Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Pédago
229 réactions

Les meilleurs casques de studio fermés autour de 150€

Le top des casques de studio fermés autour de 150€

Le casque est le meilleur ami du home-studiste : il lui permettra de faire des prises, d’écouter sa musique sans déranger ses voisins ou encore d’analyser certains détails précis qui auront pu lui échapper. C’est pourquoi il est important de bien choisir son casque. Et vous, sur quel modèle avez-vous jeté votre dévolu dans cette catégorie de prix ?

Elisez le meilleur casque de studio fermé autour de 150€

  • 1 Beyerdynamic DT-770 Pro (473 - 46%)
  • 2 Sennheiser HD-25 C II (154 - 15%)
  • 3 Audio-Technica ATH-M50 X (137 - 13%)
  • 4 AKG K-271 MKII (102 - 10%)
  • 5 Shure SRH840 (43 - 4%)
  • 6 Ultrasone PRO550 (21 - 2%)
  • 7 Focal SPIRIT ONE S (19 - 2%)
  • 8 KRK KNS 8400 (16 - 2%)
  • 9 Beyerdynamic DT-150 (13 - 1%)
  • 10 Beyerdynamic DT-250 (11 - 1%)
  • 11 Sennheiser HD-6 MIX (11 - 1%)
  • 12 Beyerdynamic Custom One Pro (10 - 1%)
  • 13 Roland RH300 (6 - 1%)
  • 14 Yamaha HPH-MT7 (5 - 0%)
  • 15 German Maestro GMP 8.35 D Monitor (3 - 0%)
  • 16 Beyerdynamic DT-100 (3 - 0%)
  • 17 Extreme Isolation EX-29 B (2 - 0%)
Sondage réalisé du 28/11/2015 au 06/12/2015 - 1029 participants - 1 réponse par participant

Beyer­dy­na­mic DT-770 Pro

Le premier de ce vote est le fameux DT-770 Pro des Alle­mands de Beyer­dy­na­mic, qui arrive loin devant tous les autres. Dispo­nible avec des impé­dances de 32, 80 ou 250 Ohms, le DT-770 est clai­re­ment devenu une réfé­rence dans le milieu de l’en­re­gis­tre­ment grâce à son confort, sa robus­tesse, sa bonne isola­tion et son bas du spectre rela­ti­ve­ment étendu et homo­gène. Ses cous­si­nets en velours son remplaçables, mais son câble de 3 mètres n’est malheu­reu­se­ment pas déta­chable. À noter l’exis­tence du DT 770 M qui isole encore plus, ce qui pourra plaire à nos amis batteurs. Nos rédac­teurs ont d’ailleurs aussi beau­coup appré­cié ce casque lors du grand compa­ra­tif des casques à 150 €.

Senn­hei­ser HD-25 C II

Le deuxième arrivé est un autre alle­mand, de Senn­hei­ser cette fois-ci : le HD-25. Très utilisé dans le milieu du DJing, ce casque fait aussi le bonheur de beau­coup de home-studistes grâce à sa très bonne isola­tion, sa robus­tesse, ses basses foison­nantes et sa compa­cité lui permet­tant d’être utilisé de manière nomade. Il est devenu une réfé­rence dans les milieux du broad­cast, du repor­tage, de la TV ou du cinéma car il est l’un des seuls supra-auraux de sa caté­go­rie. À noter que toutes les parties sont dispo­nibles chez le construc­teur (cous­si­nets, câbles), vous n’au­rez donc pas de soucis à vous faire si le vôtre montrait quelques signes de fatigue.

Audio-Tech­nica ATH-M50 X

Le troi­sième de ce sondage est japo­nais : l’ATH-M50x d’Au­dio-Tech­nica. C’est une version remise au goût du jour du fameux ATH-M50, avec notam­ment un câble désor­mais déta­chable. La marque a d’ailleurs le bon goût de four­nir pas moins de 3 câbles diffé­rents: un court de 1,2 mètre et deux longs de 3 mètres, un droit et un torsadé. Lors ce notre compa­ra­tif, l’ATH-M50 nous avait semblé très équi­li­bré et sans réel défaut. À la base outsi­der, c’est devenu au fil des années une véri­table valeur sûre.

AKG K-271 MKII

Au pied du podium, nous retrou­vons un casque de la fameuse marque autri­chienne AKG. Le K-271 mkII possède deux câbles déta­chables via une jolie prise mini-XLR : un de 5 mètres torsadé et un de 3 mètres droit. Il est aussi fourni avec deux cous­si­nets de rempla­ce­ment et demeure très confor­table. Côté son, nos rédac­teurs l’ont en revanche trouvé un peu moins à leur goût, avec notam­ment un manque de graves trop flagrant. C’est d’au­tant plus dommage que le haut du spectre est très détaillé.

Et les autres casques en lice :

Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.