Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Universal Audio UAD-2 Quad
Photos
1/352

Test Universal Audio UAD-2 Quad

test
Plug-ins à la carte

Universal Audio poursuit sa course à l’armement face aux autres constructeurs de DSP, dont TC Electronic avec ses PowerCore et SSL avec ses Duende, en proposant l’UAD-2, qui se décline en trois modèles, écrasants leur grande soeur à grands coups de processeur. Nous avons testé la plus puissante de toutes : l’UAD-2 Quad.

Univer­sal Audio pour­suit sa course à l’ar­me­ment face aux autres construc­teurs de DSP, dont TC Elec­tro­nic avec ses Power­Core et SSL avec ses Duende, en propo­sant l’UAD-2, qui se décline en trois modèles, écra­sants leur grande soeur à grands coups de proces­seur. Nous avons testé la plus puis­sante de toutes : l’UAD-2 Quad.

UAD-2

Dans le monde de l’in­for­ma­tique, les proces­seurs multi­cores et le multi­threa­ding sont en pleine expan­sion. Les construc­teurs ont compris que l’ave­nir pour nos chers micro­pro­ces­seurs ne sera plus dans l’aug­men­ta­tion de fréquences comme il a toujours été, mais dans la multi­pli­ca­tion des coeurs et/ou des proces­seurs. Univer­sal Audio a bien retenu la leçon et décline sa carte DSP en trois modèles : la première, dénom­mée Solo, possède, à l’ins­tar de sa grande soeur, un proces­seur, la deuxième, Duo, en propose 2 et enfin la troi­sième, la Quad, embarque pas moins de 4 proces­seurs ! Sachant que le nouveau proces­seur est, selon le construc­teur, 2,5 fois plus rapide que celui de l’UAD-1, la Quad est donc 10 fois (2,5 × 4 proces­seurs) plus véloce que son ancêtre ! Autant dire que la première version prend un sacré coup de vieux. Si vous rajou­tez à cela la possi­bi­lité de glis­ser jusqu’à 4 UAD-2 dans un même système, vous vous retrou­vez devant un véri­table monstre de puis­sance.

Au débal­lage

En sortant la petite carte de sa boîte, on aperçoit la première nouveauté : l’UAD utilise désor­mais un bus PCI Express 1x, plus rapide que le vieillis­sant PCI “tout court”. Il faudra cepen­dant véri­fier que votre carte mère possède bien un bus de libre. Sachez que la carte est aussi compa­tible avec les bus PCI Express 16x, desti­nés à la base aux cartes vidéos. C’est d’ailleurs sur un pareil bus que la carte a été testée par votre servi­teur, le seul bus PCIe 1x dispo­nible étant déjà occupé par la petite RME Multi­fa­ce…

Une fois la carte insé­rée dans le slot du PC, il reste plus qu’à booter sous Windows et à exécu­ter le fichier .exe du CD fourni ou télé­char­geable sur le site du construc­teur. Il est préfé­rable d’ailleurs d’al­ler prendre la dernière version incluant de nouveaux plug-ins (récem­ment l’éga­li­seur UAD Harri­son 32C et l’ali­gneur de phase UAD Little Labs IBP) et la dernière version du driver plus stable et compa­tible RTAS. Une fois tout cela installé, il faudra vous créer un compte sur le site d’Uni­ver­sal Audio, télé­char­ger un petit fichier pour auto­ri­ser les plug-ins et glis­ser ce dernier sur la fenêtre de confi­gu­ra­tion de l’UAD-2. C’est simple, rapide et effi­cace. On peut commen­cer à utili­ser la bête !

Voyons d’un peu plus près le panneau de contrô­le…

Panneau de contrôle et confi­gu­ra­tion

Panneau de configuration

En ouvrant le panneau, on aperçoit en premier lieu un gros bouton permet­tant d’ac­ti­ver et de désac­ti­ver d’un seul clic tous les plug-ins de votre UAD. Ceci est utile à la fois pour faire un petit compa­ra­tif rapide avant/après, ou pour rajou­ter/auto­ri­ser d’autres plug-ins UAD. À côté se situent deux jauges qui vous permet­tront de voir l’oc­cu­pa­tion proces­seur et mémoire globale ou indi­vi­duelle de chacune de vos cartes UAD (si vous en avez plusieurs), pratique pour voir où vous en êtes niveau ressources. On a donc une jauge « DSP » pour le proces­seur, une jauge « program » pour la mémoire programme utili­sée par tous les plug-ins et enfin la jauge « memory » qui concerne la mémoire de la carte utili­sée par les plug-ins d’écho, délai et réver­bé­ra­tion. Il est à noter que le fait de désac­ti­ver des plug-ins de spatia­li­sa­tion ne fait pas bais­ser l’oc­cu­pa­tion mémoire. Ils restent en effet « char­gés » afin de ne pas couper les queues de réverbe ou les délais longs.

Vient ensuite la liste des plug-ins instal­lés et auto­ri­sés, avec la possi­bi­lité d’ac­ti­ver une version de démons­tra­tion. Pratique pour se faire une idée avant d’ache­ter ! Il est aussi possible d’as­si­gner chaque plug-in à une carte UAD si vous en possé­dez plusieurs. Au niveau de la page de confi­gu­ra­tion, il est possible de limi­ter la charge du DSP à un certain pour­cen­tage afin d’évi­ter les dropouts et autres plan­tages lorsque beau­coup de plug-ins seront acti­vés.

Une option DSP Load­Lock permet de réser­ver la charge maxi­mum requise pour chaque plug-in : certains plugs ont en effet des fonc­tions désac­ti­vables (la partie EQ d’un chan­nel strip par exemple) qui permettent de réduire la charge. Le DSP Load­Lock assure qu’il reste assez de ressources DSP pour acti­ver ces fonc­tions plus tard s’il le faut. Le DSP Load­Lock sera donc désac­tivé seule­ment lorsque l’uti­li­sa­teur manquera de ressources.

Meter

L’op­tion Extra Buffe­ring permet de rendre l’UAD-2 compa­tible avec certains hôtes comme Sony Vegas, Acid, Sound­forge ou encore Sonar. Pour les autres, il est conseillé de désac­ti­ver cette option.

Pour finir, il est possible de déter­mi­ner un mode de contrôle pour les poten­tio­mètres virtuels des plug-ins, suivant les affi­ni­tés. Soit linéaire (mouve­ment verti­cal ou hori­zon­tal de la souris), circu­laire (qui permet de cliquer direc­te­ment sur une valeur du potard) ou circu­laire rela­tif (mouve­ment circu­laire de la souris qui empêche les sauts de valeurs).

Jetons main­te­nant un coup d’oeil (et d’oreille) sur les plug-ins dispo­nibles sur cette plate-forme…

Des plug-ins

Plug-ins

Testés sous Cubase SX3, les plug-ins UAD se lancent comme d’autres plug-ins clas­siques, l’uti­li­sa­teur garde donc ses bonnes petites habi­tudes. En plus des habi­tuels char­ge­ments et sauve­gardes de presets, chaque plug-in dispose d’un mode « Live Track » qui permet de passer outre la mémoire tampon de votre carte son et de réduire ainsi la latence de l’ef­fet à son mini­mum. Cette fonc­tion sera utili­sée en Live et augmente en revanche consi­dé­ra­ble­ment l’uti­li­sa­tion CPU de votre ordi­na­teur. Sachez aussi que même si seul des effets UAD sont utili­sés lors de votre session, l’oc­cu­pa­tion CPU de séquen­ceur augmen­tera quand même. Cela est dû au fait que le proces­seur de votre ordi­na­teur doit gérer les trans­ferts de données et d’autres opéra­tions. Cela est vrai pour toutes les cartes DSP.

Première bonne nouvelle, tous les para­mètres de tous les plug-ins sont auto­ma­ti­sables et la synchro­ni­sa­tion des effets tempo­rels avec le tempo du programme hôte est de mise.

Au niveau des plug-ins à propre­ment parler, on dispose du cata­logue de plug-ins de l’UAD-1, d’une qualité qui n’est plus à démon­trer. Il existe plusieurs types de packs, pour toutes les bourses : du pack « de base » avec les plug-ins UA 1176SE Compres­sor/Limi­ter, Pultec EQP-1A Program Equa­li­zer, Real­Verb Pro Room Mode­ler, et CS-1 Chan­nel Strip, permet­tant déjà de commen­cer à travailler sérieu­se­ment, jusqu’au Pack Omni incluant tous les plug-ins (34!). Sachez qu’il est possible de garder son ancienne carte UAD-1 en plus de la nouvelle UAD-2 afin d’ad­di­tion­ner leur puis­sance de calcul : sympa.

Plus récem­ment sont sortis deux plug-ins (avec la version 5.2 du soft) ma foi fort atten­dus : l’éga­li­seur Harri­son 32C Chan­nel EQ, un 4 bandes coloré avec une fonc­tion Auto-Q (qui gère auto­ma­tique­ment la largeur de bande) et la version soft­ware de l’IBP de Little Labs dont la version hard­ware a été testée dans nos colonnes. Univer­sal Audio conti­nue donc de rajou­ter des plug-ins très inté­res­sants à sa liste déjà bien complète.

À l’uti­li­sa­tion

UAD-2 Quad

Histoire de voir ce que la carte a dans le ventre, nous avons testé la bête sur une session Cubase. Le PC est un Intel Core 2 Duo 2,4GHz avec 2 Go de RAM, la fréquence d’échan­tillon­nage a été fixée à 88,2 kHz et la quan­ti­fi­ca­tion à 24 bits. Il a été ajouté en insert sur les diffé­rentes pistes : 16 plug-ins CS-1 (chan­nel strip), 8 Fair­child 670, 1 Preci­sion Multi­band, et en auxi­liaire 2 Real­verb Pro et 2 Plate 140 (ouf!). La latence était de 320 samples (6 ms de latence envi­ron), l’oc­cu­pa­tion DSP de l’UAD-2 Quad à 98%, la jauge programme à 37% et la jauge mémoire à 18%. En regar­dant la fenêtre perfor­mance de Cubase, on s’aperçoit que le CPU de l’or­di­na­teur est tout de même à 55% envi­ron. Cela est prin­ci­pa­le­ment dû à la latence faible, car lorsque l’on augmente cette latence à 93 ms, l’oc­cu­pa­tion CPU redes­cend à 5% envi­ron. On évitera alors lors du mixage de réduire trop la latence, car cela ne sert pas à grand-chose d’avoir 3 ms de latence lorsque l’on mixe, et votre proces­seur pourra deve­nir le facteur limi­tant s’il n’est pas trop puis­sant.

Le test s’est donc avéré très satis­fai­sant, sachant que pour ceux qui travaillent en 44,1 kHz (la plupart d’entre nous, donc), vous pour­rez multi­plier le nombre de plug-ins par deux ! De quoi venir tranquille­ment, même avec les projets les plus impo­sants. Et de toute façon, si vous vous trou­vez limité à un moment ou à un autre, rien de vous empêche de rajou­ter par la suite une autre carte UAD-2, il faudra cepen­dant repas­ser à la caisse, mais ainsi va la vie !

Conclu­sion

Sans pour autant surprendre, Univer­sal Audio met à jour sa gamme de carte DSP avec brio en augmen­tant la puis­sance de ces dernières par 10 et en gardant une rétro-compa­ti­bi­lité et donc un cata­logue déjà fort coquet. L’UAD reste LA solu­tion pour ceux dési­rant adop­ter une série de plug-ins de qualité sans pour autant faire souf­frir leur ordi­na­teur. La qualité des plug-ins du cata­logue d’Uni­ver­sal Audio n’est plus à démon­trer et il est certain que chacun trou­vera son bonheur, leurs prix restants rela­ti­ve­ment raison­nables au vue de leur qualité.

 

[+] Gain de puis­sance par rapport à L’UAD-1
[+] Compa­ti­bi­lité avec le cata­logue exis­tant
[+] nouveaux plug-ins inté­res­sants
[+] Possi­bi­lité de chaî­ner plusieurs cartes
[+] Latence faible du mode Live­Track
[+] Bundles inté­res­sants

[-] Fina­le­ment pas beau­coup de nouveaux plugs
[-] Utili­sa­tion du CPU de l’or­di­na­teur à faible latence

Points forts
  • Gain de puissance par rapport à L’UAD-1
  • Compatibilité avec le catalogue existant
  • nouveaux plug-ins intéressants
  • Possibilité de chaîner plusieurs cartes
  • Latence faible du mode LiveTrack
  • Bundles intéressants
Points faibles
  • Finalement pas beaucoup de nouveaux plugs
  • Utilisation du CPU de l’ordinateur à faible latence
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    Auteur de l'article Red Led

    Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.