Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Samson Technologies C-control
Photos
1/123
Samson Technologies C-control

Contrôleur de monitoring de la marque Samson Technologies appartenant à la série C Class

Sujet Un exemples d'utilisation .

  • 1 réponse
  • 2 participants
  • 1 116 vues
  • 2 followers
1 Un exemples d'utilisation .
Je me demandais si quelqu'un pouvvais me donner quelques exeples d'application de ce truc qui m'à l'air tout de même achement bien.

dans le style, j'ai enregistré quelques pistes et j'aimerais que 2-3 musiciens puissent jouer en même temps dessus pour enregistrer des pistes supplémentaires ...
puis-je utiliser ccontrol pour dispatcher le son qui sort de ma carte son pour leur faire un monitoring au casque pendant qu'ils jouent ...??


meeeerci,

Tib.
Des jeux dans vos oreilles : http://www.soirees-terribles.be
2
Cas numéro 1 : Digital Audio Workstation (DAW)
On est dans le cas où Toutes les pistes sont dans l'ordinateur, ya plus qu'à mixer le tout et écouter le travail au fur et à mesure.
Là, le samson n'a rien a envier à qui que ce soit : le son va comme on le veut vers les différents moniteurs, vers le casque, si quelqu'un entre dans la pièce on peut réduire le son avec un seul bouton, si le telephone sonne, on peut couper aussi facilement, on passe en mono, on passe au casque, on commute ou non le sub-bass. Tout est là. Facile. Génial.
Et si de temps en temps on veut faire un petit break, on peut se lancer un Miles Davis depuis une autre source, un lecteur de CD, par exemple, aucun problème, sous la simple pression d'un bouton ou deux, sans avoir a recabler quoique ce soit. Petite pause relax, un café et on y retourne.

Et, bien sûr, selon ce que l'on mixe, on peut tout aussi facilement envoyer le resultat vers un enregistreur quelconque ou un sampleur. C'est comme tu veux, tu choize.

Cas numéro 2 : Jammer tout seul sur une bande son
ça pourrait tout aussi bien s'intituler : "je fais du karaoke dans ma chambre", "Je potasse mes riffs pendant des heures" ou "J'ai pas d'amis mais je m'en fiche". L'idée est d'envoyer un (pre-)mix, de brancher sa guitare, son clavier, son synthétiseur hyper-hélicoïdal-à-compression-spatio-rythmique, ou son n'importe quoi et de jouer sur le (pre-)mix.

Facile. Sortie de la carte son de l'ordinateur, ou du CD de karaoke, ou du schmurf-à-déphasage-quantique-maaloxité en A ; Guitare branchée sur le POD qui entre en Mix-In(Pourquoi le mix in et pas une autre entrée ? Lisez plus loin), ou sortie du clavier ou du synthé ou du préamp de micro...
On écoute le résultat au casque ou sur les moniteurs, et on peut enregistrer, soit le tout sur B ou C, soit l'instrument seul sur Cue-Out.

Cas numéro 3 : enregistrement voix dans une cabine
...ou dans la salle de bain, ou les WC, enfin là où la reverbe est correcte et où il n'y a pas trop de bruit.
C'est là qu'on est sensé utiliser le talk back pour parler sans hurler au pote (qu'on appellera modestement "artiste" ) et le Cue-out pour lui envoyer à la fois la musique et son retour chant.
Ben là je dois avouer que l'appareil semble montrer ses limites.
Le branchement logique serait d'entrer la musique dans une des entrées, le chant (pré-amplifié) dans une autre, d'envoyer le tout vers les moniteurs ou son propre casque et vers le cue out, de permettre de parler à l'artiste via le talkback et de n'enregistrer que le chant qui deviendra une piste supplémentaire du mix. Si, en prime, je peux ajouter un peu de reverbe dans les retours pour le plaisir de mon artiste mais n'enregistrer que le dry, je serais le plus heureux des hommes, non ?

En theorie, je peux faire ça les doigts dans le nez avec le Mackie Big Knob, (bon, pas la reverbe supplémentaire, il faut bricoler avec une table de mixage en amont et jouer avec les inserts, les effects out-in et un appareil de reverbe, naturellement).

Avec le Samson... Hum... Pas simple.
...sauf à prendre le contrepied de tous les branchements :

- entrée chant (pré-amplifié) en Mix-In
- entrée Musique en A
- sortie vers le retour cabine en B (comme ça j'envoie un mix de Chant+Musique)
- sortie vers l'enregistreur en Cue-Out
- Si je veux parler à l'artiste, j'utilise le talkback to 2tracks
- Si je veux enregistrer un commentaire, j'utilise le talkback to Cue.

Naturellement, pour cet usage, une petite table de mixage peut rendre exactement le même service, si elle est suffisament neutre.
si on a suffisament d'inserts et un multi-piste, on peut repiquer tous les instrus séparément, envoyer un pré-mix ou un click ainsi que tous les retours voulus via les effects out et si on veut un talk back on peut se reserver une tranche avec un micro.

Site perso: Blastandco - Fictions sonores: Netophonix - Podcast: Les Sondiers