Girou 29/05/2020

Clavia Nord Lead 4 : l'avis de Girou

« Formidable instrument »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Très satisfait des caractéristiques globales de l’A1, mais légèrement
frustré de son manque de contrôles, notamment sur les oscillateurs,
j’ai décidé d’acquérir le NL4. Dès réception de la machine, j’ai été
déçu. J’ai trouvé que, d’une manière générale, la couleur des sons
était très acide voire criarde. Expérience que je n’ai absolument pas
vécue avec l’A1 qui lui, m’avait immédiatement conquis. A deux doigts
de le réexpédier chez les teutons mais relisant sur AF les avis généralement
élogieux des utilisateurs (merci !), j’ai finalement décidé de le garder et
de persévérer. Après quelques jours passés sur la machine, j’ai totalement
changé d’avis. En fait, sur l’A1, tout est relativement commode et pratique.
Les configurations d’oscillateurs choisies par le constructeur sont des
configurations qui fonctionnent et qui ont fait leurs preuves. Ca ne marche
pas exactement comme cela sur le NL4. Les configurations, il faut les
construire soi-même ! Le nombre et la richesse des contrôles possibles
rendent cet instrument plus difficile à manipuler, plus délicat, plus ingrat
que l’A1 et c’est justement cela qui m’a troublé au début. Une fois ceci
compris, la bête se donne et là, ça commence…

Les +
- La philosophie générale du multitimbral.
Grâce à ses 4 Slots, le NL4 est une machine orchestrale. On a réellement
quatre synthétiseurs indépendants sous la main. Il peuvent, soit jouer en
simultané, soit se suivre sans que le son du ou des précédents se coupe,
soit se suivre avec le son du ou des précédents qui se coupe. On peut
aussi figer le son d’un ou plusieurs Slots et jouer par dessus avec un ou
plusieurs autres, etc… C’est un plaisir de jeu extraordinaire et les
possibilités sont immenses. Cela dépend évidemment des utilisateurs,
mais je trouve que quand on a goûté à cela, il est bien difficile de s’en
passer après.
- Le son ! Même si pas facile à dompter…
Très clair et très bien défini, il passe remarquablement dans un mix.
- Le son !
Même lorsque les 4 Slots sont activés, la clarté et la définition de chaque
Slot reste intacte et n’empêche pas l’originalité du mélange. Un régal !
- En règle générale, les nombreuses possibilités de modulation (beaucoup
plus importantes que sur l’A1), qui du coup ne sont pas toujours évidentes
à maîtriser.
- Deux LFO avec fréquence élevée (audio).
- Interactions des oscillateurs, FM 1, 2, 3, Hard Sync et Soft Sync.
- Nombreuses tables d’ondes.
- Les fonctions Morph et Velocity.
Très puissantes, donnant vie au son. Possibilités énormes de modulation.
On peut juxtaposer quelque chose qui ralentit avec quelque chose qui
accélère, ou bien quelque chose qui augmente avec quelque chose qui
diminue ou bien tout cela à la fois… et multiplié par 4 ! ! !
- Les Impulse Morph.
Formidable ! Capables de générer contrastes et ruptures créant ainsi des
objets sonores assez saisissants.
- La reverb qui sonne bien depuis la version 1.3
- Le Release de l’enveloppe d’amplitude.
A fond, quasiment 1 minute 45 secondes (j’ai vérifié).
- L’excellente qualité de fabrication.
- L’onctuosité des flancs en bois peint.

Les -
- Pas de Ring Modulator, mon immense regret. Gros, TRÈS GROS chagrin !
Message pour Monsieur Clavia : « J’ai fait un rêve… »
Dans les effets on clique jusqu’à « Drive » qui s’allume, on clique une
fois de plus et « Drive » et « Talk1 » s’allument en même temps et hop !
On a un Ring Mod… rhââââââ…. Extase ! ! ! Ver 1.3.x ?
- Pas de contrôle de pitch de l’oscillateur 1.
Aisément contournable avec la Mod Env, mais bon…
- Pas de Pulse Width. Il y a un contrôle possible mais seulement par le LFO1.
- Pas de contrôle de panoramique, seulement par le LFO2.
- Les effets un peu bof, bof… L’A1 en a de bien meilleurs.
- Reverb ou Delay, pas les deux.
- Clavier discutable, mais on s’habitue. Surtout critiqué par les non possesseurs.
- Affichage clair mais un peu indigent.

En conclusion, on comprend très bien l’inscription « Performance Synthesizer »
sur la façade du NL4. C’est une machine sur laquelle on joue avec un très très
grand plaisir et ses possibilités de jeu et de combinaisons en temps réel sont
immenses et diablement inspirantes. C’est aussi une machine de recherche
et de création sonore mais qui demande à être maîtrisée. Formidable instrument !

G.