Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Londres brûle-t-il ?

Test de la CS4 de Custom 77

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Custom77 London's Burning CS4
Photos
1/218
Custom77 London's Burning CS4

La société française Custom 77, nouvellement arrivée sur le marché, est spécialisée dans la fabrication de copies de guitares Gibson (Les Paul et SG). Baptisée London's burning CS4, l'un de leur premier modèle rappelle fortement la fameuse Les Paul Black Beauty…

La société française Custom 77, nouvel­le­ment arri­vée sur le marché, est spécia­li­sée dans la fabri­ca­tion de copies de guitares Gibson (Les Paul et SG). Bapti­sée London’s burning CS4, l’un de leur premier modèle rappelle forte­ment la fameuse Les Paul Black Beau­ty…

La philo­so­phie de la société Custom 77 est à la fois de faire fabriquer et de commer­cia­li­ser les produits avec le moins d’in­ter­mé­diaires possible, afin d’être compé­ti­tif sur le marché, tout en garan­tis­sant une qualité de produit constante. Sur leur site web, ils expliquent d’ailleurs la prove­nance de leur bois (‘ L’érable provient des États-Unis et du Canada et l’Acajou Rose provient d’Asie du Sud-est’), de leur accas­tillage et de leurs micros (Corée). Leur volonté de trans­pa­rence est clai­re­ment affi­chée, ce qui devrait rassu­rer les ache­teurs poten­tiels, d’au­tant que le modèle testé ici est fabriqué dans des ateliers en Corée – pays qui est aujour­d’hui devenu une réfé­rence en matière de produc­tion indus­triel­le…

On déballe

CS4

La CS4 est livrée sans étui ni housse, ce qui n’est pas éton­nant à ce prix. Au premier coup d’œil, elle fait forte impres­sion avec son vernis noir brillant, très classe, qui donne un aspect géné­ral très agréable. De plus, son accas­tillage doré est de toute beauté. Elle ressemble forte­ment au modèle de chez Gibson.

Au niveau du bois, la CS4 est dotée d’un corps et d’un manche en acajou, d’une touche en ébène et d’une table en érable. D’après le construc­teur, cette dernière ferait 20 mm d’épais­seur, ce qui est très bien pour un instru­ment à ce prix ! La qualité du bois se ressent sur le poids de la guitare, près de 4,8 Kg. A noter à ce sujet qu’elle est bien équi­li­brée : la masse est bien répar­tie entre le corps et le manche, faci­li­tant ainsi la joua­bi­lité de l’ins­tru­ment. Le manche est assez plat et fin, très adapté à un jeu rapide, et typé années 60’s.

Le vernis, possé­dant un joli brillant est toute­fois assez fin, mais rappe­lons-le, cet instru­ment est une version écono­mique de la Gibson Les Paul. Le collage des pièces de bois est par contre assez visible, du fait de la finesse du vernis utilisé. Dommage. La fini­tion du vernis est par contre de bonne qualité, pas de défauts à consta­ter à ce niveau. Le double binding est très bien fini, et il apporte à l’ins­tru­ment une touche ‘clas­se’ supplé­men­taire. Les inserts en nacre sont assez beaux, mais par contre leur assem­blage laisse à dési­rer, ils ne sont pas alignés sur les touches. C’est assez éton­nant de voir un tel défaut sur une guitare par ailleurs très bien assem­blée. Cas isolé ? À noter égale­ment que le fret­tage est d’as­sez bonne qualité, rien ne dépasse et les frettes ne sont pas coupantes.

Au niveau accas­tillage, nous avons ici des méca­niques tout à fait correctes, qui permettent un accor­dage précis et durable. Le cheva­let est lui aussi de très bonne qualité. La guitare est équi­pée d’un switch trois posi­tions (micro cheva­let, micro cheva­let + manche et micro manche), ce qui est habi­tuel pour une guitare type Les Paul. Idem pour les poten­tio­mètres : deux volumes et deux tona­li­tés, on est ici dans du stan­dard. La CS4 est dotée de deux humbu­ckers de type Alnico, eux aussi de couleur dorée, censés (d’après le construc­teur) sonner sixties 1961–65). L’as­pect géné­ral de la CS4 est donc assez surpre­nant, et du premier coup d’œil nous n’avons pas l’im­pres­sion d’avoir affaire à un instru­ment bon marché.

On envoie le son clair !

Incrustations


Débran­chée, la CS4 offre un son claquant et net. C’est toujours un bon indi­ca­teur en terme de texture de son et de réso­nance. Décidé une fois de plus à effec­tuer un test gran­deur nature, je vais passer en revue toutes les posi­tions de micro de l’ins­tru­ment en jouant chaque riff avec la CS4 et une Gibson Les Paul stan­dard. Ceci n’a bien évidem­ment pas pour but de ‘com­pa­rer’ un instru­ment de plusieurs milliers d’eu­ros à un instru­ment écono­mique, mais plutôt de vous donner une indi­ca­tion claire de ce qu’offre une Custom77 dans le registre Les Paul.

Les sons clean de la Custom 77 sont assez propres, et se rapprochent de la Les Paul, sans en avoir toute­fois le moel­leux, la rondeur et la puis­sance. En posi­tion cheva­let, on remarque notam­ment un manque de brillance du son sur la Custom CS4. Sur l’ex­trait, bien que la diffé­rence de niveau s’ex­plique par la puis­sance des micros Gibson, on note égale­ment un son mieux défini et avec plus de présence. La Custom CS4 offre toute­fois un son exploi­table, clair et propre. Les harmo­niques sortent bien.

En posi­tion centrale, la Custom CS4 offre un grain très proche de la Les Paul, par contre une nette diffé­rence de niveau se fait sentir, notam­ment dans les basses. Cette impres­sion est lour­de­ment confir­mée à l’écoute du micro grave. Le niveau de sortie de la CS4 est plus proche d’un P90 que d’un humbu­cker. Le son est malgré tout assez doux, plus adapté à de musiques calmes qu’à du rock. Après véri­fi­ca­tion de la câble­rie de l’ins­tru­ment, il s’avère que c’est bien le micro qui est en retrait en termes de niveau sortie. Au passage, la guitare est très bien câblée.

 

Voici quelques exemples sonores en son clairs de Custom 77 et d’une Gibson:

Custom 77
Gibson

 

Et en saturé ?

CS4

Après les sons clairs, voyons ce que la Custom 77 CS4 donne en crunch. Au premier essai sur le micro cheva­let, on se rend compte que la Custom CS4 assure bien. Certes, nous n’avons pas le claquant de la Les Paul, mais le son s’en rapproche vrai­ment. C’est pour l’ins­tant la bonne surprise de ce test. La guitare réagit bien lorsqu’on envoie les buchettes. Les harmo­niques sortent, et le son reste clair et défini, très orienté Gibson.

En posi­tion centrale, là aussi la Custom offre un son très précis, et super exploi­table au média­tor. Le niveau est là encore en retrait par rapport à la Les Paul, mais bizar­re­ment avec cette confi­gu­ra­tion sonore, l’es­prit old school est présent sur la Custom CS4. On retrouve un peu la sensa­tion des SOAP-bars, à la fois doux et brillant. Idem sur la posi­tion micro grave où le son ‘sweet’ contraste avec le gros niveau de sortie et le brillant de la Les Paul (remarquez d’ailleurs qu’à niveau d’en­trée égale sur la carte son, la Les Paul envoie beau­coup plus de niveau, jusqu’à satu­ra­tion là où la Custom CS4 est très loin du rouge…

Pour finir, essayons de sons plus satu­rés. Dans cette gamme de son le micro cheva­let de la Custom 77 CS4 est assez surpre­nant : dans le registre hard rock, elle fait presque jeu égal avec la Les Paul ! La diffé­rence de son est vrai­ment minime et là on peut dire que c’est réus­si… En posi­tion centrale, la texture sonore est égale­ment semblable, bien que là encore nous ayons affaire à un léger manque de basse. Ce manque se fait bien évidem­ment moins sentir, du fait de la distor­sion, nive­lant le son. Idem pour la posi­tion basse, c’est encore très marqué Les Paul. La CS4 se comporte admi­ra­ble­ment bien dans le registre hard rock, et les diffé­rentes pédales essayées avec la guitare (English Muffin, Rat Deuce­tone, Turbo Over­drive Boss) confirment l’im­pres­sion que j’avais eue plus tôt dans le test, au sujet de l’ex­pres­si­vité de l’ins­tru­ment. Nous n’avons pas un ‘son d’abeille’ avec cette guitare.

Sélecteur

 

Voici des exemples en son crunch :

Custom 77
Gibson

Et enfin, en son saturé :

Custom 77
Gibson



Sur tous ces tests, la Custom 77 CS4 s’est avérée très agréable à jouer. Le manche est toute­fois très orienté 60’ sans pour autant être 100% Les Paul. L’ac­cès aux aigus est aisé et l’ac­cor­dage tient très bien. La guitare répond aux attaques de média­tor et l’on se sent à l’aise pour jouer du blues rock, de la pop, etc. Autre détail assez impor­tant : l’ac­tion peut être basse sans pour autant entraî­ner d’im­por­tantes frisures, ce qui rend l’ins­tru­ment facile à prendre en main.

Conclu­sion

Tête

La Custom 77 est un instru­ment qui tient la route dans le registre Les Paul. Ici, pas de recherche d’ori­gi­na­lité du son, on est dans la copie pure et dure, et, il faut le dire, c’est plutôt réussi ! La qualité géné­rale du bois se fait sentir en terme de poids (à noter la présence d’une touche en ébène, qui est une réelle plus value en terme de confort de jeu et de sensa­tions), l’ac­cas­tillage est de bonne qualité, et l’élec­tro­nique est très typée « Les Paul ». Une mention spéciale au micro cheva­let, à la fois brillant et précis. C’est vrai­ment dommage que le micro manche manque à ce point de puis­sance et de basses ! D’après Custom 77 (le concep­teur) la guitare offri­rait un son typé 1961–65, ce qui pour­rait expliquer le niveau de sortie et le manque de basses (recherche d’un son vintage). L’es­sai sur un Vox AC30 s’est révélé aussi très parlant en matière de son vintage, et d’ailleurs cette guitare est beau­coup plus à l’aise sur un tout-lampes que sur un ampli à tran­sis­tor !

La fini­tion, quant à elle, est irré­pro­chable, excepté les inserts qui ne sont pas très bien assem­blés et qui font un peu désordre. D’une manière plus géné­rale, on sent ici le sérieux de fabri­ca­tion des usines coréennes, qui arrivent désor­mais au niveau du Japon. Ces deux pays, qui d’an­née en année améliorent leur produc­tion devien­dront de plus en plus des concur­rents aux usines Améri­caines. Il est d’ailleurs fort à parier que très prochai­ne­ment toutes ces fabriques asia­tiques de qualité augmentent leur prix, car la qualité va se payer de plus en plus cher dans les années à venir (augmen­ta­tion des matières premières et des salaires).

Pour 495 € TTC prix public constaté, Custom 77 propose ici une copie Les Paul aux argu­ments plus qu’ho­no­rables repré­sen­tant une véri­table alter­na­tive pour celui qui n’a pas le budget pour s’ache­ter une Gibson.

Si vous souhai­tez obte­nir plus d’ex­traits audio, et vidéos sur la gamme Custom 77, je vous conseille d’al­ler voir sur le site (en Français) du concep­teur, à l’adresse : www.custom77.com

[+] Qualité des bois
[+] Touche ébène
[+] Qualité de fabri­ca­tion
[+] Bon accas­tillage et notam­ment de bonnes méca­niques
[+] Micro cheva­let vrai­ment typé Les Paul

[-] Vernis trop fin
[-] Collage des pièces de bois trop visible
[-] Assem­blage des inserts
[-] Manque de puis­sance et de rondeur sur le micro manche
Points forts
  • Qualité des bois
  • Touche ébène
  • Qualité de fabrication
  • Bon accastillage et notamment de bonnes mécaniques
  • Micro chevalet vraiment typé Les Paul
Points faibles
  • Vernis trop fin
  • Collage des pièces de bois trop visible
  • Assemblage des inserts
  • Manque de puissance et de rondeur sur le micro manche

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.