liviou2004 10/02/2020

Behringer DeepMind 12 : l'avis de liviou2004

« Sans hésiter : Excellent »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

En Home Studio

Vous semble-t-il solide et bien fini ?

Dès la mise en place, on a une impression de solidité, rien que par le poids du synthé et malgré son petit encombrement. Les curseurs bougent un peu latéralement, mais rien d'excessifs. La présence de deux ventilateurs est quand même un gage de sérieux de fabrication. D'autant plus que la vitesse est réglable : j'ai placé le mien sur 30 pour qu'il y a ait quand même une ventilation, mais à 30 elle est inaudible.(attention quand même à la température de la pièce !)

Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?

J'ai lu beaucoup de plaintes sur une soi-disant complexité en raison du petit écran. En fait la navigation est tellement bien conçue qu'après une phase d'apprentissage, les choses finissent par devenir simples. D'autant que de nombreux raccourcis sont prévus. Donc oui, la prise en mains m'a parue simple et l'ergonomie bien pensée.
On reproche souvent à Behringer un manque au niveau de la notice. Je suis assez d'accord sur d'autres produits. Mais là, on a une notice très claire et exhaustive et suffisamment fournie, je trouve.

Qu’en est-il de la qualité de son clavier et de son toucher ?

Comme je l'ai lu plus haut, en effet, les écarts latéraux entre les touches ne sont pas toujours rigoureusement identiques mais il n'y a rien de choquant et ils ne sont pas suffisants pour créer une gêne quelconque en jeu (si cela avait été le cas, je l'aurais renvoyé de suite !).
Je trouve le toucher très agréable en jeu rapide comme en jeu nappe et lent. Certains se plaignent de bruit mécaniques des touches, je n'ai rencontré aucune gêne à ce niveau.
La calibration de l'aftertouch est efficace et permet vraiment de bien l'adapter au jeu voulu.
Il est facilement transposable en cours de jeu (de plus ou mois 1 ou 2 octaves), et une Led indique la position soit centrale soit transposée en plus ou en moins. On sait donc toujours où on en est.

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?

J'avais été prévenu par des utilisateurs : ne pas se fier aux sons d'usine mais plutôt acheter des banques de sons tierces.
C'est un peu vrai mais pas autant que certains commentaires peuvent le laisser supposer. Même si ces sons d'usine ne sont pas renversants, il ne faut pas exagérer, on trouve quand même certaines belles choses. (à ce propos, je conseille une écoute attentive au casque (et de préférence un bon casque) et prendre le temps de laisser le son évoluer).
En revanche, on trouve des banques de sons faites par des tiers, dont certaines proposent des sons absolument magnifiques, aussi bien dans les sons de nappes évolutives, que des sons arpégés ou des leads, des basses, etc.

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

C'est assurément le gros point fort de ce synthé : je trouve beaucoup d'inventivité dans la réalisation du firmware. Je ne rentre pas dans le détail car cela a beaucoup été fait mais outre la matrice de modulation et les effets intégrés on doit mentionner la gestion de la polyphonie et de l'unison qui propose de nombreux modes pour s'adapter au jeu souhaité.
Il faut mentionner aussi le très bon éditeur, qui fonctionne sur plusieurs plateformes (sauf Android), très ergonomique et qui permet notamment de réaliser des fusions de patches pour créer de nouveaux patches.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
Au niveau du plus, je dirais les très beaux espaces sonores qu'il est capable de créer, le fait qu'il soit compact, le fait qu'il soit capable de gérer de gros sons (et notamment des basses puissantes), la section d'effets qui doit vraiment être considérée comme faisant partie intégrante de la création du son, et non pas simplement comme un plus.
Il y a une tendance un peu générale sur les banques de sons, à sur-doser les effets. Il me semble qu'on peut gagner en subtilité en réglant mieux les dosage. Mais ça, c'est une question de goût.

Au niveau du moins, c'est un peu ce qui a été souligné par beaucoup : l'impossibilité de régler indépendamment les volumes des deux formes d'ondes de l'oscillateur 1. Mais quand on entend la large palette de sons que certains ont été en mesure de créer, on se dit que finalement ce n'est pas un obstacle insurmontable.

Conclusion

Voilà un magnifique instrument. J'ai attendu deux ans pour l'acheter en complément du Korg Kronos, car j'ai attendu d'être sûr de mon choix. Après la lecture de l'essai de Synthwalker, j'étais gêné par le fait qu'il trouvait les VCO un peu fins. Dans la pratique, ce problème peut aisément être contourné.
Le Deepmind 12 est actuellement à 699 €. Le rapport qualité/possibilités/Prix est absolument imbattable.
Ce qui ne gâte rien, on trouve de nombreux et très bons tutos qui permettent de se faire une idée des possibilités.
Et puis rien n'empêche, pourquoi pas, de lui ajouter son petit frère, le Deepmind 12D ce qui donne un Deepmind à 24 voies de polyphonie.

En résumé, pour moi, c'est 5 étoiles sans hésitation !

EDIT : 23/02/20

Je voudrais insister sur l'importance de la procédure de calibration.
Ce qui n'est pas mentionné dans le manuel :
- Il est parfois nécessaire de l'effectuer plusieurs fois
- Il est préférable de laisser le DM12 allumé pendant une bonne heure avant calibration

Si on se rend compte d'un problème spécifique, on peut aussi sélectionner le calibrage correspondant.
Juste un exemple : j'avais un problème avec le réglage du Pulse Width. En poussant le fader vers 90%, la moitié des notes ne répondait plus. Une personne du forum Gearlutz m'a conseillé de refaire cette calibration. Et ça a fonctionné, alors que j'avais déjà fait au moins trois fois la calibration totale. A présent je peux pousser le fader à fond (99%) et conserver les notes.