Behringer DeepMind 12
+

Behringer DeepMind 12

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

DeepMind 12, Clavier synthétiseur analogique de la marque Behringer appartenant à la série Deepmind.


8 avis d'utilisateurs

test de la rédaction
Neuf à partir de 699 € prix moyen : 724 €
Occasion à partir de 530 € argus occasion : 569 €Avertissement important

Test Behringer DeepMind 12

Test du synthétiseur analogique Behringer DeepMind 12

Test du synthétiseur analogique Behringer DeepMind 12

Deep Impact À une époque où les synthés analogiques connaissent un retour en grâce, Behringer lance sa première création, avec pour objectif d’inonder le marché de ses douze douces voix… Lire la suite…

Acheter neuf Behringer DeepMind 12

SonoVente
(90 avis)
DEEPMIND 12 749 €
Univers Sons
(77 avis)
DEEPMIND 12 749 €
Bax Music
(893 avis)
DeepMind 12 synthétiseur 699 €
Music Store
(385 avis)
DeepMind 12 699 €

Acheter d'occasion Behringer DeepMind 12

Behringer DeepMind 12 Vend DeepMind12 parfait état 550 € »
Behringer DeepMind 12 Vente Behringer DeepMind 12 654 € »
Behringer DeepMind 12 BEHRINGER Deepmind 12 comme neuf 530 € »

Fiche technique Behringer DeepMind 12

  • Fabricant : Behringer
  • Modèle : DeepMind 12
  • Série : Deepmind
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 28/07/2016

Le DeepMind 12 est un synthé analogique 12 voix polyphoniques de 49 touches.

  • Classic polyphonic synthesizer with 12 true analog voices for insanely fat and authentic sounds
  • 4 simultaneous world-class TC ELECTRONIC and KLARK TEKNIK FX with over 30 algorithms including Reverb, Chorus, Flanger, Phaser, Delay and multi-band Distortion
  • 12 voices with 2 OSCs per voice with oscillator sync mode
  • 2 LFOs per voice with 7 waveform shapes, key sync, MIDI sync and envelope auto-triggering
  • 3 ADSR generators per voice for control of VCF, VCA and MOD envelopes
  • Flexible 8-channel modulation matrix with 19 sources and over 130 destinations including effects parameters
  • 32-step control sequencer with adjustable slew rate and MIDI sync
  • Full remote control via iPad*/PC/Mac* and selected Android* App over USB, MIDI or built-in WiFi for extended parameter control
  • 49 semi-weighted full-size keys featuring velocity sensitivity and after-touch
  • Pure analog signal path based on legendary VCF and VCA designs
  • OSC 1 generates sawtooth and square/pulse waveforms with pulse width modulation
  • OSC 2 generates square/pulse waveforms with tone modulation
  • Selectable dual slope 12/24 dB analog low pass filter per voice with adjustable resonance
  • Envelope faders seamlessly transform individual envelope segments between linear, exponential and reverse exponential curves
  • Powerful unison and poly modes with detune, pan spread and drift parameters featuring up to 12 voices per note
  • Global noise generator dramatically expands waveform generation
  • Incredible polyphonic portamento with flexible fixed rate, fixed time and exponential pitch glide modes
  • Sophisticated arpeggiator with tap tempo button and user configurable pattern modes
  • Chord and PolyChord memories enable polyphonic performances from monophonic playing styles
  • True bypass mode for pure and high-integrity analog tone
  • Global variable 6 dB high pass filter with powerful bass boost switch
  • 26 sliders and one switch per function give direct and real-time access to all important parameters
  • Spring-loaded pitch and assignable modulation wheels provide total hands-on performance
  • LCD Display with encoder, navigation switches and data value slider for rapid menu parameter editing and program selection
  • 1024 user program memories with “compare and match” feature to quickly match all analog controls to values stored in program
  • Fully servo-balanced stereo outputs for highest signal integrity
  • CV/pedal input for connection to modular systems
  • Comprehensive MIDI implementation (including NRPN/CC control of all parameters and bulk load/save)
  • Integrated and configurable WiFi client / Access point allows easy and secure connection to home network
  • 3-Year Warranty Program*
  • Designed and engineered in the U.K.

Source : http://www.music-group.com/Categories/Behringer/Keyboards/Synthesizers-and-Samplers/DEEPMIND-12/p/P0AC5

Distribué par ADAGIO France

»

Dossiers Behringer DeepMind 12

Le Podcast d'Audiofanzine sur l'actualité de l'audio et des instruments de musique

Le Podcast d'Audiofanzine sur l'actualité de l'audio et des instruments de musique

Une surprise qui réunit du chocolat, un grand verre de lait et un jouet, ce n'est pas forcément la spécialité d'Audiofanzine. En revanche, un podcast qui parle d'audio, de musique et de plein d'autr…

Avis utilisateurs Behringer DeepMind 12

Vinz Centz13/05/2019

L'avis de Vinz Centz"retromachine"

Behringer DeepMind 12
J'ai acheté le Deepmind 12 dans le but d'avoir un couteau suisse de qualité pour me faire une palette de sons typés vintage pour mon projet synthwave/retrowave.
Je ne cherchais pas tellement les sons classiques des analo 70's mais bien les sons des années 1980 à 1990, parfois analos, parfois plus "numériques" ou disons hybrides, naïfs et un peu low-fi à la Vince Clark, New Order, Human League etc
Pour le coup objectif atteint à 200 %!
Je suis très content de ce synthé, de son workflow et des résultats obtenus
Ses point fort : les (pseudos) brass, strings, les sons arpégés, les nappes évolutives, les sons flutés à base de square(très "Juno")
Mais contrairement aux apparences (et à certains avis) on peut aussi faire des gros sons, des basses abyssales aux leads surpuissants, détunés et instables via quelques réglages
Il peut sonner chaud ou très froid grâce aux effets qui font partie intégrante du processus de sound-design. Il faut garder ça à l'esprit : la matrice de modulation et les effets font partie du processus.
Par contre il faut aussi garder à l'esprit que la bête est assez complexe et que son ergonomie correspond d'avantage à un utilisateur rompu à une synthèse analo "au microscope" qu'au grand public / débutant...Mieux vaut savoir où l'on va au risque de refaire toujours le même son :)
Le fait qu'il n'y ai que 2 oscillos et à la base que du saw et du pulse/square oblige à être créatif à l'intérieur de cette limite et donc à pousser plus en profondeur dans les paramètres pour en tirer le maximum. Au final on se rend compte qu'à l'intérieur de ces limites les possibilités sont énormes.
Malgré quelques exceptions (dont le son A1 très cool) les presets sont mauvais : effacez les...Ceux qui sont intéressants sont facile à programmer donc autant s'amuser et comprendre le synthé...
Voilà, j'ignore si dans un autre cadre musical (hors synthwave) ce synthé peut aussi ravir mais en ce qui me concerne et dans mon propre cadre, je suis conquis :)
(Si vous avez des questions je répondrai avec plaisir)
»
geronimo3331/01/2018

L'avis de geronimo33"Super mais..."

Behringer DeepMind 12
J' ai acheté le DM12 il y a presque un an à sa sortie. J' était à la recherche d' un polyphonique dans le style Roland Junos/Jupiter pour du studio et du live et le Deempind et ses possibilités de sound design me paraissait être un bon instrument pour ce style de son, voir plus si affinité.
Là dessus le DM12 tient ses promesses. Certe, il demande quelques bidouilles pour sonner Jupiterien ( bassboost, unisson, unisson voice vers le pitch dans la matrice pour avoir 2 saw à différents octaves, drift, petit chorus ou simulation d ampli, on a le choix), mais j' ai réussi à refaire de façon convaincante quasiment tout les patchs d' usine du JP8 et du Juno 106 sur le DM12.
Nappe, pads, strings, synth mais aussi ambiances et sfx avec la matrice et les effets, il est capable de beaucoup de chose et le fait bien. Il dépote aussi en mode monophonique style sh101 avec son sequenceur ou juno Hoover avec l' unisson.
A par le DCO 2 qui, je trouve, ne sonne que dans sa config Subosc ou en synchro, ça sonne bien analo polyphonique Roland.
Attention d'ailleurs au keyreset du DCO 2 qui, une fois enclenché, synchronise bizarrement la phase des 24 oscillateurs et pas seulement le 1 et le 2 de chaque voie ensemble...
Ça donne des effets mortel avec l' unisson x12 et le detune, mais ça rend le son très droit malgré l' ajout de drift ou detune.
Comparé à Diva ou au Plugout Roland le tout mis cote à cote sur un système avec un sub, avec le bassboost enclenché ( d' origine sur le juno ) je trouve qu' il a plus de patate, un bas du spectre mieux défini et finalement, plus de possibilités sonores avec ses effets et sa matrice de modulation.
Il est serte moins gras qu' un synthé à VCO, mais sur un polyphonique c' est pas vraiment dérangeant et comme dit précédemment les options du DM12 permettent de bien grossir le son si l' on veut. Disons que le son de base est net et claquant et pas gras et baveux, on aime ou on aime pas, aprés c' est une affaire de goût.
Par contre, personnellement, je trouve les sons d' usine plus que moyen, on dirait pour la plupart, des sons à la absynth ou ohmnisphere, souvent noyés dans les effets et ne mettant pas en avant le caractère analo du synthé, dommage.
Heureusement, la prise en main est très bonne avec la plupart des fonctions directement accessibles en façade, et de nombreux raccourcis très pratiques et rapides pour les autres. C' est un plaisir de faire ses propres sons à partir de zéro, même si je conseille de se faire des presets avec les bidouilles pré-cités dans la matrice, afin de ne pas s' embêter lorsque on veut 2 saw ou 2 PWM à 2 pitch diffèrent par exemples.
Pour les flemmards ils existent des banques payantes chez Geosynth apparement bien meilleures que celles d' origine.
D' ailleurs toujours pas de site d' échange de patches dont il avait était question au lancement, ( heureusement il reste AF et les sysex ), ni de réalité augmentée ou de support de capteurs de position comme cela avait était montré lors d' un salon.
Seuls les effets et le séquenceur nécessitent vraiment l' utilisation de l' éditeur PC ou tablette pour être a l'aise.
Lorsque on le déballe, le DM12 paraît robuste et bien construit, effectivement les matériaux son nobles, acier et bois, mais lorsque l' on y regarde de plus près, le prix rapport au nombre de voies ne s' est pas réduit comme par enchantement.
On remarque assez rapidement qu' il y a eu par exemple des économies sur les fixations du PCB ( qui bouge légèrement lorsque l' on appui sur les boutons, moins que sur les exemplaires de présérie mais quand même un peu ), les fixations des flancs ( je m' appui un peu sur la partie en métal ou se trouve les molettes de pitch/mod et celle si ce décale de 1/2 cm par rapport aux flancs....oups rien de cassé mais sa rassure pas vraiment).
Les presets mettent pas mal de temps à se charger et le synthé galère en mode passthru avec des valeurs mini et maxi qui n accrochent pas bien et parfois des sauts de valeurs qui rendent ce mode périlleux d' utilisation.
Bref, les faders, les boutons, les matériaux utilisés sont bons, mais tout cela semble vraiment assemblée à moindre coût.
Le controle qualité et le SAV s' en ressente aussi, et à sa sortie, le DM12 a eu des problèmes de vélocité qui répond mal sur certaines notes. Le problème est résolu ensuite grâce à un update assez rapide de la par de Behringer.
Ensuite, s' agissant de mon expérience personnelle, j avais malheureusement tablé sur le fait que pour un nouvelle gamme de produits, ils allaient soigner les premiers exemplaires.
Raté, le potard de volume crache, les flancs sont pas trés bien peints, il y a des marques sur le dessous en métal et le mode passthru ne marche pas correctement.
Donc aller-retour au SAV pour un produit neuf.
Le Deepmind est revenu réparé, mais avec toujours le mode passthru qui ne fonctionne pas correctement. Le SAV du constructeur et du vendeur ont mis du temps, soit à admettre, soit à capté le problème. J' ai était obligé de leur expliquer à nouveau celui-ci , faire des tests et des vidéos, car cela ne ce produit que quand les valeurs de paramètre son maxi ou mini ( 0 ou 255 ) et le phénomène s' accentue quand on est pas à l' écran sur la page du paramètre modulé, bref, obligé de passer beaucoup de temps à faire leur boulot...
Finalement le problème est apparemment un problème de software présent sur toute la série, mais, je suis quasiment seul à m' en plaindre, donc bon...presque un an après la sortie du synthé, toujours pas d' update en vu et aucune date précise n a pu être donnée... Bref flou artistique sur ce bug et c' est bien dommage.
Autant je peut être compréhensif sur des erreurs de lancement, autant ce manque de visibilité et de franchise me refroidit pas mal.
Edit: ça y est, le problème du mode passthru viens d' être résolu par un update du firmware. Bon... 1 an et 2 mois aprés la sortie du DM et de façon un peu barbare puisque les valeurs sont catchées à partir de 7 et 248 et que du coup on a un petit saut de valeur entre 0 et 7 et 255 et 248. Un plus par contre pour l' expressivité avec le nouveau mode où le Pitchbend ne module que les notes encore joués ( pas celles en release ).
Re edit: sur le forum behringer certains utilisateurs se plaignent que le mode passthru est toujours bugger bien qu' amélioré. Les utilisateurs sont encore obligés de prouver leurs dires avec videos à l' appuis. Réponse de Behringer: nos équipes travaille maintenant sur d' autres produits... Donc à priori, pas de correction de bugs de l' OS à venir, pas d apps pour androide, ou de controle via capteur de mouvement comme cela avait était montré lors de certaines démos. Bref, suivit produit vraiment trés limité dans le temps. 2 ans c' est un peu court...
En conclusion, on peu dire que le Deepmind 12 est un bon synthé low cost. Un poly analogique typé Roland, avec une super matrice de modulation et un énorme bloc d' effets, à prix cassé. Cela n est pas possible sans contre partie.
Le son est là, mais malheureusement la qualité n' est pas forcément au rendez-vous à tout les niveaux.
Le temps passé à régler tout ces problèmes de hardware et de soft m' ont fait perdre beaucoup de temps de zique et m' ont un peu refroidi de ce synthè et de cette marque.
Le fait que le SAV me renvoie un synthé qui ne fonctionne pas correctement alors que j' avais décrit le problème aussi.
Le peu de considération de Behringer pour les clients qui essuient les plâtres et passent du temps à faire leur boulo en décrivant et analysant les problèmes de leur matériel pour rien aussi, puisque aucune date claire n' a jamais pu m' être fournis pour une mise à jour, et aucun geste commercial si ce n' est un pauvre coupon pour un vst...
C' est dommage ce Deepmind 12 est un bel instrument a moins de 900€.
Aprés je suis peut-être vieux jeux , mais quand je vois des machines de ce prix qui sortent bugué et le reste pendant des mois comme le Deepmind ou même certaines Elektron, je reste un peu sur le cul et ça me refroidi, même si le son est là. Bref, dommage...
»
Régis26/01/2018

L'avis de Régis"Un ana pur et poly "

Behringer DeepMind 12
Usage home studio, pour apporter une touche un peu plus 70’ . Des nappes ou des bas bien chaudes, je suis,satisfait . Aussi je voulais compléter mon set, avec un véritable ana. Le deepmind 12 était une évidence . Je l ai d’abord écouter dans les démo web, puis je l ai reçu et essayer. Il a LE SON, rapidement on trouve des sons d origine t’es sympa.
Le synthe est de très bonne facture, l apps iPad et pc sont bienvenues et bien foutues.
Il me faudra encore quelques heures avant d en faire le tour et de le maîtriser . C est une très bonne chose.
La connexion wifi et midi din et midi usb sont bien vues! Le petit lcd amène juste la touche moderne qu on peut tendre sur ces machines pleines de boutons ....
Chez behringer, il y a des bons produits et d autres a éviter. Le deepmind est dans ceux qu on doit posséder.
»
sechouille25/11/2017

L'avis de sechouille"parfait pour ceux qui veulent de la nouveauté"

Behringer DeepMind 12
J’ai profité de la baisse des prix, effectuée par certains revendeurs, en ce début d'automne, pour faire l'acquisition de cette belle machine. Je ne suis absolument pas déçu de cet achat et il correspond tout a fait à mes attentes qui étaient les suivantes :
Lorsque j'ai acheté cette machine, je n’étais pas du tout à la recherche d'un synthétiseur analogique, équipé de banques de sons des années 70 / 80, mais plutôt d'un synthétiseur "analogique" proposant une architecture moderne, équipé des évolutions techniques de ces 20 dernières années : matrice de modulation complexe, polyphonie généreuse, effets en tout genre, écran, qui sont absents de leurs alleux du siècle passé (que je ne dénigre absolument pas du tout).

Le deepmind 12 propose un « concept » moderne, et de ce fait, il ne pourra satisfaire qu'une partie du public adepte des machines analogiques. Pour ma part, je n'ai pour élément de comparaison, que mon JUNO2 et mon KAWAI K3, que je trouve, par ailleurs, excellents.
Ceux qui sont a la recherches des sonorités grasses des vieux PROPHET & JUPITER trouveront difficilement leurs compte avec le DM12. Réfléchissez donc bien avant de l’acheter.

Il offre une palette de sonorités assez largues, de très beaux pads, une multitude d’arpèges, des sons évolutifs, qui au final, sont des sonorités impossible a avoir avec un MATRIX 6 ou un JUNO. Voila pourquoi le DM12 a une identité qui lui est propre. Ce n’est pas une copie customisée, des vieux analogique.

Il est de très bonne facture : carcasse métallique, alimentation interne, clavier semi lesté.
J’ai toutefois 2 choses à lui reprocher :
- je confirme les avis sur la "puissance des oscillateurs", ils sonnent un peu fin, et il ne faut pas hésiter à utiliser le mode unisson-2 voir unisson-3 pour épaissir le son.
- je trouve que les fader ne semblent pas très robustes (en comparaison à ceux de mon PG-300)...a voir à l'usure !

Avant mon achat, je me suis beaucoup questionné sur le niveau de « bruyance » du ventilateur. Finalement son bruit est assez habituel a nos oreilles puisque c’est le même que celui d’un ventilateur de PC (en moins fort puisque celui ci est plus petit). Je le laisse sur 80, c’est suffisant.

je voudrais saluer BEHRINGER, d’avoir développer cette machine, pour les claviéristes et amateurs de synthétiseurs désireux de posséder un analo moderne passe partout, et a un prix attractif. Une machine qui n’a pas d’équivalent chez ses concurrents
»

News Behringer DeepMind 12

Momo a développé un contrôleur logiciel pour le DeepMind 12

Momo a développé un contrôleur logiciel pour le DeepMind 12

16 Publiée le 11/03/19
Les détenteurs du synthétiseur DeepMind 12 de Behringer peuvent à présent intégrer l’instrument dans leur environnement de MAO.

Le prix du DeepMind12 révélé

203 Publiée le 10/08/16

Je m’appelle DeepMind12

574 Publiée le 28/07/16

Images Behringer DeepMind 12

  • Behringer DeepMind 12
  • Behringer DeepMind 12
  • Behringer DeepMind 12
  • Behringer DeepMind 12

Vidéos Behringer DeepMind 12

Fichiers audio Behringer DeepMind 12

Manuels et autres fichiers Behringer DeepMind 12

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : deep mind 12, deepmind12, deep mind12, deepmind 12

Forums -Behringer DeepMind 12

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.