Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
Comme tout langage, la musique a sa grammaire, son orthographe et son vocabulaire. Si vous êtes las de ne composer qu'à partir des 3 mêmes accords depuis des lustres, nul doute que ce forum vous ouvrira des horizons créatifs insoupçonnés, quel que soit l'instrument que vous pratiquiez.

Choix d'un mode en fonction d'une progression d'accord

  • Première page
  • Page précédente
  • 2
 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

mirak63

membre non connecté
696 posts au compteur
696 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 222

11 Posté le 01/11/2011 à 02:45:35Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
J'aimerai pouvoir sortir des grands classiques sur lesquels je me base trop souvent lorsque j'improvise. En effet, lorsque un morceau est mineur, je retombe inévitablement sur soit la penta mineure (surprenant hein) ou bien le mode Eolien apparemment aussi appelé "gamme mineure naturelle". Lorsqu'il est majeur, le mode Ionien (majeur naturel) et la penta majeure. Youhou, personne ne le fait jamais pas vrai?!.
Ca manque cruellement d'originalité je trouve, puisque les 4 sont visiblement utilisés à outrance.
Donc tout fier de vouloir sortir de ça, j'intègre des blues notes losrque c'est utile, puis je me renseigne sur le mode Dorien, puisque j'ai appris que c'était un mode mineur comme l'Eolien et le Phrygien. Seulement il ne passe pas sur les mêmes playbacks que j'utilise d'habitude, là ou je joue de la penta mineure par exemple. Ca dissone. Idem pour le mode phrygien. (Je prend que des modes mineurs pour exemple parce que j'en rencontre plus souvent que des majeurs)
En revanche, sur certaines compos ils s'harmonisent à merveille avec la progression d'accords présente. Pourtant, c'est mineur à chaque fois mon histoire!


en soit c'est pas vraiment un problème de rester dans le même mode/gamme
il y a déjà une quantité hallucinante de musique et de mélodie pondues juste dans ces deux modes
si on se contente de remonter et redescendre des gammes, oui on va vite trouver que c'est limité d'avoir 7 notes, mais si on joue avec le rythme, avec des petits groupement de notes, on étend déjà les possibilités.
Il y aussi les approches chromatiques par exemple qui permettent d'apporter de la varité.

Citation :
Il en découle la problématique suivante: on imagine que je me retrouve à devoir improviser sur un morceau que je n'ai pas travaillé (genre un buff avec des musiciens inconnus). Comment déterminer quel mode je vais utiliser sur leur morceau? Ou quelle gamme? D'ailleurs la différence entre les deux est assez floue pour moi. Imaginons bien pour l'exemple qu'avant d'avoir cette démarche, j'ai observé et pris connaissance des accords qui constituent la progression sur laquelle je vais devoir jouer.


Avant de réfléchir à des gammes etcetera, je trouve ça plus naturel de se demander qu'est ce qu'on voudrait soit même entendre par dessus la musique. Pourquoi pas se mettre à chanter ces idées par exemple.
Parceque là tu pars direct, "bon quel mode je dois utiliser ?" sans même avoir tenté de chantonné une petite phrase dans ta tête, alors que ça ne nécéssite à priori aucune connaissance théorique.

Alanga

membre non connecté
120 posts au compteur
120 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 45

12 Posté le 01/11/2011 à 04:24:26Lien direct vers ce postSignaler un abus
D'accord avec mirak63, c'est ce que je voulais dire par :
Bon tout ça est théorique donc n'oublie pas de jouer aussi avec tes oreilles

[ Dernière édition du message le 01/11/2011 à 04:24:53 ]

lodeli

membre non connecté
457 posts au compteur
457 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 101

13 Posté le 01/11/2011 à 10:20:20Lien direct vers ce postSignaler un abus
moi aussi, je suis d'accord avec lui. il n'est pas forcement necessaire de faire appel à des concepts sophistiqués pour faire des bonnes musiques. mais le probleme c'est d'avoir des methodes de travail pour evoluer.

on sait souvent comment faire travailler ses doigts, mais ce n'est pas toujours evident de savoir quoi faire pour travailler son jeu. on entend beaucoup de guitaristes qui ont une technique de jeu fabuleuse, mais qui sont perdus des qu'il faut sortir de la penta ou qu'il y a une modulation.

ce que je propose, c'est juste une methode que j'utilise personnellement et qui à mon sens est bien adaptée au travail des modulations et des insertions modales.

Tyssen

membre non connecté
16 posts au compteur
16 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 93

14 Posté le 01/11/2011 à 11:25:47Lien direct vers ce postSignaler un abus
@ lodeli: merci pour l'explication. J'ai plus qu'à apprendre les intervalles contenus dans les modes pour pouvoir les appliquer, c'est une bonne piste! Et la méthode guitare pro est une bonne idée aussi.

@ 3C1P et mirak63: oui je suis d'accord avec vous sur pas mal de points. Il est déjà clair que les possibilités sont grandes rien que sur les pentas et gammes naturelles.
Et puis je vous suis quand vous dites qu'il faut d'abord jouer avec son oreille, mais pour ça je pense qu'il faut un minimum de vocabulaire mélodique et une bonne connaissance du manche (ce que je peux développer en apprenant les modes et gammes en l'occurrence). Sinon mon impro va devenir hasardeuse et je vais obtenir un gros yaourt...

Merci à tous en tout cas =)

"Mi scusi! Mi scuuusi! =)"

mirak63

membre non connecté
696 posts au compteur
696 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 222

15 Posté le 02/11/2011 à 11:27:39Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
@ 3C1P et mirak63: oui je suis d'accord avec vous sur pas mal de points. Il est déjà clair que les possibilités sont grandes rien que sur les pentas et gammes naturelles.
Et puis je vous suis quand vous dites qu'il faut d'abord jouer avec son oreille, mais pour ça je pense qu'il faut un minimum de vocabulaire mélodique et une bonne connaissance du manche (ce que je peux développer en apprenant les modes et gammes en l'occurrence). Sinon mon impro va devenir hasardeuse et je vais obtenir un gros yaourt...


Cette méthode est orienté mélodie, du moins dans le premier bouquin.
http://www.amazon.com/Linear-Jazz-Improvisation-Method-Book/dp/0578001683
Il y a une guitare sur la couverture mais c'est marketing, ce n'est pas une méthode de guitare :bravo:

Celle ci est plus orientée sur harmonie.
http://www.amazon.com/Connecting-Chords-Linear-Harmony-Jazz/dp/0793561930

Aucune des deux n'utilise la Théorie des Chord Scales et des modes.

[ Dernière édition du message le 02/11/2011 à 12:29:46 ]

DiZoRdeR aka FarF

membre non connecté
3335 posts au compteur
3335 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 309

16 Posté le 06/11/2011 à 17:48:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Avant de réfléchir à des gammes etcetera, je trouve ça plus naturel de se demander qu'est ce qu'on voudrait soit même entendre par dessus la musique. Pourquoi pas se mettre à chanter ces idées par exemple.
Parceque là tu pars direct, "bon quel mode je dois utiliser ?" sans même avoir tenté de chantonné une petite phrase dans ta tête, alors que ça ne nécéssite à priori aucune connaissance théorique.


Mirak : Perso je vois souvent quel tension , mouvement je veux introduire, mais j'ai vraiment du mal en jouant quelque note a trouver direct dans quel tonalité je suis, j'ai donc bien une direction mentale de ce que je veux faire, harmoniquement et melodiquement, mais mojn "diapason temps reel d'application" est vraiment un processus lent ( du genre tres lent meme)

pour le moment je joue seul avec mon ordi et moi meme ( overdub d'instrument etc...), donc je sais toujours sur quoi je suis censé jouer, mais y'a toujours des "pains" que l'on peut rattraper par la ruse, mais qui s'entendent quand meme

donc j'imagine meme pas avec d'autre musicos...

si vous avez une techinque d'entrainement pour s'accorder plus vite a la tonalité d'un morceau, pour les oreilles et le cerveau je suis preneur, je voudrais bien travailler cela.

http://www.reasonfrance.fr/

 

mirak63

membre non connecté
696 posts au compteur
696 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 222

17 Posté le 06/11/2011 à 18:32:18Lien direct vers ce postSignaler un abus
Pour ma part ce qui m'a pas mal débloqué, c'est de prendre le Dandelot, et apprendra à chanter, à haute voix ou dans ma tête, ce qui était écrit, sans s'aider d'un instrument.
Ca peut paraitre inverse à la démarche d'improvisation, mais faut penser un peu plus large.

regef

membre non connecté
18 posts au compteur
18 posts au compteur
Nouvel AFfilié

18 Posté le 15/11/2011 à 17:34:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bien remettons les choses à leur place.

Tout d'abord, l'impro n'est pas uniquement faite de gammes entrant dans l'accord, mais une alternance de tensions et de détentes.
Par exemple tu cites l'accord mineur : Si on prend un accord de C mineur par exemple, on peut effectivement improviser sur des gammes entrant dans l'accord ( détente ):

Do mineur harmonique : do ré mib fa sol lab si do
Do mineur mélodique : do re mib fa sol la si do
Do dorien : do ré mib fa sol la sib do
Do phrygien : Do réb mib fa sol lab sib do
Do mineur naturel : do re mib fa sol lab sib do
Do blues : Do mib fa fa# sol sib do
Do mineur pentatonique : Do mib fa sol sib do
Do gamme japonaise : Do ré mib sol lab do

..et des gammes plus tendues représentées par :

Do diminué : do ré mib fa solb lab la si do
Do diminué inversé : do réb mib mi fa# sol la sib do
Do altéré : do ré mib fa solb lab sib do
Do altéré inversé : Do réb mib mi fa# sol# la# do

Bien entendu on peut aussi utiliser des modes mixtes ( mélanges d'au moins 2 modes )
Par exemple,

Phrygien + harmonique mineur : Do réb mib fa sol lab si do

etc...

L'important est qu'une gamme de détente alterne sans cesse avec une gamme de tension et tu pourras essayer, cela donnera une couleur intéressante à ton impro.
Mais bon , l'impro comme tu le sais ne se limite pas à des successions de gammes ou d'arpèges. Ces dernières ne sont que des échelles dont on se sert pour créer des motifs soit issus du thème de ton morceau, soit des patterns que l'on peut reproduire à différentes hauteurs tout en les faisant évoluer.. mais ceci est une autre histoire.

Tu trouveras sur cette pages quelques notions harmoniques des échelles http://www.musiclassroom.com/fr/formations/cours-gratuits/composition
et là de petites impros simples et analysées en termes d'échelles http://www.musiclassroom.com/fr/formations/cours-gratuits/piano/pieces-de-piano-jazz-1 et http://www.musiclassroom.com/fr/formations/cours-gratuits/piano/piece-de-piano-jazz-2

bon courage ! :D:

J.page03

membre non connecté
98 posts au compteur
98 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 99

19 Posté le 18/11/2011 à 15:43:49Lien direct vers ce postSignaler un abus
flag

La musique c'est nul.

hotroll

membre non connecté
811 posts au compteur
811 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 180

20 Posté le 20/11/2011 à 16:35:27Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Ca peut paraitre inverse à la démarche d'improvisation


Pourquoi? Ca parait plûtot bien comme démarche. Perso j'applique une règle simple: "j'enttends, je chante, je joue". Improvoser, c'est faire ces trois choses là en même temps.

Si tu t'réveilles mort le lundi, t'en as pour la s'maine

Revenir en haut de la page
  • Première page
  • Page précédente
  • Page : 1
  • 2