Synthèse Sonore
Techniques du Son Synthèse Sonore

Qu'elle soit soustractive, additive, FM, granulaire ou encore à tables d'ondes, la synthèse a révolutionné l'histoire de la musique en ouvrant grand la porte à toutes formes d'expérimentation, de la musique au sound design.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

[Bien débuter] Mon cœur balance

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

newjazz

membre non connecté
newjazz
8554 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 869Cet utilisateur possède un compte compos

1 Posté le 16/10/2014 à 18:12:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Mon cœur balance
C’est aujourd’hui que nous nous lançons dans l’exploration des différents éléments matériels d’un synthétiseur. « Enfin ! » diront certains. Bah oui, mais il est toujours important d’avoir quelques petites bases théoriques pour savoir ce que l’on fait, d’autant que je ne vous ai pas assommés de formules mathématiques non plus. Ce qui en fera râler d’autres... on ne pourra donc jamais contenter tout le monde !

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Accepter qu'on n'sait pas, c'est déjà l'premier pas.

 

MUSICIENS ET PUBLIC, PROTEGEZ VOS OREILLES!

Anonyme

membre non connecté
sobotonoj
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 144

2 Posté le 16/10/2014 à 18:32:18Lien direct vers ce postSignaler un abus

article bien présenté, clair... mais pas assez cependant pour un réel amateur, il me semble. certaines explications sont futiles eu égard à la visée pédagogique de l'article. l'équilibre n'est pas simple à trouver !

en espérant ne pas trop faire le goujat du coin. 

mrpessoa

membre non connecté
mrpessoa
5330 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 933

3 Posté le 16/10/2014 à 18:37:08Lien direct vers ce postSignaler un abus
Perso j'aime bien le dossier de Newjazz. Il s'agit de vulgarisation pour le grand débutant, et en ce sens, ça remplit sa mission.
Mais sur ce dernier article, j'ai l'impression que c'est coupé en milieu de page et qu'il manque quelque chose ?! Ou bien y a-t-il uniquement deux phrases sur les LFO ? (ce serait bien de développer, je suis resté sur ma faim :) )

Le tube à Personne !

La critique à Personne !

__________________

Nulle part ni personne.

[ Dernière édition du message le 16/10/2014 à 18:38:00 ]

Courtman

membre non connecté
Courtman
302 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 447

4 Posté le 16/10/2014 à 18:51:35Lien direct vers ce postSignaler un abus

Un DCO est'il pas plutôt considéré comme un oscillateur contrôlé par une tension qui est synchronisé à une fréquence de référence externe ?

 

 

https://soundcloud.com/courtman-1

[ Dernière édition du message le 16/10/2014 à 22:42:50 ]

Gros Corps Maladroit

membre non connecté
Gros Corps Maladroit
2963 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 102

5 Posté le 16/10/2014 à 20:03:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
tiens ?? "les DO sont l’élément crucial de la synthèse par tables d’ondes."
:?!: mais alors les ppg et aux autres waldorf c'etait des Do pas des DCO ??:?!:
et on dirait que l'appellation DO s'applique aux oscillateurs dès que ceux ci "lisent" une onde "stockée", "mémorisée".....:?!: les emax, emulator, prophet, dss1.....bref tout les vieux sampler....c'etait des DO ?? :noidea:

skarabee.nc

membre non connecté
skarabee.nc
718 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 284

6 Posté le 17/10/2014 à 03:26:08Lien direct vers ce postSignaler un abus
- Papa, c'est quoi un oscillateur?
- Mmm, demandes à ta mère...
- Papa, comment on fait les bébés?
- Alors tu vois, mon fils, un oscillateur, ça balance entre deux états, un peu comme ta mère. Tiens, va voir Newjazz, il t'expliqueras tout ça bien mieux que moi. :bravo:

rastashow

membre non connecté
rastashow
40 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 20

7 Posté le 17/10/2014 à 16:06:23Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour.
Pourquoi ne pas mettre pour moi qui suis novice dans la synthèse sonore. Une partie pratique après chaque. Explications. Ex. Comment programmer une basse. Des lead ou une nappe. J'ai un nl2x et un nl4 et j'avoue que je suis un peu perdu.
Merci

ultrasteak

membre non connecté
ultrasteak
1264 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 52

8 Posté le 17/10/2014 à 21:27:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
merci newjazz :bravo:

perso j'aime bien quand on rentre dans les détails, mais avant les exemples et ce qui va suivre il me parait naturel de passer par des explications simples pour le bien des plus grands débutant comme moi...
et puis en même temps, si a chaque fois on à droit à un module simple, il devient facile pour tout un chacun de faire ses propres essais...
n'importe quel synthé hardware ou logiciel fera l'affaire.
dans le cas présent vous trouvez ça trop dur sans dec de tester les trois boutons pour vous faire une idée des formes d'ondes ?
on apprend mieux en manipulant non ?
c'est certain que lorsque viendra le moment de faire des son de A à Z, les exemples seront essentiels pour se rendre compte de l'apport des différents éléments ou blocs...

magic_pop_corn, pour ce qui est du LFO, je suppose que newjazz a voulu faire court volontairement, juste pour savoir que ça existe...
il sera temps de voir à quoi il sert lorsqu'il abordera d'autre bloc ou effet que ce LFO viendra commander/piloter...

je pourrai enfin savoir faire de la re-synthèse un jour ! je l'sens ! :bave: :bave:

A voir le nombre de personnes qui préfèrent poser des barrières plutôt que de les lever, j'aurais dû fabriquer des barrières...

newjazz

membre non connecté
newjazz
8554 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 869Cet utilisateur possède un compte compos

9 Posté le 19/10/2014 à 23:37:34Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de Gros Corps Maladroit :
"les DO sont l’élément crucial de la synthèse par tables d’ondes."
mais alors les ppg et aux autres waldorf c'etait des Do pas des DCO ??


Exact, ce sont même les précurseurs dans le domaine des "Digital Oscillators".


Citation :
et on dirait que l'appellation DO s'applique aux oscillateurs dès que ceux ci "lisent" une onde "stockée", "mémorisée"..... les emax, emulator, prophet, dss1.....bref tout les vieux sampler....c'etait des DO ??


Dès que tu as lecture de samples, ce sont des DOs.
Par contre, le Prophet n'est pas un sampler. Et ce n'est pas non plus un synthé à lecture de tables d'ondes. Il ne faut pas confondre ces dernières avec de la "simple" sauvegarde de paramètres comme sur le Prophet.

Sur ce synthé, ce sont bien des DCOs qui sont à l'oeuvre.




Citation de ultrasteak :
magic_pop_corn, pour ce qui est du LFO, je suppose que newjazz a voulu faire court volontairement, juste pour savoir que ça existe...
il sera temps de voir à quoi il sert lorsqu'il abordera d'autre bloc ou effet que ce LFO viendra commander/piloter...


Absolument.
Une fois que l'on a défini de manière à peu près complète ce qu'est un oscillateur, il ne reste plus grand'chose à dire sur les LFOs qui ne sont qu'une sous-catégorie d'oscillateurs dont le signal basse fréquence est réservé à la modulation d'autres signaux ou paramètres.
A chacun de définir - en fonction des possibilités du synthé utilisé - quelle sera la destination du signal produit par le LFO.
L'usage du LFO n'est pas plus compliqué que cela.

Accepter qu'on n'sait pas, c'est déjà l'premier pas.

 

MUSICIENS ET PUBLIC, PROTEGEZ VOS OREILLES!

[ Dernière édition du message le 20/10/2014 à 09:06:27 ]

Anonyme

membre non connecté
usw
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 11

10 Posté le 20/10/2014 à 15:05:13Lien direct vers ce postSignaler un abus
Il serait plus juste d'avoir cette classification :

- l'oscillateur analogique (il y a différentes typologies, les plus connues étant l'oscillateur à relaxation et les circuits résonants...).

- la très large zone grise de ce qu'on appelle communément un DCO :

Fonctionnement de base : une horloge maîtresse à très haute fréquence est envoyée dans un compteur binaire dont la sortie peut être mise en forme dans le domaine analogique de façon plus ou moins sophistiquée.

La fréquence du signal en sortie du compteur binaire ne peut être qu'un sous multiple de celle de l'horloge (l'échelle est donc discrète) et comme ces circuits numériques/logiques ont un temps de réaction hyper court ils ne génèrent pratiquement pas de repli/aliasing dans le registre audio, c'est leur qualité principale.

Ce qu'on retrouve dans les string machines repose sur le même principe. Une horloge maîtresse à très haute fréquence -> TOS (top octave synthesizer : on dérive de l'horloge 12 signaux dont les fréquences sont étalonnées sur notre gamme tempérée à 12 tons) -> chacun de ces 12 signaux passe par des cascades de diviseurs d'octave qui servent à la fois à générer la palette timbrale (par le mélange d'ondes carrées à différentes octaves on peut obtenir un signal approchant n'importe quelle forme d'onde en théorie) mais aussi les différents registres/octaves de chaque note.

- Un peu plus loin dans l'hybridation :

le coeur des oscillateurs des premiers PPG (pas le 2.3 je crois) est identique à celui d'un dco, mais au lieu de mettre en forme le signal dans le domaine analogique, ils ont décidé de s'en servir pour séquencer une série d'échantillons stockés numériquement sur 8 bits. Leurs oscillateurs sont dits à "taux d'échantillonnage variable", on retrouve ce design sur le prophet-vs et certains vieux sampleurs, et ça n'a rien à voir avec :

- les oscillateurs générés dans le domaine numérique avec un taux d'échantillonnage fixe (Direct Digital Synthesis) :

Ordi conventionnel, microcontrôleur, dsp...ça change rien, l'ennemi c'est le repli de spectre.

[ Dernière édition du message le 03/11/2014 à 19:53:12 ]

Revenir en haut de la page