SparkFun Electronics WAV Trigger
+

SparkFun Electronics WAV Trigger

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

WAV Trigger, Sampleur de la marque SparkFun Electronics.


1 avis d'utilisateur
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums

Fiche technique SparkFun Electronics WAV Trigger

  • Fabricant : SparkFun Electronics
  • Modèle : WAV Trigger
  • Catégorie : Sampleurs
  • Fiche créée le : 27/05/2016
  • Supports up to 2048 uncompressed 16-bit stereo WAV files up to 44.1kHz – CD quality
  • Polyphonic! Play and mix up to 14 stereo tracks independently and simultaneously
  • Sample-accurate starting and playback of up to 14 parallel stereo tracks
  • Trigger-to-sound delay: 8 msecs typ, 12 msecs max
  • MIDI control: Velocity-sensitive triggering of up to16 banks of 128 tracks
  • Real-time playback rate control and MIDI Pitch Bend
  • Pause and resume individual or groups of tracks. Multiple random trigger ranges
  • True line-level stereo output: 2.1V RMS ground centered, 100dB SNR
  • On-board mono audio amplifier and speaker connector: 2W into 4 Ohms, 1.25W into 8 Ohms
  • 16 trigger inputs are individually adjustable for contact closure, 3.3V or 5.0V control
  • Trigger inputs can be individually inverted, and/or set to be edge, latched or level sensitive
  • Volumes adjustable from +10dB to -70dB in 0.5dB increments
  • Firmware volume fades (attacks & decays) and cross-fades
  • A dedicated “Play” status digital output pin
  • 3.3V and 5.0V output pins
  • Extensive serial control. Arduino library available. Pin compatible with SparkFun FTDI Basic
»

Avis utilisateurs SparkFun Electronics WAV Trigger

Note moyenne :3.0(3/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
kosmix27/05/2016

L'avis de kosmix"Petit jouet à petit prix"

SparkFun Electronics WAV Trigger
Tout d'abord deux petites précisions :

- Le Wav Trigger de robertsonics se présente sous la forme d'un PCB déjà monté mais sans boîtier, sans alimentation et avec une unique commande (un bouton pour jouer le premier sample de la carte mémoire). Les connecteurs d'alimentation, sortie audio et lecteur de carte SD sont présents d'origine. Pour pouvoir utiliser pleinement le WAV Trigger il faut une carte mémoire type SD sur laquelle on copie les fichiers sonores, un système d'écoute (casque, ampli ou haut-parleur, le WAV Trigger embarquant un mini ampli intégré avec sortie HP) et une alimentation DC 6-12V centre positif. Enfin la connectique utilisateur (et le boîtier) doit être réalisée en DIY c'est-à-dire soi-même. Les possibilités sont multiples : on peut câbler jusqu'à 16 triggers (boutons poussoirs), fabriquer une interface MIDI simple ou un port USB au format Arduino. La configuration se fait ensuite via un logiciel sur ordinateur, ce dernier générant un fichier .ini à placer à la racine de la carte SD

- Le WAV Trigger n'est pas un sampler à proprement parler puisqu'il n'enregistre aucun son par lui-même. Il s'agit donc plus précisément d'un lecteur de samples ou Wave player (il existe d'ailleurs une version mp3 strictement identique à part qu'elle lit des fichiers mp3 et s'appelle... MP3 Trigger). Tous les samples doivent être obligatoirement au format 16-bit stéréo 44.1kHz PCM sans métadonnées. Il n'y a aucune limite quant à la taille/durée des fichiers, ces derniers n'étant pas chargés en RAM mais lus directement depuis la carte SD. Celle-ci, d'une capacité maximale de 32 Go, doit être formatée en FAT (16 ou 32). La latence annoncée par le constructeur est de 8 à 12 ms. La polyphonie est de 14 voies et le nombre de samples de 128 X 16 banques soit 2048 au total.

Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce sampleur ?

Je l'utilise en studio dans un setup electro, séquencé par une RM1X, ce qui me permet d'envoyer des sons/boucles divers enregistrées au préalable sur le bon tempo (guitare, basse, chant, etc.) pour compléter mes synthés.

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?

Le PCB est de bonne qualité, tout est soudé à la machine car ce sont des composants de surface. Bien sérigraphié, ce qui est important puisqu'on doit réaliser les connexions soi-même, pour ma part une interface MIDI très simple type serial TTL (optocoupler 6N138). La prise en main n'a pas été immédiate dans le sens où je ne comprenais rien à la numérotation des samples (appelés "tracks" dans le guide) et les canaux MIDI correspondants. A noter que le guide en ligne est uniquement en anglais et que le firmware étant régulièrement mis à jour pour des updates qui ajoutent des fonctionnalités le système de numérotation des samples a changé depuis la version 1.20 qui passe de 10 à 16 banques et de 100 à 128 samples par banque, donc au final j'ai pas mal tâtonné pour comprendre le fonctionnement de la machine :

Les 16 banques correspondent aux 16 canaux MIDI (la banque 1 est jouée par le canal 1, la banque 2 par le canal 2 etc. jusqu'à 16). On ne peut donc pas définir un canal MIDI spécifique pour la réception (la réception MIDI doit donc s'effectuer en mode omni ce qui est un très gros défaut mais j'y reviendrai plus tard...) et le changement de banque ne se fait pas par PC ou MSB/LSB mais uniquement en changeant le canal MIDI du périphérique émetteur (clavier MIDI, ordinateur, séquencer, etc.)
Ensuite la numérotation des samples (pistes dans le langage du guide) devient limpide, chaque banque (canal MIDI) pouvant recevoir 128 samples qui correspondent aux numéros de note MIDI (de 0 à 127), soit :
- Banque 1 : 000-127
- Banque 2 : 128-255
- Banque 3 : 256-283
etc. jusqu'à
- Banque 16 : 1920-2047
Les samples doivent être numérotés comme décrit précédemment mais à la suite du numéro on peut nommer les sons comme ça nous chante. +1 pour ça parce que moi la numérologie j'y suis assez hermétique. Les samples de-même que le fichier .ini doivent être placés à la racine de la carte SD.

Donc le gros défaut pour moi et pour une utilisation en MIDI c'est le fait que la machine reçoive les 16 canaux MIDI simultanément (mode omni). Cela veut dire que dans un setup comme le mien (chacun des 16 canaux de mon séquencer est destiné à une machine particulière) le WAV Trigger peut recevoir des messages simultanés de canaux MIDI différents, l'obligeant à changer de banque sans cesse (dès que l'on change de canal le WAV Trigger change de banque) ce qui occasionne des coupures de son, des samples qui ne démarrent pas ou qui débutent avec du retard et se coupent en cours de lecture. Bref un cauchemar, pour résumer c'est totalement inutilisable dans une config multi-machines. La machine semble avoir été conçue pour être utilisée seule avec un clavier maître ou un ordinateur qui ne lui envoie des messages que sur 1 canal MIDI à la fois. Donc la bête n'est pas très sociale en termes de compagnonnage électronique. La seule et unique solution consiste à filtrer tous les messages MIDI des canaux autres que celui que vous lui attribuez. Ce que je fais (merci MIDI-OX) et qui fonctionne parfaitement malheureusement ça oblige à du matériel supplémentaire alors que si l'implémentation MIDI avait été plus complète ça aurait pu être intégré directement (choix du mode/canal MIDI). Du coup sur un canal unique on se retrouve limité à 128 samples, ce qui me suffit largement, d'autant qu'on peut avoir plusieurs cartes SD et les changer rapidement.

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Les son est bon, rien à dire. La qualité est celle attendue (qualité CD non compressée) et les convertisseurs DA sont à mon sens assez neutres donc sans parler de transparence totale il me semble que le son d'origine est respecté.
La latence (8 à 12 ms max annoncées) me semble tout à fait correcte, en tous cas elle est imperceptible à mes oreilles et la synchronisation avec mes machines est parfaite. Pour exemple j'ai enregistré une ligne de basse de 8 mesures à 90 BPM (soit un sample de plus de 20 secondes) et lancé depuis le séquencer le WAV Trigger lit le sample et reste bien dans le tempo sans aucune synchronisation matérielle. Donc la machine est fiable à ce niveau.
En ce qui concerne les possibilités d'édition et de traitement elles sont très limitées v(pas de filtres ou de LFO comme sur un vrai sampler !) Elles se règlent à l'avance dans l'utilitaire de configuration qui génère le fichier .ini. En temps-réel on a la vélocité (volume des notes), la modulation (que l'on peut affecter à la vitesse de lecture des samples), l'attaque (delay) et le release des samples. Il existe aussi diverses options/commandes telles que fade, pause, resume, stop all et une commande de volume global.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Les plus :

- Le prix (49$)
- La qualité sonore PCM 16-bits stéréo 44.1kHz fidèle à l'original
- La latence imperceptible à mes oreilles
- Le faible encombrement
- Les possibilités multiples (triggers, MIDI, USB) et la configuration offrant plusieurs options d'utilisation.

Les moins :

- Interface MIDI à faire soi-même (mais pas très compliqué)
- L'alimentation non fournie (mais facile à se procurer)
- La sortie audio en mini-jack stéréo
- Le guide online en anglais et pas toujours clair surtout pour la numérotation des pistes (samples)
- Impossible de connaître la version du firmware de la machine sans interface USB.
- Implémentation MIDI hyper simpliste (mode omni)
- Changement de banque par canal MIDI

En résumé on peut comparer le WAV Trigger au Samplerbox Player, ce dernier semblant néanmoins bien mieux équipé (128 voix de polyphonie notamment) mais plus cher aussi. L'avantage du WAV Trigger est son petit prix et sa fiabilité. La latence me semble également très performante. Dommage que l'utilisation en MIDI soit si simpliste et assez mal foutue. Heureusement il n'y a pas de problème sans solution.
»

Images SparkFun Electronics WAV Trigger

  • SparkFun Electronics WAV Trigger
  • SparkFun Electronics WAV Trigger

Découvrez d'autres produits !

Autres catégories dans Instruments Electroniques

Autres dénominations : wavtrigger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.