Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

L’aspect psychologique du travail avec un/e chanteur/se

Bien débuter

Réaliser une séance de voix – partie 2

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Dans la première partie, nous avons abordé le choix et le placement du micro ainsi que le problème du retour casque. À présent, voici quelques astuces de réalisation qui vous aideront à révéler tout le potentiel du chanteur ou de la chanteuse.

[lire la première partie]

Atmosphère, atmosphère...

Beaucoup de chanteurs* donnent le meilleur d’eux-mêmes quand l’ambiance du studio est apaisante. Si vous le pouvez, tamisez les lumières, vérifiez que la température ambiante est agréable et préparez une bouteille d’eau à l’attention du chanteur. Selon l’atmosphère et le style de la musique, vous pourrez même allumer une ou deux bougies. Il est aussi très important de dégager une impression de confiance et de montrer que vous avez le contrôle de la situation. Si vous avez des problèmes techniques, gardez-les pour vous !

Si possible, réduisez le nombre de personnes qui assistent à la séance. Si tous les membres du groupe tournent en rond sans arrêt, ils peuvent distraire le chanteur qui risque de devenir hésitant en prenant pleinement conscience de la situation.

Souvenez-vous que chanter en studio est une expérience très particulière, même pour un chanteur ayant une bonne expérience de la scène. Chaque détail est écouté, disséqué et évalué. Pour qui n’est pas habitué à cette façon de travailler, la situation peut devenir très troublante. C’est pourquoi il est bon que tout se passe facilement et dans le calme. 

L’astuce « on fait juste les niveaux » 

Parfois, vous aurez de la chance et pourrez enregistrer la toute première prise du chanteur, celle qu’il fait en croyant qu’il ne s’agit que d’un échauffement. Utilisez cette astuce en montrant ostensiblement que vous faites les niveaux. Avant de lancer l’enregistrement, expliquez au chanteur qu’il peut faire le morceau en entier pour s’échauffer pendant que vous vérifiez les niveaux une dernière fois. Parfois, vous obtiendrez une super prise parce que le chanteur aura pu se décontracter en croyant seulement s’échauffer. Ça ne marche pas à chaque coup, mais ça vaut la peine d’essayer, tout particulièrement si vous avez affaire à un chanteur inexpérimenté. 

Stratégie de la séance

Maintenant que vous enregistrez « officiellement », le chanteur va devoir enchaîner plusieurs prises complètes que vous compilerez ultérieurement. Cette stratégie fonctionne généralement mieux que la méthode consistant à interrompre l’enregistrement et faire des overdubs pour obtenir une seule prise parfaite. En chantant des morceaux complets (ou au moins des passages entiers), le chanteur a la possibilité d’interpréter la musique beaucoup plus facilement qu’en enregistrant des phrases isolées. Le résultat aura d’autant plus d’énergie. On peut réparer beaucoup de choses au mixage, notamment en éditant les pistes et en corrigeant la justesse, mais on ne peut insuffler ni énergie ni émotion à une prise de voix.

Une méthode efficace consiste à demander au chanteur d’enregistrer plusieurs versions complètes puis de compiler les différentes prises en ne gardant que les meilleurs passages.

Soyez diplomate si le chanteur a des problèmes de justesse. La justesse est un sujet sensible pour beaucoup de chanteurs. Si vous relevez constamment les problèmes de justesse, vous risquez de déstabiliser le chanteur, auquel cas il aura encore plus de mal à chanter juste.

Si vous décelez des problèmes de justesse, montez légèrement l’un des instruments à accords ou la basse dans le retour casque pour donner un meilleur repère harmonique au chanteur. 

Vous pouvez aussi lui suggérer de découvrir un peu l’une de ses oreilles sous le casque pour qu’il entende mieux sa voix naturelle. Formulez cette suggestion de façon positive, c’est-à-dire comme un moyen d’améliorer l’écoute plutôt que comme une solution à des problèmes de justesse. 

Pendant toute la séance, soulignez systématiquement ce qui est positif afin de ne pas entamer la confiance du chanteur. Ça n’aura aucune importance avec un professionnel chevronné, mais un peu d’indulgence peut faire la différence avec un chanteur peu habitué au studio. 

Sachez vous arrêter

Pendant la séance, il peut arriver que la résistance physique du chanteur atteigne ses limites ; au-delà, la qualité des prises ira en se dégradant. Il faut espérer que vous aurez déjà tout ce qu’il faut pour compiler une prise complète à ce moment de la séance.

Quand vous sentez que la limite de productivité est atteinte, faites une pause et écoutez ce que vous avez enregistré. Si seuls quelques lignes ou quelques mots nécessitent d’être réparés, ça vaut la peine de demander au chanteur de les ré-enregistrer en overdubs. Si des parties importantes du chant doivent être refaites, coupez court et prenez rendez-vous avec le chanteur pour une nouvelle séance. N’oubliez pas de documenter la position du micro et les réglages du préampli pour pouvoir retrouver le même son lors de la séance suivante.

* (Ndt : pour des raisons de commodité, « chanteur » = « chanteuse ou chanteur » dans cet article)

← Article précédent dans la série :
Réaliser une séance de voix – partie 1
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail