16 Music 14/09/2014

Akai EWI 5000 : l'avis de 16 Music

« En attendant le 6000 (ou un update OS) »

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
J'en ai pris possession hier, donc l'avis sera inévitablement édité dans les jours qui suivront...
Il vient en complément de mon EWI4000s que j'utilise quotidiennement depuis plus de 4 années (et que je connais donc assez bien). Cela fera une référence.
Première impression (à vérifier), il me semble plus léger.
La prise en main est identique. Le bec semble un peu plus dur mais après deux heures de jeu, je ne fais plus la différence.
Les sons en interne ne m'ont pas bluffé. Peut être qu'en les éditant, on peut obtenir quelque chose d'un peu plus intéressant. Akai a bien pensé le truc puisque le 5000 dispose de deux banques de 100 sonorités(une Preset + une User). Cependant, ça devra attendre que je me procure un PC équipé de Windows 7 car pas de programme pour XP... C'est un peu ballot...
Le passage d'une sonorité à l'autre n'est pas fluide : Il faut quelques secondes pour charger la nouvelle sonorité (bug ???) et le HF "décroche" durant ces quelques secondes. Le son est tout haché, un peu comme si les samples avaient du mal à se charger...
Le HF, justement. Parlons en. Il ne transmet que l'audio (c'était spécifié dès le départ). Mais bon sang ! Le midi aurait été plus que bienvenu. Faut attendre le 6000, monsieur Akai ?

Coté expressivité, là, j'avoue qu'il y a une réelle différence entre le 4000s et le 5000. On accède à des réglages très fins pour le souffle(breath)et la pression (bite) avec de nombreux paramètres. On peut transmettre de l'aftertouch plus une foule de contrôleurs continus (je donnerai des détails quand je maitriserai tout ça correctement). Quoiqu'il en soit, le 5000 est beaucoup plus expressif (connecté à ma carte PLG150-VL Yamaha) que le 4000s (j'entends maintenant le "Growl" des saxos et je contrôle bien mieux les "souffles" sur les flutes).

Donc, à chaud, les plus sont : l'expressivité, la mobilité en mode audio (HF), la configuration du bec (et accessoirement des clés), les effets (beaucoup de paramètres contrôlables sur les révèrbes, chorus et délais).
Les moins : Pas de midi HF, pas de logiciel XP, sons internes très moyens...