Live

Une maintenance est prévue ce mardi soir vers minuit, le site devrait être indisponible entre 10 et 20 minutes pendant que nous effectuons une mise à jour de la section petites annonces.

Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Vermona DRM1 MKIII
Photos
1/538

Tous les avis sur Vermona DRM1 MKIII

Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4.8/5 sur 13 avis )
10 avis
77 %
3 avis
23 %
Donner un avis
Avis des utilisateurs
  • AcebooAceboo

    Drums analogiques purs et bruts

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 22/06/22 à 11:55
    Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous cette boîte à rythmes ?

    Le DRM1 est au coeur de mon studio, racké. Je l'utilise bcp en musique electro qui est pour moi son registre de prédilection.
    L'absence de toute forme de control en dehors du sound design sur la machine quasiment implique nécessairement l'utilisation d'un séquenceur externe. Personnellement je le controle très majoritairement avec le toraiz squid qui permet d'utiliser et les pads et les séquences, mais ya plein de solutions sur le marché qui fonctionneront tout aussi bien.

    Il faut noter que le mkIII ne gère pas l'usb, donc c'est midi din obligatoire. Une différence me semb…
    Lire la suite
    Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous cette boîte à rythmes ?

    Le DRM1 est au coeur de mon studio, racké. Je l'utilise bcp en musique electro qui est pour moi son registre de prédilection.
    L'absence de toute forme de control en dehors du sound design sur la machine quasiment implique nécessairement l'utilisation d'un séquenceur externe. Personnellement je le controle très majoritairement avec le toraiz squid qui permet d'utiliser et les pads et les séquences, mais ya plein de solutions sur le marché qui fonctionneront tout aussi bien.

    Il faut noter que le mkIII ne gère pas l'usb, donc c'est midi din obligatoire. Une différence me semble t il avec la mkIV. Il existe aussi des finitions avec CV et d'autres sans. Le mien est sans donc je n'en parlerais pas plus que ça.


    Vous semble-t-elle solide ? Son séquenceur comme ses différents paramètres sont-ils ergonomiques et bien conçus ?

    S'il est solide ? C'est un tank ! aucune ombre du début d'un doute sur la qualité de fabrication et la solidité. C'est métal et potard, fidèle à la réputation de la marque, c'est un rock. C'est un module vraiment imaginé comme un bloc, qui dispose déjà des oreilles et des points de fixation pour le racker.

    On parlait du séquenceur justement ... qui est absent. Oui c'est vraiment juste un module de son. On le sait avant de le prendre, mais ça reste un vrai truc à prendre en compte en considérant cette machine : elle n'offre que le son. On verra que celui ci est vraiment excellent, mais c'est quand meme assez brut comme approche, surtout quand on compare à ce qui se fait aujourd'hui (c'est la seule bar actuellement sans séquenceur non?). L'implication est double : 1) au niveau du prix car la machine n'est pas autonome en elle-meme, donc il faut impérativement considérer du matériel additionnel, et 2) son workflow dépendra de votre séquenceur quasi exclusivement, donc prenez le temps de les étudier pour voir ce qui vous conviendrait.

    Pour ce qui est de l'ergonomie en général : elle est quasi parfaite car simplissime. On design le son tranche par tranche, sans menu, sans écran, au potard et à l'oreille. Le seul point moins pratique c'est le systeme d'attribution midi qui est un peu archaique et qui nécessite de redémarrer plusieurs la machine. Mais on le fait pas tous les jours, et c'est pas non plus niveau polytechnique, donc c'est très mineur comme souci. Le midi est solide mais très limité : on envoie des notes et basta, pas de cc externe ou de control cc.

    Un point aussi : il n'y aucun écran ou source lumineuse sur l'appareil à l'exception d'une diode qui montre l'activité de chaque tranche. Ca implique que dans une utilisation live dans un environnement obscur (un club par exemple), il faut bien prévoir de la lumière si vous voulez l'utilisez, car vu le nombre de potards (72!), la sérigraphie reste bien souvent très utile ... c'est aussi surmontable, mais c'est un point qu'il faut garder en tete.


    Quel est votre avis sur le son ? Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

    Parlons du son donc : il est vraiment excellent. C'est de l'analogique, on ne s'y trompe pas. Ca sonne !
    Pour avoir par ailleurs un perfourmer, je connaissais le savoir-faire de vermona en matière de synthèse analo, et j'étais très confiant. Et vraiment pas déçu du voyage encore une fois : c'est vraiment des super sons dans toutes les tranches.

    Les drums, c'est assez particulier comme sonorité, et l'appréciation est très dépendante du musicien qui les utilise, donc je ne vais pas rentrer dans le tranche à tranche, il faut se faire une idée soit en testant, soit en écoutant les démos. Je dirais juste que le BD, les Tom et les HH sont les sonorités que je préfère. On notera aussi une tranche appelée "multi" qui se situe entre un genre de cowbell et une genre voix de synthé, assez intéressante, ça permet de faire des sons plutot indus par exemple, qu'on peut un peu travailler en mélodie.

    C'est pas forcément visible du premier coup d'oeil, mais les HH et CC ont 2 sonorités possibles sur la meme tranche, grosso modo l'une avec une enveloppe longue, l'autre plus courte. Ca se configure dans les midi cc et c'est appréciable.

    Le réglage de chaque tranche est un délice : on peut vraiment sculpter le son avec précision. C'est pas toujours évident d'ailleurs, mais vraiment super intéressant. Les potards sont d'excellente qualité, précis et agréables. Le seul truc c'est que d'une tranche sur l'autre, les fonctions des potards varient, et parfois la meme fonction se retrouve à 2 endroits différents dans 2 tranches successives. C'est un peu perturbant meme si honnetement c'est très surmontable.

    Enfin pour terminer sur le son, il faut garder en tete que c'est du brut de décoffrage : il y a bien un gain et un pan par tranche (c'est cool), mais aucun effet, ni dans la tranche, ni dans le général. Or traiter le son des drums apparait souvent comme vraiment important : rajouter de la disto notamment, mais aussi possiblement delay ou reverb, filtre etc ... Donc il faut le prévoir adhoc. La bonne nouvelle c'est que l'appareil sort en stéréo sur le général, mais chaque tranche dispose d'une sortie propre, ce qui permet de record / traiter en multipiste.


    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

    Les +:
    - Engin superbe et qualité de finition au top
    - Ergonomie générale simplissime
    - Qualité sonore analogique superbe des différentes tranches
    - Qualité
    - Sorties multi-pistes
    - Esthétique (subjectif)
    - format rackable clé en main (rien à rajouter)

    Les - :
    - pas d'usb (eh oui)
    - pas de preset ou sauvegarde
    - pas de séquenceur
    - pas d'effets ou traitement
    - aliasing cc des tranches pas super pratique au début

    Le DRM1, c'est comme un meuble en bois massif : il a toute la qualité, la chaleur et la couleur d'un bois brut et c'est ce qui en fait sa force premiere. Il sonne super fat, hyper agréable de designer du son avec. Il faudra en revanche prévoir en supplément tout ce qui ne concerne pas le son : le séquenceur, les pads ou touches, les effets etc ... et sur cette version mkIII, on oublie aussi l'usb.
    Mais en réalité, le DRM1 offre exactement ce pourquoi il a été conçu : un son et un charme analogique fou, qui sonne superbement bien, assez unique dans sa tonalité, le tout dans un écrin un peu industrialo-vintage magnifique et imposant. On oublie le confort et le strass, on va droit au but, rien de superflu. Il faut assumer et aimer le côté assez brut, mais si aime, c'est un pur délice, une vraie réussite, et par la meme, une vraie référence aussi.

    C'est la marque de fabrique de Vermona aussi qu'on retrouve clairement ici, il faut bien l'avouer, avec un plaisir immense non dissimulé. Et elle porte pleinement cette filiation : c'est une excellente machine, que je ne peux que conseiller à qui aime les drums analo.
    Lire moins
  • AloisVdcAloisVdc

    Boite à rythme pour tous !

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 27/04/22 à 14:26
    Un des mes instruments préférés ! Et ce pour beaucoup de raisons !

    - Tout sous la main : manier la MKIII c'est ludique, on entend ce que l'on fait, on sculpte le son en direct, on a le sentiment de tout maitriser et c'est super agréable ! Le petit plus, quand tu fais une session découverte avec des potes qui n'y connaissent rien, tu leur mets la Vermona sous la main et ils kiffent !

    - Un son pur analo : Le son est particulier à la première approche mais j'ai mis des années à m'apercevoir de tout son potentiel en bidouillant avec des pédales d'effets.

    . Le kick peut être micro ou très sale, on peut le tuner facilement, reproduire facilement les basses de 808 que l'on entend dans le…
    Lire la suite
    Un des mes instruments préférés ! Et ce pour beaucoup de raisons !

    - Tout sous la main : manier la MKIII c'est ludique, on entend ce que l'on fait, on sculpte le son en direct, on a le sentiment de tout maitriser et c'est super agréable ! Le petit plus, quand tu fais une session découverte avec des potes qui n'y connaissent rien, tu leur mets la Vermona sous la main et ils kiffent !

    - Un son pur analo : Le son est particulier à la première approche mais j'ai mis des années à m'apercevoir de tout son potentiel en bidouillant avec des pédales d'effets.

    . Le kick peut être micro ou très sale, on peut le tuner facilement, reproduire facilement les basses de 808 que l'on entend dans les prods actuelles. Attention pour moi il a besoin d'un bon compresseur pour être efficace.
    . Les toms sont vraiment fun, ils peuvent sonner secs mais aussi donner une note avec un long decay ce qui peut être vraiment intéressant pour créer des textures. Il y'en a deux mais j'aurais aimé en avoir un troisième pour vraiment jouer l'aspect percussions mélodiques
    . La cowbell "multi" est fun aussi, on peut jouer avec les différents pitch ce qui peut donner des fx intéressants. Ce que j'aime bien faire c'est jouer avec pendant l'enregistrement de la séquence, on peut obtenir des choses très sound design SF type laser.
    . La Snare je la trouve vraiment bonne, bien réglé elle fait très snare acoustique mais peut aussi aller dans du minimalisme, du "poc" au "pshh". Avec un bon compresseur c'est un régal !
    . Les HH sont très typés bruit blanc mais dans ce registre c'est très bon, on peut obtenir de chouettes textures
    . Le clap a un caractère vraiment unique, reconnaissable et perso je l'aime beaucoup.

    - Du caractère : Ce qui rend cette BAR attachante c'est son caractère sonore vraiment unique, Honnêtement quand elle est prise brut sans effets derrières il est très difficile d'atteindre le son des prods de drum mainstream actuelles, elle n'est pas faite pour ça. Mais pour une musique minimaliste, expérimentale, ambiant c'est vraiment bien. Personnellement étant dans un registre plutôt pop en ce moment je l'utilise surtout en complément d'autres boites à rythmes.

    - Ce n'est pas qu'une boite à rythme : En jouant avec les decay des différents instruments on peut obtenir des nappes et textures, pour de l'ambiant ou du drone c'est parfait ! C'est un instrument qui pousse vraiment à la créativité donc si tu es un, une bidouilleur.se curieux.se, fonce !
    Lire moins
  • SativackSativack

    Machine de guerre

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 03/09/20 à 21:09
    Salut,

    Grosse machine de guerre, un bon potentiel et une enorme patate, 8 pistes independante équipé de chaqu'une 7 potards de modulation offrant une vrai precision dans les réglages et un large choix de possibilité.

    Je l'utilise pour jouer tous type de Techno, allant de l'Hardcore à la Dub en passant par la minimal l'acid psytrance mental chill-out house Frenshcore, Hartek etc... Il y a vraiment moyen de trouver le grain sonore qui convient pour chaque style de muisque et type d'instrument.

    Je la séquence avec une RS7000, la DRM MKIII peut paraître difficile à jouer en live vu, que tous ce joue en directe(il n'y à pas moyen de sauvgardé de réglage), mais avec la pratique et la co…
    Lire la suite
    Salut,

    Grosse machine de guerre, un bon potentiel et une enorme patate, 8 pistes independante équipé de chaqu'une 7 potards de modulation offrant une vrai precision dans les réglages et un large choix de possibilité.

    Je l'utilise pour jouer tous type de Techno, allant de l'Hardcore à la Dub en passant par la minimal l'acid psytrance mental chill-out house Frenshcore, Hartek etc... Il y a vraiment moyen de trouver le grain sonore qui convient pour chaque style de muisque et type d'instrument.

    Je la séquence avec une RS7000, la DRM MKIII peut paraître difficile à jouer en live vu, que tous ce joue en directe(il n'y à pas moyen de sauvgardé de réglage), mais avec la pratique et la conaissance des differentes piste et de leurs different réglages, on peut trés vite gérer un bon jeu en live (même en impro), encore mieux quand vous gérez aussi votre séquanceur.:bravo:

    Elle semble solide, je l'ai depuis 7mois mais elle à déjà fait plusieurs heures et plusieurs kilomêtre, elle est toujour aussi clean et fonctionne trés bien, elle ne chauffe pas trop même aprés 4 ou 5h de mise sous tension donc c'est cool.

    C'est toujour un plaisir de la manipulé, je trouve que la sensibilité des potards colle trés bien avec l'identité et la puissance de la DRM MKIII et ca rajoute vraiment un gros kife quand on la joue, elle reste fidèle à elle même.

    Au niveau du son, chaque pistes d'instruments offre une vrai efficacité et polyvalence de ca fonction, vous pouvez faire un kick trés lourd et profond comme vous pouvez faire un kick sec et percutant (ou un kick sec et lourd :bave:).
    Des hats en tous genre open, close, ride etc...
    Les pistes Drum1 et drum 2 pour faire tous type de percu, possibilité de les utilisé pour rajouter de la puissance dans les kicks ou faire des roulement de grosse caisse... vraiment c'est top.
    J'en passe, mais c'est la même pour tous les instrument, même pour le clap (malgrés le mal qu'on en dit)

    Les plus:

    -Une bécane au son analogique bien concu qui offre une vrai puissance.
    -Je répète mais, la polyvance des possibilité pour chaqu'un des instrument et un bonne avantage.

    Les moin:

    -Franchement ca serait du chipotage, je suis sur que Vermona
    nous sortira encore de belle machine, et fera mieux la prochaine fois... en intégrant un p'tit séquanceur dans la prochaine :clin::mrg::bravo:
    -Le potard "Noize" sur la piste kick... ca sert à quoi ? :facepalm:
    -c'est peut être subjectif, mais sur la piste clap, il fait mettre à 0 le potard "clap", sinon ca sonne vraiment trop fort et en plus d'être moche, ca péte les oreilles.


    PS: j'pense que c'est un module parfait si vous souhaité l'utilisé sur une batterie electonique.

    J'aimerais ajouter qu'on ne peut pas vraiment parler de "boite à rythme" vu qu'on ne peux pas directement jouer dessus(on est justement obliger de la séquancer à l'aide d'une boite à rythme), j'dirais plutôt que c'est un sythé analog générateur de sons de batterie.

    Amusez vous bien ! :bravo:
    Lire moins
  • revegarevega

    Destroy everything you want!!!

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 22/06/18 à 09:19
    Vermona est un fabricant artisanal avec une histoire, une référence un peu à part dans l'histoire de la musique électronique. D'abord crée dans l'allemagne de l'est période mur froid, austérité idéologique et ambiance "soldats d'hiver", Vermona connait un temps de production très confidentiel et Euro-'est-'centré, avant de plus ou moins disparaitre fin des années 80'. Le nom est repris courant des années 90's par Thomas Haller et sa société HDB Electronics qui semblait se faire la main sur les Telecom locaux, en parallèle de leur intérêt pour les instruments électronique.

    Petit lien sur la boite et les photos de la fabrication (entre autre) artisanal des DRM.
    L'interview est en deutsch…
    Lire la suite
    Vermona est un fabricant artisanal avec une histoire, une référence un peu à part dans l'histoire de la musique électronique. D'abord crée dans l'allemagne de l'est période mur froid, austérité idéologique et ambiance "soldats d'hiver", Vermona connait un temps de production très confidentiel et Euro-'est-'centré, avant de plus ou moins disparaitre fin des années 80'. Le nom est repris courant des années 90's par Thomas Haller et sa société HDB Electronics qui semblait se faire la main sur les Telecom locaux, en parallèle de leur intérêt pour les instruments électronique.

    Petit lien sur la boite et les photos de la fabrication (entre autre) artisanal des DRM.
    L'interview est en deutsche mais pour les plus curieux...
    https://www.amazona.de/special-the-story-behind-vermona-hdb-electronic/

    Bref, l'approche des productions de la société teutonne est toujours marquée par une image très Allemande 70's ou le métal brut et le plastique froid s'impose naturellement (tout l'inverse d'un Roland par ex). Ici rien à dire on nage dans le rack rythmique dans ce qu'il a de plus direct et électrique. Pas de mémoire, de sous menus ou d'écran de contrôle du 100% direct et sans chichi.
    Ici c'est la version III qui nous intéresse puisque, loin des remise à jour annuels de la concurrence, Vermona ne s'embarrasse plus trop ce ce genre de renouvellement (même si on est à la version III rien n'indique une version IV, loin de là). Et mine de rien la DRM MKIII semble être un succès puisque sa présence et sa pertinence au catalogue Vermona ne semble pas faiblir.
    Bon, il faut bien le dire avec ce type de module tout est affaire de goût et, de surcroît, d'accroche esthétique et sonore. La DRM a avant tout une gueule pas comme les autres, une philosophie simple (inspiré des Simons) et un son très particulier. L'identité est alors le maitre mot de l'appareil et une fois en mouvement, on comprend l'intérêt d'avoir ce tank dans sa configuration.
    Comme je l'ai dit sur le plan esthétique, rien à dire, c'est construit comme une pièce d'artillerie en métal, bois (en option sur les flancs) et plastique dur pour les potards (une version existe avec les potards métalisés). Un rack bien foutu, lourd et imposant comme on les aime (les mini trucs de Korg/roland & co font pâle figure à côté).
    Prise en main facile, chaque son composant ce module est clairement indiqué et un bouton 'Trig' de chaque ligne permet de déclencher chacun d'entre eux indépendamment des autres (en plus du pitch, de l'attacks et du decay de la panoramique et du volume indépendant). Le paramètre de chaque sons se fait via la rangé qui lui est dédié avec les réglages qui lui sont propre en fonction de son caractère. Le kick se verra attribuer un Noise et une onde wave alors que la snare une Resonance et un Filtre etc... En gros chaque son à son environnement propre et c'est un vrai plus pour travailler les 8 instruments de la DRM.
    Le pilotage peut se faire soit en CVgate mais c'est une option (à poser ou déjà prête à l'emploi) ou en Midi avec un canal pour chaque instruments. Et oui, quid d'un séquenceur pour faire groover tout ça…? Y'en a pas. La MKIII est un très bon module de sons, rien de plus et c'est déjà pas mal. Oui c'est parfois un peu frustrant mais, évidemment, des solutions existes soit en midi soit en CV gate.
    Pour le CVgate, le séquenceur Robokop de chez Acidlab semble fait pour elle avec 12 pistes trigger (4 en plus pour d'autres appareils).
    Pour le Midi, un ordi avec une bonne carte son, un séquenceur Pyramid ou pour un budget moindre l'Electribe EA1 dont le séquenceur s'adapte bien ou un Arturia Beatstep. Bref je vais pas faire la liste mais y'a des trucs, faut juste chercher un peu.
    Et là une fois lancé LA RMKIII prend alors tout son intérêt, le son très singulier se distingue très nettement de la concurrence. Les Kick sont large ou léger, les snare explosives ou sèches, les hit hat prononcés ou plus imposants, les FX très cool, l'excellent Clap est le son le plus identifiable de la machine.
    Elle a donc une signature très particulière, très proche d'une Simmons SDS8 en plus métallique, plus 'noise' et brute de fonderie dirons nous mais surtout très punchy et profonde. C'est coloré et quand on aime c'est ce qu'on demande.

    Vermona vous présente:


    Le kick qui tue :


    T'arraches tout:


    Finement dosée:


    Du blah blah avec tous les sons:


    Elle peut couvrir beaucoup de styles, technopop, expérimental, électro divers ou hardcore divers mais évidemment, oubliez les sons naturels d'une vraie batterie elle est pas faite pour ça du tout.
    En bref tu veux te faire une BAR increvable avec un son bien typé mais très singulier. T'aimes le look rétro des appareils de l'ex RDA. T'as pas peur de trouer ton mix avec des sons qui cognent? Fonces! En plus si tu aimes expérimenter, triturer, faire hurler tes instruments et défoncer les murs mitoyens de ton appart', alors la Vermona est faite pour toi. Fonces je te dis!!!
    ENJOY!
    Lire moins
  • Blazman The MoenerBlazman The Moener

    "Mon précieux"

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 09/03/18 à 08:29
    Je l'utilise pour de la Tribe, techno, hardtek chez moi.

    Elle parait robuste. Les potards on l'air de bonne qualité, bonne résistance à la rotation, pas de jeu. Façade avant en métal brossé super solide.

    Le son, que dire, un kick incroyable qui va de la minimale au hardcore, des parties rythmiques d'extraterrestre à mille lieux des classiques tr-808 et 909 (mortel quand on veux faire du mental). 8 instruments, 7 potards à triturer par instruments.
    Aucune mémoire, tout ce passe en direct, du vrai live quoi... Moi je la séquence avec un beatstep pro et ça fonctionne impeccablement.

    les +: un son de malade, robuste, possibilité d'édition par son.
    les-: heuuuuuuu........ ah si, pas…
    Lire la suite
    Je l'utilise pour de la Tribe, techno, hardtek chez moi.

    Elle parait robuste. Les potards on l'air de bonne qualité, bonne résistance à la rotation, pas de jeu. Façade avant en métal brossé super solide.

    Le son, que dire, un kick incroyable qui va de la minimale au hardcore, des parties rythmiques d'extraterrestre à mille lieux des classiques tr-808 et 909 (mortel quand on veux faire du mental). 8 instruments, 7 potards à triturer par instruments.
    Aucune mémoire, tout ce passe en direct, du vrai live quoi... Moi je la séquence avec un beatstep pro et ça fonctionne impeccablement.

    les +: un son de malade, robuste, possibilité d'édition par son.
    les-: heuuuuuuu........ ah si, pas de séquenceur interne.
    Lire moins
  • InterfaceKInterfaceK

    Belle boite à rythme analo

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 06/12/17 à 21:38
    J'utilise cette BAR en studio pour de la tekno couplé avec un rack d'effet, sympa via les sorties avant de la vermona!
    Un aspect très solide, le seul hic est le séquenceur non intégré qui aurait été parfait ! (pb résolu avec une petite ES1)
    Le son est étonnant, elle a son grain analogique à elle, couplé avec des effets c'est un monstre, en allant du kick rebondissant à un énorme kick grondant, seul petit bémol pour le clap.

    C'est un bel investissement que je ne revendrais pas, je vous conseil de regarder des vidéos pour être sûr qu'elle soit bien ce que vous recherchez !
    Lire la suite
    J'utilise cette BAR en studio pour de la tekno couplé avec un rack d'effet, sympa via les sorties avant de la vermona!
    Un aspect très solide, le seul hic est le séquenceur non intégré qui aurait été parfait ! (pb résolu avec une petite ES1)
    Le son est étonnant, elle a son grain analogique à elle, couplé avec des effets c'est un monstre, en allant du kick rebondissant à un énorme kick grondant, seul petit bémol pour le clap.

    C'est un bel investissement que je ne revendrais pas, je vous conseil de regarder des vidéos pour être sûr qu'elle soit bien ce que vous recherchez !
    Lire moins
  • Jules PénuchotJules Pénuchot

    Une référence intemporelle

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 22/10/17 à 16:43
    Après quelques mois passés avec la bestiole (dont quelques jours assez dubitatifs quant à son utilité dans mon setup) je n'ai absolument aucune réserve à son égard : C'est une référence absolue pour moi, je ne pourrais pas rêver mieux pour produire en live. Elle a des voix certes monotones (impossible de faire une basse mélodique par exemple, mais ce n'est pas le but) mais extrêmement puissantes !

    Les voix :

    Tout est sous la main, les voix Drum 1/2 sont incroyablement complètes et offrent une game sonore vaste avec des contrôles simples mais complets, avec la possibilité de leur donner de la variation en modulant la vélocité et en jouant avec le bend par exemple.

    Le kick est…
    Lire la suite
    Après quelques mois passés avec la bestiole (dont quelques jours assez dubitatifs quant à son utilité dans mon setup) je n'ai absolument aucune réserve à son égard : C'est une référence absolue pour moi, je ne pourrais pas rêver mieux pour produire en live. Elle a des voix certes monotones (impossible de faire une basse mélodique par exemple, mais ce n'est pas le but) mais extrêmement puissantes !

    Les voix :

    Tout est sous la main, les voix Drum 1/2 sont incroyablement complètes et offrent une game sonore vaste avec des contrôles simples mais complets, avec la possibilité de leur donner de la variation en modulant la vélocité et en jouant avec le bend par exemple.

    Le kick est génial rien à redire, profond à souhait, l'attaque lui donne une très bonne présence et il y a la possibilité de le faire saturer (même si je préfère une saturation externe cela dit).

    Le snare aussi est très modulable, il permet également de générer des clav, très pratique (de plus avec une reverb analogique peu fidèle mais bel et bien utile, pour rajouter un souffle plus qu'une résonnance à la percussion).

    Les hi-hats sont aussi très variables d'une configuration à l'autre, ce qui justifie largement la présence de deux d'entre eux. Ils satisfont très bien leur rôle de hi-hats classiques mais peuvent également sortir des sons plus métaliques, plus mélodiques qui sont un agrément non négligeable.

    Enfin le clap est assez classique, il fait le boulot (très bien d'ailleurs) et permet de donner un peu de punch à un beat.

    Je n'ai pas mentionné le multi car j'ai un avis très personnel dessus, je l'utilise beaucoup car il permet de rajouter une sonorité claire et douce mais présente (grâce à l'attaque de l'enveloppe), très variable selon le réglage mais c'est une voix du synthé que j'aime beaucoup.

    Le workflow :

    On est sur du très lourd en terme de flexibilité avec la Vermona, toutes les voix sont en sortie séparées ou passent dans le mixeur avec la possibilité de rediriger sur deux canaux séparés (L/R). J'utilise la stéréo de manière systématique, non pas pour la stéréo elle-même mais pour rediriger vers une sortie d'effets ou une sortie clean (comme un dry/wet donc) sur ma Steinberg UR44, et le kick est en sortie directe pour faire du sidechain sans avoir à l'isoler au préalable.

    Avec ça je peux plus ou moins tout faire, le setup est simple et intuitif, je rajoute des effets facilement de manière ciblée, c'est un excellent compromis efficacité/polyvalence.

    Pour ce qui est de son utilisation en studio (pas chez moi mais un vrai studio), on récupère chaque drum indépendamment sans se poser de question, un luxe inestimable pour parfaire un mix.

    Une machine qui sait tout faire donc, et en plus le MIDI reçoit la vélocité. Avec un BeatStep Pro et surtout depuis l'update 2.0 (polyrythmie etc.), c'est le feu.

    Finition :

    C'est un tank, fabriqué en Allemagne, la façade est une plaque en alu brossé de 2mm d'épaisseur, les potards ont un très bon feeling et même le bouton d'allumage. Les jacks ? Ancrés dans la façade.

    Pour finir :

    Son prix est dérisoire, c'est devenu la pièce centrale de mon setup. Les voix peuvent tout faire, Vermona propose un véritable couteau suisse, indestructible et qui offre toute sa puissance à portée de main : pas de menu, pas de numérique, que du son et du matériel de qualité pure. Quoi qu'il arrive je suis persuadé que la Vermona est une référence intemporelle qui n'aura pas bougé dans 20 ans, à moins que les ingénieurs de la marque trouvent un détail à améliorer.
    Lire moins
  • cf357cf357

    Devrait être une référence

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 05/11/16 à 23:08
    Les raisons du choix

    Je suis possesseur d'une TR-8, je fais de la techno, donc à priori plutôt exigent sur la qualité des instruments rythmiques. J'ai visionné énormément de démos de la DrumBrute d'Arturia, des Tanzbar de MFB et de la Vermona. J'ai été séduit par la Vermona par rapport aux sons que je cherchais et au workflow que j'ai pu adopter (le choix est très personnel, je ne dénigre pas les autres BAR/Drummachines).
    Pour l'anecdote, j'ai pu voir que deux de mes artistes phares – The Horrorist aka Oliver Chesler, et Ophidian – utilisent la Vermona dans leur setup.

    J'ai fait ce choix plutôt qu'une Elektron, par exemple, car je cherchais une drummachine analo qualitative, "…
    Lire la suite
    Les raisons du choix

    Je suis possesseur d'une TR-8, je fais de la techno, donc à priori plutôt exigent sur la qualité des instruments rythmiques. J'ai visionné énormément de démos de la DrumBrute d'Arturia, des Tanzbar de MFB et de la Vermona. J'ai été séduit par la Vermona par rapport aux sons que je cherchais et au workflow que j'ai pu adopter (le choix est très personnel, je ne dénigre pas les autres BAR/Drummachines).
    Pour l'anecdote, j'ai pu voir que deux de mes artistes phares – The Horrorist aka Oliver Chesler, et Ophidian – utilisent la Vermona dans leur setup.

    J'ai fait ce choix plutôt qu'une Elektron, par exemple, car je cherchais une drummachine analo qualitative, "straightforward", sans une myriade d'options, de séquenceurs, ou autre presets possibles. Je voulais quelque chose qui complète ma TR-8, aux sonorités que j'apprécie mais trop "typées" et avec lesquelles il est difficile d'innover.


    Et alors, ça sonne comment ?

    Je ne regrette ab-so-lu-ment pas mon choix. La DRM1 MK3 répond exactement à mes attentes. Les modélisations des différents instruments sonnent vraiment très bien, avec d'énormes possibilités créatives pour quelque chose d'aussi "minimaliste". J'apprécie notamment les options de decay et bend très généreuses sur la plupart des percus. C'est d'ailleurs ce que j'apprécie peut-être le plus sur cette drummachine : il est possible – et facile – d'obtenir des kicks gras, au basses généreuses, chaudes et granuleuses, avec de belles distortions analogiques et un rendu très propre. Parfaitement adapté à de la musique électronique (au sens large). Notez qu'on peut aussi obtenir quelque chose de très light et sec, hein, des sons dans le registre de la techno minimale.

    Certains modules sont assez étranges et il n'est pas trivial de se les approprier (dans mon cas, je pense au "multi", ou au "snare" qui manquent un peu de customisation au premier abord) mais dans l'ensemble, pas de quoi bouder son plaisir. Pour qui possède suffisamment d'entrées/sorties sur sa table ou carte son, il est par exemple envisageable de router la sortie individuelle des éléments vers un module d'effet ou de traitement pour ajuster la personnalité du module en question, et dès lors, on est proche de la perfection.


    Un workflow adapté à qui ?

    Si je pense que la machine est davantage dédiée à un public "averti", c'est que je pense qu'il faut en effet avoir un petit peu de vécu pour pleinement apprécier la bête. Déjà, il faut y adjoindre un séquenceur à côté, ce n'est donc pas aussi "plug & play" qu'une TR par exemple. Ensuite, même si l'ergonomie est on ne peut plus enfantine, (un knob = une fonction, point) il faut avoir pris le temps de comprendre en quoi tous les snares, même analos, ne se ressemblent pas ; pourquoi préférer ce kick à tel autre ; comment fonctionne le séquençage des Hi-Hats sur 4 notes midi d'après la doc ? Pour qui sait ce qu'il cherche, elle est parfaite et aucune raison d'être déçu.


    Conclusion et materials

    Bref, elle sonne bien, elle est belle, elle est bien finie, elle est efficace, et c'est pourquoi je ne comprends pas qu'elle ne soit pas davantage une référence dans son domaine, au même titre que le son des TR ou Elektron.

    J'ai également fait une vidéo de démo avec la bête :

    Lire moins
  • siyonsiyon

    analogique

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 21/12/14 à 18:36
    bonjour,

    Je l'utilise pour une config techno/hartek, depuis 3 mois. C'est ma première boite à rythme analogique, je trouve le son juste énorme, beaucoup de possibilités en combinant les drum et le kick pour s'approcher de ce que l'on cherche, en revanche je trouve ça limité pour les hat qui ont qand même le même son. Pas encore assez d'expérience dessus mais je ne regrette vraiment pas mon achat pour une première machine.
  • buster keatonbuster keaton

    Simplissime, on joue avec de beaux bruits.

    Vermona DRM1 MKIIIPublié le 27/11/13 à 01:09
    C'est un module de sons de batterie, on peut faire jouer 8 sons différents. Les hi hats étant divisé en deux notes midi chacun, un sequencer pouvant jouer au moins 10 notes est nécessaire au bon fonctionnement de cette batterie/boite à rythme.
    Avec l'option trigger, on peut aussi piloter la drm1 en CV avec un sequencer analo par exemple ou des pads de batterie électronique (à vérifier car jamais tenté). Avec cette option, vous avez des prises pour "gros jack" (désolé pour la technique) pour trigger/déclencher les sons.
    Qu'elle soit séquencé en midi ou en analogique, la drm1 produit des sons 100 % analos.
    On peut aussi jouer la drm1 avec des touches d'allures robuste mais qui, à mon sens,…
    Lire la suite
    C'est un module de sons de batterie, on peut faire jouer 8 sons différents. Les hi hats étant divisé en deux notes midi chacun, un sequencer pouvant jouer au moins 10 notes est nécessaire au bon fonctionnement de cette batterie/boite à rythme.
    Avec l'option trigger, on peut aussi piloter la drm1 en CV avec un sequencer analo par exemple ou des pads de batterie électronique (à vérifier car jamais tenté). Avec cette option, vous avez des prises pour "gros jack" (désolé pour la technique) pour trigger/déclencher les sons.
    Qu'elle soit séquencé en midi ou en analogique, la drm1 produit des sons 100 % analos.
    On peut aussi jouer la drm1 avec des touches d'allures robuste mais qui, à mon sens, ne servent qu'à faire l'édition ou plutot la synthèse du son de percussion, on ne s'y voit pas jouer tout un concert comme ça !
    Au niveau sorties audio, on peut utiliser le mixer de la drm1 et régler la pan de chaque son, ainsi que son volume. Si on utilise les inserts comme étant des sorties séparées, alors le son sortant par sa sortie audio dédiée ne sortira plus par le master. En gros, si on branche un jack mono sur une des sorties séparées, le son ne passe plus par le master, c'est mécanique. Avec un effet en insert, le son va vers le master.
    En utilisant les inserts comme étant des sorties séparées, on peut bien évidemment toujours régler le volume de chaque instruments/sons.
    Je mets une bonne note car cette machine ce veux simple dans le sens ou on lui demande 8 sons isolés, sequençables et avec la possibilité de rajouter un effet différent (et externe, du coup on choisi vraiment!) sur chaque piste/instrument.
    La note n'est pas maximale car d'une part la perfection n'existe pas, et d'autre part j'aurai adoré une possibilité de sequençage des mouvements de potards par un sequencer analo, une sorte d'insert à chaque potard... Là t'aurais eu 10 DRM1 !!!



    UTILISATION

    La configuration générale est on ne peut plus simple !
    Par exemple, la première fois que vous brancherez votre DRM1, vous l'allumez en maintenant deux touches enfoncées (les bonnes !), vous jouez une touche de l'appareil midi branché en IN, la vermona enregistre le canal midi comme étant son canal et la note comme étant celle du kit, vous appuyez sur une autre touche, le drum1 est enregistré à son tour, et ainsi de suite. Il y a une astuce pour les hi hats, si vous en achetez une vous verrez bien !
    Cette manipulation est la plus compliquée avec la vermona, la première fois ça fait bizarre après on est à l'aise, comme le *** (pardon)
    L'édition des sons est facile puisqu'il suffit de tourner les potards et d'appuyer sur le trigger ou un contrôleur midi pour écouter le son/la synthèse. Ce qui est génial à mon sens, et font les critiques de certains, c'est que si vous éteignez votre DRM1, que vous tournez les boutons, quand vous la rallumez, les sons ont changés... Je m'explique, il n'y a pas de mémoire, pas de preset, t'aimes la sonnorité, tu la sample ou tu prends une photo des réglages, c'est comme ça !!! Ce qui est vraiment bien du coup, c'est qu'on a pas peur de faire un saut de valeur à chaque fois qu'on bouge un potard qui aurait une position physique différente de sa position virtuelle... Ouais, on est libre !
    J'ai pas lu le manuel, pour l'astuce du choix du canal midi, merci AF. Faudrait peut-être que je le lise pour mieux comprendre la synthèse mais on en parle après...
    Comme je savais vraiment ce que faisait cette DRM1, je lui mets 10 en ce qui concerne l'utilisation, c'est parfait !



    SONORITÉS

    Les sonorités sont vastes, on passe rapidement d'un son assez réaliste à un son très synthétique.
    On peut lui faire jouer des sons relativement propres comme des sons assez noisy, il y a souvent un bruit blanc au milieu des potards (le bruit étant un potard).
    Je vous invite à regarder une belle photo de bonne qualité pour voir les paramètres de chaque instrument.
    Je parle d'instruments car chaque note est en fait un véritable petit synthé indépendant, les synthés hi hats et drum sont doublés et c'est bien, on en voudrait d'autres... On peut d'ailleurs compléter sa collection avec une DRM1 MK2 qui n'a pas de kick mais a 3 drums (contre 2).
    Détail des sons :
    - Kick : au début j'avais du mal à le rendre "qui tape", c'est bon j'ai compris ! On passe d'un kick long et doux comme une TR808 à un kick dur comme une TR909 ou noisy voire n'étant plus un kick mais un bruit crade... bref, il est top ! Peut-être moins péchu que ma Jomox Xbase09 mais plus sympa, plus sourd mais plus présent.
    - Drum : le module le plus tripant et frustrant car on voudrait en avoir plein ou pouvoir editer les potards au pas à pas. On y fait de jolis tom, des bruit qui vont du cow bell à des sons indus puissants et comme saturés.
    - Multi : dur à utiliser, un peu kitch au 1er abord. Après on s'y fait, on fait de longs sons qui se modulent de aigu à grave ou inversement, ou alors des p'tits clics et on rêve d'un pote sympa qui bouge deux trois potards au hazar, un son si court il ne fera pas de conneries !
    - Snare : elle manque un peu de pêche et on ne peut jouer sur son pitch. Avec les sorties séparées, le problème de pêche est résolu, pour ce qui est du pitch, il est simulé par le filtre et la résonance (à mon sens). Y'a une reverb, c'est con, on peut la mettre avec les insert et je l'aime pas trop.
    - Hi hat : des bruits blanc ou un drôle de son, on passe de l'un à l'autre avec le potard mix. Les sons "drôle", je les aiment pas trop, par contre le bruit blanc est cool, on le torture un peu avec le filtre + résonance et voilà ! Le decay est, selon moi un paramètre important, ici sa course n'est pas assez précise dans les sons courts, je le règle à 1 ou 2 degrés près dans une plage de 0 à 30 degrés, en gros je suis toujours à fond à gauche ou presque !
    - Clap : pareil que snare, il y a une reverb pour moi un peu inutile, disons qu'un autre paramètre aurait été, à mon sens, mieux. Ce son est vraiment sympa, il peut être relativement discret ou alors très présent, un son très sec, surtout filtré sur la table.
    J'ai écris quelques remarques négatives, les sons restent tout de même vraiment biens. Leur qualité n'est pas à remettre en question. Ils correspondent bien à ce que je veux en faire, de l'électro voire du dub. C'est vrai qu'ils peuvent sonner kitch, disons qu'ils sonnent classique ! En même temps, au début c'est ce que l'on recherche, un kick, une snare, un clap des hi hat et c'est parti bon dieu.
    Je met un 9 pour les sonorités car je savais à quoi m'attendre et on découvre toujours de nouvelle chose.


    AVIS GLOBAL

    Je l'utilise depuis 6 mois, je pense assez bien la connaitre, je manque un peu d'expérience pour parfaitement comprendre certains détails mais ça vient. Cette machine est top pour ça, on trouve toujours des nouveaux trucs, des associations de potards qui ont un rendu que l'on maitrise.
    Je parlais de se faire des presets à l'aide de photos, je ne le fais pas, à force, on retient !
    Je l'ai acheté après avoir vu plein de vidéos, pour voir si les sons me plaisais, je ne regrette pas.
    Au niveau rapport qualité prix, si on ajoute moins de 100 euros pour un sequencer type ER1 korg, on a une belle BAR analo, donc oui ça vaut le coup !
    Pas de sous pour une table de mix, c'est pas grave t'as des inserts pour y mettre tes effets guitares... du coup j'en avais pas, j'en ai, un effet d'occaz à 30 euros de temps en temps et on se fait une belle BAR originale.
    J'aime sa simplicité, le fait qu'on en fasse ce que l'on veut avec une table, tel son sur tel effet, égalisé, etc ...
    Je referai ce choix et si j'ai de la place et des sous peut-être que je me payerai une DRM1 MK2 car en équivalant c'est le top !
    Je lui mets 10, c'est toujours elle qui envoi les premiers sons quand j'allume mon soundsystem !
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.