Roland FP-8
+
Roland FP-8

FP-8, Piano numérique de la marque Roland appartenant à la série FP.

Comparateur de prix
Petites annonces
Coctrameau 23/08/2014

Roland FP-8 : l'avis de Coctrameau

« Instrument fiable et simple d'emploi »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Clavier 88 notes, 16 sonorités dont 5 pianos acoustiques et deux électriques. Palette d'effets de son époque soit Chorus et Reverb (4 de chaque), un peu limitée quelques années après (depuis le milieu des années 1990 pour être précis), j'y aurais bien vu trémolo, phasing, flanger et équaliseur, mais bon... J'avais résolu ce problème quelques années après par l'achat d'un module ROLAND P 55 qui élargissait la palette sonore et celle des effets, mais il compliquait les branchements et rallongeait le temps d'installation, pas pratique donc. Connectique complète pour ce type de clavier et 2 HP intégrés 2 X 6 watts. Poids 26 kgs qu'explique son chassis en acier!




UTILISATION

Le toucher est celui de la mécanique de type PA4 de l'époque, début des années 90 donc, il n'a pas grand chose à voir avec celui d'un piano acoustique, mais rappelle assez celle du Fender Rhodes, 3 niveaux de réponse réglables selon la force du toucher. Côté dynamique 4 courbes de réponse (pour comparaison un SV1 KORG actuel en a 8). Pas de split, seulement le layer est possible. Le manuel est clair, mais vu la simplicité de ce clavier, il n'est pas indispensable. Toutes les fonctions ont un accès direct et la configuration générale est simple comme tout l'instrument.

SONORITÉS

Mes sons préférés, le piano acoustique n°4 dit à "attaque brève", le Rhodes au son neuf et clean comme s'il venait de sortir de l'usine et le 2ème EP au son de type DX Yamaha. Les violons n°2 et N°3 trouvent aussi une utilité en accompagnement. Il n'y a pas de sonorité que je n'aime pas car les sons sont de qualité, mais franchement que viennent faire le vibraphone, la marimba, les "maillets" divers et variés dans un piano? J'aurais bien vu à leur place un wurlitzer, un clavinet, un CP 80 et les effets allant bien avec. Incomplet, donc en sons et en effets.
Quant au réalisme des sons, ceux qui ont vieilli sont à mon avis les pianos acoustiques, particulièrement les trois premiers parce que leur échantillonnage n'est pas stéréo et donc par rapport aux Kurzweil qui ont a peine quelques années de moins ça s'entend. Pour les autres sons, même plusieurs années après, j'ai toujours eu plaisir à les jouer et à les entendre.

AVIS GLOBAL

Utilisé de 1993 à 2014, il a été pour moi et de très loin le matériel le plus fiable entre tous ceux que j'ai eu. Il a vécu en zone tropicale, a connu le chaud, le froid, l'humidité sans aucun souci. Le seul composant que j'ai changé après plus de quinze ans d'utilisation: un potentiomètre. Bien sûr, je ne cogne pas sur le clavier, je l'ai toujours transporté dans un fly et traité comme un instrument de musique, il vieillit donc très bien s'il est bien traité. Je viens de le revendre en juin dernier, je m'étonne de sa cote toutes ces années après, mais c'est du Made in Japan produit dans une unité de fabrication aux normes ISO 9000.
J'avais essayé à l'époque son concurrent de chez Yamaha (PFP..) qui avait l'avantage du split, un toucher différent, d'autres sons, un prix légèrement inférieur certes, mais surtout un chassis beaucoup trop plastique pour du matériel de scène. Donc, sa qualité de construction, son look, ses sons, son clavier ont fait la différence pour moi. Sans hésiter, replacé dans le contexte de l'époque je referais le même choix. Note globale 9/10 (le point manquant est la partie sons/effets, par contre la simplicité d'utilisation, la qualité de fabrication, la fiabilité et le SAV valent vraiment 10/10)