Mackie MR8mk2
+
Mackie MR8mk2

MR8mk2, Enceinte de monitoring active de la marque Mackie appartenant à la série MRmk2.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test La MR, qu'on voit danser...

Test des Mackie MR8 mk2

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail
Award Qualité / Prix 2011

Il y a déjà trois ans de cela, nous avions testé les MR8 de Mackie, pendant accessible des fameuses HR824, et nous avions été plutôt convaincus... La sortie d'une version estampillée mk2 est donc l'occasion pour nous de voir et d'écouter ce qui a bien pu changer...

 

Mackie MR8 mk2

 

 

La gamme d'enceintes chez Mackie est assez simple à appréhender : il existe deux familles, les HR qui représentent le fleuron et les MR qui demeurent plus accessibles financièrement. Chacune de ces familles est composée de deux membres : une enceinte équipée d'un boomer de 8 pouces et une autre plus petite (boomer de 5 et 6 pouces). Après avoir renouvelé sa gamme HR en apposant un mk2 à leur patronyme, c'est au tour des MR de passer par la case lifting. C'est donc avec un certain émoi que nous déballons les MR8 mk2 qui nous ont été confiées.

Nouveau look, dégagé derrière les oreilles

Mackie MR8 mk2

Tout d'abord, le look de l'enceinte a totalement changé, et il nous semble plus réussi. Pas que les anciennes soient moches, mais les mk2 arborent un design plus moderne et plus fin. Plutôt pas mal donc. Côté poids et mensurations, les mk2 prennent 500 grammes (12,5 kg) mais demeurent légèrement moins profondes que leur ancêtre (33 cm contre 35 auparavant, ce qui reste tout de même coquet). Pour le reste, même hauteur (40cm) et largeur légèrement moindre (27,7 cm contre 30 sur les anciennes). Les MR8mk2 restent donc relativement imposantes, surtout par rapport à nos M-Audio DSM2 pourtant équipée elles aussi d'un haut-parleur 8 pouces.

On peut remarquer aussi dès le déballage que les haut-parleurs et tweeters ont changé, pour un modèle 8 pouces avec un cône à courbe hyperbolique pour le woofer et un tweeter de type dôme de soie avec aimant néodyme. Chaque transducteur est amplifié par un ampli AB, de 100 watts pour le woofer et 50 watts pour le tweeter. Le crossover (passage de relai entre les deux transducteurs) de 24 dB/octave est situé à 3 kHz.

Derrière, rien de nouveau

Mackie MR8 mk2

Si la face avant de l'enceinte change radicalement par rapport à l'ancien modèle, on ne peut pas en dire autant de la face arrière qui reste très similaire en proposant les mêmes réglages et la même connectique. À savoir trois entrées : une asymétrique en RCA et deux symétriques en jack TRS et XLR, ce qui est très complet et relativement rare sur des enceintes situées dans cette gamme de prix. On retrouve aussi le même inconvénient que sur les premières séries, à savoir un réglage de volume situé à l'arrière et réglable via un petit tournevis cruciforme : on a déjà vu plus pratique, dommage. De même, le bouton de mise sous tension reste situé sur la face arrière ce qui obligera certains home-studistes à se contorsionner ou à acheter une multiprise dotée d'un interrupteur. On note aussi la présence d'un évent situé à l'arrière, il faudra donc veiller à garder une espace entre les MR8mkII et le mur. De plus, les deux filtres présents ne pourront couper les basses, mais seulement les augmenter de 2 ou 4 dB (shelve à 100 Hz)! Nous conseillons donc de placer ces enceintes relativement loin du mur, sous peine d'avoir un bas du spectre trop développé et de ne pas pouvoir y faire grand-chose... Un autre shelf de +/- 2 dB est situé à 5 kHz afin de couper ou augmenter légèrement le haut du spectre. Le panneau arrière reste donc relativement complet pour une enceinte d'entrée de gamme.

Mais place maintenant à l'écoute en elle-même ! Nous avons comparé les MR8mk2 à une autre paire d'enceintes dotée de haut-parleurs de 8 pouces et bien connue sur AudioFanzine : les DSM2 de M-Audio. Rappelons que ces dernières sont deux fois plus onéreuses. Nous avons placé les enceintes au milieu de la pièce, à au moins deux mètres du mur le plus proche afin de limiter l'effet d'amplification acoustique du bas du spectre.

Écoute

Johnny Cash - Hurt

 

Mackie MR8 mk2

On commence par la chanson «Hurt» interprétée par Johnny Cash, écrite par Trent Reznor de Nine Inch Nails et issue de l’album American IV : The Man Comes Around. Cet album regroupe toute une série de reprises et a été enregistré sous la tutelle de Rick Rubin. La chanson est composée de deux montées en puissance et met en avant la guitare acoustique Martin et la voix de Cash.

Cette dernière est légèrement plus nasale sur les DSM, et l'on ressent aussi plus d'agressivité quand ça commence à compresser au milieu et à la fin de la chanson. On retrouve une bonne image stéréo sur les Mackie MR8mk2 et on a vraiment l'impression que la voix de Cash est face à nous. Sur les guitares, l'équilibre est différent sur les deux enceintes : on a plus de caisse et moins de cordes sur les Mackie, l'inverse sur les DSM. Sur ce morceau, le bas médium est plus beau et plus développé sur les MR8mk2, même si cela reste assez subtil. Avec le boost de +2dB des hautes fréquences sur les Mackie, les différences entre les deux enceintes s'estompent vraiment. Mais les MR8 gardent un bas médium qui laisse résonner les belles guitares et le piano. La voix de Cash reste aussi plus agréable. Lorsque la compression arrive, les DSM restent plus agressives. Nous avons d'ailleurs gardé pour le reste de l'écoute le boost des hautes fréquences enclenché sur les Mackie, car ce réglage nous semble plus adapté à notre pièce.

 

Massive attack - Angel

 

Mackie MR8 mk2

Place désormais au titre «Angel» de Massive Attack, aux basses fréquences (voir très basses fréquences !) plus que généreuses : un véritable crash test !

Les deux enceintes se ressemblent beaucoup sur ce morceau, encore plus avec le boost des aigus activés sur les Mackie MR8mk2. Les basses sont relativement bien rendues sur les deux enceintes, même s'il faut des enceintes bien plus onéreuses pour leur rendre vraiment justice. Malgré tout, les Mackie semblent un peu moins souffrir et se laissent moins déborder par la basse tonitruante de ce morceau. En clair, le bas semble légèrement plus tenu. Le kick reste assez timide sur les deux modèles, mais  semble se détacher plus facilement de la basse et reste légèrement moins mou sur les MR8mk2. Quand les guitares électriques arrivent, elles se détachent plus sur les Mackie, mais cela reste toujours très subtil. C'est un match très serré !

 

Metallica - Enter sandman

 

Place maintenant au métal, avec Metallica et leur tube «Enter Sandman», issu du fameux Black Album sorti en 1991. Sur l'intro, la basse tourne un peu plus sur les DSM et a un peu plus tendance à masquer les multiples couches de guitares. Sur ces dernières, avec toujours le boost des hautes fréquences enclenché sur les Mackie, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Mais sur le bas du spectre, sans pour autant être plus développé, il est plus contenu et plus lisible sur les MR8mk2. Il y a des résonnances indésirables et masquantes qui ressortent sur les DSM et pas sur les Mackie. C'est en revanche plus difficile de les départager sur le haut du spectre. Les cymbales sonnent quand même mieux sur les Mackie, elles restent moins agressives, même avec le boost activé.

 

Gorillaz - Feel Good

 

Mackie MR8 mk2

Passons maintenant au titre de Gorillaz, qui fourmille de détails et qui possède une basse massive. Cette dernière semble plus creuse sur les Mackie, mais du coup elle masque moins le reste du spectre. Le kick est plus sec sur les Mackie, il traine un peu plus sur les DSM. La voix du rappeur se détache mieux sur les Mackie et sur le passage guitare/voix, les MR8mk2 donnent l'impression d'avoir un peu plus d'air sur la voix de Damon Albarn, toujours avec le boost des aigus enclenché. L'image stéréo est sensiblement identique sur les deux paires d'enceintes.

 

Miles Davis - Seven steps to heaven

 

Enfin, on termine avec du Jazz et le fabuleux morceau de Miles Davis, «Seven Steps to Heaven» de l’album éponyme sorti en 1963. La cymbale ride se détache mieux sur les Mackie mais concernant la trompette, c'est plus compliqué de les départager... Nous observons une infime différence, mais de là à désigner un vainqueur... La contrebasse est quasiment identique sur les deux paires d'enceintes et de manière générale, ce morceau confirme qu'avec le boost enclenché sur les MR8mk2, les deux enceintes sont très proches. Rappelons que leur prix l'est moins ! Et si les DSM2 sont supérieures sont certains points (entrées numériques, réglages plus fins...) les MR8mk2 se défendent très bien sur le plan sonore pour un coût bien inférieur... Rajoutons pour finir que les enceintes possèdent un sweet spot assez large et une bonne dynamique, deux bons points.

Conclusion

 

Les MR8 reviennent avec un nouveau look réussi et de nouveaux transducteurs tout en conservant un prix très attractif (environ 500€la paire). La comparaison avec nos DSM2 impose les MR8mk2 comme des moniteurs de référence dans cette gamme de prix. Le son est précis et équilibré, la puissance est largement suffisante et la connectique est complète. On regrettera le fait de ne pas pouvoir couper les basses fréquences et l'utilisateur devra faire attention lors du placement des moniteurs dans la pièce : près d'un mur ou dans un coin, les basses pourraient augmenter considérablement sans possibilité de corriger le problème directement sur l'enceinte. Mis à part cela, les MR8mk2 sont une super affaire pour qui possède une pièce suffisamment grande et environ 500€ sur son compte en banque.

Award Qualité / Prix 2011
Points forts Points faibles
  • Nouveau design très réussi
  • Prix
  • Équilibre sonore
  • Puissance
  • Trois entrées : RCA, Jack et XLR
  • Switch de mise sous tension, évent et volume situés au dos
  • Impossible d'atténuer les basses fréquences
À propos de nos tests