• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Line 6 POD HD500X

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Note moyenne :4.7( 4.7/5 sur 16 avis )
 10 avis63 %
 5 avis31 %
Comparer les prix
Test de la rédaction
  • 20/09/13Test du POD HD500X de Line 6

    uPODate ? - Test du POD HD500X de Line 6

    Au bac option musique de l'académie Audiofanzine, on m'a donné un problème à résoudre dont voici l'énoncé: "Avec un article théorème d'au moins 10000 signes, résoudre l'équation LINE 6 POD HD500X sachant que X = (Nouveaux footswitchs + DSP puissant) seulement".

Avis des utilisateurs
LordTde12/02/2018

L'avis de LordTde" POD HD500X"

Line 6 POD HD500X
J'utilise ce simulateur d'ampli pour pas mal de styles de musique: blues, new wave, métal, ballades acoustiques, ... Je l'utilise également avec Cubase 9.5 pour enregistrer.
Il est très simple et très intuitif d'utilisation. De plus, à domicile, la connexion USB permet d'éditer les banques de son très aisément.
Les simulations sont très réalistes. Il en va de même des presets d'usine. Il existe en outre, sur le site de Line 6, des presets téléchargeables (de qualités variables).
J'apprécie beaucoup ce produite. Il est possible d'y ajouter une pédale d'expression supplémentaire, ce que j'ai fait (Pédale Line 6 EX 1). Cela ajoute en possibilités.
Enfin, des banques d'amplis et effets sont disponibles (moyennant paiement). Je les ai également ajoutés. Cela me donne accès à plus d'amplis et d'effets très intéressants.
Il n'y a rien de notable que je n'apprécie pas dans ce pédalier.
denis de broken sword14/07/2017

L'avis de denis de broken sword" super en mode 3 cables"

Line 6 POD HD500X
je l'utilise avec un marshall jvm410h branche sur un cab 1960a. guitare dans l,ampli. fx send de l'ampli dans l'entree guitare du pod. j'utilise la boucle // avec wet a 100% avec sortie -4db. sortie fx send du pod dans fx return de l'ampli. reglage stomp en sortie pod. ainsi aucun bruit parasite et j'evite la sortie pod qui colore le son et mange des basses. dans cette config le pod me sert comme un multieffet pour les modulations et delay en canal sat de l'ampli. si je veux utiliser les simuls d'ampli du pod je pase sur le canalclair du jvm. avec cette methode je ne peux certes pas mettre d'effets avant le preamp' mais honnêtement vu la reserve de gain et les 4 canaux du jvm' je n'en ai pas besoin. l'avantage est que je conserve le grain et dynamique des lampes et que mon signal n'est pas numerise lorsque je ne souhaite pas d'effets. j'utilise également le midi pour piloter le jvm a partir du pod. super pratiquepour éviterles claquettes. je joue principalement des reprises de metallica et maiden en groupe. je trouve les modulations et delay bien faits et je trouve lasimul du fwin reverb vraiment réussie. pour les distos c'est sympa a bas volume mais pour la scene a fort volume je préfère le marshall. cela fait 5 ans que je l'ai et super fiable. cote ergonomie' tres pratiquea utiliser les switchs etant bien espaces et l'eclairage permet de bien voir.
Phildu1919/10/2016

L'avis de Phildu19" Couteau suisse presque parfait!"

Line 6 POD HD500X
Je viens de faire l'achat de ce pod hd500x après une période assez longue de réflexion. Je suis utilisateur de multi-effets divers et variés depuis de très nombreuses années. Après avoir bourlingué sur des systèmes numériques et analogiques,sans parler de ma période minimaliste direct dans mon combo à lampes,j'envisage l'acquisition d'un Helix. Vu le prix de la bête, j'ai décidé de passer par l'étape "pod" pour me familiariser avec la philosophie de la marque,l'ergonomie, les routages complexes et le rendu des simulations.

Prise en main: pour commencer,j'ai découvert un produit bien construit,un pédalier aéré et une pédale d'expression bien dimensionnée. Ça change de mon pedalboard anarchique!
Les switchs réspirent la qualité,les anneaux lumineux assurent un bon repérage dans l'obscurité.
L'absence de bouton on/off me semble mesquin comme à tous les utilisateurs de ce produit. Ensuite vient le petit écran lcd...il est certains que le nombre de paramètres à afficher simultanément va compliquer la lecture à bonne distance. Mais les infos sont accessibles au prix d'une navigation par menus et sous-menus énervant. On est loin de la simplicité d'un digitech rp1000 par exemple. Mais c'est probablement un problème de génération plus habituée aujourd'hui à ce genre d'interfaces. Un bouton pour plusieures fonctions...faut s'y faire!

Je passe sur les caractéristiques de la machine. Elles sont largement diffusées par la marque et déjà suffisamment commentées. Je vais plûtôt vous donner mon sentiment sur le rendu sonore, la qualité des effets,avec le recul que je possède après des décennies d'expérience.
Premier point: absolument oublier les immondes presets d'origine qui ne sont qu'une base de travail pour faire découvrir les possibilités offertes et permettre de sortir immédiatement des sons du bazar. A réserver au plus impatients ou ceux qui se contenteront d'épater la mamie qui a offert le bidule et qui veut entendre le petit génie en action...
Là où ça devient vraiment intéressant,c'est quand on part d'une feuille blanche pour confectionner son propre son en élaborant méthodiquement ses présets à la manière d'un pedalboard analogique. De quoi ai-je besoin pour obtenir le son de tel ou tel fameux guitariste? On commence d'abord par choisir un ampli et un bafle. Il faut rester sérieux. Pas la peine de choisir un stack survitaminé pour jouer du country avec une copie de telecaster!J'ai trop vu de gamins se pleindre des systèmes à émulations alors qu'ils testent les presets avec une même guitare entrée de gamme en croyant pouvoir embrasser tous les styles de manière crédible.
Après l'ampli,on décide de quels effets on a besoin et le chainage qu'on va privilégier. Le Hd500x permet énormément de fantaisies en la matière. Deux chaines d'effets simultanément,en série ou parallèle,deux amplis dans la chaine du signal avec bafle différents si besoin et mixage précis des sources en sortie stereo. Pareil qu'en studio!
La limite étant la puissance de traitement du dsp embarqué qui semble avoir ses limites si on abuse et qu'on charge la mûle. C'est dommage pour les génies de l'expérimentation. Cependant,très honnêtement,on peut aller très loin sans saturer le système.
Je joue dans un groupe de reprises pop/rock/prog, il m'a été possible de confectionner une setlist aux petits oignons sans rencontrer le moindre souci et sans devoir faire l'impasse sur aucun paramètres. Tout est parfaitement ateignable en matière de son. C'est même délirant pour le prix de cette machine. Si on veut intégrer sa meilleure pédale analogique au système,c'est simple comme bonjour,en plaçant une boucle virtuelle à n'importe quel endroit de la chaine du signal et en sauvegardant son preset.

Le son:
Je vais prendre des pincettes...
Non,quel que soient les réglages,on ne retrouvera pas le rendu d'un système professionnel à base de racks gonflés à blocks et d'amplis à 2000 euros. J'ai essayé de paufiner,pas moyen d'arriver à ce nirvana.
Mais ce produit n'a jamais eu cette prétention! Voilà,c'était pour calmer les snobs et les puristes.
Pour la masse des besogneux désargentés,c'est par contre un engin diabolique. Des sons clairs vraiment exploitables et beaux comme tout,des effets variés et de bonne tenue,un respect de la dynamique propre à chaque guitare dont l'esprit est respecté globalement. Une strat sonne comme une strat,une Lespaul comme une Lespaul également (ça change de pas mal de produits de chez Boss ou Zoom). On peut travailler ses cordes aux doigts avec des bonnes sensations sonores. Passer du crunch au clair puis au saturé peux s'envisager avec le potar de volume de l'instrument. Ça réagit très bien.
La limite provient du traitement numérique qui a tendance à grignoter une partie des fréquences et à tasser le son globalement. En utilisation live c'est indécelable, les paramètres de la sono et des enceintes ayant de fait une incidence non négligeable sur le son général perçu par l'auditeur.
Si on connait cette limite,on relativise la pseudo incapacité des pédaliers numériques à assurer un son parfait.
En ce qui me concerne, je suis bluffé par les possibilités générales de ce pod. Seuls les effets du Tc Nova System sont un cran au dessus dans cette gamme de pédaliers.
Un bémol sur l'utilisation du petit écran pour programmer un preset,ça reste abordable quand même, le logiciel fourni par line6 étant quant à lui parfait pour faire ce travail au chaud avec une synchronisation immédiate sur le pédalier.
Il est du coup très probable que j'utilise cette machine homogène lors de mes répés et concerts à venir. Idem pour le maquettage à domicile. Ça semble parfait pour cela.
Je passerai au grand frère Helix pour le pur travail de studio ou pour son système de routage encore plus élaboré avec 4 boucles externes,un double dsp pour digérer davantages de signaux et un large écran couleur permettant une facilité de travail sans passer par le logiciel.
Une seule réelle inconnue,la fiabilité dans le temps des connecteurs et switchs. Qui vivra verra.
Raport qualité/prix forcément favorable par rapport à tous mes systèmes antérieurs. Trois à six fois moins cher que les ax8,kemper,helix et autres pédaliers élitistes,pour un rendu très voisin lors d'une utilisation courante semi-pro ou amateur. Parfait.
Marc__17/10/2016

L'avis de Marc__" Patience et programmation pour avoir le son !"

Line 6 POD HD500X
Je passe sur la description de tout ce qu'il peut faire, pour ceux qui veulent plus d'information, je ne saurai que conseiller de télécharger le logiciel de programmation de Line6 adapté au pédalier. On peut ainsi voir tous les réglages disponibles, avant même de l'avoir !

C'est d'ailleurs le passage obligé pour la programmation. Certes, on peut tout faire sur le pédalier seul, mais au prix d'une interface assez limitée. Le mieux est de charger les programmes via un PC puis éventuellement de retoucher les sons à la marge.

Je joue principalement des reprises rock/blues mais avec une setlist diversifiée, c'est vraiment la solution la plus simple. La plupart du temps en direct console, ça permet de voyager léger et d'avoir le son qui va bien. Mes programmes utilisent alors la version full des simulations (préamp + amp) et un simulateur de HP.
Sinon je l'utilise en préampli/multieffet devant un 8008 qui sert d'ampli avec un cab 2x12 V30. Là, j'utilise la version préamp seule des mêmes amplis (oui, je suis feignant, c'est les mêmes patches ou presque !). Et en dernière amélioration, en branchement à 4 câbles dans un JMP1 rack, j'y reviendrai dans l'avis sur les sons.

Les possibilités paraissent infinies, enfin si on n'utilise pas un mix de 2 amplis car le message "dsp overload" est vite arrivé dans ce cas. C'est dommage car cette possibilité est un gros plus qui ouvre encore plus de sonorités !

Revers de la médaille, il faut sérieusement se pencher sur les paramètres, et faire de nombreux tests pour trouver ce qu'on cherche. Pour se faciliter la tâche, il existe des tonnes de presets publiés par des utilisateurs, pour le meilleur et pour le pire. Sachant que la guitare aura un impact très important sur le son final, ce n'est pas à copier/coller.

Bien qu'ayant utilisé beaucoup de multi-effets depuis "quelques" années, j'ai eu un peu de mal à trouver ce que je voulais au départ. Le temps de comprendre les possibilités des deux chaînes parallèles (qu'on ne trouve que rarement ailleurs).
Ce qui ne m'a pas surpris par contre, c'est que les simulations d'ampli sont très bonnes et réactives au jeu, mais, comme toujours, ce n'est pas la copie exacte de l'ampli modélisé (pensez Kemper si c'est ce que vous cherchez !).
Mais surtout, c'est quand on compare avec un vrai préamp qu'on sent la différence. Y'a pas photo entre les simulations Marshall et les distos du JMP1 par exemple. L'avantage c'est que le HD500 ne va pas dénaturer le son (on rajoute quand même une conversion N/A-A/N pour le passage dans la boucle d'effet) et qu'on peut donc continuer à profiter d'un ampli à lampes.

Les défauts en vrac :
- pas de bouton on/off, faut toujours le débrancher
- on peut envoyer des codes midi, mais au changement de patch, impossible de choisir quel code sera envoyé. 1A = 1, 2A = 2, etc etc... Et pour toutes les banques le même code (donc de 1 à 64 pour les 8 banques). Il vaudra mieux affecter un switch pour envoyer la sélection de programme d'un appareil distant.
- le copier/coller d'effets individuels d'un patch vers un autre n'est pas possible (alors qu'on peut copier ou déplacer un patch complet vers une autre setlist)

Les points positifs :
- chaînage libre des effets, avec deux chemins parallèles mixables
- un seul boîtier pour tous ces effets, et des liens entre eux, exemple le tap tempo va affecter tous les effets d'un coup. On peut aussi activer plusieurs slots par un seul switch.
- la boucle d'effet pour un branchement à 4 câbles, qui est vue comme un module comme les autres (avec moins de charge pour le DSP cependant) : on peut l'activer ou pas, régler le niveau de send, de mix et de return par patch, voire régler ce niveau avec la pédale (comme la pédale de volume, sans consommer un slot !)
- le son bien sur, c'est propre, c'est net, c'est varié, ça répond aux nuances d'attaque et ça respecte les grains des différentes guitares.
- la version 500X change les switches au pied par rapport au 500, il parait qu'ils sont plus fiables. En tous cas, depuis deux ans, c'est du costaud sans soucis !

Astuces :
- oubliez la pédale de volume qui consomme un slot, affectez le volume de l'ampli ou le return de la boucle d'effets...
- sauvegardez !!! Le logiciel permet de sauvegarder un patch seul, une setlist ou carrément toute la conf. Ça serait dommage de s'en priver.
poutilaya10/04/2016

L'avis de poutilaya" ce que ça fait, comment ça le fait, pour le prix que ça coûte… !!!"

Line 6 POD HD500X
Edit décembre 2016 : finalement, je l'ai revendu.
je ne retire rien du bien que j'ai pu en dire ci-dessous (notamment le rapport prix-qualité-performances-possibilités)
mais ...

je l'ai utilisé sur scène, et j'ai pu comparer avec deux autres configurations. (même groupe/même répertoire), à savoir :
config a) gratte > xotic AC booster > peavey Delta Blues 115 + TC flashback 4x dans la boucle d'effet
config b) gratte > xotic AC booster > Boss DD7 (avec tap tempo) > peavey DB 115
config c) gratte > pod hd 500x (comme pédalier d'effet, pas de sim d'ampli) > peavey DB 115.
résultats :
config a) possibilités basiques (mais tout le nécessaire, une des 3 mémoire du TC me servant de chorus). plaisir de jeu énorme, beaucoup de commentaires élogieux sur le son (du public, du sonorisateur et du groupe).
config b) encore plus basique, mais hyper efficace. peut-êtreun tout petit peu moins précis (delay en façade), quoique...
mais plaisir idem, et commentaires idem (un peu moins abondants, si on veut vraiment chipoter)
config c) hyper complet (accordeur/compresseur/drive 1 /drive2/ EQ/ modulation/delay /reverb).
à bas volume de près : génial ! au moment du sound check ; sur scène, près de mon ampli : super. je descends dans la salle : bizarre, y'a un truc qui donne pas pareil...(?) on commence à jouer : prise de tête pendant tout le gig : ça passe pas à travers ! (même en éteignant les effets). Il manque la présence, la densité du son. c'est pas mauvais, c'est pas "pas beau", mais c'est un peu petit, et surtout c'est pas vraiment net, ça prend pas sa place.
j'ai tenu deux sets, le troisième, j'ai fini guitare > ampli, canal disto, un peu de réverb de l'ampli, et gestion du son au potard volume de la guitare. et j'ai enfin pu respirer, le son aussi...
conclusion : chez soi, pour enregistrer, pour répéter à volume "gentil", pour tout petit gig : génial. mais en groupe, avec vrai batteur, même si pas réellement mauvais, quand même très"bof".
grosse déception, pour dire vrai.
(NB : ce commentaire ne concerne bien sûr pas l'utilisation en FRFR et simus d'ampli).



Edit du 17/4/2016 (mon premier avis contenait des erreurs que je corrige là)

- style de musique / guitare / ampli / utilisation :
rock, chanson, reggae, jazz, pop, electro, presque tout, sauf musette ou trash metal…
guitare : principalement sur une prestige pro DC (= genre ES-335, mais micros Seymour Duncan et manche 25.5)) - Ampli : Peavey delta blues 115 -utilisation : maison / scène - enregistrement : non, dans ce cas là j'utilise les plugs de ma DAW. (j'adore c'te phrase "les plugs de ma daw", ça c'est du français… à savoir DP8).

- simplicité :
quand on compris et mémorisé, en fait oui, simple et pratique. Mais il y a un temps d'apprentissage, c'est certain. (plus ça va et plus ça devient rapide et efficace. En fait, c'est super bien pensé. Même plus peur de devoir ajuster sur scène, ça reviendra au même qu'avec des petites pédales, aussi rapide, aussi simple, et la mémorisation en plus si besoin. "what else, Georges ?..."
même si le nombre de paramètres est directement proportionnel aux possibilités de se perdre ou d'aboutir à des choses qui peuvent laisser sceptique… on finit par avoir tout en tête, ou presque. Rien de particulier finalement, les pianistes programmeurs de synthés et autres weurkstacheuns aiment les "petits" mode d'emploi n'ayant qu'une centaine de pages...

- les simulations :
au casque ou dans un système monitoring : géant. Il n'y a vraiment rien à dire. C'est pas un vrai ampli (manque la sensation physique, c'est clair) mais pour travailler… waouw ! Notamment la combinaison de deux amplis permet souvent de donner le petit truc en plus qui fait qu'un ampli seul n'arrive pas à être tout à fait convaincant.
*Astuce : 2 amplis, mais le même un baffle pour les deux : meilleure cohérence, sonnera plus comme un seul bon ampli.
dans un ampli : v/ avis global
les effets : v/avis global

- les presets d'usine : assez d'accord avec tout ce qui a déjà été dit (servent à démontrer, exagérés, pas musicaux, à effacer au plus vite, etc…). Mais, car il y'a un mais (amha du moins) : souvent, dans les presets, il y a des exemples de réglage d'effet, ou de combinaisons d'effets, qui sont excellentes. Alors oui, ce que je propose est laborieux, mais voilà :
dans un preset, prendre le temps d'éteindre tous les effets, puis le écouter un à un, ou par groupes (genre, la section compression/drive, mais sans mod/reverb/delay/etc…). on découvre alors des "trucs" bien, qu'on pourra réutiliser sans avoir eu besoin de les trouver soi-même, ce qui peut prendre…le long, le long, des heures (pas très clair…? oh Gaby, euh pardon, je m'égare).

Avis global :
Quelques éléments dont je pense qu'ils peuvent être utiles pour ceux qui possèdent cet appareil et n'en sont pas contents, et pour ceux qui hésitent :
- déjà dit par d'autres, mais réellement important : essayer toutes les possibilités de réglages entrées/ sorties avec votre matériel. l'optimisation de ces réglages est vraiment cruciale pour que ça sonne (ou pas !). Bien réglé, ça tient vraiment la route (j'ai eu un axe fx ultra pendant deux mois, c'était pas mieux, dans cet aspect là, s'entend). Et mal réglé, ça peut vraiment sonner comme une horrible bouse !
- essayer toutes les méthodes : direct dans l'ampli, dans le retour effet (= dans le power amp) et dans la boucle d'effet comme pédalier, 4 câbles.
° direct dans l'ampli : canal clean obligatoire, comme un pédalier dans un ampli. renoncer aux simulations d'ampli (de l'ampli dans de l'ampli…) et viser effets/pédales). Mêmes inconvénients qu'avec des effets analogiques, certains passent mal avant une disto (les delays par exemple), mais pas pire qu'avec de l'analogique.
° dans le power amp :
Iine 6 a eu le bon goût de prévoir des version "que préampli" de tous les amplis proposés, qui d'office bypassent (super français oinsse euguène) les baffles et les simulations d'étage de puissance. En se servant de ces simus, et en utilisant 2 préamps bien dosés et choisis, on peut arriver à des choses très étonnantes, dans le sens positif. Seul défaut : utilise deux préamplis sur 8 slots, et peut éventuellement amener au bout des capacités du processeur.
° dans la boucle d'effet, comme un pédalier : pas de simulation d'ampli (pour moi en tout cas : j'aime trop le canal disto de mon Peavey… l'habitude, peut-être), mais 8 possibilités de traitement après le préampli de votre ampli.

° 4 cables : l'idéal par principe : des effets avant préampli (compression, distorsion, wha, évt phaser…) et des effets après (modulation, pitch shirting, delays, reverbs,…) plus la pédale volume (qui compte comme un des 8 effets) pour contrôler le tout avant de revenir dans l'ampli de puissance.
NB : le départ de la boucle d'effet du HD500X est stéréo, ce que n'est pas mon ampli, du coup un peu de ronflette, pas cool. Cela dit, ça reste modeste et non "volume dépendant". donc dans un local ou une chambre, c'est un peu rédhibitoire, mais à volume de scène, avec batteur par exemple, ça disparaît complètement.
*Important : utilise un slot comme boucle d'effet (sur le pod, donc) et permet des réglages de niveau de send et du niveau de return. Y accorder de l'attention, car comme pour les entrées/sorties principales, un réglage bien fait ( ou mal fait) va audiblement se faire sentir...

Petite remarque en passant : les gens qui trouvent que ce truc est cher… m'enfin ?
Sans même utiliser les simulations d'amplis, t'as un (une infinité de…) pédalier(s) avec un tuner, une pédale volume, six pédales d'effet au minimum (en 4 câbles) ou sept (en insert dans la boucle d'effet de l'ampli), le tout asservi à un tap tempo au pied, avec un tuner, et programmable. Tout ça pour le prix de deux ou trois pédales, sans même compter le prix des alims.... Sérieux ?

Important : une fonction sur laquelle je n'ai rien lu, mais qui rend la vie plus belle : on peut assigner une OU PLUSIEURS pédales à un switch.
donc : un preset peut consister en 4 pédaliers différents (les 4 switchs du bas) dont chacun peut être configuré de plusieurs manières différentes (les 4 switchs du haut).
Avec une limite quand même : chaque effet ne peut répondre qu'à un seul switch.
Ce qui, contrairement à ce que j'avais écrit, ne donne pas 16 sons complets directement sous les pieds (avec au max deux clics à faire) sans avoir à changer de preset, mais offre quand même la possibilité d'avoir 4 presets accessibles par un seul click, et disons si on a conçu ses presets de manière à ce qu'ils soient du "deux en un", un autre seul click pour avoir la version A ou B du preset. C'est pas aussi incroyable que je le présentais, mais ça reste 8 possibilités en maximum deux pressions de footswitch.
Savoir aussi que changer de banque ne demande qu'un coup de footswitch pour afficher le choix, un deuxième pour changer de banque de 4, et un dernier pour choisir le preset.
Personnellement, n'ayant pas besoin de l'ultra polyvalence (groupe compos, donc unité de style quand même), avec 4 pédaliers de base, et en restant sur le "tap dancing" à l'ancienne (j'crois que ça m'amuse en fait…) eh bien j'ai déjà de quoi saler/poivrer/saucer dans tous les sens, tout en gardant une unité sonore globale.
Dernière remarque : vu le nombre d'emplacements mémoire à disposition, on peut jouer dans pas mal de formations et de circonstances en disposant à chaque fois de la configuration "exprès pour".

les modifications en "real time" (argument souvent avancé pour préférer les pédales). Là je crois que c'est surtout une question de maîtrise de l'engin. Avec un peu d'habitude, l'accès aux paramètres et leurs réglages et en fait rapide et facile, (v/intro).
le bonus : La mémorisation du patch modifié, qui se fait en deux pressions sur une touche. De quoi profiter vraiment du sound-check, même bref...



Enfin, et c'est peut-être le plus important : qualité et réglages des effets.

Question : quand on utilise un pédale analogique, on trouve son réglage idéal en 4 secondes ?
Rarement, je crois. En fait, on l'utilise, on la réutilise, on touille un peu, puis finalement, c'est bon. et ça nous gêne pas d'y avoir passé une heure, parce que comme on a que 5 pédales, ça va.
Là, par contre, on en a des dizaines. Et chaque effet proposé a ses particularités, comme une pédale individuelle. Donc, pour arriver à un résultat qui vous plaise, il va falloir tester chaque effet pour lui-même, trouver ceux que vous préférerez, trouver les réglages qui vous plairont le plus, effet par effet. Ca va donc être, très, mais alors TRES… long >voir le nombre d'effets proposés !
Mais je vois que ça pour pouvoir tirer de cette machine le son qu'on en espère, et donc le plaisir qu'on en espère. D'un autre côté, essayer des possibilités de sons, c'est pas un passe-temps si affreux…

En plus, les paramètres peuvent être déconcertants (> ne correspondent pas forcément à un équivalent analogique). Donc là aussi, essai "à l'oreille" indispensable. Mais, bis repetita, pour aboutir à du bon, il faut vraiment impérativement se pencher sur chaque effet tout seul. Ca c'est le côté usine à gaz. Mais quel pied quand ça marche à son goût !
Enfin, les presets, on l'a dit, sont souvent excessifs. C'est vrai pour l'ensemble de cette machine : il faut souvent revoir les paramètres à la baisse pour obtenir quelque chose avec quoi jouer de la musique. Mais la bonne nouvelle, c'est que "il peut le faire" !
j'ai même joué au petit jeu de "ma pédale boutique et lui en série, je passe de l'un à l'autre", ben franchement, il peut subsister une petite différence (c'est dans les drives que c'est le plus sensible, ça ça reste vrai), mais pas de quoi justifier de bouder le bidule. en live, avec les autres autour, entendre la différence …ça va pas être simple. Quant aux sensations de jeu, perso, comme j'utilise quand même mon ampli, c'est u peu le meilleure des deux mondes. J'ai du préampli à tubes, sur 2 canaux, de la puissance à tubes aussi, la possibilité de régler le volume général simplement à l'ampli, d'effectuer une correction globale de l'eq à l'ampli aussi, et le pédalier en plus, c'est à dire :
(en méthode 4 câbles) : fx loop avec le préampli de mon ampli à tube dedans+6 effets, avant ou après le préampli selon mon choix+pédale volume+tap tempo (la réponse rythmique varie par effet, selon programmation)+tuner, le tout alimenté et programmable.

à porter : un (1) appareil de 50x30 cm, qui pèse moins de 5 kilos.

en plus, on peut brancher un deuxième "contrôleur continu" (i.e. une deuxième pédale type volume), qu'on peut assigner à ce qu'on veut (volume d'entrée, mixage des delays, hauteur du pitch, limites = votre imagination et le nombre de paramètres du POD…)

une seule toute petite critique : pas de possibilité de switcher votre canal d'ampli depuis le pod. (ce qu'offre le boss GT-100). Ah là là, va quand même falloir un switch séparé en plus…. c'est vraiment trop dur et pénible… ;-)

Résumé :
demande du temps, de la patience , en quelque sorte donc, du travail. Mais peut vraiment sonner étonnamment bien. Et, encore une fois, rien que comme pédalier dans un ampli, c'est énorme.
le rapport qualité prix, une fois l'effort fait, est démentiel.
Reste que ce joujou ne va pas jouer bien à notre place. Donc, selon le principe de physique qui veut que la résistance d'une chaîne se mesure à son maillon le plus faible > faire en sorte que si ça ne sonne pas bien, ça ne soit pas à cause de …soi.

PS : pourtant, j'ai mis long à me décider, j'suis plutôt "vieille garde", guitare-ampli, ou piano et Rhodes vs synthés.
Mais là, franchement, mes pédales ne manquent absolument pas. Et ça se confirme…

re PS : je ne compare pas avec l'Axe FX (malgré la remarque plus haut). Dans l'absolu, en terme de paramètres et de qualité de certains effets (tout ce qui est du domaine du pitch, par exemple) le Fractal va beaucoup plus loin, et mieux. Mais, non seulement l'Axe FX implique un pédalier en plus du rack (donc de nouveau plus d'appareils et de câblage) mais surtout il coûte en gros quasiment 6x (oui, six fois, quand même…) plus cher ! Peut bien être un peu mieux…
Et, encore une fois, en terme de résultat audible dans une configuration live, avec une base d'ampli à tube, le HD500X va le faire monstrueusement bien. Après, si vous avez besoin d'un son suffisamment parfait pour que l'amplifier pour 20'000 personnes soit OK, on vous souhaite que la prod financera ce qu'il faut. Pour les autres, le line 6 me paraît vraiment une très, très bonne affaire.
(je m'abstiens aussi de la comparaison avec son rival "même catégorie", le Boss GT-100. j'ai essayé, peu aimé la couleur sonore des sons usine, mais pas pris le temps d'en tirer ce qu'il peut probablement donner. v/avis de qui aura pris le temps d'explorer les deux…)

rerePS : je laisse toute la partie MIDI, SPDIF & fonction interface. Ceux qui l'utilisent régulièrement en parleront mieux. Mais c'est clair que ça fait encore tout un chapitre de possibilités. Idem pour les simulations d'ampli/utilisation en FRFR.
TeuBeu208/04/2016

L'avis de TeuBeu2" Le multieffet bien complet"

Line 6 POD HD500X
Pour quels styles de musique et avec quelle guitare utilisez-vous ce simulateur d'ampli ?
Je l'utilise sur scène avec un ukulélé tenor Koaloha électro-acoustique. J'ai un projet trip-hop qui demande beaucoup d'effets (reverbs, délais, octaveurs, modélisation, etc).

Est-il simple à utiliser et à paramétrer?
Le HD500x est livré avec beaucoup de presets qui permettent de faire le tour des effets. Il est également possible de relier le pédalier via USB à un ordinateur, Line6 fournit un logiciels qui permet de programmer/sauvegarder tout son set. Le paramétrage est alors très simple. La manipulation du boitier seul mérite un petit tour dans le manuel utilisateur pour savoir où et combien de temps appuyer pour certaines fonctions. En effet, tout est programmable, on peut utiliser les footswitch pour tout et n'importe quoi (ils peuvent même servir à piloter d'autres machines).

Les simulations sont-elles réalistes? Qu'en est-il des presets d'usines?
Dans l'ensemble, la qualité est au rendez-vous, le seul effet qui ne me satisfait pas entièrement est l'octaveur : celui-ci fonctionne très bien sur une basse mais la guitare et le ukulélé ont du mal à être reconnus (certaines notes sautent). J'envisage d'acheter un octaveur en plus (on peut le brancher dans des I/O directement sur le boitier et le piloter comme un des effets internes).

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
+ le fait que tout soit programmable
+ pouvoir brancher 2 instruments et les faire sortir en séparé
+ le nombre de connectiques
- l'octaveur
- pas de bouton ON/OFF
Simpson21105/01/2016

L'avis de Simpson211" Super pédalier !"

Line 6 POD HD500X
Par rapport au Pod XT live que j'ai utilisé 10 ans durant, ce Pod HD500X apporte réellement plus de sensations, surtout au niveau du jeu (les amplis crunchent vraiment quand on attaque fort les cordes, tandis que si on attaque tout doux on a un "vrai" son clean, du moins avec le Roland AC-120 dispo après achat des packs supplémentaires).

Son point fort n'est, comme pour le Pod XT Live, pas les saturations (on n'est pas au niveau d'un vrai tout lampe) bien qu'avec les nouveaux réglages, on arrive vraiment à des sons supers convaincants, en tous cas assez pour le style Rock que je joue dans mon groupe, tant en guitariste lead qu'en guitariste rythmique. Seul le JCM800 me déçoit un peu car sonne un peu trop artificiel (on peut réduire cet effet en jouant sur ses paramètres SAG et HUM). En revanche je trouve les distos Marshall très sympa notamment le JTM45, ainsi que la simulation de Treadplate, agressive à souhait.

Au niveau des sons cleans c'est le Nirvana sur ma Godin LGX en micro grave Seymour Duncan avec les amplis Blackface Double, et même Vox AC-30 avec un gain quasi à 0. Je n'ai pas encore découvert les nouveaux amplis mais a priori le Divide permettrait d'obtenir un beau son clean et le Gibtone aussi.

Quant aux effets : tout simplement grandioses, le Ping Pong est superbe, les Reverbs aussi bien que gourmandes (mais je n'ai jamais réussi encore à saturer le processeur). La simulation de disto à tubes est superbe de même que la Screamer. Moins convaincu par la Fuzz par rapport à celle du XT Live. Mais on a largement de quoi faire des myriades de son.

Comme tous l'ont déjà dit, les preset d'usine sont à jeter immédiatement et inutilisables. Mais j'ai pu recréer très facilement les sons personnalisés pour mon groupe que j'avais sur le XT live, simplement en plaçant les deux pédaliers côte à côte.

En bref, un Régal ! A recommander à tous les "non vrais puristes de la disto tout lampe" et qui recherchent une multitude de sons facilement accessibles au pied. Ce qui est mon cas !
scorpiolino15/10/2015

L'avis de scorpiolino" Tout Simplement BIG !!"

Line 6 POD HD500X
je joue toute sorte de musique allant de la douceur a la brutalité
je passe tout le descriptif des amplis et autres , car cela a déjà été assez dit

Donc venons en au fait

Fameuse machine de conception robuste, couplé a une guitare variax est fabuleux, en plus (grâce au câble variax) la guitare est alimentée sans la pile.
la possibilité de réglé la guitare en passant par le pod, detuning
Mais je préfère passé par le logiciel et oui avec le cable variax au pod on peu passer a Workbench directement

les sons sont énormes, les leds très lumineux
le paramétrage demande un certains temps lorsqu'on n'a pas l'habitude (j'avais déjà le Pod HD Desktop) donc No problemo
effets a gogo, on peu créer des sons vraiment Space, les connexions sont multiples et je sais même connecter ma pédale Digitech Trio avec un bloc effet dans la chaîne

les presets usines sont marrants, et libre choix de presets a télécharger sur le site de Line 6 (moyennant enregistrement de la machine),

le seul bémol pour moi est tatatataaaaaaaaaaaaaaa le LOOPER, pas très réaliste question sonorité, mais cela me dérange pas du tout car j'utilise l'excellentissime Digitech Jammana Stereo et coupléavec ce Pod Hd 500X c'est amusement et créativité garanti !

et aussi dommage que l'on puisse pas sauter les setlist avec les switch du pedalier (on sait naviguer dans les presets de la setlist selectionner, mais pour passer a une autre setlist on s'abaisse ou utilisation du logiciel Pod HD 500X edit (Gratos)

l'enregistrement est excellent

bref une belle machine, j'en suis très content surtout avec ma variax
DBGuitareTech09/10/2015

L'avis de DBGuitareTech" efficace et complet "

Line 6 POD HD500X
DESCRIPTION

une centaine d'effets studio et pédales
8 effets utilisables simultanément
Baffles et microphones sélectionnables
512 mémoires utilisateur
DSP dynamique pour amplis et effets
2 chaînes de signaux séparées
des options de routage
Commutateurs avec anneaux à LED
Port USB 2.0
MIDI In - Out/Thru
Sortie S/PDIF
Sorties symétriques sur XLR
Entrée microphone
Préamplificateur micro interne
Connexion L6-LINK pour amplis DT et baffles StageSource
Connexion VDI pour guitares James Tyler Variax
Pédale d'expression configurable (possibilité de contrôle des paramètres d'ampli et d'effets)
Fonction Looper de 48 secondes
8 banques de "Set List"
Accordeur chromatique intégré
Commutateur Tap Tempo
Boîtier robuste en métal
Arceau de sécurité chromé
Pédale d'expression moulée sous pression
Impédance d'entrée variable
Logiciel d'edition/archivage pour POD HD500X téléchargeable sur le site line 6
Bloc d'alimentation avec adaptateur secteur en fonction du réseau.

UTILISATION

Pédalier branché dans la boucle d'effets d' un ampli à lampes PEAVEY VALVEKING 212, d'un ampli à transistor MARSHALL MG50 DFX et utilisation sur une sono.
Je cherchais une solution pour remplacer mon stack Randall (tête et baffles 4x12 faisant + de 60 kg a déplacer, bref calvaire).
j'étais aussi fatigué de me trimbaler un pedalboard conséquent (equalizer, noise gate, accordeur, overdrive, chorus, delay, bloc d'alimentation,...). Le pédalier à lui seul coutait le prix du pod hd 500x.
Le pod hd500x m'a permis d'avoir tout en un seul bloc facilement transportable et surtout c'est géniale en terme d'encombrement.
Je joue sur des guitares 6 et 7 cordes et des câbles cordiales.



SONORITÉS

Tout d'abord laisser tomber les presets de bases, tout jugement de ce produit basé sur ces presets vous fera forcément détester le pod hd500x. Ils sont abominables, pour rigoler cinq minutes c'est bien mais sans plus.
Après avoir téléchargé sur le site le logiciel "pod hd500x edit", j'ai crée rapidement mes propres presets en fonction de mes besoins (live et studio) et c'est tout simplement incroyable le nombre de possibilité de cette machine.
Dans la liste d'amplis, il y a le choix entre les modèles pré (utilisation dans un ampli de puissance ou la boucle d'effet de votre ampli) et standart (pour jouer sur des monitors ou une sono).

je précise que j'ai le pack "HD Fully Loaded Bundle", mes amplis favoris pour le hi-gain sont
le bomber uber (basé sur le bogner uberschall) et le panama (basé sur le peavey 5150 block) qui je dois dire est bluffant, c'est mon préféré actuellement. j'utilise ces presets pour des sons types métals, je joue avec peu de gain car ceux-ci sont déjà conséquent et je boost l'ensemble de mes presets hi-gain avec une overdrive screamer basée sur la fameuse ts808 (cela dit en passant j'ai put la comparer à une vrai et mon ancienne maxon od808, je les ai toutes deux revendues car la screamer du pod est vraiment proche et surtout me permet de doser les basses et aiguës indépendamment du tone).

J'ai essayé les modèles engl et mesa mais en comparaison ils sont plus difficiles a utiliser en situation live car trop agressif et/ou trop sourd.

Concernant les amplis pour mes sons cleans, j'ai adoré le blackface dbl nrm (basé sur un fender) et le roland jc-120 (basé sur le fameux jazz roland).

les effets sont magnifiques pour peu que l'on prenne le temps de tester tout ce qui nous est fournit.
On peut facilement créer des sons atmosphériques, ambiants, funk, jazzy, reggae,....

Pour les rockers et hardeux on peut obtenir de superbes sonorités avec les pré-amplis marshall jcm ou sur un preset clean boosté avec une disto type proco rat.

j'ai joué avec mes presets en live ( il faut désactiver les simulations de baffles fournies si vous jouer dans la boucle d'effet d'un ampli ). Grâce au bouton de présence on perce très bien dans le mix, il faut cependant doser les aiguës avec parcimonies car le son peut vite devenir fizzy et trop perçant. Dans une table de mix branchée sur une sono amplifiée j'ai adoré la simulation du baffle mesa en V30.

AVIS GLOBAL

Il est parfait pour ce que j'en fait, c'est à dire avoir quasiment le même son partout ou je me branche et me déplacer uniquement avec un pédalier pour une répète ou du live (finit les problèmes de dos et la peur d'abîmer ou de perdre beaucoup de matos).
le POD HD500X respecte très bien la sonorité de chacune de mes guitares et de mes différents micros (sauf si vous êtes un adepte du gain à fond et que vous mettez tout les boutons du canal à fond en mode punk), on ressent bien les nuances de jeu.

J'ai tout revendue pour n'utiliser que mon pédalier et je ne regrette rien, j'ai même revendue mon accordeur boss tu-3 car ceux qui pensent que le tuner du pod n'est pas précis et bien cela est souvent dû à des cordes trop molles ou trop proches du manche qui crée des vibrations gênantes.

l'unique défaut pour moi c'est que l'on a moins de possibilités qu'un kemper ou axe-fx, moins de choix d'amplis surtout. Pour le prix c'est quand même un bon compromis pour les gens qui ne ne peuvent pas se payer les pré-amplis très hauts de gammes, car ceux qui aiment façonner leur propre son , bidouiller, passer du temps avec leur matos peuvent trouver leur bonheur sans se ruiner avec le pod hd500x.

édit : les modèles de préamps pour basse sont très bien, par contre le si grave d'une basse 5 cordes ne s'affiche pas sur le tuner.
SHERATON 8812/03/2015

L'avis de SHERATON 88" LE SON QUI VA BIEN"

Line 6 POD HD500X
ROCK, BLUES, SMOOTH JAZZ, JAZZ FUSION.
Je l'utilise uniquement dans mon petit home studio.
Le logiciel d'édition et indispensable pour travailler correctement. Le bémol, pas de pdf en français pour ce logiciel.
Niveau sons, tout est la, et la qualité du son aussi.