Splotch 06/05/2020

Yamaha THR30II Wireless : l'avis de Splotch

« L’ampli de travail »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Je possède l’ampli depuis Janvier 2020, je l’utilise plusieurs fois par semaine à la fois en ampli guitare et basse mais aussi en tant que moniteur pour mon ordinateur (avec Ableton Live et plug-in d’instrument) branché en USB, je bosse également au casque avec.

Je joue principalement funk, blues, rock, hard à la guitare, je suis plutôt vieux débutant à la basse que je n’ai jamais assez bossé. J’ai eut des gros 100 watts à lampe avec 4x12 jusqu’a 1x10. J’ai également un two notes torpedo donc jeu sur monitoring de studio avec des gros moniteurs et j’ai également un Line 6 Hélix. J’ai également tester les produit Positive Grid.

Bref j’ai expérimenté pas mal de choses en commençant par des erreurs en achetant des gros amplis, différentes enceintes, des tonnes de pédales puis des simulations pour finalement acheté ce petit machin.

Les sons sont de qualité homogène entre les différents modèles, c’est globalement cliché mais avec un bon son l’EQ est efficace sur tout les modèles.
La variété d’ampli n’est pas énorme comparé au Hélix sur les 15 modèles disponible il y en a 2 ou 3 dans les catégories « boutique » et « moderne »qui sont des versions modifiées d’ampli présent en catégorie classique. Certes le voicing et le gain sont différents mais c’est pas non plus le jour et la nuit.

J’aime particulièrement le modèle « clean classique »qui est basé sur un fender (mais je suis pas sur du modèle) et le « lead classique » basé sur un Marshall (Plexi). Des modèles avec de grosses distorsions sont disponibles, pour moi ça sonne bien mais je ne suis pas un gros utilisateurs de sons métal.

-Comme les commandes en façade sont limitées on a pas accès à tout les réglages des modèles simulés et l’application THR remote ne donne pas non plus accès à un réglage tel que « présence » absent partout alors que la plupart des amplis simulé propose ce réglage dans la réalité. Les modélisations ne sont donc qu’un seul canal d’un ampli donné avec le minimum de réglages disponibles gain/ EQ 3 bandes/master volume.

-Pour les effets intégrés c’est différents on n’a accès qu’a un réglage global en façade (avec morphing global de l’effet (visible quand l’application est connectée)) de chaque effets sur 1/4 de la course d’un potard c’est un peu léger, cependant beaucoup de réglages sont disponibles dans l’application dont des types de reverb non disponible en façade. Ces réglages peuvent être enregistrés dans les presets. Dans le cas du compresseur et du gate intégré (présent d’office sur les modèles les plus distordus) on ne peut les commandés que depuis l’application.
Niveau son c’est acceptable mais les modulations et le delay sonnent un peu «  froid numérique », pour les reverb j’aime beaucoup la spring et la plate.

-Autre point depuis l’application on peut choisir différentes enceintes avec les modèles d’ampli mais encore une fois pas en façade, il faut utiliser un preset pour sauvegarder ce genre de réglage.

-Tout les réglages peuvent être enregistrés sur l’un des 5 presets, seulement voilà avec mes 4 guitares plus la basse dans mon cas c’est trop peu.

-Yamaha annonce la compatibilité MIDI sauf que ce n’est pas l’ampli lui même qui reçoit le MIDI, c’est l’application depuis votre téléphone/tablette/ordinateur qui reçoit l’info et fait le pont. Pour utiliser le MIDI il faut impérativement avoir l’application active et connectée via Bluetooth ou USB.
Les réglages disponibles sont uniquement le rappel des 5 presets et activation/désactivation des 5 effets (disponibles simultanément) compresseur/gâte/modulation/delay/reverb. Les réglages des effets sont enregistrés par preset et non globalement, un bon point.
On peut faire des backup de ses presets depuis l’application.

-Exemple personnel: j’aime un phaser très lent sur mon son clair comme effet ponctuel, les réglages en façade ne me permettent pas d’avoir le son recherché mais depuis l’applIcation j’arrive à obtenir ce que je veux. Comme l’ampli est connecté à mon ordinateur j’ai pu connecté une pédale à mon clavier MIDI qui envoi un CC que j’ai enregistré comme activation de la modulation. Sans ça je dois utiliser mes doigt pour activer l’effet sur l’ordi ou utiliser un preset uniquement pour avoir l’effet activé. C’est un peu frustrant.
La solution d’un pédalier MIDI Bluetooth est séduisante mais ne permet pas de se passer d’ordi/tablette/téléphone.
Mauvais point, le tap tempo du delay n’est pas assignable...

- Quand on allume l’ampli il s’allume sur le réglage visible en façade, pas sur un preset. Il m’arrive de ne pas y penser et j’ai bien le bon modèle d’ampli mais pas le bon EQ et/pas la reverb que j’ai programmé. Je réalise au bout de quelques seconde que le son n’est pas vraiment celui auquel je m’attendais c’est un peu frustrant.

-Point important la technologie utilisé pour l’enceinte elle même est très éloignée d’une enceinte guitare classique et c’est un point fort pour la maison. L’ampli sonne à peu près pareil à faible volume jusqu’à volume raisonnablement fort, il n’est pas fait pour jammer mais la version 30 watts peu se brancher dans une sono (en stéreo c’est bien avec les effets). Avec les simulations de haut parleur intégré ça sonne pareil via l’enceinte ou au casque. Sa non directivité du son est un atout pour la maison, pas besoin de se mettre en face ça sonne pareil si on bouge d’un côté à l’autre de la pièce.
L’ampli dispose d’un réglage de volume en façade pour le son de guitare et pour l’entrée aux/Bluetooth/USB. Très bon point. De plus ça veut dire qu’on peut régler indépendamment le master volume du modèle d’ampli et le volume de jeu. On peut donc avoir le gain et le master volume à fond et jouer à faible volume.

-J’ai également acheté le line6 g10, rien à redire ça fonctionne et ça charge l’émetteur depuis l’ampli.

- Je l’utilise comme carte son, latence avec mon Mac mini 6ms en entrée et 6ms en sortie. C’est très acceptable. Il manque un peu de basse pour les sons de batterie mais on peut enclenché un EQ qui booste un peu les basses (uniquement pour le flux audio non guitare) et c’est pas trop mal. La fonction extended stéréo (désactivable depuis l’application) est vraiment utile pour ne pas avoir l’impression de faire du son en mono. J’ai bossé des années avec des vrais moniteurs de studio (j’ai toujours une paire de focal ces 50) le THR ne remplace pas de vraies enceintes mais fait largement le job pour se faire plaisir à jouer un synthé, un piano ou programmer une batterie/boîte à rythme.


MON AVIS RÉSUMÉ:
1 Ça sonne bien à tout les volumes et au casque mais c’est pas fait pour jouer en groupe.
2 Sans l’application il est très plug n play sans prise tête, les effets bien que limités en réglages sonnent sur toute la course du potard grâce au morphing.
3 Grâce à l’application on gagne beaucoup de réglages qui permettent de se faire des preset sympa. Mais la dépendance à l’application peut être frustrante.
4 Ça ne remplace pas un gros pédalier multi effet/simulateur, 5 preset c’est peu.
5 Un peu cher pour le rapport fonctionnalité/prix mais ça semble vraiment solide, j’aime bien l'esthétique et il me donne vraiment envie de jouer avec mes guitares car le son est là.
6 Pouvoir jouer sur batterie est un plus (j’ai un balcon avec vue sur la mer ça fait plaisir de sortir gratouiller dehors)