Fender '65 Deluxe Reverb [1993-Current]
+
Fender '65 Deluxe Reverb [1993-Current]

'65 Deluxe Reverb [1993-Current], Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Fender appartenant à la série Deluxe Amp.

ENG152 08/05/2014

Fender '65 Deluxe Reverb [1993-Current] : l'avis de ENG152

« Le meilleur ampli ? »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Il s'agit d'un ampli combo tout lampes appartenant à la série Vintage Reissue de chez Fender. Le Deluxe Reverb est donc une réédition d'un célèbre Blackface produit à partir de 1963. Il est produit sous sa forme actuelle depuis 1993. Les modifications par rapport à l’original sont mineures , l'électronique étant moins « noble » et le haut parleur différent…

Le Deluxe reverb est souvent considéré comme l’un des tous meilleurs amplis.
Ainsi musicradar.com l’a élu meilleurs ampli pour le blues en 2010 et second des 20 meilleurs amplis au monde en 2011, ce qui ne veut pas dire grand chose en dehors du fait que sa qualité est au moins reconnue.

J’en suis venu à cet ampli après avoir possédé entre autre :

Un Marshall JTM60, un Ashdown FA60 Fallen Angel, Un Blackstar HT60 Stage, Un Laboga Mr Hector Duo Master Mk2.

Ce dernier est carrément excellent. Malheureusement il n’était plus adapté à mon style de vie ( j'ai quatre enfants !). De plus je suis tombé amoureux d’une certaine RAT WHITEFACE depuis un peu plus de deux ans, relation dont l’exclusivité m’a peu à peu poussé à délaisser le canal lead du LABOGA (bien que ce dernier soit vraiment exceptionnel).

Voici mon avis sur le Laboga :
https://fr.audiofanzine.com/tete-ampli-guitare/laboga/mr-hector-duo-master/avis/r.112647.html

Enfin je galerais vraiment pour emmener le monstre en répétition ou en concert, tout en sachant que sa puissance gargantuesque (mot qu’affectionne tout particulièrement Miss Elle Driver à qui je fais un clin d'oeil) n’était quasiment jamais exploitée : sur une petite scène on flingue les oreilles de tout le monde et sur une grosse scène on est repiqué… il me fallait donc remédier a cela en passant à autre chose. Dieu merci, en vingt ans d’amplis à lampes je commence à avoir une bonne petite expérience en la matière alors je n’ai pas eu à chercher trop longtemps pour trouver l’outil idéal.

Je recherchais donc un ampli tout lampe, pesant moins de 25 Kg, avec une puissance suffisamment limitée pour malmener les lampes et botter le cul du HP tout en me permettant de me frotter à un batteur vraiment énervé. Enfin, il fallait que les sons clairs et crunchs puissent être aussi bon que ceux du LABOGA ce qui met d’emblée et d'après moi hors jeu 90% des amplis du marché (pour mémoire, Mr Hector est tout simplement impérial dans ce domaine) . Je n’étais pas vraiment limité en terme de prix.


J’ai essayé quelques amplis dont le Super Sonic, à peu près tous les blues/tweed de chez FENDER, du Peavey, du Laney, du Mesa Boogie, du Marshall, du Koch, du Orange, du Vox (j’ai d’ailleurs un AC15 qui est plutôt sympa aussi)… Nous reparlerons de tout ça après les présentations d’usage…

Les caractéristiques du bestiaux sont les suivantes :
Cabinet ouvert en Bouleau Balte de 44,5 cm de hauteur sur 62 cm de large. Profondeur 24 cm.
Son poids total de 19 Kg en fait un ampli "trimbalable" ce qui est bien pratique !

Ce combo de 22 Watts s'exprime par le biais d'un excellent haut-parleur Jensen sous 8 ohms C12K avec aimant céramique. On y trouve 9 lampes "Groove Tubes" que nous allons détailler (c'est un édit du 20/05/2015 !) :
V1 : préamp du canal 1, GT-ECC83-S "Premium"
V2 : Préamp du canal vibrato, GT-ECC83-S "Premium"
V3 : Reverb driver 12 AT7
V4 : Second étage de gain pour le canal vibrato + retour de la reverb : GT-12AX7-R
V5 : GT 12 AX7 pour le vibrato
V6 : GT 12 AT7 "Phase inverter"
V7 et V8 : deux 6V6 GT-6V6-S
V9 : Rectifieuse GZ34

Il dispose de deux canaux ayant chacun 2 entrées (une haute et une basse impédance)
Le premier canal est sommaire, le second est doté d'un vibrato et d'une réverbération à ressort contrôlés respectivement par deux et un potards. La différence entre les canaux est sensible, le canal « NORMAL » ayant un son moins brillant mais un peu plus présent et chaud que le canal « VIBRATO ».

Sur le panneau avant on trouve le voyant rouge "Diamant" typique des blackfaces, les entrées instrument et les potards de contrôles :
CANAL NORMAL : Volume / Treeble / Bass
CANAL VIBRATO : Volume / Treeble / Bass / Reverb / Speed / Intensity.

La grille est recouverte dun tissu tressé argenté du plus bel effet
On trouve le Logo Fender en métal brillant dessus. Je trouve que cet ampli est beau !

Sur le panneau arrière on trouve:
Deux interrupteurs (POWER) et (STANDBY)
Le cache du Fusible
deux prises HP (INTERNAL et EXTERNAL) sous 8 Ohms
une prise Footswitch.
Pas de boucle d’effet ce qui me va très bien : j’ai toujours préféré utiliser ces derniers en façade, surtout les delays…
Pas de D.I ce qui me va aussi très bien : je n’en ai jamais entendu qui puisse sonner aussi bien que mon SHURE SM57 judicieusement placé contre la grille du Deluxe Reverb.

On observe aussi les lampes, ainsi qu’un schéma expliquant leur organisation.
Au Fond, le Reverb Tank est situé dans un étui en simili cuir.
Le Jensen annonce en rouge qu’il est fabriqué en Italie…


La qualité perçue est vraiment très bonne : je ne vois rien à redire...


Le Fender Deluxe Reverb est livré avec un mode d'emploi bien conçu, un autocollant Fender, un carton promotionnel JENSEN un autre GROOVE TUBES... Certains sont livrés avec un étui en tissu brodé... pas le mien. Dommage. Le Footswitch qui est livré avec est bien vintage, fabriqué au Mexique et d'excellente qualité. Son branchement est impératif pour activer le Vibrato. La Reverb peut en revanche fonctionner sans…

UTILISATION

La configuration est on ne peut plus simple. Il n'y a pas de Master volume... Les deux contrôle TREEBLE et BASS que l'on trouve sur chaque canal permettent de sculpter facilement un de ces légendaires sons Fender dont nous reparlerons dans le paragraphe suivant. Pas de réglages de présence, ISF et autres trucs qui perdent le guitariste ou pire, le font douter. Toutes les combinaisons sont possibles et sonnent.

Le réglage de la Reverb se fait par un unique potard. Sa façon de sonner dépend de la manière dont on sollicite les lampes. Avec un volume réglé en dessous de 4/10 la reverb doit être utilisée avec parcimonie si on ne veut pas se retrouver avec un son illisible. Au delà elle sonne beaucoup mieux…

C’est un peu la même chose pour le Vibrato. Dirigé par deux Potards, il sonne de mieux en mieux à mesure que l’on augmente le volume et finit par produire ce son caractéristique et hypnotique que l’on entend sur « My baby shot me down » de Nancy Sinatra (d’ou mon allusion à Kill Bill plus haut)… Et oui, c’était un deluxe Reverb ! Le Vibrato est une énorme plus value. La Reverb aussi.


SONORITÉS

C’est un Blackface : le son est plus droit et plus « franc » que sur un Tweed. Très chaleureux, avec des aigus bien présent et des basses amples et précises : c’est à cela que l’on pense quand on entend « Fendérien ». Le son a un côté « boisé » que je ne retrouve pas sur le Princeton Reverb 68 Silverface Reissue de mon père.


Une fois branché, il se montre silencieux, bien plus qu’un Supersonic en tout cas. C’est bien ! Il n’y a pas de souffle perceptible, sauf peut être lorsque la reverb est à fond et que le volume est au delà de 5… est encore, rien de gênant. Je comprend qu’il ait été si populaire en matière de prises de son.

Le son justement, ne commence à se tordre qu’à partir d’un volume réglé à 4,5/10. Avant c’est le calme plat et l’on profite d’un bien joli son qui enterre déjà pas mal d’autres amplis tout en permettant de de bosser tard dans sa chambre sans emmerder personne…

Au delà , l’ampli s’anime ! Plus le volume est élevé plus le son est beau. En ce qui me concerne, j’adore mettre le volume de l’ampli à 10 puis régler le volume de la guitare ce qui permet d’obtenir des sonorités renversantes.


Utilisé principalement avec une Stratocaster US, le respect du caractère de la guitare est total. La dynamique impressionnante de cette engin m’a permis de développer encore mon jeu en me donnant accès à des subtilités que je peine à retrouver sur d’autres amplis. Au final les sons clairs du Deluxe Reverb me paraissent magnifiques et permettent de s’attaquer à tous les styles. Je pense que le LABOGA peut en sortir d’aussi bons, mais à des volumes rendant problématique tout repiquage et interdisant de se produire dans les bars. Bien d'autres amplis que j’ai pu essayer son hors-course dans ce domaine.

Le Crunch que produit cet ampli à très haut volume (à partir de 7/10 avec une stratocaster , volume de la guitare à fond, un peu avant avec des humbuckers) est vraiment excellent. Mordant, il vous permettra d’envisager du Blues et du Rock mais pas au delà… Une fois de plus la dynamique est démente, toutes les notes sont bien identifiables, la moindre variation de pression est parfaitement retransmises : c’est du beau boulot. Cet ampli à un son de tueur !

Contrairement à ce qu’on a pu dire ailleurs, cet ampli accepte volontier toutes les pédales que j’ai pu lui coller, de la FUZZ FACE à la Metal Zone, une grande variété de delay , de la wah bien sur , du chorus (le Polychorus !) , le tout sans le moindre souci ! Ces dernières sonnent à tous les volumes et à tous les niveaux de gains sans le moindre problème. Elles profitent dès lors de la chaleur et de la dynamique remarquable de l’ampli : La MT2 était transfigurée sans pour autant être dénaturée !

Ma préférée reste une fois de plus la RAT WHITEFACE (sur laquelle les lecteurs d’audiofanzine vont finir par penser que je fais une fixation ce que je reconnais bien volontiers !) Depuis que ces deux là ont fait connaissance chez Thevenet Musique à Angoulême, lors d’un essai pour lequel j’avais ramené mon matériel (ce qu’on devrait tous faire !) j’ai l’impression idiote d’avoir fini ma quête du son ! (ce qui est effectivement idiot, ça me reprendra bien tôt ou tard dès que KLON ressortira une CENTAUR à un prix réaliste !).

Voici mon avis sur la WHITEFACE RAT :
https://fr.audiofanzine.com/distorsion-guitare/proco-sound/limited-edition-85-whiteface-rat/avis/r.122339.html

Utilisé en configuration groupe, soit à un volume de 6/10 la diffusion du son me parait excellente bien que je sois habitué à un deux corps équipé de 4 HP V30 ! Le Jensen ne se montre pas trop directionnel et retransmet joyeusement l’intégralité de ce que je lui donne à manger sans montrer d’autre signes de faiblesse qu’un très léger début de distorsion du HP ce qui est tout simplement délicieux !

Un mot sur le volume : tout guitariste ayant joué un peu sur un ampli à lampes sait que 22 Watts c’est déjà respectable… Je n’ai pour ma part jamais été confronté à une situation m’imposant un ampli plus puissant. La réserve de son clair est conséquente : on peut conserver un son parfaitement clair (pensez Funk !) jusqu’à environ 6/10. Un son légèrement sali jusqu’à environ 8/10 en utilisant l’entrée haut niveau de l’un des deux canaux… Dans tous les cas, vos oreilles se seront mise à saigner bien avant que vous n’arriviez à 10.

AVIS GLOBAL

Questions 1 : peut on jouer du Metal avec : Oui ! Avec une grosse distorsion avant l’ampli il n’y a aucun problème. Non, vous ne sonnerez pas blues ou Country et oui, il y a un sacré mordant et bien assez de basses ! Non vous ne pourrez pas creuser les médiums vu qu’il n’y a pas de potard MEDIUM et oui, c’est une fort bonne chose.

Question 2 : Est-ce que les nombreuses modélisations disponibles de « Fender deluxe reverb » autres « Blackface » lui arrivent à la cheville ? Non ! La meilleur modélisation du monde ne vaut pas le pire ampli à lampe du monde. C’est comme ça. Ca vaut pour les Axe FX comme pour les pods comme pour garage band/ Logic comme pour tout le reste. Celui qui dit le contraire est un menteur ou un pseudo artiste payé par FRACTAL AUDIO SYSTEM ou un type qui parle de chose qu’il ne connait pas ou encore qui n’a aucune oreille… de même que celui qui vous dit qu’un synthétiseur peut faire aussi bien qu’un stradivarius, qu’un Hammond B3, que les grandes orgues de Notre Dame ou qu’un Bosendorfer. De même une poupée gonflable c’est moins bien qu’une vraie femme et de même les filles préfèrent avoir un vrai mâle dans leur vie (même s’il est aussi con que moi) plutôt qu’un godemichet. Voilà donc un vrai conseil de musicien : il vaut mieux acheter un bon petit ampli à lampe de 1 Watt et une bonne petite guitare plutôt qu’un PC et un logiciel programmé par quelqu’un qui ne sait même pas ce que « Hell Yeah ! » signifie ! Leurs foutus blindtests nous ramènent au Far West avec ses foutus charlatans et leurs foutus élixirs de jouvence ou encore aux pubs débiles pour Omo qui lave plus blanc que blanc ! Du goudron et des plumes ! Dans 10 ans on jouera toujours sur nos bonnes vieilles lampes en étant morts de rire que certains d’entre nous aient pu croire que ça pouvait être remplacé par un iPad !

Note personnelle : J'ajouterai que le Coca Zéro c'est moins bon que le Coca-Cola et que mieux vaut une Bière chaude qu'un Coca frais !

Question 3 : que vaut-il par rapport aux autres que tu as pu essayer ? Et bien je préfère sa sonorité et sa présence. Je le trouve vraiment imbattable en ce qui concernent les sons clairs. Maintenant, tout dépend des goûts de chacun. Le Vox AC15 est aussi très bon pour beaucoup moins cher. Mais selon moi son vibrato et sa reverb ne peuvent pas rivaliser. Koch fait aussi d’excellents amplis, je trouve…

Question 4 : faut-il changer le JENSEN céramique pour autre chose ? Aucune idée ! en ce qui me concerne j’ai eu l’occasion d’essayer deux deluxe reverb "série spécial" (le « blonde » et le « Bordeaux » chacun équipés de HP plus « prestigieux »): dans les deux cas j’ai préféré le son du JENSEN, plus root, un peu plus granuleux… plus de caractère aussi, mais il faut le reconnaître, un peu moins fidèle.

Question 5 : Est-ce qu'il perce dans le mix : Oh que oui ! même avec une bonne dose de Reverb ! ah ah ! d'ailleurs faites attention à épargner la fierté du type avec un Mesa en face de vous...Soyez quelqu'un de sympa...

Question 6 : est-ce qu'on peut brancher deux guitares dessus ? OUI ! mais on perdra fatalement en dynamique et en expression puisque les lampes réagiront à deux jeux en même temps dont les attaques ne tomberont pas forcément au même moment. Donc ça dépannera mais c'est bien dommage !

Conclusion :

Je l'ai maintenant depuis un peu plus de six mois et je le joue tous les jours que Dieu fait !

C'est un superbe ampli, facile à transporter, capable de mettre le feu à une salle de taille respectable. Idéal pour aller répéter, même "contre" un batteur fou furieux et capable de se frotter à tous les styles pour peu qu’on lui colle la bonne pédale. Il accepte ces dernières sans la moindre difficulté ce qui l’une des grandes qualités des Blackface. Je l'aime beaucoup car en définitive sa plus grande qualité c'est sans doute d'être au final terriblement attachant.