Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Accuphase C-2110
Photos
1/5

Accuphase C-2110

Amplificateur Hi-Fi de la marque Accuphase .

1 avis
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums

Annonces Accuphase C-2110

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Avis

Note moyenne :
(5/5 sur 1 avis)
1 avis
100 %
Donner un avis

"La pépite"

Accuphase C-2110Publié le 29/09/14 à 15:13
Comment rester objectif quand on parle de son propre pré-ampli... Ben on ne peut tout simplement pas. Quand on a investi une telle somme, on finit forcément par se convaincre que son choix est le meilleur.

Malgré tout, je vais essayer de définir ce qui m'a fait finir sur ce pré-ampli.

Déjà, j'ai adoré la qualité de finition. Ouioui... on le dit à chaque fois, mais là, c'est encore un cran au dessus des déjà très impressionnants intégrés de la marque. Les boutons de volumes et de sélection de source sont taillés à même la masse et on a une impression de stabilité assez phénoménale qui se dégage de l'engin sous tous les angles. Aussi quand on ouvre le capot, qui laisse la place à une......
Lire la suite
Comment rester objectif quand on parle de son propre pré-ampli... Ben on ne peut tout simplement pas. Quand on a investi une telle somme, on finit forcément par se convaincre que son choix est le meilleur.

Malgré tout, je vais essayer de définir ce qui m'a fait finir sur ce pré-ampli.

Déjà, j'ai adoré la qualité de finition. Ouioui... on le dit à chaque fois, mais là, c'est encore un cran au dessus des déjà très impressionnants intégrés de la marque. Les boutons de volumes et de sélection de source sont taillés à même la masse et on a une impression de stabilité assez phénoménale qui se dégage de l'engin sous tous les angles. Aussi quand on ouvre le capot, qui laisse la place à une électronique analogique soignée en double mono avec deux transformateurs... pas mal.

Un autre point est qu'il est peu demandé sur le marché de l'occasion et se vend plutôt mal. Je ne me l'explique pas vraiment, car au vu de la qualité d'ensemble, il faut vraiment avoir de sacrées exigences pour passer à côté d'un pré-ampli de cette trempe.

Encore un autre point, les réglages... oui. La plupart du marché audio actuel ne possède plus de possibilité de prendre la main sur la reproduction. Ici, tu as des boutons de réglage de fréquence, qui, de plus, peuvent être assignés à une certaine fréquence. C'est un peu ce qu'on trouve chez Neve, mais de manière plus simplifiée.

Mais tout n'est pas rose au pays des bisounours. En effet, pour une raison incompréhensible, l'engin ne comporte qu'une seule sortie stéréo de XLR. Au vu du budget neuf du bestiau qui va avoisinner les 7'000 balles, c'est un peu un foutage de gueule. De l'économie de XLR à ce niveau, ça frise le ridicule. Après, par chance, on a encore d'autres sorties en Cinch. Mais zut quoi ! Aussi un point faible, les boutons en plastique, heureusement cachés derrière le panneau amovible en métal massif lui, là-aussi, économie des 30 euros qu'auraient coûtés les boutons en métal. Et, dernier détail, la prise secteur livrée avec l'ampli est infect. C'est du tout bas de gamme qui est même encore topée par le câble d'alim de mon écran Samsung... wow.

Après on arrive au son, LE son... bordel ! Le C-2110 est sorti à peu près dans les années des E-250, 350 et 450, et il était déjà, un bon cran en dessus. En fait, je suspecte même qu'il ait servi de mule pour tester le setup qui allait être adopté quelques années plus tard par les séries 260, 360 et 460. On retrouve ce petit peu de précision en plus, ce petit peu de cohérence, ce petit peu d'ordre et de fouillé en plus, qui le rend ahurissant.

Globalement, mes premiers tests étaient sur un A-65 branché à des B&W 802, l'ampli classe A Accuphase qui m'a juste TOTALEMENT déplu et qui a ruiné mes premières écoutes. Par chance, j'ai trouvé un classe AB de bonne qualité chez Thomann (PAS 2002PCA) pour 500 boules qui fait exactement ce que doit faire un ampli de puissance de qualité, et qui n'a rien à envier au P-4100 de chez Accu en terme de précision. J'envoie le tout sur des Xavian XN270, et, plus récemment, aussi sur des PMC Fact8.


--- Albums ---

Les albums étaient ceux de mes écoutes habituelles mais je fais un petit récapitulatif pour ceux qui échoueraient ici par accident

Nirvana, Nevermind :
Un album à première vu mal enregistré. Mais sympathique a écouter et rempli de petites fautes et de travail de compresseur qu'il est possible, sur du bon matos, d'analyser.

Mumpford and sons, sigh no more :
Un album magnifiquement enregistré et très bien masterisé, qui a beaucoup d'aération et qui laisse s'entremêler des instruments normalement difficiles à reproduire pour un système hifi.

L'arc-en-ciel, best of :
Ce cd maison, qui est enregistré en "peak normalisation" et me vient directement d'un pote studiste japonais est une pépite de ma cd-thèque. Un bassiste magnifique qui n'est vraiment bien audible que sur un bon système (+pièce), et un son jamais vraiment compressé qui possède beaucoup d'air et beaucoup de subtilité en dynamique.

Beethoven, Neunte Symphonie, interprétée par l'orchestre philarmonique de Berlin et sous la direction de Herbert von Carajan :
Aucune compression non plus sur cet album et une exécution de haut vol. Le tout dirigé par un virtuose de son temps, mais parfait pour jauger les problèmes de netteté entre les pupitres ou les floutés dans une fréquence quelconque. Il faut qu'un pré-ampli ou un intégré réagissent très vite pour ne rien gâcher de cette oeuvre d'art.

Nada Surf, Let go :
Superbement enregistré et magnifiquement interprété, on sent que l'ingénieur son s'est fait plaisir lors de la séance d'enregistrement et une foultitude de petits jeux de pan, de petits détails et des finesses de retranscription inouïes se cachent dans cette galette.

Renaud, le meilleur de :
Pas une perle du mastering, mais un très bon album pour jauger l'air autour des protagonistes.


----- Le son ------

D'emblée. L'accuphase C-2110 me redonne ce que je connaissais d'accuphase. Un son clair, net, sans concession, qui révèle ce qui est enfoui dans le disque (si la source le permet) sans trucage.

Pour faire simple, on pourrait dire que, malgré le fait que le C-2110 était de la génération du E-350, il redonne des sonorités qui rappellent plus les E-360 et consors qui l'ont suivi. Avec un son grave tenu, rapide et somme toute, imperturbable et qui débouche sur un médium et un aigu du même tonneau.

Sur l'album de Nada Surf, on est de nouveau en face d'une écoute studio, avec des jeux de gauche/droite bien audibles et bien démontrés dans leur ensemble. Les toms ont de la peau, les voix ont du grain et on entend le travail de chant du chanteur, les guitares ont de la niaque et on entend ici et là un petit rippage... tout est retransmis à un très haut niveau.

La 9e symphonie de Beethoven passe comme un train. Sur les rails, imperturbable, inarrêtable et avec un fracas parfaitement contrôlé. Le tout dépeint sur un fond noir et silencieux quand aucune information n'est redonnée. Pas de flou autour des pupitres, j'entends quel violon fait quoi et quel tymbale frappe où. On entend le maillet qui tape sur la peau, la boiserie qui craque, la pièce qui se met à vibrer derrière le musicien... tout est là. C'est une écoute studio, qui moi me plait énormément et qui insupporte certains autres auditeurs.

L'arc-en-ciel... rien à dire. Le bassiste est là, son groupe aussi, et on sent que les protagonistes se font plaisir. Tout le monde est à sa place dans la restitution.

Mumpford and sons : toujours imperturbable. Il reproduit avec aisance les petits craquements des instruments qui sont, trop souvent, sur d'autres ensembles, passés à la trappe ou mal démontrés/détourés. Les entassement d'orgues, de grosse caisse, de banjo, de contrebassee se font sans stress aucun et seul le HP semble encore prodiguer une limite à la chose. Les passages rythmés ont du poids et de la chair. On capte parfaitement l'émotion.


--- Conclusion ---
Ce pré-ampli n'a pas vraiment de point faible sur le plan sonore, et si utilisé dans un environnement stéréo, il peut être une très bonne alternative aux actuels E-360 et 460, qui coûtent, même d'occase, un bon bras en plus. La qualité de fabrication est un vrai point fort, le service après vente de chez Accuphase permettra de faire durer l'investissement dans le temps (15 ans de garantie en pièces de rechanges).
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Accuphase
  • Modèle : C-2110
  • Catégorie : Amplificateurs Hi-Fi
  • Fiche créée le : 29/09/2014

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

»

Autres catégories dans Hi-Fi

Autres dénominations : c 2110, c2110

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.