pfrancois78 01/02/2015

Fatar / Studiologic Numa Concert : l'avis de pfrancois78

« Très bon clavier de scène »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J'utilise ce piano de scène depuis plus d'un an à la fois chez moi pour répéter et sur scène régulièrement. Je lui ai associé un MOXF6 piloté en midi.

L'utilisation de ce clavier est très simple et les quelques boutons présents suffisent à exploiter l'instrument, en mode simple, layer ou split. Il a que deux zones de split, ce qui peut paraître limité, mais je n'ai pas besoin de plus sur scène avec le deuxième clavier au dessus.

J'apprécie beaucoup le touché du clavier. Il s'agit d'un TP40/W qui est GH. J'ai retrouvé exactement le même clavier que sur le RD700GX que j'ai eu précédemment (Roland utilisait des TP40/W pour ses RD700GX) avec les mêmes qualités et le mêmes défauts. Les qualités : touché très équilibré très proche d'un piano à queue, je passe de mon piano acoustique à queue (un Yamaha S400) au Numa concert sans difficulté. Les défauts : je ne suis pas convaincu par le revêtement des touches qui est censé reproduire l'ivoire. C'est un peu grossier et cela avait du mal à tenir dans le temps (en tout cas avec le RD700GX). Pour jouer du piano, je préfère de loin ces TP40/W au TP40/L qui sont utilisés sur beaucoup d'autre claviers, comme les Nord Stage ou les Kurz, et qui sont plus légers et pas GH.

Les sons : il y a du bon et du moins bon. Le son de Steinway D est échantillonné sur 9 couches sans bouclage et le piano sonne super bien. Je lui trouve néanmoins quelques défauts :
- je trouve qu'il y a un manque de réactivité au niveau vélocité sur les couches hautes de l'octave C5-C6 qui se retrouve un peu gommée. L'augmentation des aiguës réduit ce défaut, mais impacte malheureusement le reste des octaves.
- La répartition en volume par rapport à la vélocité sur les couches hautes n'est pas parfaite et provoque un saut de volume un peu trop important que l'on ne trouve pas sur un vrai piano lorsque l'on joue très fort.
- La fonction de résonance des cordes pourrait être meilleure et est bien en dessous par exemple de ce que l'on obtient avec un Kontakt et sa réverb à convolution.

Il faut néanmoins relativiser ces défauts dans l'absolu (je suis à la fois assez exigent et puriste ..). Cela reste pour l'instant le meilleur piano de scène que je n'ai jamais eu. Bien que cela soit subjectif, je le préfère à un nord stage à la fois sur le touché et sur les sons (pour le piano j'entends, le nord stage fait bien d'autres choses).

Le deuxième son de piano est un mix entre un Fazioli et un Bosen. Il est beaucoup moins naturel que le Steinway mais redoutable sur scène ou il assure une très bonne présence avec les autres musiciens.
Le Rhodes est excellent si on baisse les aiguës, ce réglage ne peut malheureusement pas être sauvé dans le son.
Le son de piano DX est étonnant, et mélangé avec le Stage Grand 2 en layer, donne un résultat bluffant.
Le reste des sons est anecdotique pour ce que j'en fait. J'ai de toute façon un Yam MOXF6 pour le compléter.

Enfin, le clavier de scène est vraiment transportable compte-tenu de son volume et de son poids.

En conclusion, on n'est pas loin d'avoir quelque chose d'excellent et il suffirait que Studiologic comble les quelques défauts que j'ai indiqué, qui sont du domaine du tuning, pour avoir cinq étoiles.