Solton Project 100
+

Solton Project 100

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Project 100, Clavier synthétiseur analogique de la marque Solton.


1 avis d'utilisateur
Comparateur de prix
Petites annonces

Fiche technique Solton Project 100

  • Fabricant : Solton
  • Modèle : Project 100
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 22/04/2012

Caractéristiques :

* Clavier : 61 touches.
* Type de Synthèse : Analogique.
* Polyphonie : 6 voix.
* Oscillateur : 12 DCO (2 par voie).
* Formes d'onde : DCO 1 = 4 (pure pulse/pulse width/saw/wide pulse) DCO 2 = 5 (idem DCO 1 + noise).
* Enveloppes : 2 générateurs ADSR (amplitude et filtre).
* Filtre : passe-bas 24dB/oct.
* Effets : Chorus stéréo.
* Presets : 100 (40 en ROM et 60 programmables).
* Séquenceur : Polyphonique et monophonique, transpositeur. Mémorisation de 4 x 4 mesures ou 2 x 8 ou 1 x 16).
* Molette : 1 (Pitch bend).
* Portamento : Oui.
* Split : Non.
* Affichage : 3 écran de 2 caractères (N° de preset, N° de paramètre et valeur du paramètre sélectionné).
* MIDI : 1 entrée et 1 sortie.
* Sorties Audio : Stéréo.
* Sortie Tigger : Oui.
* Pédale de volume : Oui (en format DIN 5 broches).
* Sauvegarde : K7 audio (ou capture sur séquenceur audio, a enregistrer avec niveau maxi à 0dB).
* Poids : 10 kg.
* Dimensions : 102 x 33 x 11 (en cm).

Autres caractéristiques :

* 2 x SSM 2056 (ADSR) et 1 x SSM 2045 (VCA + VCF).
* 31 switches et 9 potentiomètres.
* Clavier avec boutons accordéon en option.

 

»

Avis utilisateurs Solton Project 100

Note moyenne :5.0(5/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
laurent BERGMAN18/05/2012

L'avis de laurent BERGMAN"Le charme sans prétention !"

Solton Project 100
Pour les caractéristiques, veuillez vous reporter à l'onglet Info, je l'ai rempli à cet effet.

Existe aussi en version expandeur, le Solton SM100 (à ne pas confondre avec le MS100 de la même marque).

Désolé d'être un peu long, j'ai essayé d'être le plus concis possible, d'être à mi-chemin entre un avis et un banc d'essai de ce synthé, y compris en ce qui concerne l'aspect de sa maintenance. J'étais surpris de voir que cette page produit n'était pas encore créée et j'ai vu que ce synthé que j'utilise depuis des années était cité dans un forum où il est considéré comme rareté, j'ai donc voulu pallier au manque d'informations dont fait l'objet cette machine.


UTILISATION

L'utilisation est on ne peut plus facile et la programmation se fait dans le même esprit que sur les Korg Poly 61, Poly-800, la série JX de chez Roland, la série Bit de chez Crumar et d'autres machines de la même époque, c'est un peu contraignant mais on s'y fait, un peu plus de commandes directes en façade auraient toutefois été bienvenues, mais ce mode d'entrée de valeurs par numéro de paramètre pour l'édition était très à la mode au milieu des années 80'. Ceci dit, le problème majeur de l'édition du Project 100 réside dans le fait que si l'on choisit un paramètre, qu'on l'édite, puis qu'on sélectionne un autre paramètre, le paramètre précédemment édité se remet à sa valeur initiale (valeur à laquelle se trouvait le paramètre avant l'édition de celui-ci), ce qui oblige après l'édition de chaque paramètre de sauvegarder le preset en cours d'édition avant de sélectionner un autre numéro de paramètre. De ce fait cela écrase le preset se situant à cet emplacement. Si l'on veut conserver les presets d'origine, un back-up s'impose sur K7 (ou dans un séquenceur audio en .WAV).

Les deux enveloppes (filtre et amplitude) possèdent les points A.D.S.R.

Le séquenceur interne peut être réglé sur 4 ou 8 mesures avec possibilité d'enregistrer en Mono ou Polyphonique, et il est doté de 4 emplacements mémoire et d'un switch "reset".

Il est à noter que pour piloter le Project 100 via un clavier Midi (ou via un séquenceur), il faut absolument appuyer sur la touche "Sequencer" (Midi OFF) dès l'allumage de la machine, faute de quoi, l'accès aux fonctions d'édition est impossible, le synthé est bloqué, il faut dans ce cas l'éteindre et le rallumer.

Quelques fonctions sont accessibles directement depuis la façade : la transposition (par demi-tons), la brillance (pour filtrer sommairement le signal), la vitesse du portamento, la vitesse du séquenceur, l'accordage fin (+/- 440 Hz) ou encore la plage d'action du pitch-bend.

Le toucher du clavier est un peu léger mais permet tout de même un jeu rapide et précis.

SONORITÉS

Ce synthé possède une belle couleur sonore, le son est gras, large, agréable et chaud. On a bien le son analogique, certes il est plus juste que les synthés à base de VCO, car ici il s'agît d'un modèle à base de DCO. Le plus indéniable est l'ajout du chorus stéréo (qui est vraiment efficace de surcroît, mais apporte du souffle) sur les pads/strings ou encore les leads. L'attaque est assez rapide pour les basses, les leads passent très bien dans un mix, les pads sont profonds et larges. La section de filtre est excellente et subtile, par contre elle ne possède qu'un seul mode en passe-bas avec une pente de 24/dB/oct.

Personnellement, je trouve le son plus chaud et riche qu'un poly-61 par exemple, avec une très bonne présence dans les médiums/hauts médiums.

Les presets de 00 à 39 sont des presets d'usine et ne peuvent être édités (hormis avec le bouton "Brillance" qui donne un léger effet de cutoff), donc aucun accès aux paramètres d'oscillateurs, d'enveloppes de filtre/amplitude, de LFO, etc.... La partie allant de 40 à 99 est réservée aux presets utilisateurs. On ne peut malheureusement pas copier un preset depuis un emplacement mémoire vers un autre emplacement.

AVIS GLOBAL

C'est un synthé qui a été fabriqué en peu d'exemplaires et devenu extrêmement rare, fabriqué en 1985 par Ketron Lab et distribué sous la marque Solton. Il a une robe à la fois atypique et commune (reprenant à son actif quelques détails physiques de synthés vintages de légende : les flancs en alu façon jupiter-8, des switches qui me font penser un peu au Trident/Synthex, des écrans d'édition à la Poly-61, etc...). Evidemment, on fait beaucoup mieux aujourd'hui, ceci dit, je ne suis pas prêt à m'en séparer, il a sa place dans mon setup. D'ailleurs, je lui programme toujours un son que j'utilise dans mes titres juste pour le fun (ahhh, nostalgie quand tu nous tiens).

La construction de la machine est dans l'ensemble assez robuste, hormis le support de touches de clavier qui est en plastique (non en métal). Par contre en lieu et place des rubbers traditionnels, on a des tiges (des espèces de ressorts très fin et longs, semi-rigides) qui sont soudées sur un circuit et le note On/note Off se déclenche par contact lorsque cette tige entre en contact avec une barre métallique très fine dont la longueur correspond à la longueur du clavier 5 octaves (le même principe que sur les claviers de la série DK de chez Siel). Chaque tige servant au contact note On/note Off est maintenue à chaque touche du clavier à l'aide d'un petit trou dans ces dernières, l'avantage est que cela facilite grandement le travail en cas d'oxydation. Le clavier qui équipe le Project 100 était fabriqué par la société FATAR. Autre aspect pratique concernant les opérations de maintenance, il y à plusieurs cartes enfichables à l'intérieur, pratique en cas de problème, de plus les chips sont placés sur des supports et non soudés sur le circuit imprimé.

Les switches de sélection sont un peu bruyants (un peu plus que ceux d'un jupiter 8/Juno 106 par exemple), la sérigraphie des numéros de paramètres manque un peu de contraste (les caractères en mauve sur fond gris anthracite ne sont pas trop lisibles par moment, selon l'âge tant de la machine que celui de son utilisateur...).

C'est une machine plutôt réussie, dont tous les paramètres sont contrôlables via MIDI (attention, selon la version), qui a de la classe, un look soigné, mais qui visiblement n'a pas été une réussite commerciale, boudée sans doute par l'estampille "Solton", qui n'était pas un fabricant de synthés prestigieux. C'est assez marrant cet "a priori" sur les marques, je me rappelle en avoir vu certains qui avaient enlevé la plaque "Elka" de la façade de leur Synthex parce que ça ne faisait pas "Pro" et que c'était une marque qui fabriquait des orgues bon marché destinés au grand public, quelle co***rie !

Le prix à sa sortie était de 13.800 Frs (2.100,00 €).

.
»

Images Solton Project 100

  • Solton Project 100
  • Solton Project 100
  • Solton Project 100
  • Solton Project 100

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : project100

Forums Solton Project 100

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.