linn134 30/01/2013

Line 6 POD X3 Pro : l'avis de linn134

« avec un vieil orgue ! »

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Quels sont les effets, ou types d'effets disponibles ?
Modélisations d'amplis guitares/basse/préamplis et enceintes.
Modélisations d'effets overdrive, distorsion, chorus, flanger, phaser, wah, synthé, octaver, etc ...

Sont-ils éditables ? Via un éditeur Mac/PC ?
Absolument.

S'agit-il d'un modèle rack ou rackable ?
Un gros bébé en rack de 3 unités de haut.

Quelle technologie est utilisée ? (analogique, numérique, à lampe...)
Numérique à modélisation.

Quelle est la connectique ? (Audio/MIDI)
Ultra complète : entrées instruments haute impédance x2, micros x2 (partagées avec les entrées instruments), stéréo analogique et entrées numériques (+USB), sorties numériques (dont AES), MIDI et MIDI via USB ... tout.

UTILISATION

L'épluchage du Pod X3 Pro est pour moi une chose facile puisqu'habitué des simulateurs d'amplis et des produits Line6 depuis un bon moment. Par le passé j'ai eu à demeure quelques pièces du genre, dont le Flextone3, le Flextone3 Plus, le Pod, le Pod 2, le Pod XT, le Pocket Pod et maintenant
le Pod X3 Pro. L'idée de cet avis n'est pas de démonter l'utilité ou le bien fondé des simulateurs d'amplis. Ils ont leur utilité et leurs détracteurs, tout comme les générations de Pods successives apportent leurs lots d'améliorations et de nouvelles fonctions. Le Pod X3 est-il mieux que le Pod XT ? Là n'est pas la question que je souhaite aborder dans cet avis. Par contre, une fois n'est pas coutume, j'aimerais vous raconter son utilisation avec trois instruments : une guitare, une basse et un clavier.

Note: bien que bassiste et guitariste, j'ai choisi le Pod X3 Pro pour traiter le son d'un vieil orgue italien des années soixante. La version PRO est la seule à disposer de la connectique nécessaire pour une utilisation avec des claviers (niveau ligne) et à disposer d'une boucle d'effets externe modulable.


QUALITÉ SONORE

Cela étant dit, voyons ce que le Pod X3 Pro peut offrir à un vieil orgue italien.
Tout d'abord des simulations d'amplis, préamplis et baffles divers.
Cheval de bataille de Line6 depuis ses débuts, la modélisation a autant d'adeptes qu'elle affiche de détracteurs. La question n'est pas de savoir si le son est exactement celui d'un Hiwatt ou d'un Marshall puisque mon utilisation du X3 Pro est essentiellement orientée "clavier". Mais je dois dire que le son de ce bon vieux Farfisa Matador passé dans une simu' de Fender Blackface ou Tweed est vraiment transfiguré.
J'utilise donc le X3 Pro pour donner de l'ampleur au son brut et un peu "cheasy-cheap" du Farfisa, et pour cela je n'hésite pas à le torturer avec des modélisations d'amplis, boostées par des distorsions crades, troublées par des modulations alambiquées et déstructurées par un passage dans l'égaliseur et le compresseur interne du X3 Pro. Mais comme cela est un peu figé (malgré l'usage du delay et des modulations) j'utilise très souvent la boucle d'effet externe du rack pour faire transiter le son dans un Korg KaossPad 2. Le jeu avec le Pad est vraiment sympa, enrichit considérablement l'aspect cinématique du jeu et permet l'erreur, le faux pas, le coup de doigt mal placé sur le pad et les conséquences qui en découlent : monté de filtre, décalage du delay, pitch tordu … tout ces petits ratés qui humanise vraiment le jeu.
Les puristes vont hurler et hurlent certainement déjà … un vieil orgue dans un Pod (première conversion A/N), qui sort en analo (conversion N/A) dans un KaossPad (seconde conversion A/N) et en ressort (deuxième conversion N/A) pour retourner dans le Pod (troisième conversion A/N), ça dégueulasse le son ??? Hé bien non. Le son n'est ni appauvri, ni "numérique froid" dans le grain. Un effet aussi "cheap" que le KaossPad2, plutôt orienté DJ (connectique RCA asymétrique), n'induit pas de mauvaise coloration du son. L'ensemble fonctionne très bien, ouvre la voie à des délires de sound design absolument effarants et engagent à passer des nuits blanches à tripper comme un gammin.
A chaque fois que je me retrouve devant le trio Farfisa / Pod X3 Pro / KaossPad2, j'ai une pensée émue pour Rick Wright, feu le clavier de Pink Floyd, en l'imaginant aux commandes de ce trio fou pendant les années 70.
Ce qui est certain avec le Pod X3 Pro c'est qu'on a de quoi faire.
Ce gros rack (3 unités de hauteur) est riche en entrées/sorties et en traitements. De quoi l'utiliser comme un véritable outil de studio. Dans une configuration "traditionnelle", soit en passant par une table de mixage et un dispositif d'écoute, le X3 Pro est à l'aise. C'est en partie dû à ses entrées multiples (instruments X2, micros X2, lignes X2, et numérique SPdif) mais aussi à ses sorties flexibles entre analogiques (jack ou XLR) et numériques (SPdif, AES/EBU, Audio over USB). La présence d'une boucle d'effets stéréo est un véritable avantage pour utiliser des traitements externes et démultiplier les possibilités.

En considérant le X3 Pro comme un rack de traitement pour clavier on découvre de nouveaux horizons sonores, de nouvelles perspectives dans la construction du son puisque la plus simple des formes d'ondes analogique est littéralement transfigurée après passage dans la bête. On peut même aller jusqu'à une resynthèse du son en utilisant les modélisations d'effets "synthés" inclus dans le bébé. Mais là on regrette parfois que ces effets "synthé" ne soient pas polyphoniques…
Le gros avantage du Pod X3 sur les générations précédentes est indéniablement le traitement en parallèle de deux canaux distincts, soit guitare + basse par exemple, ou bien d'un seul instrument sur deux canaux avec deux simulations différentes. C'est ce qui m'intéresse le plus dans le cadre de l'utilisation avec un vieil orgue : j'ai, par exemple, un canal 1 "préampli vintage + tremolo + delay + réverb" et un canal 2 "ampli British (pour ne pas dire Marshall JTM) avec baffle 15" (oui, pour basse) + compresseur + chorus + reverb" et je peux utiliser l'un ou l'autre ou bien l'un ET l'autre.
Avec des réglages fins, en passant par l'éditeur sur ordinateur, j'équilibre chaque canal séparément et j'optimise l'utilisation des deux canaux en simultané. En activant ce mode "Dual Tone" j'obtiens un orgue doté d'une grosse présence (avec une égalisation travaillée avec soin) parfait pour du rock garage ou électro. En activant la boucle d'effet et donc le Kaoss Pad2 avec, par exemple, un preset de filtre type "low pass filter" c'est vraiment le pied.
Impossible de parler du X3 Pro sans aborder l'utilisation avec une guitare ou une basse. Et là je vais être un peu sec. Autant les modélisations pour guitare sont très convaincantes une fois travaillées avec soin, autant celles pour basse ne sont pas au niveau. Pourtant je ne lui fais pas manger n'importe quoi à ce rack : il a une Fender JazzBass Marcus Miller au déjeuner, pas franchement une mauvaise basse. Mais voilà, la dynamique n'est pas au rendez-vous pour un jeu en slap, ce qui est pourtant LA fonction première de la Marcus Miller (corps en frêne, manche et touche érable, active, deux micros simples). J'arrive à obtenir des sons corrects pour un jeu aux doigts ou au médiator, mais rien d'exaltant en slap, même en utilisant des simulations de préampli type "studio".
Comme je n'aime pas rester sur un échec j'ai donc décidé de pousser le X3 Pro à me révéler ses faiblesses pour mieux les contourner. Et la mauvaise surprise vient des simulations de baffles pour basse. En effet, en utilisant une simulation de stack de guitare (type Fender pour un clean bien clean) le son est bon et dynamique avec la basse. Mais en changeant le baffle par un 4x10" ou un 12" ou encore un 15" de basse … le son se ramasse.

Le mieux que j'ai trouvé pour le moment consiste à utiliser une simulation d'ampli guitare "clean" et un cab de basse. Le choix du type de micro virtuel ainsi que son placement est important, surtout lorsque l'on souhaite utiliser une réverbération pour donner un peu d'espace à la basse.
Globalement je reste sur ma position au sujet des simus pour basse : le rockeur "ordinaire" se contentera sans problème des sons du Pod X3 Pro, mais l'amateur de son "fusion" ou "slap" restera sur sa faim. J'ai résolu le problème en enregistrant mes parties de basse directement dans la carte son (qui dispose de meilleurs préamplis que le X3 Pro) et en ajoutant éventuellement par la suite un plugin de simulation d'ampli (Ampeg SVX pour les sons rock/dub/pop, Amplitube Fender pour les sons modernes avec le TBP-1 vraiment excellent) au moment d'effectuer le prémix. De même, j'enregistre aussi les guitares directement dans la carte son et j'emploie la même technique de plugin (Amplitube et autres) mais jamais Gearbox que je trouve assez médiocre par rapport à la concurrence.


AVIS GLOBAL

Au final que dire de ce gros X3 Pro ?
Ce n'est pas LA solution pour enregistrer des guitares/basses/voix avec le meilleur son possible. Il manque un peu de dynamique et je suis habitué aux plugins que l'on peut automatiser et surtout retoucher à tout moment. Par contre, comme complément à un vieil orgue italien il est absolument excellent. Et comme je l'ai acheté uniquement dans ce but je suis comblé.
Les puristes et les pros du clavier préfèreront certainement utiliser des effets en racks et en pédales : malgré des capacités énormes le Pod X3 Pro ne pourra pas être aussi excellent qu'un bon rack peuplé de traitements Eventide, Lexicon, et autres pédales Moog. Mais si l'objectif est de triturer le son d'un vieil orgue "cheezy" avec, en plus, la possibilité de piloter les effets avec un pédalier, avec synchro MIDI, mémoires, etc, le X3 Pro est un très beau jouet.
Si cet avis peut pousser quelques amateurs de vieux claviers à tenter l'expérience, je ne doute pas que cela leur ouvrira des horizons insoupçonnés. Et c'est tant mieux.