Beyerdynamic DT 770 Pro
SérieBeyerdynamic DT 770 Pro

Série appartenant à la série DT de la marque Beyerdynamic

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du casque Beyerdynamic DT-770 Pro

Test

Classic Gear : Beyerdynamic DT-770 Pro

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail
Award Valeur sûre 2011

Produit phare de Beyerdynamic depuis près de 30 ans, le DT-770 Pro se trouve aujourd’hui dans la plupart des studios d’enregistrement, de télé ou de radio. A juste titre...

Descendant du légendaire DT48, le premier casque dynamique sorti en 1937 (une invention de Beyer), le DT-770 Pro sorti en 1985 se présente comme une version plus accessible de l’excellent DT-880 commercialisé 5 ans auparavant. De fait, il est aujourd’hui - et de loin - le produit le plus vendu par le fabricant allemand. Mais les différences avec le DT-880 ne résident pas uniquement dans le prix : là où le 880 était un modèle semi-ouvert, le DT-770 Pro est quant à lui fermé et jouit de fait d’une parfaite isolation, ce qui en fait un casque adapté aux applications réclamant du silence, et notamment la prise de son. Il est rare d’ailleurs de ne pas le trouver dans ces environnements.

Fabrication allemande

Proposé dans trois impédances différentes (32, 80 et 250 Ohms) et décliné pour des applications spécifiques (DT-797 lui adjoignant un micro, DT 770 PRO LTD intégrant un limiteur à 99 dB pour s’adapter à la nouvelle législation européenne établissant un plafond à 150 dB), le casque pèse 270 grammes et se voit doté d’un câble torsadé de 3 mètres au format minijack, un adaptateur étant fourni pour passer au format jack 6,35 mm. Comme la plupart des Beyer, le DT-770 Pro est un casque circum aural qui conviendra à l’écrasante majorité des morphologies. Toutefois, entre le fait qu’il soit fermé et ses oreillettes de velours, il a vite fait de tenir chaud. Rien de rédhibitoire toutefois en matière de confort, cependant que le look joue la carte de la sobriété avec des couleurs et des matériaux relativement austères : plastique lisses ou granuleux gris ou noir, arceau muni d’une gaine en cuir imité noir, oreillettes gris clair... Le tout est complété d’une discrète sérigraphie sur les écouteurs indiquant le nom du casque, tandis qu’un petit L et un petit R permettent de distinguer la gauche de la droite.

Côté articulation, Beyer se contente du minimum, chaque écouteur se débattant sur un axe unique : pas de possibilité de relever une oreillette en mode DJ, ou de plier le casque pour le ranger. Au vu de ce détail et de la taille globale de l’engin, on soulignera que le DT-770 Pro n’a clairement pas une vocation nomade…

Précisons pour finir cette description que comme pour la plupart des casques pro, les coussinets comme le tapis de mousse des oreillettes ou le câble sont disponibles en pièces détachées, ce qui fait qu’on peut considérer l’achat du casque comme un investissement à long terme en vis-à-vis de nombreux modèles hi-fi qui doivent être jetés lorsqu’ils sont victime d’une panne ou de l’usure. La chose est d’autant plus vraie que le DT-770 Pro jouit d’une fabrication Made in Germany qui inspire confiance : on ne craint pas de l’abîmer.

Côté écoute

Globalement, dans la gamme de prix où il se situe, le DT-770 étonne par l’extraordinaire qualité de ses aigus qui permettent d’avoir une écoute extrêmement précise des attaques, des réverbs et de la profondeur de champ d’un mix, les instruments se déliant de façon assez surprenante, voire troublant quand on est habitué à des rendus plus compacts comme sur un Sennheiser HD25 par exemple. Et bien que le bas médium soit relativement en retrait, il n’en demeure pas moins que le DT-770 fournit des informations très pertinentes sur l’extrême bas du spectre, même si ce n’est pas là son domaine de prédilection. A n’en pas douter, ce n’est donc pas un casque qu’on cantonnera au seul retour musicien lors d’une prise de son, mais qui sera un allié de choix pour les phases d’édition, de mixage ou de mastering, avec toutes les réserves que l’on sait sur l’usage des casques dans de telles applications (on prendra bien garde notamment à ne pas se fier plus que ça au rendu de l’image stéréo d’un casque). Pour des commentaires d’écoute plus détaillés, on n’hésitera pas à se reporter au comparatif des  casques de studio autour de 150 € que nous avions précédemment publié.

Conclusion

Proposé très largement au-dessous de 150 €, le DT-770 Pro est clairement un incontournable dont on ne saurait regretter l’achat tant il dispose de qualités pour son  prix. Doté d’aigus absolument remarquables et ridiculisant bon nombre de casques bien plus chers dans le secteur de la Hi-Fi, ce trentenaire est en outre solide et susceptible d’être réparé sur ses principaux points d’usure. Certes, tous les goûts étant dans la nature, on ne conseillera pas de l’acheter sans une écoute préalable et certes, on trouve mieux… mais pour beaucoup plus cher ! Bref, le DT-770 n’usurpe pas sa réputation et devrait faire le bonheur de plus d’un utilisateur que ce soit pour les tâches d’enregistrement ou de mixage. Chaudement recommandé donc !

Notre avis :
Award Valeur sûre 2011
Points forts Points faibles
  • Une vraie légende de studio
  • Prix agressif
  • Confort
  • Solidité
  • Bonne isolation sonore
  • Disponibilité de pièces de remplacement
  • Qualité du rendu audio, et notamment des aigus
  • Polyvalence : utile pour la prise comme mixage, mastering
  • Tient chaud à la longue
  • Bas médiums en retrait
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail