Techniques du Son
Forums thématiques

Techniques du Son

De la synthèse à la prise de son, en passant par le mixage, le sound design, le son à l'image ou encore le mastering, ce forum et ses sous-forums envisagent tous les sujets liés à la production audio. Un espace à fréquenter si vous vous sentez trop seul dans votre Home Studio au moment de passer aux choses sérieuses.

Musique générative

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Cyclyk

membre non connecté
Cyclyk
4300 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 80

11 Posté le 21/05/2010 à 11:16:12Lien direct vers ce postSignaler un abus
Très intéressant tout ça. Etant moi mm fréquemment atteint de crise de lassitudes musicales, ton point de vue m'intéresse. J'ai à la fois la chance ET la malchance d'écouter tous les jours énormément de musiques sans aucune frontière pré-établie. Et inévitablement arrive un moment où tu sembles tourner en rond, écouter dans le vide, t'ennuyer... alors j'éteins et seul le silence me satisfait.
Je ressens également cette agression musicale permanente (téléphones portables, musiques dans les magasins, les restos) mais pour mon cas ça n'a rien à voir avec mon ennuie musical...
Souvent pour ma part, le seul remède à celà sont les extrêmes: le silence, l'ambient, la musique expé, le metal extrême, la noise music. Comme si je me nettoyais les oreilles par celà.



Citation de : Gianni andon

Donc j'aimerais savoir s'il existe des logiciels qui permettent d'enregistrer, de régénérer, paramétrer des cycles. Leur faire subir les variations, les muter, appliquer des effets, modifier leur amplitude, tout cela sur des périodes définies dans le temps et dans l'espace sur des installations à notre convenance. Une édition complexe et conséquente qui multiplierait les probabilités et la diversité de l'œuvre.
J'ai vu des vidéos sur ce qui semble être l'aboutissement du projet Koan que Eno utilisait à
l'époque et qui prend le nom de Noatikl mais je trouve le procédé trop aléatoire d'après ce que j'en ai vu.
J'aimerais savoir si certains d'entre vous l'utilise ou font usage de musique générative et s'il pourrait m'éclairer un peu sur ce logiciel et sur ce domaine d'application.

J'ai sans doute oublié quelques point de détails mais j'y reviendrais sans doute à mesure des réponses.





Concernant ceci, je crois que Max/MSP est le logiciel le mieux adapté. Tu peux y programmer des cycles, des boucles que tu peux travailler en live ou par divers LFO. Beaucoup d'installations multimédias l'utilisent. le seul "hic" c'est que c'est pas du tout évident à utiliser ça demande beaucoup d'investissement. Point positif: les tutos sont très bien fait pour débuter.

[ Dernière édition du message le 21/05/2010 à 11:26:26 ]

andon.

membre non connecté
andon.
3211 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 3 776

12 Posté le 21/05/2010 à 12:06:29Lien direct vers ce postSignaler un abus
Jeremy j'ai compris à moitié ta réponse. Je voudrais juste préciser une chose. La situation que je pose s'établit ici en France donc quand je parle de musique classique il va de soi que cela peut s'appliquer sur des musiques classiques de tradition orientale ou asiatique mais ce n'est pas dans le but d'ordonner une préférence mais établir l'évolution historique de la musique. Je ne peux prendre que le point de vue en France ou en Europe que je connais mieux.
S'il y'en a qui veulent parler de cette évolution sur des géographies différentes ce serait intéressant également.

Sesquialtera je suis tout à fait d'accord avec toi. Tu as donné l'exemple le plus parlant de l'absolu rôle mercantile jouée par la musique. Et le classique est en réalité la première musique a avoir été intégré à la marchandisation de masse depuis l'apparition des premiers gramophones.
Ce qui a d'ailleurs inspiré l'essai de Theodor Adorno dès les années 30 sur la direction fétiche que prenait la musique. Si le bonhomme voyait le résultat au XXIème siècle... Je vous posterais des extraits de ce petit essai très intéressant.
C'est vrai que beaucoup de civilisations ne conçoivent pas l'enregistrement. Cela va même jusqu'à l'interdiction de l'écriture. Toute forme de support est proscrite.

Cyclyk tu cites Max/Msp cela ne m'étonne pas, j'aurais du y penser. Ca s'avère plus compliqué que je ne l'imaginais... Peut être qu'une méthode artisanale et analogique me conviendrait mieux. Mais je n'en suis pas encore là.

Je crois que le silence est une valeur interdite dans la musique actuelle et d'abord dans notre quotidien. Je parle autant du silence que du vide.
Il s'apparente davantage à une perte de temps et d'attention qu'à une ressource dont la musique s'est pourtant toujours inspirée. Mais aujourd'hui, tout silence doit être comblé, tout mur vierge doit etre rempli.
La meilleure solution reste toujours de lever les yeux vers le ciel. En attendant que l'homme ne l'ai pas encore conquis...

Plateau of mirrors Mon blog musique et création.

[ Dernière édition du message le 21/05/2010 à 12:22:50 ]

jeremy19450 aka nova akropola

membre non connecté
jeremy19450 aka nova akropola
4524 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 289

13 Posté le 21/05/2010 à 16:27:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
je pense que l'autre probleme est le sequencage, la quantification et l'ulitme précision au bit pres des musiques actuellement subies....

la place de l'erreur meme infime est drastiquement eliminée (joueur de batteries au kick et autres sont sommé de rentrer dans le rang)

une vielle et alors ...??

jeremy19450 aka nova akropola

membre non connecté
jeremy19450 aka nova akropola
4524 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 289

14 Posté le 21/05/2010 à 16:30:18Lien direct vers ce postSignaler un abus
moi j'aime la demarche d'un david shea qui joue du sampleur comme du piano sauf qu'il declenche des samples..... pas de bricolage sur la table ou autres effets et le resultat et passionnant..... c'est pas un ami de scanner / robin rimbaud pour rien

une vielle et alors ...??

dE4

membre non connecté
dE4
22 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 35

15 Posté le 12/08/2017 à 14:22:06Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour à toutes et tous,
Je joins ma modeste participation à ce passionnant forum que j'ai pris le temps de lire. J'avoue qu'il m'éclaire sur mes propres sentiments et ressentiments concernant la place que nous donnons aujourd'hui au son et à la musique "en occident" comme le précise très justement andon, car il n'en va pas de même dans d'autres cultures bien sûr, notamment chez les orientaux, même si la "soupe mondiale" passe aussi par ces contrées.
Comme très souvent, la musique est le miroir d'une société. Je vous conseille d'aller regarder du côté des notions du DROIT CULTUREL - Des penseurs, savants, artistes, sociologues ... notamment européens (Europe du nord en particulier) réfléchissent à d'autre conceptions d'appropriation de la culture pour tout un chacun - il s'agit, plutôt que de recevoir l'académique savoir, de manière empirique (contexte scolaire standard, conservatoires...) d'écouter son intériorité et ses goûts personnels pour aller vers une connaissance, une forme de transmission de savoir en adéquation avec soi-même, qu'elle soit artistique ou d'un autre domaine. Tout comme Jeremy, j'ai un fort attachement aux répertoires traditionnels et pense très fortement que plus que jamais, l'apprentissage par l'oralité, par l'improvisation des instruments de musique, y compris la voix - vont avoir un écho sur les approches pédagogiques à venir, dont chez l'enfant. Il faut absolument réaffirmer les transversales et métissages esthétiques face à la multiplicité médiatique qui accélère l'appropriation des connaissances, mais qui la globalise aussi malheureusement.

EraTom

membre non connecté
EraTom
2026 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 280

16 Posté le 13/08/2017 à 10:23:00Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour,

Peux-tu nous donner te définition de la globalisation ?

dE4

membre non connecté
dE4
22 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 35

17 Posté le 13/08/2017 à 14:31:13Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ce que j'entends par "globalisation", c'est le lissage culturel au niveau mondial. Un exemple frappant : l'extinction des particularismes ethniques et sociaux (la disparition des cultures amérindiennes par exemple) et de leurs représentations à différentes échelles sociétales ; au bénéfice d'un modèle occidental "consumériste" - sorte de "pensée unique" - La Pop musique, la variété internationale et ses standards commerciaux (pentatoniques en cadences 2,5,1) illustrent parfaitement le principe. Vous en avez très bien parlé au-dessus.

[ Dernière édition du message le 13/08/2017 à 14:32:43 ]

armagideontimes

membre non connecté
armagideontimes
59 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 36

18 Posté le 14/08/2017 à 12:35:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
Sujet très intéressant, je vais ajouter ma modeste participation. La musique dont tu parles est une musique figée, car enregistrée; c'est un peu comme revoir dix fois un film; on connait la partition et même on l'anticipe. La musique classique à ceci de "supérieur" qu'elle laisse place à l'interprétation d'une partition écrite, c'est donc plutôt ouvert.
Je pense que la vraie place de la musique est sur scène, en écoutant live il y a très peu de chance d'avoir un copié collé du disque. Tu vois j'étais très longtemps contre l'idée des tribute band, j'ai pourtant réalisé que ça pouvait être aussi le moyen de réentendre sur scène des musiques "figées" et de pouvoir laisser la place à une nouvelle interprétation. Les plus repris sont les bluesmen, écouter la version de "Dark was the night" de Ry Cooder c'est juste jouissif.
L'avantage de l'époque formidable dans laquelle nous vivons c'est que comme les disques se cassent la gueule; beaucoup d'artiste reviennent à la scène pour vivre de leur métier.
Revenir en haut de la page