LAF06 18/04/2017

DV Mark DV Little Jazz : l'avis de LAF06

« Petit et méchant... mais pas plug 'n play »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
C'est mon deuxième ampli de type "petit mais même pas peur". Le premier était un "AER Alpha" que j'ai également utilisé pour la guitare électrique (c'est mieux pour une électro-acoustique, je l'avoue, mais bon, quand on a marre de transporter des tonnes et en plus pas de place sur une micro-scène...); vendu depuis, j'ai guetté depuis quelques années le "DV Mark Little Jazz".

On connaît la réputation de DV pour ses amplis basses, petit mais BOUM et je confirme (c'était mon équipement de bassiste).

Le "Little Jazz" joue dans la même ligue et est purement orienté guitare.... et peut-être un peu trop typé. A mon goût. Ce n'est pas un couteau suisse.

Je m'explique:

les réglages sont ultra-précises et il faut du temps pour trouver sa sonorité.
Au millimètre près, ça change tout... c'est un "jazz", donc logiquement ça devrait sonner "jazz". Direct.

Hop, on branche et...
... bof.

Ce truc ne sonne ni comme un Polytone Mini Brute, ni comme un Jazz Chorus non plus (oui, je sais, on parle ici d'un DV Mark donc c'est normal que la sonorité n'est pas comparable, mais bon: les références, ça peut aider)... c'est ni chaud, ni clean jazzy; quelque chose qui me manque pour trouver mon bonheur.

Ma première déception passée, je me lance dans le réglage de ma gratte et l'ampli. A ce sujet, la reverbe est vachement efficace et me donne envie de me séparer de ma pédale TC HOF.

Les basses sont présentes; en position 12h, ça force le respect. Surtout en vue de la taille du minuscule HP. Le volume est prudemment à régler, le petit cube à 6 kg fait trembler les murs. Ouhlalalaaaa.

Reste cette sonorité quelque peu étouffée à mon goût, pas jazzy du tout, il me manque de la définition et après quelques minutes (les possibilités de réglage de la gratte aident BEAUCOUP, n'hésitez pas!) on y arrive.

Et à ce moment précis, on range sagement le bon de retour, préparé en amont.

Saperlipopette.

Le son est un peu compressé, certes, mais sublime. Et le "stage 2": une fois via XLR dans la console, c'est The Beauty and The Beast. Impressionnant. Ho ho ho!

Pour moi, c'est superbe en mode jazz / blues, surtout pour le solo (les médiums sont très légèrement coupés), pas mal pour le pop et pas à mon goût pour le rock (sauf en mode "XLR-console").

On y rajoute un poids plume, des dimensions ridicules et un prix tout-à-fait convenable.