Korg D16
+

Korg D16

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

D16, Studio intégré numérique de la marque Korg.


6 avis d'utilisateurs
Comparateur de prix
Petites annonces

Fiche technique Korg D16

  • Fabricant :Korg
  • Modèle :D16
  • Catégorie :Studios intégrés numériques
  • Fiche créée le :03/11/2002

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

Remplir la fiche technique

Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

»

Avis utilisateurs Korg D16

Note moyenne :4.7( 4.7/5 sur 6 avis )
 4 avis67 %
 2 avis33 %
Cible :Rapport qualité/prix :
rellic09/05/2016

L'avis de rellic"Elle a tout d'une grande !"

Korg D16
J'utilise cette table depuis 2007. Et c'est vrai, comme précisé dans un autre post, qu'elle a tout d'une grande et qu'on ne fait pas mieux dans un si petit format !
Attention tout de même !!!!!! Essayez là avant de l'acheter si vous le pouvez car les potards restent le point faible de la bête. Ils crachent avec le temps !

Moi je l'aime beaucoup et elle me le rend bien avec sa qualité sonore vraiment bluffant pour un engin de ce poids et de cette taille !

Ah oui aussi une autre remarque....On peut remplacer le disque dur et c'est pas si compliqué que ça au final. Même moi j'y suis arrivé alors pourquoi pas vous!!! lol !!!:-D
»
gulboz20/05/2013

L'avis de gulboz"Un matériel trés robuste !"

Korg D16
caractéristique : cf avis précédents

UTILISATION

Contrairement à ce qui est écrit plus bas, il est possible d'enregistrer avec des niveaux différents de ceux d'écoute. Tout simplement en passant par la fonction CUE. En fait, l'utilisation via l'écran tactile est tellement intuitive qu'on en oublie de regarder le manuel utilisateur (moi le premier...).

Par ailleurs, la sortie Spdif (sortie numérique) permet de le raccorder à la prise USB d'un ordinateur via une interface type Edirol UA1EX ! Trés pratique.

SONORITÉS

La plage de réglage des niveaux d'entrée permet de connecter des micros jusqu'à des sorties clavier.

Une entrée au niveau 'instrument' permet de raccorder directement une guitare donc sans à utiliser une boîte de DI. Ça simplifie la vie !

AVIS GLOBAL

Comme tous les utilisateurs de D16, j'apprécie particulièrement son faible encombrement et son poids ridicule.
Son écran tactile est vraiment génial à utiliser. On va vraiment trés vite lors des manipulations (inutile de se poser la question "alors, je dois appuyer sur quelle touche ? Bon ben, je vais ressortir le manuel utilisateur...").
Et enfin et surtout, le D16 est hyper robuste et hyper fiable ! En l'espace de 10 ans, aucune panne, aucun plantage, aucune dégradation des potentiomètres ou des connectiques! La conception de produits récents devrait en prendre de la graine...
Allez, je mets 9 car j'aimerai encore plus d'entrée (16).
»
Oliviercool02/11/2009

L'avis de Oliviercool"Le plus petit du genre jamais construit à ce jour"

Korg D16
Enregistreur multipistes 16 pistes (8 simultanées en enregistrement) sur disque dur.

Entrées analogiques:
- A l'entrée 1 (située à l'avant de l'appareil): Combo XLR-jack 6.3 mm symétrique + jack 6.3 pour guitare ou bass électriques
- A l'entrée 2 (située à l'avant): Combo XLR-jack 6.3 mm symétirque
- Aux entrées 3 et 4 (situées à l'avant): Jack 6.3 mm symétrique
- Aux entrées 5 à 8 (situées à l'arrière): Jack 6.3 mm symétrique

Les 8 entrées sont équipées de préamplis micos dont leur sensibilité d'entrée vont de + 4 à - 60 dB !!! :-O)))

Attention: pas d'alimentation fantom sur les 2 XLR :-(((

Sorties analogique (situées à l'arrière):
- 1 paire cinch pour le bus Master
- 1 paire cinch pour le bus Monitor
- 1 jack 6.3 mm de départ d'effet
- 1 sortie casque jack 6.3 mm

Entrée numérique:
- 1 S/PDIF optique à assigner sur la paire de canaux d'entrées de votre choix avec convertisseur de fréquence d'échantillonnage

Sortie numérique:
-1 S/PDIF optique pour le bus Master

Autres connecteurs:
- Pédale d'expression
- Pédale d'interruption
- MIDI In
- MIDI Out
- SCSI D-Sub 25 pins SCSI-2
- Connecteur propriétaire pour boîtier d'alimentation externe

Formats audios supportés:

- 16 bits 44.1 KHz (dans ce cas, lit 16 pistes et en enregistre 8 à la fois)
- 24 bits 44.1 KHz (dans ce cas, lit 8 pistes et en enregistre 4 à la fois)

Convertisseurs:
- Analogique - numérique: 24 bits, suréchantillonnage à 64 x
- Numérique - analogique: 24 bits, suréchantillonnage à 128 x

- Support de stockage livré d'origine:

Disque dur interne 2.5 pouces E-IDE P-ATA 133 4.32 Go (env. 1h45' de capacité d'enregistrement en 8 pistes simultané 16 bits 44.1 KHz). Il existe aussi sur le marché des disques durs 2.5 pouces P-ATA en SSD (technologie flash !!!), renseignez-vous ^^

Synchros prises en charge:
- MTC, maître et esclave
- MIDI Clock, maître uniquement

Dimensions: 35.7 x 24.5 x 7.2 cm, rare: à peine plus encombrant qu'un bloc de papier A4 !!! :-) ))
Poids: 2 Kg, rare !!!!! :-) ))))
Couleur: Bleu foncé légèrement vert et légèrement métallisé, rare !!! :-) )))) ^^^^^^^

Autres caractéristiques ou fonctions spéciales:
- Table de mixage numérique intégrée 24 canaux (16 pour les 16 pistes de l'enregistreur + 8 pour les 8 entrées)
- Ecran tactile, rare !!! (uniquement sur les Korg !) ^^^^^
- Boîte à rythme intégrée !!! Avec 191 motifs de battrie et en tout cas 3 - 4 kits de batteries.
- Avec la fonction Trigger, rare !!! Fonction de démarrage automatique de l'enregistrement sitôt un seuil de signal réglable atteint, avec mémoire tampon "Pré-record" de 700 ms maxi, rare !!!
- Inclus: Un accordeur de guitare, rare !!!!
- Avec pas moins de 8 processeurs d'effets intégrés, rare !!! :-) )) Bein oui: 1 processeur d'effet "branché" en insert pour chaqu'une des entrées 1 à 4 + 1 processeur d'effet "branché" en insert pour les entrées 5 à 8 + 2 processeurs d'effets "branché" en boucle Effect Send => Effect Return sur les 24 canaux + 1 processeur d'effets branché sur le bus Master ^^^^ Les processeurs d'effets disposent d'au total 128 presets de réglages d'usine et d'autant de mémoires utilisateur destinés à reçevoir vos propres réglages.
- Avec 7 pistes virtuelles par piste réelle = (7 x 16 pistes) + les 16 pistes réelles = 128 pistes au total
- Avec un micro intégré, rare !!!
- Sauvegardes automatiques enclanchables, rare !!! En effet, si vous disposez d'un disque dur SCSI externe branché sur ce Korg, vous pouvez activer la sauvegarde automatique: au moment de l'exteinction de l'appareil, une sauvegarde des morceaux et des mémoires de scène (mais pas des réglages d'effets, attention !) est faite automatiquement ^^
- Possibilité de graver un CD audio sur un graveur CD SCSI externe
- Import / export de fichiers WAV (16 bits et 24 bits 44.1 KHz uniquement) possible dès l'OS 2.0, possible sur CD-RW dès l'OS 3.0
- Sensibilité des vu-mètres: -40 dB /// -66 dB dès l'OS v3.00 :-) )))))

UTILISATION

J'utilise ce genre d'engin surtout en extérieur, sitôt qu'il y a une prise de courent. En général, c'est surtout pour enregistrer des concerts ou des musiciens dans leurs locaux de répétitions que j'ai recours à ce genre de multipistes. Et une fois de retour au studio, j'exporte tout en fichiers WAV via lecteurs JAZ de 2 Go interposés (si vous en avez encore, gardez-les précieusement, car on en trouve plus neufs ! ^^) que je retravaille ensuite sur l'ordinateur. Bon, j'ai déjà l'Akai DPS16 pour cela mais les dimensions exceptionnellement petites et le poids plume de ce Korg m'ont carrément fait craquer. Il s'embarque facilement dans un sac à dos, lui et son inséparable boîtier d'alimentation externe, avec même des câbles et des micros, et, à la rigueur, libérant les 2 mains pour transporter des stands de micros girafes ou d'autres valises de matos.

Grosse déception: le signal audio passe d'abord par son fader de volume associé avant de s'enregistrer sur la piste associée, dans le disque dur. Les faders contrôlent donc non seulement les volumes des 16 pistes de l'enregistreur mais aussi ceux des 8 canaux d'entrées. Résultat des courses (de faders): si vous les baissez à zero, aucun son ne s'enregistre. Autrement dit, moi qui dois souvent enregistrer et mixer sur la même bécane par manque de place car on se produit en général sur de petites scènes, le son des entrées qui reçoivent les micros qui captent le public, qui doit être coupé du mixage destiné aux hauts-parleurs de facade afin d'éviter le larsen, ne peut pas être enregistré. Rien qu'à cause de cela, je risque de ne pas l'utiliser souvent sur scène. Bon, on peut contourner le problème: en utilisant tout bêtement la fonction Solo. Il suffit de sélecetioner tous les canaux sauf ceux des micros d'ambiance et on coupe ainsi pour le mixage les micros et le tour est joué ^^ Il est même possible d'injecter les canaux sélectionnés par la fonction Solo sur le bus Master (à la place de ce dernier qui se déconnecte au lieu de se mixer avec): même pas besoin donc de connecter l'ampli de facade sur la sortie Monitor: on peut le brancher sur la sortie Master :-o)))))) Mais c'est pas très aisé de procéder de la sorte car gare aux fausses manipulations, surtout avec un écran tactile aussi minuscule que ceului-ci disposant en plus d'une définition tactile qui laisse à désirer. En effet, c'est trop facile d'atteindre la fonction d'à côté avec les doigts...

Le seul moyen sûr de faire des enregistrements multipistes de concerts avec sans risquer le larsen causé par les micros du public est donc de s'en servir comme enregistreur multipiste uniquement - et donc que le mixage se fasse en amont sur une table de mix avec sous-groupes - et dès lors, ses exceptionnelles petites dimensions ne sont plus très utiles car la dite table va prendre de la place... Ou, si il s'agit d'un concert avec instruments acoustiques non amplifiées parce que le live a lieu dans une petite salle, il suffit de brancher directement les micros dessus et le tour est joué ^^

Certes, on ne peut pas faire en post-production un mixage différent de celui réalisé sur scène puisque le moindre changement de volume pendant le concert affecte aussi à l'enregistrement le volume du son de la piste concernée mais ceci est un moindre mal car remarque impertinente: cela vous permet d'avoir enregistré le concert avec le même mixage que celui effectué sur scène ^^ Selon Korg, les faders permettent de régler les niveaux d'enregistrement mais à mon sens, les potentiomètres "Trim" (préamplis micros) aurais largement suffit pour cela. Mais bon, il faut dire que les 4 qui servent à contrôler les préamplis micro des entrées 5 à 8 sont à l'arrière de l'appareil juste en dessus des entrées concernées: c'est difficile d'accès; je suppose que c'est pour compenser cela qu'ils ont fait passer le réglage des volumes par les mêmes faders que les pistes enregistreur.

Cependant, ce petit Korg D16 est parfaitement utilisable pour les prises de son chez le client (goupe dans leur local de répetition, par exemple) car dans ce cas, je n'ai pas besoin de pouvoir faire un mixage différent pour les hauts-parleurs par rapport au mixage des pistes enregistrées. Et pour les prises via microphones (je pense surtout au chanteur), pour éviter le larsen, il suffit à nouveau d'utiliser la fonction Solo ^^

En outre, comme il est très silencieux (ce qui n'est vraiment pas le cas de l'Akai DPS16 ^^), je l'utilise pour faire des prises de son plus délicats (chez des clients pianistes par exemple).

Si je n'ai pas vérifié ce problème de faders sur son schéma de fonctionnement avant de me procurer ce Korg D16, c'est parce que c'est bien la première fois que je vois cela. En effet, même sur les premiers 4 pistes à cassettes que j'ai eu il n'y avait pas ce problème de faders. Sur le tout premier que j'ai eu, le Tascam 424, les faders ne contrôlaient pas le niveau d'enregistrement. Ensuite, j'ai eu le fameux Tascam 464 qui était le meilleur de sa cathégorie et de son temps: idem. Puis, j'ai eu le 4 pistes sur minidisc Sony MDM-X4: pareil. Ensuite, j'ai eu le Fostex VF-16 et enfin l'actuel Akai DPS16: pareil. Et entre-temps, je me suis procuré pour un pote un Akai DPS12 que j'ai aussi étudié au passage: il n'avait pas non plus ce problème de faders. Si bien que j'étais certain que cela était acquis sur ce type de multipistes et que je n'avais pas à le vérifier. Je trouve cependant que Korg aurait quand-même pu inclure un réglage permettant de désactiver ce contrôle du niveau d'enregistrement via les faders, cela aurais pu permettre d'adapter encore mieux ce Korg selon la situation.

Bon, mais maintenant que j'ai rencontré ce problème de faders sur ce petit Korg D16, je me suis dit qu'étant donné que ce dernier était le premier 16 pistes de la firme, peut-être que pour les 16 pistes suivants, ils auraient corrigé ce problème. Je me suis donc mis à consulter les schémas de fonctionnement de leurs modes d'emploi PDF sur le site de Korg et, hélas, le Korg D1600 a aussi le niveau d'enregistrement contrôlables via les faders. Pareil pour le Korg D1600 MK2. Cependant, pour le Korg D16XD, ce problème a enfin été résolu: on peut régler les faders en pré ou post-fader envers l'enregistreur. Pareil pour le D32XD (32 pistes) et le D3200 (32 pistes). Pour le D888 (un 8 pistes ultra-simplifié), il est d'office conçu pour que le niveau d'enregistrement ne se règle pas via les faders, ne se règle uniquement via les potentiomètres TRIM. Mais ce sont des monstres difficiles à transporter (à part éventuellement le D888)...

Une chose de bien dommage: il est impossible de changer soi-même le disque dur interne qui n'est d'origine que de 4.32 Go (voir même seulement 2 Go pour les premiers exemplaires, il paraît) sur ce Korg D16, à moins de démonter pratiquement tout l'appareil (avis aux amateurs d'électronique). De plus, il utilise un disque dur interne 2.5 pouces (format notebook) et ce type de disques dur sont 1° 2x plus cher au Go et 2° tournent moins rapidement (5400 tours / minute au lieu des 7200 des DD IDE 3.5 pouces ordinaires)... C'est louable d'utiliser un disque dur 2.5 pouces pour miniaturiser au maximum l'ensemble mais par contre, ils aurais pu faire en sorte que ce dernier soit facile d'accès par l'utilisateur, quand-même. Bon, en ce qui me concerne, j'ai réussi à le changer pour en mettre un de 40 Go - 17 heures de capacité d'enregistrement en 8 pistes 16 bits 44.1 KHz et ça marche :-o)))))))) Et j'avais même pas eu besoin de le formater (était formaté Fat 32 d'origine), j'ai juste dû l'initialiser ^________^ Malhereusement, son successeur (le Korg D-1600 ou D-1600MKII) dont ce problème a été corrigé est devenu tout aussi encombrant que le DPS16, no comment...

En fait, il y a deux types de pistes sur cet appareil: les pistes mono (1 à 8) dont les canaux se règlent individuellement et les pistes stéréos (9 à 16) dont les canaux se règlent par pair (bien qu'il est égallement possible de linker 2 canaux monos pour en faire une paire de canaux). C'est pourquoi il ne possède que 12 faders au lieu de 16, outre ceului du bus Master. Parfait: les pistes stéréo sont destinées aux boîtes à rythme et aux synthés ^^

Outre ses dimensions exceptionnellement petites, ce que j'adore sur ce Korg D16, c'est la fonction "Trigger". Vous la réglez, vous l'activez, vous armez la ou les pistes de destination, vous lancez l'enregistrement, vous prenez votre guitare et l'enregistrement démarre au moment où vous commencez de jouer et pas avant !!! :-) )))))))

Dommage qu'il ne prenne que le 44.1 KHz: j'aurais souhaité qu'il prenne en charge aussi le 32 et le 48 KHz, de façon à ce qu'il soit aussi parfaitement utilisable pour des applications de vidéos numérique.

J'ai mis à peine 3 - 4 jours pour l'étudier et je m'y attendais à nettement plus (l'Akai DPS16, je l'ai étudié en 2.5 semaines environs): je suis donc surpris que ce Korg soit plus simple qu'il en a l'air ^___^ Bon, il faut dire que c'est le quatrième engin de ce genre qui me passe entre les mains, je finis pas connaître l'utilité de la majorité des fonctions. Le hic, c'est juste d'apprendre sur ce Korg comment y accéder; il y a donc beaucoup de texte du mode d'emploi que j'ai pu sauter.

J'ai remarqué que j'ai des problèmes de synchro MIDI depuis que je l'utilise en esclave SMPTE avec mon Akai DPS16. Bon, pour des morceaux de 3-4 minutes, on n'entand rien mais pour des grands concerts d'à partir de 3 quarts d'heure, cela devient flagrant: les pistes enregistrées avec le Korg décâlent par rapport à celles enregistrées avec le DPS16. Et ceci même avec la dernière mise à jour de son OS. En fait, je n'ai jamais réussi à déterminer avec preuves à l'appui que cela vient bien de mon Korg D16 mais ce qui est sur, c'est que j'ai déjà fait des concerts avec mon Akai DPS16 en maître et un Akai DPS12 en esclave: pas de problème de synchro et maintenant que je l'utilise Korg D16 avec le DPS16, cela s'entand...

SONORITÉS

Alors là, je suis vraiment étonné. Les convertisseurs sont plus musicaux que ceux de mon Akai, et les préamplis plus silencieux, par-dessus le marché. La boîte à rythme intégrée est très réaliste (on diraît presque un vrai batteur) et les effets sont pas mal du tout; certains d'entre eux sont vraiment originaux (il y a même une reproduction du craquement de vinyle et un vocoder intégré ^^). Il y en a même certains d'entre eux que je ne retrouve ni dans mon Akai DPS16, ni dans ma Boss SE-70 ni même dans ma TC-Electronic M-One :-) ))))

Au niveau des faders de volumes: faites gaffe, il sature très vite (saturation analogique, en plus !); soyez donc prudent ^^ Mais si vous ne dépassez pas les 0 dB, cela ira très bien :-) ))

De l'autre côté, prenez garde de ne pas enregistrer trop faible non plus, surtout avec les entrées analogiques, car j'ai remarqué que ces dernières captent les interférances provoquées par le disque dur et les enregistrent avec. Bon, ces interférances sont inaudibles lorsque le son est enregistré avec un niveau normal mais justement, il n'est pas toujours aisé de contrôller le niveau d'enregistrement avec ces minuscules vu-mètres, d'autant plus que ces derniers sont sensibles jusqu'à -66 dB... On peut facilement enregistrer faible sans le faire exprès.

AVIS GLOBAL

Alors que l'Akai DPS16 est orienté plus du côté ingé son - réalisateur qui bosse avec des musiciens, ce Korg D16 est lui résolument tourné pour une utilisation par un musicien en solo qui réalise avec son propre CD tout seul. Et dans ce but, ses fonctions sont simplifiées le plus possible. Ses exceptionnelles petites dimensions et faible poids fait qu'il n'est guère plus encombrant qu'un PC portable qui lui plante tout le temps ^^ (le Korg, lui, ne plante pas !) Du coup, quelle dommage qu'il ne puisse pas fonctionner sur batteries, AAAAARRRRRGGGGGLLLLL ;-o(((

Ses atouts:
- Exceptionnellement petit et léger pour un 16 pistes numérique: depuis 1999 qu'il existe, nous sommes en début juillet 2014, il est toujours indétrônable sur ce point. :-) ))))
- Super silencieux, à un tel point que des prises avec micros à proximité sont possibles
- Pas de partition obligatoire dans le disque dur interne comme cela l'est sur les Roland et certains Yamaha, si bien que les 40 Go de disque dur que je lui ai installé sont intégralement utilisables pour un live :-) ))))
- La fonction "Trigger" de démarrage automatique de l'enregistrement, très utile :-) )))
- Ses préamplis micros sensibles jusqu'à -60 dB !!!
- L'écran tactile !!!
- Les 8 processeurs d'effets intégrés !!!!
- Les sauvegardes automatiques !!!
- Sa couleur bleue !!!
- SCSI D-Sub 25 pins: Le D-Sub 25 pins, c'est le bête format du port parallèle (le port imprimante de votre ordi) ! ^^^^ Mais le port parallèle est en voie de disparition au profit de l'USB...
- Sa boîte à rythme ^^
- Le moindre centimètre carré est vraiment exploité à fond ^^^^
- La sensibilité des vu-mètres déscend jusqu'à -66 dB !!! :-) )))) (dès l'OS v3.0)

Ses défauts:
- Les faders servent aussi de contrôle de niveau d'enregistrement mais on peut partiellement contourner grâce à la fonction Solo et la possibilité d'injecter cette dernière dans le bus Master
- N'a pas l'alimentation fantom sur les 2 XLR :-((( Mais bon, ce défaut est facilement contornable grâce à l'ajout entre les micros et le Korg des petits boîtiers fonctionnant sur piles qui injectent l'alim fantom :-) Comme par exemple des AKG B18 ^^
- Ne prend pas en charge le 16 bits 32 et 48 KHz, dommage pour les applications vidéo :-(
- Le convertisseur d'échantillonnage de l'entrée numérique a du mal à suivre. En effet, lors des 20 premières secondes d'utilisation, il me fait des coupures, comme si il cherche à se synchroniser sur le signal numérique... En outre, il est impossible de régler l'horloge audionumérique pour qu'il se synchronise sur l'entrée S/PDIF ou pour qu'il fonctionne en interne :-((( Il est donc déconseillé d'injecter du signal numérique autre que 44.1 KHz, et ceci malgré la présence de ce convertisseur.
- Disque dur interne impossible à changer à moins de démonter pratiquement tout l'appareil :-(((
- L'exportation de fichiers WAV est d'une lenteur exaspérente ! En effet, pour les 8 pistes 16 bits 44.1 KHz d'un concert d'1h15, il me faut une bonne demi-journée (environs 4h !) pour l'exporter alors qu'avec l'Akai DPS16, pour 10 pistes 16 bits 44.1 KHz, 1h30' voir 2h à tout casser suffisent. Pour moi, cela est très handicapant et il se peut que je ne l'utilise pas beaucoup sur scène aussi à cause de cela alors que c'est justement pour la scène que je l'ai acheté...
- La synchro MIDI n'est pas super, mon DPS16 et lui décâlent entre eux. Au bout de 3/4 d'heure de live, cela s'entand de manière flagrante.
- N'a qu'un seul départ d'effets pour d'éventuels processeurs d'effets externes... :-(
- Manque des entrées supplémentaires. Bon, vu que chaque centimètre carré est utilisé, Korg aurais pu ajouter un interface ADAT dans la même entrée - sortie numérique optique
- N'a pas de prises d'insert :-(((
- Ce Korg sature très (voir trop) facilement sitôt qu'on dépasse les 0dB :-(
- Vu son exceptionnelle petite taille, quelle dommage qu'il ne fonctionne pas aussi sur batteries... :-(
- Sa synchro est lente à réagir lorsqu'il est en MTC esclave... :-(

Ce Korg D16 est toujours sans concurrence dans la catégorie des 16 pistes, et ceci même 15 ans après sa sortie en 1999. Son plus proche concurrent au niveau taille est le Fostex VF-16 qui est à peine 5 - 6 cm plus profond et qui a une interface ADAT mais il n'est pas très fiable... C'est pourtant le seul qui aurais pu le concurrencer au niveau taille. Tous les autres 16 pistes de petit format ont les dimensions qui se rapprochent plutôt de mon Akai DPS16, c'est-à-dire dont l'encombrement double pratiquement.

Mais bon, étant amateur d'appareils qui sortent du lot, je m'attache déjà à ce petit mignon Korg D16 ^^
»
froggybxl17/06/2005

L'avis de froggybxl

Korg D16
Simple d'utilisation, complet, fiable.
Il existe aussi une synchro midi mais je ne m'en sors pas, surtout à cause des option midi dans cubase.
échantillonage au choix 16bits ou 32
envois aisé vers dique scsi

UTILISATION

Comment je l'utilise?
je rentre la section rythmique electro de l'ordi via digit-in
je joue et enregistre voix, guitare, basse en multi ou séparé
j'envois le tout (piste par piste) dans l'ordi via fiche scsi, à un disque scsi spécifiquement dédié à recevoir ces pistes
je "glisse" ensuite les pistes sur mon disque dur et traite avec cubase ou autre.

SONORITÉS

Il y a moyen de creer des tempos map assez complètes, mais les sons ne sont pas transcendants. c'est toutefois suffisant pour travailler

AVIS GLOBAL

Il est efficace, simple et performant.
l'écran tactile est pratique, sauf pour les gros doigts, utilisez alors un ustensil (crayon par ex)
c'est un choix que je n'ai encore jamais eu à regretter
»

News Korg D16

Nouvel OS D16

Nouvel OS D16

Publiée le 10/07/01
Korg France annonce la version d'OS 3.0.0 du D16.

Notice Korg D16

1 Publiée le 14/11/00

Tutoriels et astuces Korg D16

Remplacer le disque dur par une compact flash!

15 Publié le 03/06/14
Le korg d16 est livré de base avec au mieux un disque (ide et non scsi comme certains le pensent) de 4Go! Les inconvenient du DD sur ce systeme sont les petits bruits parasites que vous entendez s...

Il y a erreur dans la MAJ de l'OS

Publié le 22/11/07
Erreur ! il y a bien un chemin a respecter, sinon ça ne marche pas. Copier les 3 fichiers : extvxxx_.841 intv201_.841 sysinfo.841 dans le répertoire D:/KORG/D16 (D: étant votre l...

Images Korg D16

  • Korg D16
  • Korg D16
  • Korg D16
  • Korg D16

Manuels et autres fichiers Korg D16

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : d16, d 16

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.