• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Moog Music Grandmother

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :5.0( 5/5 sur 3 avis )
 3 avis100 %
Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Comparer les prix
Test de la rédaction
  • 03/12/18Test du synthétiseur Moog Grandmother

    Test du synthétiseur Moog Grandmother - Vieille Canaille Oscillante !

    Moog Music fait évoluer sa gamme de synthés vers les extrêmes. Au menu du jour, le Grandmother, un synthé mono semi-modulaire analogique pur, au tarif abordable et au caractère bien trempé. Allez, on pousse mémé…

Avis des utilisateurs
liviou200402/02/2019

L'avis de liviou2004"Une vieille dame de compagnie pour mon Kronos 2"

Moog Music Grandmother
Voilà bien un an que je cherchais un synthé pour accompagner mon Kronos 2 et le Sledge. Il fallait quelque chose qui tranche bien et apporte vraiment un plus. Ce n'est pas facile avec le Kronos, tant il est puissant et polyvalent.
Je me suis donc tourné vers un analogique monophonique.
Bien que "Korg maniaque" depuis des décennies, je ne suis pas convaincu par les rééditions (MS-20 ou odyssey) et encore moins par les polyphoniques analogiques récents (Minilogue et Prologue)
J'ai donc opté pour le "petit" Moog Grandmother.

Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

Dans mon home-studio

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Qu’en est-il de la qualité de son clavier et de son toucher ?

Reçu depuis peu, c'est le coup de cœur immédiat. Un grain de son très ample, puissant, large et rond. Une approche à l'ancienne bien sûr puisqu'il n'y a pas de mémoire. Mais la prise en main est immédiate et intuitive. L'association avec la précision et les timbres évolutifs du Kronos donne de résultats impressionnants.
Le clavier, bien que petit, procure une excellente sensation à la fois de douceur et de précision.
La prise en main et simple, le parcours du son très clair, en raison bien sûr des couleurs de la face avant (que certains n'apprécient pas d'ailleurs !).

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
Les possibilités d'éditions sont excellentes, bien sûr. S'agissant d'un semi-modulaire. D'emblée on ne se sent pas limité puisqu'on se dit qu'on peut toujours s'ouvrir à des modules externes.
Les potentiomètres sont fluides mais proposent une résistance parfaitement adaptée qui permets des réglages très précis et fiables. Cela fait une différence avec mon Sledge qui a ce défaut d'avoir des potards trop sensibles, qui font qu'on a du mal parfois à ne pas modifier le réglage en retirant les doigts.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Ce que j'apprécie le plus, indéniablement, c'est la qualité du son et des timbres produits.
Ce que j'apprécie le moins n'est pas très handicapant, ne vient pas du synthé lui-même mais d'un manque d'information à propos des procédures de calibrage. En effet, le calibrage des potards n'est pas renseigné sur le site ni dans la doc. Or, j'ai dû le faire pour le Mod Wheel qui n'était pas calibré. On trouve facilement cette procédure sur le net. Je vous donne le lien pour que vous n'ayez pas à chercher :https://www.sweetwater.com/sweetcare/articles/moog-grandmother-calibrate-and-update/
En tout, la procédure complète, mise à jour firmware comprise, prend un quart d'heure et fonctionne très bien.

Tout ce que j'ai écrit n'est qu'un avis personnel et donc forcément subjectif. Mais le succès de ce Moog montre qu'il semble plaire.

Push-Pull26/10/2018

L'avis de Push-Pull"Quand mémé s'invite à la fête..."

Moog Music Grandmother
...et qu'elle épate tout le monde ! :-D

Oui d'accord, c'est un peu "téléphoné" comme introduction, mais il faut bien démarrer par quelque chose.


Découverte sonore

En fait voilà environ un mois que le GrandMother a débarqué chez moi.
Au déballage, fébrile j'étais !
Puis j'ai découvert la bécane.
Mon dieu ce son... :8O:
Rond, crémeux, avec une bonne patate mais toujours avec ce côté velouté qui fait la signature de la marque.
J'ai eu il y a fort (fort fort) longtemps un Moog Sonic-6 dont le GrandMother reprend un peu le look "éducatif". Mais c'est bien trop vieux pour que j'ose m'avancer dans une quelconque comparaison sonore.
Plus récemment j'ai eu un Little Phatty Stage2 et un The Rogue, des synthé sympathiques mais qui ne m'ont pas marqué autant que les Minimoog et Prodigy d'un ami.
Et là, la mémé tient la route, et plutôt façon course de côte que balade dominicale, hein ! A l'aise quoi !
Autant dans les basses telluriques à trois oscillos que dans les leads crémeux et pleurants à la George Duke. Miam !

Côté fonctionnalités, tout est fort bien décrit dans le mode d'emploi dispo sur le site de Moog, je ne m'étendrai donc que sur celles qui sont un peu particulières et qui font l'originalité de ce synthé.
Et donc...


Le côté semi-modulaire

Tout le monde connait le Korg MS20 et son concept semi-modulaire qui fut une des bases de son succès. Et justement en jouant avec le GrandMother l'autre soir je me disais: tiens, c'est le MS20 américain !
Ce qui pour moi est un gage de future longévité, car le synthé est "open". Et comme après 37 ans de vie commune avec mon vieux Korg il continue à m'épater, je me dis que ce Moog devrait suivre le même chemin.

D'ailleurs à l'instant où j'écris ces lignes, il y a deux modules eurorack qui sont patchés dessus...
Aïe, le doigt dans l'engrenage ? On verra.


Le LFO/3ème oscillo

Ben oui, c'est un LFO qui peut se muer en VCO supplémentaire ! Un peu comme sur le Minimoog où le VCO3 peut se transformer en LFO... Car après tout, un oscillateur reste un oscillateur ! ;)
Mais en plus, ce LFO est synchronisable: on peut le faire redémarrer via une connexion.
Par exemple, sur un patch de séquence de basse à la demi-croche, on peut faire vivre un peu tout ça à l'aide d'un reset du LFO à chaque pas du séquenceur. Il suffit ensuite de router la sortie S/H vers l'entrée ENV AMT du filtre, mais via l'ATTENUATOR histoire de pouvoir ajuster finement la dose d'aléatoire qu'on induit dans la commande du filtre.
Le résultat est très miam-miam :bave: car certains pas de la séquences sont aléatoirement plus ou moins brillants sur leur attaque de note.
Du coup ça vit.
Et c'est génial.

A propos de trucs séquencés, l'enveloppe du GrandMother claque bien, en tout cas bien assez pour faire des percus intéressantes et utilisables (voir fichier audio ci-dessous).


La bonne idée sur le VCA

Sur ce synthé, pour commander (de base hein, sans patcher) le VCA, on a le choix entre:
  • mode drone (tout le temps ouvert)
  • piloté par l'enveloppe (celle partagée avec le filtre donc)
  • l'astuce: un mode GATE mais avec le release de l'enveloppe !
En pratique ça le fait très bien, car souvent quand on a deux enveloppes à dispo les release ont des valeurs proches. Et avec un mode GATE sur le VCA, ce qui manque souvent le plus, c'est le release.
Donc là, merci Moog car à jouer, c'est nickel. :bravo:


La reverb à ressort

Concernant cette reverb, c'est vrai qu'elle n'est pas terrible terrible... comme bien souvent les reverbs à ressorts ! :mdr:
Mais ces reverbs sont plutôt à utiliser comme "liant" avec du delay, ou alors dans un modulaire pour ajouter des harmoniques sympas et un peu aléatoires.
Perso je la trouve un peu sourde, mais elle a du coup cette couleur bien "vintage-low-cost" qui nous transporte illico dans les paysages d'Isao Tomita.


Quand même: les trucs qui agacent

Ben oui, tout n'est pas si rose (du foie) au pays des VCO et VCF.
J'ai pour ma part regretté les points suivants:
  • le clavier de deux octaves et demi. Trois octaves et c'était parfait.
  • le release qui n'est pas si court que ça même réglé au minimum. On sent un tout tout petit release qui reste, peut-être un défaut du mien ?
  • la transposition des octaves avec une touche SHIFT ! Alors ça c'est bien naze, il m'est déjà souvent arrivé d'enclencher l'arpeggio/séquenceur en voulant simplement jouer une octave plus bas.
Ok, rien de très grave, c'est juste des petits trucs pour lesquels on se dit "dommage, sinon il était parfait".

A noter quand même que le clavier est d'excellente qualité !


En conclusion

Vous l'aurez compris: ce GrandMother je l'adore. D'ailleurs, j'ai rarement passé autant d'heures sur un "petit" synthé mono.
Dans le forum d'AF, quelqu'un parlait de "synthé de la décennie"... Je n'irais pas jusque là car on ne sait pas ce qui peut encore sortir ces prochaines années, il y en aura sûrement d'autres très intéressants, mais il faut avouer que pour cette période 2010-2020 ce GrandMother est particulièrement bien placé !
Et en plus à un prix démocratique. :8)


Du son !

En fichier audio lié vous trouverez un titre où absolument tous les sons viennent du GrandMother.
Enregistrement sans EQ ni compresseur, juste du delay et de la reverb ajoutés lors du mixage.
Philx21/10/2018

L'avis de Philx"Superbe !"

Moog Music Grandmother
Bonjour à tous ,

J'ai eu la chance de pouvoir comparer plusieurs synthés analogiques neufs en magasin .
Après plusieurs écoutes et sur plusieurs jours différents , un seul à retenu mon attention :
c'est le Grandmother de Moog .

A l'écoute , sa sonorité est vraiment différentes car les oscillateurs ne sont pas bridés
numériquement de même que le LFO , et cela s'entend .

Le son semble plus libre , plus vrai , plus granuleux .

Les 2 filtres permettent bien des possibilités , et leur filtre passe bas a une très très belle couleur .
C'est un synthé très addictif ( difficile de s'arrêter ) avec une palette sonore impressionnante !
Avec ces couleurs rétros ont pourrait penser à un jouet mais c'est tous l'inverse , c'est un sacré
instrument de musique .

Il est très puissant avec un son se rapprochant des moog modulaires des années 70 .

Des reproches ? On peut toujours trouver ( ex: 3 octaves complet ) mais qu'est que je m'en fout ,
car pour moi seul le son du synthé est important .


EDIT 1 : Il y a deux sorties " wave out " ( une par oscillateur ) qui permet d'utiliser deux wave shaper

extérieur , ce qui modifie considérablement la sonorité des oscillateurs et donc démultiplie

ENORMEMENT les possibilités sonores du Moog .

Bien entendu , il y a aussi ( important) deux entrées pour les 2 oscillateurs dans la partie

mixeur ( OSC 1 IN et OSC 2 IN ) .

Hormis les modulaires , très peu de synthétiseurs propose cela !

Avant de voir les différents routing possibles, peut être est-il intéressant de se pencher sérieusement

sur la base du son ( LES OSCILLATEURS ) dans le cadre d'une synthèse soustractive ?