Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage

Le grand guide de l’enregistrement - 23e partie

Bien débuter

L’enregistrement de la batterie - Overheads, couple XY et Mid/Side

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Comme je vous le disais la semaine dernière, il existe plusieurs techniques pour enregistrer la piste stéréo ô combien importante des overheads d'une batterie. Nous avons déjà vu la méthode dite "ORTF". Aujourd'hui, nous allons évoquer les techniques XY et M/S.

Le couple XY

L'enregistrement au moyen d'un couple XY utilise deux microphones cardioïdes appairés. L'idée est ici de positionner les deux capsules des micros au plus proche de façon à obtenir un angle compris entre 90 et 135 degrés (voir schéma). Notez d'une part que, plus l'angle est large, plus le rendu stéréo est étendu ; et d'autre part qu'ainsi positionnés, le micro gauche capture les sons provenant de la droite et vice-versa.

XY

Pour enregistrer vos overheads, il vous suffit de placer le couple obtenu juste au-dessus du kit au niveau de l'espace entre la grosse caisse et la caisse claire afin que ces dernières ne soient pas trop excentrées. Veillez également à ne pas exagérer au niveau de la disposition en hauteur suivant l'angle choisi, car vous risquez alors de voir vos capsules viser l'extérieur du kit, ce qui aurait pour effet de capter plus le son de la pièce que de son "utile", tous les éléments étant hors axe.

Cette technique du couple XY est certainement la plus facile à mettre en oeuvre. De plus, elle offre une excellente compatibilité mono du fait de la proximité des capsules. Le revers de la médaille, c'est que l'image stéréo résultante n'est pas la plus large qui soit. Ainsi, si votre objectif est d'avoir un son "larger than life", il faudra jeter votre dévolu sur une autre méthode plus appropriée.


La technique M/S

L'enregistrement M/S, ou Mid-Side, se fait grâce à deux micros, l'un cardioïde et l'autre bidirectionnel (figure en 8). Dans cette méthode un peu particulière, les deux micros ont des rôles bien distincts : le cardioïde se place exactement en face de la source sonore afin de restituer le signal central (Mid) alors que le bidirectionnel se positionne juste derrière, à la même hauteur, de façon à ce que les lobes captent uniquement les signaux latéraux droit et gauche (Side) comme indiqué sur le schéma ci-joint.

Dans le cas de l'enregistrement des overheads, il convient d'installer cette configuration de façon à ce que la grosse caisse et la caisse claire soient au centre de l'image stéréo. En jouant sur la hauteur et/ou l'inclinaison, vous pourrez doser la prédominance de la caisse claire et des cymbales ou de la grosse caisse et des toms.

MS

L'avantage principal de cette technique est une compatibilité mono parfaite grâce au micro "Mid" et à la bidirectivité du micro "Side" dont le signal s'effacera alors sans venir perturber le moins du monde le rendu. De plus, cette configuration permet de gérer très facilement la largeur du champ stéréo lors du mixage en jouant sur le signal du micro "Side". Enfin, le rendu est l'un des plus précis qui soit.

Au rayon des inconvénients, il y a tout d'abord la nécessité d'utiliser une matrice d’encodage M/S pour obtenir un résultat stéréo. Mais il existe de nombreuses solutions logicielles pour cela, il n'y a donc pas de quoi se faire de cheveux. En revanche, il faut savoir que cette configuration capte, par essence, beaucoup de son provenant de la pièce via le micro "Side". Donc si votre local d'enregistrement est plus ou moins bancal de ce point de vue-là, ce n'est peut-être pas le meilleur des choix. Enfin, à l'instar du couple XY, la configuration M/S n'est pas celle qui offre l'image stéréo la plus large.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Dans le prochain épisode, nous continuerons notre exploration des méthodes d'enregistrement stéréo pour les overheads avec deux nouvelles techniques.

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it