photymo 16/01/2010

Korg Z1 : l'avis de photymo

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Synthétiseur à modélisation analogique. Pas de lecteur d'échantillons pcm, uniquement des modélisation de formes d'ondes de cordes, cuivres, vents, ...

_

UTILISATION

L'utilisation du Z1 ne recèle pas de véritables surprises quand on connait les machines Korg, y compris les plus récentes. Les menus sont globalement identiques et les architectures (menus, sous-menus) également.  

J'espèrais un manuel un plus épais, rentrant plus dans les détails.

SONORITÉS

Mon-stru-euses.

Après avoir acheté un TR, je me suis procuré le Z1. C'est d'ailleurs en lisant les avis ci-dessous qu'il y a un an et demi, j'ai commandé ma grosse bestiole grise. Le mot d'expérimentation que j'ai trouvé dans ces avis m'ayant particulièrement interpellé.

Le nom que ses concepteurs lui ont donné parle déjà de lui même. Le Z1 ne peut avoir de successeurs alphabétique. C'est véritablement un synthé à part, qui n'était probablement pas construit juste pour faire exploser les ventes... C'est une petite et confidentielle appendice dans la collection Korg mais quelle appendice ! 

Je regrette juste la section d'effets qui est un peu restreinte. Cela dit je m'en sers et j'en suis ravi. Je n'en ressens pas vraiment les limites.

----
Trois ans après...

Même le bruit de fond est magique !!! Le Z1 vit parfois encore en ayant désactivé les deux oscillateurs, le sous-oscillateurs et le générateur de bruit. Le potar de volume semble avoir dans ce cas un seuil assez bas avant de clipper, mais il engendre un modulation qui produit une nappe épaisse et évolutive, tout tout seul !

AVIS GLOBAL

Je me sers du Z1 pour faire de l'ambient. Oui oui oui, dix mille fois oui, c'est un synthé de pure expérimentation. A mon très humble avis, c'est rare de pouvoir faire moduler autant de paramètres sur un synthé. Toute la puissance du Z1 vient bien de là, de ses infinies possibilité de modulation. Sérieusement, à chaque fois que je tripote les menus, je tombe sur des nappes d'une rare profondeur et qui, certes peuvent ne pas s'insérer dans un mix facilement, mais qui dans mon cas me comblent et c'est bien faible comme expression.

Je m'étonne chaque jour de son potentiel. Je l'aime ce synthé. Il est exactement taillé pour ce que j'aime créer.

Je l'aime tellement que je ne saurai être objectif. J'ajouterai simplement que si vous aimez pouvoir tout faire moduler dans un synthé, essayez-le et si vous tombez amoureux de cette présence toute à lui, alors procurez-vous le.

----
Trois ans après...

C'est absolument infini. Ma pratique verse dans le drone maintenant et chaque fois que je m'y colle sérieusement, c'est une mine de textures et de grosses nappes qui s'ouvre devant moi.

Il faut néanmoins un premier grain accrocheur, qui va pousser à creuser dans le patch et à identifier ce qui génère telle ou telle texture. Une fois identifiés, ces paramètres sont modulables, supprimables, modifiables à souhait et même avec tous les oscillateurs et le générateur de bruit coupés, le Z1 vit encore !

Nom de Dieu quelle machine !