Korg MaxiKorg 800 DV
+
Korg MaxiKorg 800 DV

MaxiKorg 800 DV, Clavier synthétiseur analogique de la marque Korg.

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Deux modèles de MaxiKorg

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

vilak

membre non connecté
vilak
217 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 1

21 Posté le 20/09/2018 à 22:12:56Lien direct vers ce postSignaler un abus
Johannis, vous dites au sujet du 800DV :

"à l'époque, on avait écumé toutes les boutiques de Paris, de Hamm à Paul Beuscher, ce qui m'avait permis de tester mini Moog, Arp Odyssey mais aussi Elka Rhaps8ody et Welson Syntex... que j'avais mis en concurrence"

Puis-je connaitre les raisons pour lesquelles vous avez finalement choisi le 800DV?

Je me souviens également vous avoir lu dans un autre sujet où vous disiez que vos collègues possesseurs de Minimoog ou d'odyssey vous ont moqué gentiment quand vous êtes arrivés avec cet instrument.
Faut-il entendre par là qu'à l'époque, mi-76 donc, Korg n'avait pas une bonne réputation auprès des professionnels?

Enfin, en ce qui concerne la Boss KM-4, et au risque de passer ou un benêt, puis-je vous demander ce que vous voulez dire par "son excellent rapport s/b"?

En vous remerciant.

Recherche prix du neuf en France à l'époque pour :

KORG KR-55.

ROLAND SH-1, SH-09, Promars, System 100, CR-78 et CSQ-600.

 

 

Alain_DX7

membre non connecté
Alain_DX7
558 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 271

22 Posté le 21/09/2018 à 02:21:54Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je brûle la politesse à Joannis, j'espère qu'il ne m'en voudra pas :??:

Korg n'avait produit que le 700 avant de sortir le 800-DV. Le 700 n'était pas destiné aux pros, mais au grand public. Donc les pros n'avaient aucune raison de désirer du matos Korg, alors que par ailleurs le Minimoog et le CS-80 Yamaha ont des sons à tomber par terre. Le son du 800-DV est très apprécié aujourd'hui, mais c'est l'effet vintage qui joue. A l'époque, le 800-DV était considéré comme un gros synthé, bon à avoir éventuellement en studio pour mettre à disposition des musiciens, mais pas plus.

Johannis complètera mon avis.

"rapport s/b" : rapport signal/bruit.

L'Analogique et la FM en UN SEUL livre, c'est ici : http://www.analog-fm-synth.fr

croulebarbe

membre non connecté
croulebarbe
1048 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 80

23 Posté le 21/09/2018 à 09:25:05Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
A l'époque, le 800-DV était considéré comme un gros synthé, bon à avoir éventuellement en studio pour mettre à disposition des musiciens, mais pas plus.

Le 800-DV était le synthé qu'avait les Cure sur scène (j'avais fait leur première partie en 1982 à Bx), j'avais été ébahi par son son !

Le numérique est le nouvel analogique

oryjen

membre non connecté
oryjen
19285 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 786

24 Posté le 21/09/2018 à 09:38:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le 800DV a été utilisé par The Cure sur scène et en studio systématiquement pendant plusieurs années. Ce n'était sans doute pas très bien vu, mais The Cure avait une authentique démarche esthétique et artistique. Ils cherchaient un son particulier, au service de cette ambiance sombre et très novatrice à l'époque, qu'ils essayaient d'affirmer.
Par exemple, sur "Cold", Smith utilise le 800DV pour doubler la basse très ronde jouée au pied par le guitariste sur un pédalier basse non pas Moog comme tout le monde à l'époque, mais EKO.
Ici au Studio Davout en 1982:


En 1979 quand j'ai acheté mon premier synthé tout neuf au magasin, Korg avec ses MS faisait figure de bas-de-gamme face au géant Roland. Un SH2 coûtait plus de deux fois le prix d'un MS20.
Effet vintage dans l'appréciation du son du 800DV? Pas sûr du tout. De même qu'on ne peut pas dire qu'un SH2 sonne "mieux" qu'un MS20...
Ce sont juste des univers sonores différents, assez nettement différents, voire radicalement, selon les marques.
Quant à la qualité de fabrication, le temps a fait le tri de lui-même...
Reste cette image, très bêtement liée au prix de vente à la sortie des instruments, et tout le snobisme à la con qui en découle automatiquement, toujours, chez le cloporte conditionné, plus attentif à peaufiner son personnage qu'à faire réellement l'expérience de l'existence... (je précise que cette tirade n'est une attaque contre personne ici en particulier... Je pense plutôt au vendeur du magasin en 1979, qui m'avait pris de haut voyant que je portais mon choix (peu argenté à 15 ans 1/2 après 2 mois aux fruits) sur le MS).
Korg pouvait proposer des tarifs plus bas que la concurrence non pas, on l'a vu, au prix d'économies sur la qualité de conception ou de fabrication: 40 ans plus tard, les vieux tromblons de chez Korg se portent encore très bien. C'est juste qu'il avaient mieux que d'autres su pousser plus loin l'industrialisation des modes de production.
Plus ou moins éthique, c'est un autre débat.
Mais arrêtons le délire, comme l'autre Suisse timbré du SMEM, qui considère les instruments électroniques de cette époque comme des oeuvres d'art: Ces bidules, à part peut-être chez Moog, étaient gaulés comme des meubles de salle à manger de prolos. Production rationalisée de série, ne demandant qu'un faible niveau de compétence du point de vue du métier.
Le terme "lutherie" concernant ces objets est clairement usurpé.
L'arrivée des plastiques résistants et de l'aggloméré (de merde) a mis tout le monde d'accord.
Puis vint le numérique, dans la même veine exactement.

Objectivement, et non pas seulement en regard de l'intérêt "vintage", un 800DV est un instrument singulier, puissant, au très fort caractère et remarquablement intuitif.
Un bon ami, qui se reconnaîtra s'il me lit, qui ne jurait que par son Minimoog, a fait un jour une drôle de tête en posant les doigts sur mon 800, qu'il ne connaissait pas.
Il a dit l'air éberlué, je cite "ça vaut un Minimoog!"
En qualité sonore, en présence, même si évidemment, esthétiquement ça ne se place pas dans le même univers...

--------------------------------------------------------------------------------
Une seule volition: La résolution.

[ Dernière édition du message le 21/09/2018 à 09:43:26 ]

johannis

membre non connecté
johannis
390 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 78

25 Posté le 21/09/2018 à 13:51:07Lien direct vers ce postSignaler un abus
salut tous !
of course, dès que je vois 800DV posté quelque part, je ne peux m'empêcher d'apporter mon grain de Keio.

petites précisions, donc :
oui, moi aussi, tous mes amis et collègues (amateurs ou pro) qui ont eu l'occasion de toucher et jouer du 800dv (en arrivant en général tout bardés de certitudes mini Moog D-esques ou ARP Odysséïques) ont eu une surprise de taille... Alors même qu'avant d'y toucher, les préjugés allaient bon train (quand bien même ayant pu jouer des trois, je pensais être en mesure de fournir un avis sinon éclairé, du moins... entendu).
Deux : certes avant le 800DV (ou simultanément), il n'y avait guère eu que le 700, le 700s et bien sûr Doncamatic et surtout mini pops 7 (of JMJ Oxygène fame), mais Korg avait encore l'image de luthier pour amateurs (ou organistes de balloche ou de studio - de toute façon, ce fut le coeur de cible initial : Keio fabriquait des orgues et donc visait des "accessoires" pour organistes - d'où l'ergonomie et le "form factor" comme on dit maintenant des 700 et 700s, destinés à être posés sur un combo (idem à la même époque avec les premiers synthés italiens, Welson ou Elka). Sans oublier les boîtes à rythme évidemment destinées en premier aux organistes.
Cela dit, avant Cure, nombre de groupes et musiciens d'electonica (ok, on n'utilisait pas encore le terme) avaient des 700-800-9OO dans leur set-up... : Sakamoto, Nipponjin et bien sûr Vangelis (je crois avoir évoqué plus haut une discussion avec lui lors d'une interview faite en 76 (de mémoire) pour SF magazine).
Up the irons

johannis

membre non connecté
johannis
390 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 78

26 Posté le 21/09/2018 à 14:15:24Lien direct vers ce postSignaler un abus
le rayon vintage... (avec quelques invités...)
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/korg-maxikorg-800-dv-2363522.jpg

le rayon "MS" (la stage echo 500 est planquée sous le MS20 kit)
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/korg-maxikorg-800-dv-2363524.jpg

Up the irons

Alain_DX7

membre non connecté
Alain_DX7
558 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 271

27 Posté le 21/09/2018 à 14:52:19Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le 800 impressionne parce qu'il a un potentiel de VCOs énorme, donc ça fait des gros sons. C'est surtout ça qui fait que c'est plus que deux 700 superposés (c'était mon premier synthé). Mais je regrette que ça soit le seul argument en sa faveur, personnellement je trouve que ça ne va pas assez loin.
Mais quand on sort des nappes, des chorus et des basses, dès qu'on veut travailler en finesse un son de lead, le 800 ne peut rivaliser avec un Minimoog, dont le filtre est largement supérieur.
SAUF si on réalise le même son dans les deux moitiés du 800DV mais avec un filtrage différent sur chacune : ça revient à mettre deux passe-bande à largeur variable en parallèle, et là on peut faire des trucs étonnants (formants complexes, filtrages en bonnet d'âne, etc), un peu dans le style du génial Syrinx. Mais ça reste un usage assez marginal dans la production courante.

L'Analogique et la FM en UN SEUL livre, c'est ici : http://www.analog-fm-synth.fr

vilak

membre non connecté
vilak
217 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 1

28 Posté le 21/09/2018 à 15:58:07Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci à tous pour ces réponses pour ces souvenirs d'époque et ces détails techniques.

Et bien Johannis, tous les travellers, tous les MS... Quelle belle famille!

Kitaro aussi a été très friand des 700S & 800DV. Ils l'ont accompagné en studio et sur scène jusqu'au milieu des années 2010.

Je ne résiste pas...

Recherche prix du neuf en France à l'époque pour :

KORG KR-55.

ROLAND SH-1, SH-09, Promars, System 100, CR-78 et CSQ-600.

 

 

johannis

membre non connecté
johannis
390 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 78

29 Posté le 21/09/2018 à 16:58:03Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Kitaro aussi a été très friand des 700S & 800DV. Ils l'ont accompagné en studio et sur scène jusqu'au milieu des années 2010.

ah oui, j'oubliais Kitaro, évidemment (je suis impardonnable : j'ai plein de vinyles, cd et vidéos de lui...)

Citation :
00
Le 800 impressionne parce qu'il a un potentiel de VCOs énorme, donc ça fait des gros sons. C'est surtout ça qui fait que c'est plus que deux 700 superposés

@Alain_DX7 : mais pas que. La possibilité, en utilisant le mode répétition E de passer du synthé up au synthé down avec des paramètrages entièrement différents (vcos, filtre, enveloppes, mod, benders) permet de créer des sons inaccessibles à un miniMoog - mais plus ou moins reproductibles avec un autre duophonique comme l'Odyssey et, dans une moindre mesure (et de manière considérablement aléatoire, mais enfin c'est ce qui fait son charme) avec un Polivoks.
Pour ma part, je l'ai surtout utilisé (et l'utilise toujours) pour ses immenses facultés rythmiques (là aussi, en passant en hold et en utilisant le mode D de répétition pour alterner synthés A et B. On peut encore ajouter à la complexité pseudo arpégiateur/séquenceur en utilisant les benders. Suffit alors d'ajouter un poil de réverb ou de slap echo, éventuellement une pédale pano automatique calée sur le rythme (la dernière electro-harmonix fait ça très bien) pour avoir une excellente base rythmique techno (mais pas que). Même sans kit Kenton, on peut très facilement récupérer un gate (et un CV avec par exemple le module du MS20 ou une interface MS02/03, pour rester dans la famille) en profitant des boucles d'insertion à l'arrière et ainsi piloter un module extérieur.
Ce sont en fait les trucs que j'ai utilisés d'emblée pour mes premiers travaux professionnels dès l'hiver 76-77, une fois passée la découverte des premiers patches "imitation d'instruments réels" à l'aide de la notice et des patch cards... (incidemment, bruit blanc + bruit rose, double ring modulators croisés, les deux sub-oscillos rampe, le portamento "éternel", les trèèèès longues enveloppes et benders, tout ça, ça m'a permis aussi, d'emblée de faire du Putney pour pas cher et (avec une Small Stone et une Electric Mistress) de recréer la mer et les vagues d'Oxygène de Jarre paru pile à la même époque.
Là aussi, mes potes Macedo (côté MiniMoog) et Mandin (côté Arp Odyssey) en restèrent cois (quoi ?)
Up the irons

Alain_DX7

membre non connecté
Alain_DX7
558 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 271

30 Posté le 21/09/2018 à 17:09:54Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de johannis :

@Alain_DX7 : mais pas que. La possibilité, en utilisant le mode répétition E de passer du synthé up au synthé down avec des paramètrages entièrement différents (...)

Mon propos se limitait à la synthèse seule, et ne prenait pas en compte les fonctionnalités rythmiques. Il est vrai que le 800DV est atypique et surprenant sur ce point !
Citation de johannis :

Là aussi, mes potes Macedo (côté MiniMoog) et Mandin (côté Arp Odyssey) en restèrent cois (quoi ?)

Scotcher Mandin à l'époque, fallait préparer son coup, quand même ! C'est probant ! :-D:-D:-D

L'Analogique et la FM en UN SEUL livre, c'est ici : http://www.analog-fm-synth.fr

Revenir en haut de la page