Native Instruments Maschine Jam
+
Native Instruments Maschine Jam
Will Zégal 31/03/2017

Native Instruments Maschine Jam : l'avis de Will Zégal

"Depuis que je l'ai, je compose 3 fois plus."
4

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je ne vais pas rentrer dans des descriptions et détails techniques ici : d'autres avis le font et il y a le très bon test de mon ami et collègue Newjazz qui apporte plein de précisions.
Par ailleurs, le logiciel évoluant à vitesse grand V, on pourrait dire aujourd'hui des choses qui seront obsolètes demain. C'est déjà le cas dans certains avis. Je vais donc plutôt parler d'expérience et de ressentis personnels.

Je suis possesseur de Maschine 2 avec un contrôleur MK II depuis 2 ans, au moment du montage de mon groupe de musique bretonne électro (avec des musiciens traditionnels). Je l'utilise aussi pour des compos purement électroniques personnelles / solo.

Au moment de l'achat, j'avais hésité avec Live + Push (ou Launchpad). Ce qui m'a fait choisir Maschine est :
- qu'ayant fait le test de la version 1 pour AF, je connaissais déjà les bases, ce qui me permettait d'avancer vite pour le groupe, sans avoir à aborder un nouveau logiciel
- Push 1 (le 2 n'était pas sorti) était très limité pour l'accès aux instruments et effets virtuels
- je ne me suis jamais senti très à l'aise avec Live dont je n'aime pas l'interface. Je n'ai pas le feeling avec ce soft
- le prix en faveur de Maschine
- surtout, un Maschine classique (or Mikro) permet quasiment de tout faire à partir du contrôleur, sans regarder l'ordinateur, ce qui est précieux en live. On bosse comme avec un hardware, mais avec la puissance et la souplesse du soft.

Mais je suis beaucoup plus "step-sequencing" que "finger-drumming". C'est dire à quel point j'ai été enthousiasmé par la sortie de JAM que j'ai d'ailleurs acheté sans tarder.

Même s'il y a encore des trucs perfectibles dans le piano roll, JAM est un bonheur pour l'adepte du step-sequencing que je suis. La bestiole m'inspire considérablement et je compose beaucoup plus depuis que je l'ai.

L'accès direct aux patterns m'évite de multiplier les scènes et me permet d'avoir une approche encore plus live, plus intuitive au lieu de travailler sur des parties essentiellement prédéfinies comme c'était le cas avec MK II seule. D'ailleurs, mes morceaux composés sur ML II comportent parfois jusqu'à 32 scènes (certes pour de longs morceaux d'une vingtaine de minutes) alors que ceux faits avec JAM n'en comportent guère plus de 4 ou 5.

Les modes step-sequencer et piano-roll permettant de modifier ses patterns à la volée, il est aussi moins nécessaire de créer plein de patterns juste pour de petites variations puisqu'on peut facilement et rapidement les faire en live. Par exemple, c'est un régal de modifier en temps réel la rythmique d'un charley.

Pour moi qui suis un fan du triturage des sons et effets en live, les touchstrips sont un bonheur. Les perform FX qu'ils contrôlent sont bien pratiques et sonnent bien, mais la possibilité de contrôler les macros ou tout autre paramètre sur les touchstrips est parfaite pour moi.

Je manquais un peu de contrôles avec MK II seule, raison pour laquelle je lui avait adjointe un Kore MK 2. Avec JAM, je dispose de contrôles supplémentaires et vais donc remplacer le Kore 2 par un QuNexus (mini clavier).

Tout n'est hélas pas parfait.
Côté hardware, l'absence d'écran oblige à souvent regarder l'ordi. On perd le côté "hardware like" des Maschine 4x4.
Très inexplicablement, NI n'a pas mis sur JAM toutes les commandes qui sont disponibles sur MK 2 (ça, c'est vraiment hallucinant). Et je trouve la disposition des touches de commandes tout autour des touchstrips bien moins pertinente et claire que la bande verticale dans Maschine. Je regrette aussi la disparition du bouton restart, la commande étant désormais accessible avec Shift+play. Mais c'est un bouton bien utile lorsqu'on joue avec d'autres et qu'il arrive à certains de partir à côté du temps. :-D

Autre défaut de JAM, c'est un manque d'écart de luminosité entre les pads allumés et ceux sélectionnés, ce qui fait qu'avec certaines couleurs, il peut être difficile de distinguer le pattern actif. Ceci est particulièrement gênant dans les environnements lumineux.

Mais l'essentiel des faiblesses vient surtout du logiciel. On peut donc attendre des améliorations à l'avenir et il y en a déjà eu de nombreuses, comme la possibilité de gérer vélocité et durée des notes directement sur JAM.

Côté logiciel, le séquenceur pèche toujours au niveau des automations qu'il est notamment difficile de régler précisément.

Nombreux sont aussi les utilisateurs à regretter qu'il n'y ait aucune possibilité de piste audio linéaire, indépendante des patterns et des scènes.

Surtout, je crois que tous les possesseurs de deux contrôleurs Maschine comme moi regrettent que les deux contrôleurs se "suivent" obligatoirement. Autant on peut contrôler un sound avec l'un et un groupe ou le master avec l'autre, autant on ne peut pas contrôler simultanément deux sounds ou deux groupes différents avec les deux.

Ce sont des faiblesses que l'on connaissait à l'achat. Ce n'est donc vraiment pas rédhibitoire, mais on attend cette possibilité avec impatience, si NI la développe un jour, parce qu'il est possible que ça ne soit pas si simple et que ça ne soit pas commercialement leur priorité. Difficile d'évaluer combien de gens travaillent avec deux contrôleurs.

Le truc, c'est que JAM amène un abord, une façon presque totalement différente de travailler avec Maschine. Il n'est donc pas sur que tant de gens aient l'utilité, sinon le besoin de posséder deux contrôleurs. Pour l'instant, je conserve les deux, car leur complémentarité représente un gros confort de travail.

Qui sait si NI ne sortira pas un jour un "super JAM" avec écrans, la totalité des commandes d'un Maschine 4x4 et peut-être quelques pads dynamiques (sans pour autant remplacer les boutons-clic du séquenceur qui sont vraiment agréables).
Je rêve d'un écran rappelant les fonctions ou macros au dessus des touchstrips et d'un ou deux écrans pour les affichages qu'on a sur MK II et de quelques potards pour les commandes qu'il est plus agréable de contrôler ainsi.

Quoi qu'il en soit, avec JAM, NI a vraiment sorti un super produit, inspirant, très puissant et pour un tarif passablement raisonnable. Surtout que le prix comprend un bundle très garni de sons, samples, effets et instruments virtuels de grande qualité.

De tout le matos que j'ai, aujourd'hui, si je ne devais en garder qu'un, ce serait JAM. Et, honnêtement, il suffirait à lui seul à faire la musique que je fais, même si tout ce que j'ai à côté apporte aussi beaucoup et terme de sons, possibilités et plaisir.

En photo : mon set-up de live actuel :
En haut, ordinateur et DSI Mopho X4
en bas, Maschine MK II, Maschine JAM, Kore 2 et Kaos Pad 2.

Photos liées à cet avis

photo