Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
< Retour à la liste des avis
owuzan owuzan

« Un bon virtuel analogique »

Publié le 12/05/16 à 11:44
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Le clavier de 3 octaves est de bonne qualité. Je rejoins les avis précédents sur les sons d'usines qui sont très médiocres (très orientés trans/techno et donc injouable pour un claviériste). Par contre, lorsque l'on se met à programmer ce synthétiseur on peut sortir d'excellents sons.

UTILISATION
Le processus de création sonore est extrêmement simple à prendre à main. Le clavier possède 3 tones qui peuvent-être empilés. Chaque tone possède 4 parties distinctes :

- une partie LFO : très efficace, bien conçue et très complète.

- une partie OSCILLATEUR : avec les cinq formes d'ondes classiques plus un Noise et une Super Saw (sorte de juxtaposition de plusieurs triangulaires). Chaque onde comporte trois variations donc on peut faire beaucoup d'univers sonore différents. Cette partie comporte également un pitch (changement de demi-ton ou d'octave), un Detune, deux curseurs propre aux PW (ne s'appliquant donc que si on choisit cette onde), une enveloppe pour retarder le pitch, un curseur pour régler sa profondeur et enfin un mode SYNC et RING qui ne s'applique qu'aux deux premiers tones (si on décide de l'activer)

- une partie FILTER : là aussi très complète, comparable à tous les VA (filtre passe haut, passe bas, passe bande etc ..) + enveloppe qui va avec.

- une partie AMP : là aussi très classique avec le réglage des enveloppes. C'est aussi dans cette partie que l'on va régler le volume sonore d'un tone par rapport aux autres.

On passe très facilement d'un tone à un autre et c'est donc un jeux d'enfants de mofier et d'empiler les tones pour créer un patch. C'est un exemple d'ergonomie bien pensé.

Ensuite il y a la section des effets, du Bender et du D Beam, applicables sur l'ensemble des 3 tones. Il y a un arpégiateur mais non réglable, on a seulement le choix entre plusieurs arpèges disponibles. Ceci est plus ou moins compensé par "un enregistreur de phrase", qui permet d'enregistrer une séquence de note.

On est parfois obligé d'utiliser la touche shift pour certaines fonctions cachées (arpégiateur, enregistreur de phrase, réglage du panoramique, du bender, paramètres de certains effets ...). Ce qui est pénible car on est obligé de se référer au mode d'emploi si on ne se souvient plus des combinaisons des touches.

Le gros problème technique (en ce qui me concerne) c'est la limitation de la mémoire. On dispose de 64 preset d'usines inexploitables que l'on ne peut pas modifier et qui donc ne servent à rien. Ensuite on dispose de 64 presets utilisateurs puis de 64 presets supplémentaires sur une clé usb. Comme c'est un synthétiseur de création sonore, j'ai très rapidement utilisé les 128 mémoires de disponibles (utilisateur + clé usb). Comme aujourd'hui la plus petite clé du commerce fait au minimum 8 Go, j'ai regardé sur mon ordi combien de ko était mobilisé pour enregistrer 64 presets. Et bien 74 ko sur 8 Go. Non mais ça va pas bien les gars de chez Roland! je grille une clé de 8 Go pour rien. Autrement dit, on aurait pu mettre plus de 100 000 sons sur cette clé mais non! on va utiliser même pas 0,1% de la clé pour mettre 64 malheureux presets.

SONORITÉS
Ils sonnent très très numériques. Alors forcément ce que l'on cherche à faire en premier c'est de faire des nappes type analogique :-D
Alors on choisit un premier tone, puis on met une onde type supersaw car c'est celle qui sonne le mieux pour ce type de son. On règle le filtre et là petite déception, le filtre à une grande étendue mais ça sonne très numérique quand même.
Alors on prend un deuxième tone, on choisit soit un triangulaire ou un autre supersaw mais avec une autre variation. On détune le deuxième tone par rapport au premier. Puis la on gagne en chaleur. On se dit à ce moment là que l'on peut faire de chouette nappe quand même, typé numérique mais pas mal.
Pour les basses et les lead c'est pareil.

En fait ce qui fait la force du Gaïa ce sont les trois tones empilables. Chaque tone pris séparément sonnent moyens. Mais dès que l'on commence à en superposer deux ou trois on arrive à des combinaisons étonnantes. Le fait que le filtre sonne numérique peut se transformer en avantage, le réglage de la résonance dans ses extrêmes permet de faire des sons propre au Gaïa qu'on aurait du mal reproduire avec un analogique.
En réglant le lfo très lentement sur un tone et en activant le panoramique, on arrive à faire "tourner" le son dans tous les sens et de manière imprévisible. Si on utilise les PW on accentue encore le phénomène. Mais c'est jouable pour un claviériste et le son évolue dans le temps lors du jeux. J'adore!

Mise-à-jours le 11 mai 2019 - on ne peut pas faire de grosses basse avec, même typé numérique, c'est son gros point faible. Et l'effet BassBooost n'y changera rien. Par contre, l'effet BassBoost peut servir pour faire des sons de type SynthVox.
Le filtre passe haut est aussi très efficace, on arrive à faire des sons de type clavecin synthétique que d'ailleurs je n'arrive pas à faire avec des synthétiseurs beaucoup plus onéreux. Comme quoi, il faut exploiter les appareils pour ceux qu'ils proposent et pas forcément pour ceux que l'on voudrait qu'ils fassent. J'ai mis une petite démo que j'ai fait avec le BR800 (voir le fichier audio joint à l'avis). Seul le son de la boite à rythme du BR800 qui tourne en boucle ne provient pas du gaïa. Cela vous permettra peut-être de vous rendre compte du type de nappe, de clavier et de son solo que l'on peut faire avec cet appareil. Je ne peux enregistrer que 6 instruments avec le BR800 donc la démo est limité à 6 sons différents.

AVIS GLOBAL
C'est un clavier qui invite à la création sonore. Le fait qu'il soit sur pile et léger est pratique. C'est mon synthétiseur "canapé", je le transporte un peu partout. On ne peut pas jouer des grands morceaux avec car les 3 octaves sont trop juste mais suffisant pour créer des sons et jouer des petits riffs. Ensuite je le branche en esclave sur mon piano numérique et je m'éclate pas mal. Cela va faire trois ans que je l'utilise et le plaisir est toujours aussi grand.

Fichiers audio liés à cet avis

demo_gaia
00:0001:42
cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.