons clair l'ASRX n'est pas réputé pour son séquenceur, certains l'adorent mais ça reste marginal. Ne pas utiliser le séquenceur ne veut pas dire ne pas utiliser les séquences, pour ceux qui pilotes l'ASRX avec un DAW ou seq externe n'oubliez pas que tous les paramêtres des effets sont enregistrés avec les séquences, donc lorsque vous bibouillez avec les effetss une fois le résultat satisaisant plutot que de resampler et changer ensuite d'effet, allez dans la partie Sequencer et faite une copie de la Sequence en cours, et allez jouer avec la nouvelle séquence pour changer les effets; on peut ainsi faire plusieurs séquences avec la même rytmique mais des effets ou paramtêtres d'effets différents en faisant autant de copie que necessaire. Cette astuce est valable en création et en live mais attention le changment de sequence avec grosse différence d'effet en cours de jeux induit des sons parasites

 

Ne pas hésiter à configurer les Ctrl pour moduler les paramêtres d'effet

 

3. LE SON

 

Mes poils se hérissent et les votre aussi lorsque vous lisez un commentaire du genre "le son, c'est un sampleur ça dépend de ce qu'on met dedans". Nous les hérissons savons ce qu'est un ADC et un DAC, pour les autres, explication:

ADC, analog to digital converter: le convertisseur qui convertit votre signal anlo entrant en fichier numérique

DAC, digital to analog converter: le convertisseur qui convertit le fichier numérique stoké sur le sampler pour le resortir en analo

Ces deux étapes selon les sampleurs apportent une couleur (le fameux grain sonore) ou une du malheur. L'ASRX est des chanceux à hériter d'un grain sonore.

 

A savoir impérativement, l'essentiel du fameux grain sonore vient du DAC, voilà qui pourait énérver les accros du sampling mais rendre heureux les plus pragmatiques. Et oui si la rondeur particulieures vient de notre DAC cela veut dire que des fichiers AIFF ou Wave samplés par une autre machine (samplé comme il faut tout de même et une machine correcte) et lus par l'ASRX bénéficieront du grain magique.

Du coup je redonne vie à des samples saisis par de machines de qualité mais plus neutre (Akai ou octatrack)

Par contre inutile de sampler avec l'ASRX, récupérer les AIFF pour les jouer directement par son DAW, mieux vaut  enregistrer la sortie auido de l'ASRX avec une carte son neutre.