SPL Cabulator
+
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Cabulator ou à raison

Test du Cabulator de SPL

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Retrouver le gros son de sa tête, sans avoir mal à la tête, c’est ce que propose SPL avec Cabulator, un Power Brake muni d’une sortie ligne simulant un haut-parleur.

La firme allemande SPL (pour Sound Performance Lab), habituellement connue pour être l’amie des ingénieurs du son studio et live grâce à ses équipements audio de haute qualité, montre depuis quelques années un regain d’intérêt pour les musiciens, plus particulièrement les guitaristes et bassistes.

 

En 2007, la marque sort le Transducer, un simulateur de baffle guitare 100% analogique, permettant d’utiliser la pleine puissance et les propriétés dynamiques d’une tête d’ampli sans pour autant utiliser de baffle.

 

2009, c’est au MusikMesse de Francfort qu’est présenté le second produit de cette gamme, le Cabulator. Annoncé comme le «petit frère «du Transducer, le Cabulator concentre l’essentiel des fonctions de son prédécesseur, à savoir une D.I. et une simulation de haut-parleur avec contrôle du niveau de sortie. Mais la petite nouveauté de ce dernier est qu’il intègre également une fonction Power Soak -comprenez par là «modérateur de puissance»- permettant de conserver un volume d’écoute raisonnable, même quand le gain de l’ampli est poussé dans ses derniers retranchements.

 

Front side / back side

CabulatorPour le développement du Cabulator -tout comme pour son prédécesseur- SPL a fait équipe avec la firme germanique Tonehunter, spécialisée dans la réparation/modification d’amplis guitare et pédales d’effets ainsi que dans la réalisation d’amplis «boutique» câblés main. Fort de leurs expériences communes, le Cabulator promet donc un certain niveau de qualité.

Et dès les premiers contacts, c’est vite confirmé. On retrouve instantanément la qualité de fabrication et la robustesse chères à SPL : le Cabulator est construit dans un métal solide qui promet d’encaisser concerts et sessions de studio sans montrer le moindre signe de faiblesse. Ses dimensions «hybrides» (134 x 300 x 207 mm) ajoutées à son design gris/noir «Ready For The Road» font tout de suite penser à une minitête d’ampli. De ce point de vue, aucune faute de goût donc et on imagine très bien le Cabulator «siéger» au-dessus de notre tête d’ampli fétiche...

 

À ce sujet, la construction a été bien vue, car les patins sont suffisamment surélevés pour poser le Cabulator par-dessus la poignée de transport de n’importe quelle tête d’ampli (Fender, Marshall, etc.). Exception confirmant la règle, j’ai pour ma part été obligé de dévisser la poignée de ma tête The Valve afin de pouvoir poser le Cabulator dessus! La faute à la poignée de l’ampli, plus imposante que la plupart des poignées «standard» que l’on retrouve habituellement. Comme quoi, posséder un ampli rare ne présente pas que des avantages...!

 

Le Cabulator, une fois installé, dévoile enfin une façade des plus sobres, mais des plus efficaces. Deux potentiomètres et deux switches, ni plus ni moins. Le premier potentiomètre, Power Soak, contrôle le niveau d’atténuation de puissance de l’ampli. Le second, Speaker Voicing, permet de régler le niveau sur la sortie D.I./Simulation de haut-parleur. En dessous de ces deux potentiomètres, la sérigraphie indique intelligemment la «destination» du réglage en question, que l’on retrouvera en face arrière du Cabulator. Une  bonne idée qui facilite grandement une utilisation intuitive et immédiate!

 

Les deux switches situés entre les potentiomètres Power Soak et Speaker Voicing permettent de simples -mais sympathiques- réglages concernant la simulation de haut-parleur. Cabinet permet de «choisir» entre 2 types de baffles, Open ou Close («ouvert» ou «fermé», pour ceux qui en doutent encore...). Character, quant à lui, permet de choisir entre deux types de sonorités Vintage et Modern. Ces deux réglages agissent directement sur les propriétés spectrales et dynamiques du signal.

 

À l’arrière, on retrouve les promesses faites par le Cabulator. On trouve tout d’abord l’entrée dans laquelle la sortie HP de la tête d’ampli va être connectée, Speaker In. Celle-ci est chargée en 8 ohms, pour une puissance de 100W maximum. Ensuite, une première sortie, Power Soak Output délivre le signal HP avec réduction de puissance, à destination de notre baffle préféré, dont l’impédance peut varier entre 4 et 16 ohms; autant dire 99,9 % du marché des baffles... Enfin, on retrouve la sortie D.I. Output à destination de n’importe quelle entrée au niveau ligne (préampli ligne, entrée ligne de console, boîtier de scène, etc.) et, tout à gauche, l’entrée du transformateur à relier sur le secteur.

À propos de transformateur, le Cabulator est livré avec un boîtier 9V qui ressemble en tous points à ceux que l’on retrouve pour les pédales de guitare par exemple. Si je comprends aisément le format adopté par SPL pour faciliter l’intégration du branchement du Cabulator (avec notre pedalboard par exemple...), j’ai été assez surpris de ne pas retrouver une bonne vieille prise Shuko, comme c’est le cas sur les amplis guitare et basse. À noter également que le Cabulator ne possède pas de switch de mise sous tension : une fois branché sur le secteur, celui-ci est directement allumé, comme en témoigne la jolie petite LED bleue qui se trouve en face avant...

 

Revenons à la face arrière. SPL a vraiment bien fait les choses car, comme pour la face avant, chaque entrée/sortie possède son propre label, avec un bref descriptif de ce que l’on peut/doit brancher. Très pratique si on doit utiliser la bête sans pouvoir lire le manuel (ce qui est dommage tant celui-ci est simple, concis et complet).

 

Mais le «petit plus» vraiment utile du point de vue de la sérigraphie -et qui passerait presque inaperçu!- c’est le fait que tous les labels de connexion («Speaker In», «Soak Output» etc.) soient écrits à l’endroit et à l’envers!! Cela peut paraître anodin, mais c’est tellement pratique quand on se penche au-dessus de notre tête d’ampli pour effectuer les branchements...!

 

Bien vu SPL! (...C'est le cas de le dire...)

 

Power rage

Une fois les branchements réalisés, on peut donc se permettre un peu de plaisir guitaristique... sans se mettre les voisins à dos! En effet, l’Atténuateur de Puissance intégré au Cabulator est une fonction bien pratique.

 

Généralement, on trouve cette fonction dans des unités qui, branchées entre la sortie HP de votre ampli et l’entrée HP de votre baffle, agissent comme un «Master Volume» supplémentaire, permettant ainsi d’utiliser des niveaux de gain très forts à l’ampli et conserver un volume d’écoute régulé. La puissance ainsi générée est dissipée par le réducteur de puissance et transformée en chaleur. Le baffle ne reçoit, au final, qu’une partie de la puissance de l’ampli.

 

C’est ainsi que fonctionne l’étage de réduction de puissance du Cabulator. Quand on règle le potentiomètre Power Soak tout à droite, le signal qui attaque le baffle est au maximum. Cependant, même à ce réglage d’atténuation minimum, le Cabulator exerce déjà une réduction de 8 dB. Certains pourraient trouver cela ennuyeux, car une atténuation minimum devrait signifier «0 dB d’atténuation»... D’un autre côté, si on décide de brancher le Cabulator, c’est pour l’utiliser, non?

Quand on tourne le potentiomètre un peu plus vers la gauche, le volume sonore décroît très doucement dans un premier temps. Puis, après avoir passé la position «12h», la courbe d’atténuation tend à augmenter de façon plus proportionnelle, voire exponentielle, jusqu’à la coupure du son (position d’atténuation maximale).

 

Cette courbe d’évolution de l’atténuation est plutôt bien conçue, car on peut vraiment doser avec subtilité le niveau d’atténuation désiré en fonction du gain d’entrée et du volume de sortie de notre ampli. Ce qui veut dire que l’on peut vraiment appliquer une légère atténuation et jouer ainsi à un volume légèrement moins fort, comme on peut également exercer une atténuation drastique et jouer à un volume très bas.

 

Dans l’un ou l’autre de ces deux cas, ce que l’on peut retenir, c’est que le signal du «système guitare-ampli» est totalement respecté : la dynamique, la réponse en fréquence de l’ampli et, par conséquent, les sensations de jeu sont totalement conservées, indépendamment du niveau de sortie Soak Output. Et c’est bien là le point fort du Cabulator : il est possible de jouer avec notre ampli préféré absolument partout, même dans les plus petites salles. On peut donc régler le gain de l’ampli indépendamment de son volume de sortie et ainsi bénéficier de la pleine plage de dynamique de l’ampli sans pour autant assourdir l’auditoire!

 

Effectivement, il ne s’agit pas d’une nouveauté, d’autres produits identiques ont existé ou existent encore, néanmoins il s’agit du premier atténuateur de puissance de ce type à intégrer une autre fonction fort utile.

 

No cab for your lab

En effet, outre l’étage de Power Soak, l’autre caractéristique principale du Cabulator est sa D.I. intégrée/simulateur de HP guitare. Il s’agit en réalité d’une seule et même fonction, car il n’existe qu’un seul groupe de réglages et qu’une seule sortie pour ces «deux» fonctions.

 

Une fois l’ampli raccordé au Cabulator, il suffit de brancher la sortie D.I. Output à votre interface audio au niveau ligne, le préampli ligne de votre console, une entrée externe au niveau ligne... ou encore une D.I. externe. Comme nous l’avons vu précédemment, cette sortie D.I. Output est au niveau ligne +4dBu symétrique, donc on peut aisément comparer le «comportement» de cette sortie à une sortie de synthétiseur, clavier ou de n’importe quel instrument possédant une sortie ligne...symétrique.

 

J’insiste sur ce point, car le label de cette sortie D.I.Output et sa description dans la documentation pourraient créer une certaine confusion quant à la réelle nature du signal de sortie. Il s’agit bel et bien d’une sortie au niveau ligne symétrique!

À ce moment, le potentiomètre Speaker Voicing devient essentiel. En effet, quand celui-ci est sur la position minimum, aucun signal n’est transmis sur la sortie D.I. Output. Plus on tourne le potentiomètre vers la droite, plus le niveau de sortie augmente, comme la logique le voudrait, de façon proportionnelle. Mais, plus on augmente le niveau, plus on augmente le «caractère» de la simulation ainsi que ses propriétés timbrales et dynamiques.

 

Ici encore, il s’agit d’un subtil équilibre entre le réglage de Speaker Voicing et le niveau d’entrée de votre appareil auquel le Cabulator est raccordé. En clair, si vous raccordez la sortie D.I. Output au préampli ligne de votre console, vous avez deux «choix principaux» de réglages. Soit vous réglez le Speaker Voicing à un niveau très bas et votre préampli ligne à un niveau «juste» pour atteindre un niveau nominal, auquel cas le signal sera peu «coloré» et proche de ce que l’on pourrait appeler une «D.I. de sortie d’ampli», respectant ainsi les réglages de gain et d’EQ de l’ampli sans pour autant y ajouter une «couleur sonore» non-désirée; soit vous réglez le Speaker Voicing à un niveau plus fort pour faire «travailler» la simulation et ajustez le niveau d’entrée de votre préampli ligne en conséquence. Ainsi, vous obtiendrez un son plus proche d’un «système ampli+baffle», en fonction évidemment des réglages Cabinet et Character préalablement effectués.

 

Extrait 1 : Guitare PRS Standard + Ampli The Valve 2:50 - Speaker Voicing à «9h», preamp à «12h»

Extrait 2 : Guitare PRS Standard + Ampli The Valve 2:50 - Speaker Voicing à «13h», preamp à «9h»


À ce sujet, les réglages Cabinet et Character agissent de manière raisonnable sur le signal, ni trop subtilement, ni trop brutalement. La position Open va délivrer un son un peu plus «aéré», plus brillant et un peu plus direct que la position «Close» qui, comme on peut le prévoir, délivre un signal légèrement moins «ouvert».

 

Character accentue encore plus les composantes spectrales du signal. Vintage donne au signal des bas médiums et médiums bien présents et plutôt «punchy» et un bas plutôt contrôlé, tandis que Modern délivre un signal riche en aiguës et en basses fréquences.

 

Encore une fois, c’est la combinaison des différents réglages de Speaker Voicing, Character et Cabinet  qui va déterminer les caractéristiques dynamiques et timbrales du signal de sortie

 

Extrait 3 : même setup - Speaker Voicing à  «13h» - Open + Vintage

Extrait 4 : Open + Modern

Extrait 5 : Close + Vintage

Extrait 6 : Close + Modern

Extraits 7, 8, 9, 10 : même chose en son légèrement «crunch»

 

Évidemment, le son sera très différent selon la guitare et l’ampli utilisé (et le guitariste, of course!), mais il s’agit simplement de quelques extraits permettant de mieux apprécier l’effet des différents réglages proposés par le Cabulator. Par ailleurs, bien que celui-ci reste efficace quel que soit le style de musique pratiqué et le type de son recherché, à titre personnel, c’est dans des registres rock et soul/bluesy que je me suis vraiment amusé avec le Cabulator, profitant des pleines ressources de mon ampli sans gêner mon entourage.

 

Ce que l’on retient, c’est que le signal en sortie D.I. Output reste, malgré les possibilités de réglages et leurs combinaisons, très proche de ce que le «système guitare+ampli» peut fournir en termes de son. Il ne faut pas s’attendre à une coloration «radicale» comme cela peut être le cas avec certains baffles qui, parfois, modifient réellement la couleur sonore et la «profondeur» de votre système guitare+ampli.

 

Je précise également que les deux fonctions Power Soak et Speaker Voicing sont utilisables simultanément, mais totalement indépendantes : cela signifie que les réglages faits sur le circuit de Power Soak n’affectent pas le signal D.I. Output et inversement. On peut donc utiliser le Cabulator en réduction de puissance et conserver les propriétés intégrales de notre ampli avant réduction sur la sortie D.I. Output.

 

Le Cabulator respecte totalement l’intégrité du signal, sans aucune latence (l’étage de «simulation» est totalement analogique, aucune conversion n’est impliquée dans le processus de traitement du signal) et c’est pour cela que SPL a justement nommé la sortie D.I. Output (qu’elle aurait pu appeler «Speaker Simulation Output»...) : le son de la sortie D.I. Output est à mi-chemin entre le son d’une D.I. «améliorée», avec des réglages que l’on ne trouve pas habituellement sur les boîtes de direct, et la simulation «pure» d’un haut-parleur guitare, avec ses propriétés intrinsèques.

 

En conséquence, le signal restera totalement fidèle au son de votre instrument et de votre ampli, avec d’intéressantes possibilités d’actions quant au son, de manière à s’affranchir sobrement d’un système baffle+micro et ainsi pouvoir insérer votre son de guitare (ou de basse!) plus facilement dans un mix, que ce soit sur scène ou en studio.

 

Conclusion

Dans un marché où les outils pour ingénieurs du son et musiciens sont légion, SPL a une fois de plus réussi  à se positionner en proposant un produit plutôt singulier, reprenant des fonctions certes pas vraiment nouvelles, mais qui n’ont jusqu’à présent jamais été combinées de cette façon dans un seul et même produit. Le Cabulator est par conséquent une «boîte à outils» fort utile pour le guitariste/bassiste désireux de conserver les propriétés sonores de son instrument et de son ampli et permettant à bon nombre d’entre eux de pouvoir jouer dans de petites salles sans sacrifier la qualité sonore de leur signal. Et quand on sait que le Cabulator  est annoncé à 550 € TTC, on se dit vraiment que SPL a encore bien joué à ce niveau-là!

 

  • Une «boîte à outils» du guitariste bien pratique dans un format assez compact
  • La qualité de fabrication et le son SPL
  • La sérigraphie intelligente
  • Le prix
  • Le transformateur...
  • Pas d’interrupteur On/Off

 

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail