ianker 14/02/2020

Roland FA-06 : l'avis de ianker

« Beau et frustrant »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Après plusieurs mois d'utilisation, je laisse un avis qui s'adresse surtout aux utilisateurs de longue date des produits Roland. Je le précise car je travaille avec cette marque depuis l'époque du Juno 60, et je suis passé par à peu près tous leur synthés et boîtes à rythme et j'apprécie globalement leur matériel et le son Roland.

J'utilise le FA-06 principalement pour composer (divers style). Je passe les détails techniques qui sont disponibles sur le site du constructeur, mais ce clavier possède toutes les sorties et entrées (midi, audio, USB) nécessaires pour travailler avec ou sans PC.

Le clavier en lui-même n'est pas terrible, il faut bien l'avouer. Les potards et autres boutons n'ont pas l'air trop fragiles, mais l'aspect général est loin de ce qu'on peut attendre d'un produit Roland. On sait en tout cas comment ils ont réussi à proposer un prix aussi bas pour une Workstation. A noter que si la sérigraphie a l'air sympa au premier abord, on ne voit plus rien dès qu'on se trouve dans une pièce peu éclairée (ce qui est souvent le cas sur scène).

La liste des sons est impressionnante, et les possibilités d'éditions sont nombreuses. On distingue principalement les sons Super Natural (classés en 2 catégories, acoustiques et synthé), et des sons tirés d'autres synthés de génération antérieure (XV ainsi que la plupart des sons SRX dont certains datent de la période des JV). On retrouve en gros ce que l'Integra 7 propose, avec tout de même beaucoup moins de sons Super Natural acoustiques. Je retrouve les sons Roland que j'avais sur des machines précédentes, ça sonne tout de suite, c'est ample, pas de surprise de ce coté là. L'édition se fait sur un écran de bonne qualité (bien qu'un peu petit quand on passe sur le séquenceur), les menus sont facilement accessibles, pas besoin de naviguer dans plusieurs sous-menus, c'est très agréable à utiliser.

Coté effets, on n'est pas en reste. 16 générateurs indépendants (1 par piste, un vrai luxe), EQ, reverb et chorus globaux, et le tout de qualité. On sent qu'on n'est vraiment pas limité et c'est appréciable de ne pas avoir à utiliser un multi-effets externe.

Le FA-06 permet aussi d'utiliser des échantillons. 16 pads sont présents sur le clavier pour lancer des boucles ou d'autres sons, mais l'édition des sons et l'utilisation de cette fonction sont très limités. Pas possible d'utiliser ces échantillons pour créer un nouveau patch mélangeant samples et PCM internes comme il était possible de le faire sur une MC-909 par exemple. C'est particulièrement frustrant quand on connait les possibilités apportées par une telle fonction.

L'arpéggiateur comme les mémoires d'accords sont classiques, ils font leur taf.

Roland propose de créer des banques de sons appelées Studio Set, ce qui permet de passer d'un instrument à l'autre en une simple pression de touche. Cela permet également de diviser le clavier en plusieurs parties ou bien de superposer des sons. On peut sauvegarder jusqu'à 512 sets. Si cela paraît intéressant pour une utilisation live, c'est une prise de tête monstrueuse quand on compose, j'y reviendrai après.

Enfin, le séquenceur, qui est normalement le coeur d'une station de travail, et qui donne ici une impression de pas fini. Je m'explique : pas de pattern (sauf rythmique), juste un mode Song, donc il faut progresser de manière linéaire, comme sur un DAW. Si sur un écran de PC, on voit effectivement bien ce qu'on fait et qu'un copier/coller est accessible par un simple clic de souris, ce n'est bien entendu pas le cas sur un petit écran LCD et il faut donc passer par des manipulations dans des menus quand on veut déplacer ou remplacer des parties. On ne peut charger qu'un morceau à la fois, donc impossible de prendre une partie d'un morceau pour le coller dans un autre. On sent tout de suite que l'ergonomie n'est pas vraiment le souci numéro un chez les ingénieurs de chez Roland. Mais ce n'est pas le pire. Lors de la sauvegarde d'un morceau, les instruments utilisés ne sont pas sauvegardés ! Les studio sets sont à part, et il convient donc de choisir un studio set dès le départ pour un morceau et de le sauvegarder au moindre changement. Qui plus est, toute modification d'un instrument dans un studio set devra également être sauvegardée à part, ce qui nous donne des manipulations sans fin. Par ailleurs, un changement d'instrument voudra également dire une remise à zéro des effets utilisés (si par exemple vous avez réglé un phaser sur une partie de piano et que vous décidez d'essayer un autre son de piano à la place, et bien l'effet disparaît et il vous faut refaire tous les réglages). Personnellement, quand je compose, je ne sais jamais à l'avance quels instruments je vais rajouter, et le fait de devoir choisir un set dès le départ est contraignant et coupe toute spontanéité.

D'occasion, ce synthé est une vraie affaire, ne serait-ce que pour l'ensemble des possibilités sonores qu'il propose. Neuf, je ne l'aurais sans doute pas acheté car son ergonomie est un terrible frein à la création. Pour ma part, je ne me sers plus du séquenceur, ce qui est quand même dommage pour un modèle qui se revendique comme une Workstation. J'ai d'autres synthés et séquenceurs, ça ne me bloque donc pas, mais pour ceux qui compteraient l'utiliser comme un instrument principal pour de la composition (sans PC donc), ce n'est peut-être pas le meilleur choix.

les + :
- qualité du moteur sonore et des effets
- écran agréable
- fonctions de base accessibles très rapidement
- connectique complète
- possibilité d'exporter ses morceaux en wav sur une carte SD (mixés ou en pistes séparées)

Les - :
- l'ergonomie du séquenceur
- pas de mode pattern
- l'obligation d'utiliser des studio set
- pas moyen de ranger ses échantillons par dossiers sur la carte SD (tout est à la racine, donc pas évident de se repérer)