Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Korg Z1
Photos
1/494

Korg Z1

Clavier synthétiseur numérique de la marque Korg .

12 avis

Annonces Korg Z1

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Tutoriels et astuces

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4.7/5 sur 12 avis )
8 avis
67 %
4 avis
33 %
Donner un avis
Cible : Rapport qualité/prix :

"Une machine à part"

Korg Z1Publié le 02/11/19 à 16:41
Le Z1 est une machine tout à fait particulière.

Je joue un style électro pop progressif en studio et à l’époque du rock psyché en groupe.
J'ai acheté le Z1 neuf quand il est sorti dans les années 90 (2000EUR avec extensions), et encore aujourd'hui elle reste une de mes machines préférées.
Mon modèle est équipé des cartes d'extensions (peu utiles sauf la réinscriptible) et d'une extension de mémoire qui élève la polyphonie à 18 voies.

La construction plastique au-dessus métal en dessous semble un peu légère et pourtant elle a traversé les décennies sans marquer le moindre signes de fatigue (et pourtant il a pas mal voyagé). Même les commandes fonctionnent toujours comme au premier......
Lire la suite
Le Z1 est une machine tout à fait particulière.

Je joue un style électro pop progressif en studio et à l’époque du rock psyché en groupe.
J'ai acheté le Z1 neuf quand il est sorti dans les années 90 (2000EUR avec extensions), et encore aujourd'hui elle reste une de mes machines préférées.
Mon modèle est équipé des cartes d'extensions (peu utiles sauf la réinscriptible) et d'une extension de mémoire qui élève la polyphonie à 18 voies.

La construction plastique au-dessus métal en dessous semble un peu légère et pourtant elle a traversé les décennies sans marquer le moindre signes de fatigue (et pourtant il a pas mal voyagé). Même les commandes fonctionnent toujours comme au premier jour.

Son clavier est agréable à utiliser, son pad XY très intéressant pour piloter les filtres et effets.
Son écran de dimension généreuse et de bonne résolution rend la navigation facile.
Les potards en dessous de l’écran permettent une édition assez intuitive et en plus de les assigner en mode « macro ».
Le nombre de contrôleurs est suffisant pour piloter les paramètres principaux.

Le Z1 possède une personnalité très marquée et est absolument génial pour faire du sound design.
Ses sons sont particulièrement clairs et explosent dans les aigus si on y prend pas garde (attention en montant la raisonance).
La reproduction de certains sons analogiques est très réussie, la modélisation virtuelle donne des sons de flûte particulièrement intéressants (pas forcément naturels mais style mélotron).
D’une manière générale les sons sont complexes et vivants, évolutifs. Je dirai chauds si ils n’étaient pas typés aigus, grésillants (ce qui ici n’est pas péjoratif).
Après tant d'années, je suis certain de na pas avoir fait le tour de ses possibilités.

C'est un appareil que je trouve encore très pertinent 20 ans plus tard.
Je ne comprends pas le peu d’intérêt qui lui est porté.
Pour moi il est toujours plus intéressant que la majorité des autres synthétiseurs disponibles, mêmes récents...

Si je devais trouver un défaut à cette machine, ce serait la relative dureté du pad XY qui pourrait être plus fin.


Lire moins
»

"KORG GREY METAL IN THE DARK!"

Korg Z1Publié le 29/08/19 à 09:19
Bon vu le nombre d’avis je penses que le mien ne sera qu’une brique de plus à l’édifice.
Etonnant d’ailleurs de trouver autant de sensations positives sur un appareil des années 90’s notamment dans le registre ‘VA hybride’.
Ergonomie bien bourrine très proche du Korg Trinity (dont il embarque le même carénage) si vous voyez ce que je veux dire avec un poids et une prise en main similaire. Du brut de fonderie métalique et plastique made in Korg 1997 et mine de rien ça tient le choc. Près de 20 ans après l’usure, quand il y en a, est quasi invisible.
On va pas rentrer brièvement dans les aspects techniques et pour faire simple le Z1 est un Synthé VA avec une technologie de modélisation......
Lire la suite
Bon vu le nombre d’avis je penses que le mien ne sera qu’une brique de plus à l’édifice.
Etonnant d’ailleurs de trouver autant de sensations positives sur un appareil des années 90’s notamment dans le registre ‘VA hybride’.
Ergonomie bien bourrine très proche du Korg Trinity (dont il embarque le même carénage) si vous voyez ce que je veux dire avec un poids et une prise en main similaire. Du brut de fonderie métalique et plastique made in Korg 1997 et mine de rien ça tient le choc. Près de 20 ans après l’usure, quand il y en a, est quasi invisible.
On va pas rentrer brièvement dans les aspects techniques et pour faire simple le Z1 est un Synthé VA avec une technologie de modélisation physique, entendez par là des formes d’ondes d’instruments acoustiques divisés en 4 familles (je sais c’est pas plus claire mais dites vous que la marque avait 20 ans d’avance sur ce point là). Mais surtout c’est la synthèse Moss (multi oscillator Sytnesis System) déjà présent sur le petit Prophecy de la même marque qui fit le son de pas mal de prods electro de cette époque.
Donc en gros vous avez:
Polyphonie 12 voix
Multitimbralité à 6!!
2 Sub OSC! Ouais quand même.
Un banque son de 256 réinscriptibles.
Possibilité de lui adjoindre une carte mémoire (conseillé)
Création d’algorythmes pour créer vos propres formes d’ondes avec 4 familles d’instruments + 3 formes d’ondes VA
Multi timbral à 6 partie
4 LFO
3 types de synthèses, Physique, Analog (VA) et FM ou plutôt VPM (c’est pareil vous cassez pas).
3 filres LPF, HPF ou en dual (BPF)
L’aftertouch
Pad-touch, soit une zone tactile pour activer et faire jouer des modulations programmées (pas mal du tout)
Pas mal d’effets pour ceux qui aime. Curieusement ils peuvent faire partie du ‘son’ de ce Z1, dans leur texture ils font parfois partie inhérente du son et sans eux ça sonne pas pareil. Difficile à exprimer car moi même je n’aime pas les effets intégrés dans les claviers mais là la séduction opère pas mal. Notion subjective je ne m’attarde pas.
Attention! Ne vous fiez pas aux sons d’usine! Il sont d’une autre époque, ou la techno ‘autotamponeuse’ était un gage de plaisir, l’electronica le must de la hype et la dance music l’apanage des branchés. Bref à survoler mais surtout à pulvériser pour les remplacer par vos explorations. Là il faudra survoler un certains nombres de paramètres via les menus mais pas de panique, tout reste claire et évident.
Les 18 potards présents sur la surface du Z1 permettent de jouer sur l’enveloppe des filtres, le sequenceur et l’arpégiateur. Pour le reste à vos boutons poussoirs et votre curiosité.
Et c’est quand même un sacré son pour un VA (je résume)! Déjà le niveau de sortie est très cohérent et la patate assez présente. Il a son identité, et on peut lui faire jouer presque tout avec ce goût prononcé pour l’expérimental. Une cloche peut sonner distordue, une trompette en vrai désaccord mais musicale, les orgues vaporeux et imprécis, des nappes hyper organiques. Il ne semble pas vraiment avoir de limites et c’est assez fou de penser qu’un Synthé de cette époque ai pu nager à contre courant des modes pour encore être pertinent aujourd’hui. Certes il est pas le seul si vous vous référez au Nord Lead, Virus, Supernova, Waldorf Q et tous les autres de la même période (quand on y pense y’en avait pas des tonnes). Mais son identité sonore est suffisamment singulière pour le distinguer de la masse.
Le séquenceur est excellent, facile à comprendre même si vous devrez jouer avec vos boutons pour le gérer. Il groove bien et les possibilités de jouer sur la vélocité lui confère une dynamique très expressive.
Le seul défaut ‘physique’ outre son poids et sa taille c’est l’usure des contacteurs , il faut tôt ou tard les changer, pas super dur mais faut tout démonter (avé satanas!!!) , jouer de la soudure pour les remplacer. A part ça j’ai jamais rien vue de sérieux et aucun bug en 10 ans, la tôle est sacrément blindée et l’écran tient toujours la route.
Un clavier fait pour les explorateurs, les sound designers, les curieux et les programmateurs en tout genre. Les joueurs de presets (et y’en a pas qu’un peu) c’est clairement pas pour vous, désolé.
Curieusement je n’ai pas trouvé une seule vidéo résumant suffisamment bien les capacités de l’instrument. On entend pas les possibilités d’interaction entre les formes d’ondes ‘acoustique’ et ‘analog’. Les démos semblent plus retenir les sonorités planantes, 'néo analog'. voir carrément les presets :facepalm:
Bref j’en ai quand même trouvé une de ce doux dingue de Jexus qui sauve nettement la moyenne:



Je l’avais pas acheté bien cher, autour de 350 €, peu de personnes au milieu des années 2000 n’en voulait. On en trouvait partout et souvent relégué au rang des numériques has been. Avec sa tronche de worstation à la Triton il inspirait un peu la méfiance et la mode ‘Analog-Vintage-Trop-Hype-J’adore’ commençait à poindre son nez avec ses légions de gimbardes poussièreuses. Pourtant…. J’avoue qu’après toutes ces années il est un des rares que je n’ai jamais voulu revendre. Son identité est telle qu’il est difficile de se dire qu’un autre fera de même. Evidemment il faut le programmer, y passer un peu de temps pour en retirer des sons personnalisés et tout à fait hors du commun. Aujourd’hui je ne sais pas quel est son prix je n’en ai pas vu d’autre depuis un moment.
J'en ai eu deux, un que j'ai revendu comme un "...." (mettez ici une insulte visant à réduire le QI de l'auteur au plus strict minimum) et un deuxième que là j'ai gardé.
il reste, à mes yeux, un des rares synthés de cette époque encore très pertinent avec un son hyper singulier et une résistance à la DX7. A tester pour être sûr même si y’a peu de chances d’être déçu.
Enjoy!
Lire moins
»

"Une symbiose entre l'homme et la machine"

Korg Z1Publié le 20/07/19 à 18:40
Ce Synthé est une porte d'entrée magique vers la création sonore à un prix abordable. Le Korg Z1, au vu de ses capacités, ne fait pas son prix. Des choix d'oscillateurs à n'en plus finir, quatre LFO, quatre enveloppe, deux filtre (avec multiple choix de types de filtres!), effets et EQ intégrés, touchpad et macroknob, sans oublier un puissant arpégiateur.
Il faut du temps pour le comprendre, mais il ne peut décevoir!
»

"Utilisateur depuis 21 ans"

Korg Z1Publié le 26/01/18 à 04:37
Tout est dit dans les messages précédent.Je fais partie des intimes privilégiés.Le vécu personnel entre un être humain et une machine
Le Korg Z1 est une machine puissante niveau exploration du son.Après quelque heure de vol et après avoir mis les mains dans le cambouis,le Z1 vous bluffe a tel point elle point qu'on à l'impression que les sons respirent.
Mais pas besoin de trifouillé au départ puisque des banques de sons sont déjà présent.A partir de ses sons présent vous pouvez partir à l'aventure,rajouts ou enlever des filtre ,changer un algorithme, générateur d'enveloppe,amplificateur d’enveloppe etc....... et sauvegarder votre son en lui créent un autre nom et vous conservez votre son......
Lire la suite
Tout est dit dans les messages précédent.Je fais partie des intimes privilégiés.Le vécu personnel entre un être humain et une machine
Le Korg Z1 est une machine puissante niveau exploration du son.Après quelque heure de vol et après avoir mis les mains dans le cambouis,le Z1 vous bluffe a tel point elle point qu'on à l'impression que les sons respirent.
Mais pas besoin de trifouillé au départ puisque des banques de sons sont déjà présent.A partir de ses sons présent vous pouvez partir à l'aventure,rajouts ou enlever des filtre ,changer un algorithme, générateur d'enveloppe,amplificateur d’enveloppe etc....... et sauvegarder votre son en lui créent un autre nom et vous conservez votre son de base choisi dans les banques de sons d'usine.Je précise cela car, il est extrêmement difficile de créer un son à partir de rien.Et si vous supprimez un son avec ce genre de synthé et bien bonne chance si vous voulez le recréer à l'identique. Mais l'aventure peut en valoir la chandelle pour un passionné certe.
Question ergonomie des boutons c'est la classe même aux bout de 20 année, aucune faiblesse.Les touches sensitives sont aussi infatigables et la vélocité est très subtile au toucher du plus au moins fort.Vous pouvez rentrer dans des paramètres limite à l'infini si ce n'est pas l'infini rien qu'au niveau force frappe,vélocité,générateur d'enveloppe.Jusqu'à aller régler le frottement de l'archet ou le pincement d'une corde etc....
Je possède la notice en français.Si intéressé alors je veux bien essayer de tout scanner pour vous l'envoyer.Le vendeur à l'époque en avait vendu 2 seulement et nous a fait traduire cette notice gratuitement.Franchement c'était cool de sa part.Quand on part avec ce genre de machine vous avez intérêt à avoir un manuel d'utilisation qui parle votre langue.
Voilà.;)
Bon voyage aux utilisateurs et future utilisateur.
Lire moins
»

Extraits audio

  • 00:0000:05
  • 00:0000:05
  • 00:0000:05

Fiche technique

  • Fabricant : Korg
  • Modèle : Z1
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs numériques
  • Fiche créée le : 08/04/2004
Commercialisation :
  • A partir de 1997.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches, vélocité,ATM.
  • Type de Synthèse : MOSS (Multi Oscillator Synthesis System).
  • Formes d'Ondes : 6 modèles physiques de familles d'instruments (orgue, piano électrique, cuivres, anches, cordes frappées, cordes pincées) + 7 oscillateurs classiques (dent de scie, impulsion, PWM sur dent de scie, ...) + sub-oscillateur (dent de scie, carré, sinus).
  • Polyphonie : 12 (extensible à 18 par carte DSPB-Z1) voix.
  • Multitimbralité : 6 voix.
  • Nombre de Générateurs : 2 + sub-oscillateur.
  • LFO : 4 (Triangle, dent de scie, ...).
  • Enveloppes : 2 ADSR.
  • Filtres : 2 PB/PH/Passe-bande/Coupe-bande.
  • Sons : 256.
  • Combis : 32.
  • Split : Oui.
  • Affichage : LCD rétroéclairé (240 x 60).
  • Portamento : Oui.
  • Effets : 3 multi-effets (15 effets au choix).
  • Sorties Audio : Stéréo.
  • Stockage Externe: Slot pour carte PCMCIA (256 Ko à 4 Mo, ie jusqu'à 4096 sons, 512 multis et 240 patterns d'arpegiateur).
  • Séquenceur : Arpégiateur polyphonique (36 notes, 5 modes presets + 15 prog.).
  • Poids : 14 kg.
  • Dimensions : 109 x 35 x 12 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation + pad xy (zone sensible au toucher équivalente à un joystick).
  • Générateur de bruit.
  • Panoramique.
  • 23 potentiomètres rotatifs, dont 4 pour l'arpégiateur et 5 permettant de contrôler les paramètres affichés sur l'écran.
  • Extension pour interfaçage ADAT.
  • Tous les paramètres peuvent être transmis par Midi.
Remarques :
  • Ce synthé, qui se situe entre le Prophecy et l'Oasys, permet de créer de très bons sons. Par contre, les sons d'usine sont assez décevants.
  • Un éditeur de sons est disponible sur Macintosh.
  • Le Z1 a pour expandeur rack le 1U.

Source : Korg

Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

»

Manuels et autres fichiers

Autres claviers synthétiseurs numériques Korg

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : z1, z 1

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.