Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Aura-t-on le même son ?
8/10
Partager cet article

À peine avez-vous trouvé vos enceintes de références que vous cherchez déjà une deuxième paire… Quel acheteur compulsif vous faites ! Auratone revient avec ses fameuses 5C ? Bon, ça va pour cette fois-ci…

Auratone 5C Super Sound Cube (2014) : P1070085

Si pendant des années les studios d’en­re­gis­tre­ment se sont équi­pés d’en­ceintes de moni­to­ring toujours plus grandes/puis­santes/fidèles, les années 70 et 80 ont vu arri­ver une nouvelle tendance, celle de s’équi­per d’en­ceintes plus modestes. Le but de ces « grot-box » (boites à crasse, litté­ra­le­ment), était d’avoir une percep­tion du mix plus conforme aux systèmes de diffu­sion de l’au­di­teur final. Car après tout, monsieur Tout-le-Monde a le plus souvent un système de diffu­sion humble ne retrans­cri­vant qu’une partie du spectre et de la dyna­mique. Ces petites enceintes permet­taient alors à l’in­gé­nieur du son de se concen­trer sur l’es­sen­tiel et de s’as­su­rer que le mix se « trans­fère » correc­te­ment sur un auto­ra­dio ou une chaine stéréo bas de gamme.

HIStory

La plus célèbre de ces petites boites à son reste la 5C d’Au­ra­tone, entre­prise crée en 1958 par Jack Wilson, qui s’éver­tua de commer­cia­li­ser sa fameuse petite enceinte jusqu’à sa mort en 2005. Il était âgé de 84 ans. Le vieil homme n’a fort heureu­se­ment pas emporté ses secrets de produc­tion dans sa tombe et son petit-fils, Alex Jacob­sen, a depuis repris le flam­beau en deve­nant à son tour le proprié­taire de l’en­tre­prise.

Auratone 5C Super Sound Cube (2014) : P1070089

2014 fut donc l’an­née du grand retour de la 5C, qui reste entiè­re­ment fabriquée aux États-Unis. Ses dimen­sions sont de 16.5 × 16.5 × 15.2 cm (presque un cube, donc) avec un placage acajou (et une boite en MDF fermée) sur les 4 côtés rappe­lant le tableau de bord de la voiture à papa. L’unique haut-parleur de 4,5 pouces s’in­tègre au centre d’une façade noire mat de l’en­ceinte passive. Car il vous faudra évidem­ment un ampli externe pour alimen­ter la petite via les deux bornes situées à l’ar­rière, Aura­tone conseillant un 25 Watts RMS/50 Watt Peak sous 8 Ohms. Sachez aussi que l’en­ceinte est blin­dée magné­tique­ment, vous pouvez donc ressor­tir vos écrans CRT, bandes et autres disques durs.

Les 5C ayant évolué au cours des décen­nies, celles des années 70 demeurent géné­ra­le­ment un peu plus brillantes que celles des années 80, l’équipe d’Au­ra­tone a dû choi­sir son camp et ces 5C millé­si­mées 2014 se veulent plus proches de celles des 80’s, avec, d’après le construc­teur, un peu plus de hautes fréquences, et aussi un peu plus de basses.

 Mesure et écoute

Il n’y a pas grand-chose d’autre à savoir concer­nant cette 5C 2014, que nous avons compa­rée à deux autres modèles : une Aura­tone « vintage » 5PSC passive (modèle qu’Au­ra­tone ne possède plus, éton­nam­ment) et une Avan­tone (société créée en 2003 par Mr et Mme Avant – aucun lien avec Sophid) MixCubes active. Les enceintes passives ont été alimen­tées par un ampli Crown D-75A et les écoutes et mesures ont été faites en mono dans la control room du U.F.O Studio situés dans les frigos du 13e arron­dis­se­ment de Paris avec l’aide de son hôte, Alexandre Mazar­guil.

Nous avons d’abord effec­tué les mesures au point d’écoute prin­ci­pale et voici les résul­tats, avec en rouge les Avan­tone, en bleu les Aura­tone 5PSC et en vert les nouvelles Aura­tone.

Auratone 5C Super Sound Cube (2014) : Mesure finale

On peut déjà consta­ter que la nouvelle Aura­tone possède un bas moins déve­loppé que les deux autres, et à l’écoute cela se ressent clai­re­ment. L’Avan­tone dispose d’une courbe de réponse en fréquence beau­coup plus acci­den­tée que les deux Aura­tone, et demeure donc a priori moins linéaire avec une dévia­tion beau­coup plus impor­tante, ce qui dans le contexte de mixage ou maste­ring est handi­ca­pant. On note notam­ment un gros creux à 800 Hz et deux belles bosses à 1,5 kHz et 2,5 kHz. Les creux et bosses situées sous ces fréquences sont sans doute plus dus à la pièce qu’aux enceintes.

Auratone 5C Super Sound Cube (2014) : P1070092

Dans le haut du spectre, l’Au­ra­tone cru 2015 demeure un peu plus déve­lop­pée que l’Au­ra­tone vintage à dispo­si­tion et nous remarquons que l’équi­libre est aussi un peu diffé­rent. En effet, la nouvelle reste un peu moins bien équi­li­brée que les anciennes, qui gardent les basses à peu près au même niveau que les hautes fréquences. Il y a une légère incli­nai­son en faveur du haut du spectre sur le modèle 2015.

Nous avons ensuite écouté quelques morceaux que nous connais­sons bien, à commen­cer par « Hurt » de Johnny Cash. Nous remarquons immé­dia­te­ment que l’Avan­tone est moins précise et équi­li­brée que les deux Aura­tone, la dyna­mique est moins éten­due. Il n’y a clai­re­ment pas photo entre les deux marques, et l’écoute confirme complè­te­ment les mesures faites précé­dem­ment. Entre les deux Aura­tone, la diffé­rence dans l’équi­libre du spectre se fait aussi ressen­tir, la nouvelle étant parfois à la limite de l’agres­si­vité dans le haut du spectre, sans jamais l’at­teindre cepen­dant, et l’an­cienne garde un bas plus déve­loppé et équi­li­bré par rapport tau reste du spectre. La voix et la guitare de Cash nous semblent un peu plus natu­relles sur l’an­cienne Aura­tone. Sur « Conso­ler of the lonely » des Racon­teurs, l’Avan­tone est défi­ni­ti­ve­ment hors jeu, avec ses médiums irré­gu­liers. De plus, elles sonnent moins vivantes que les Aura­tone, avec une sensa­tion de son un peu « cartonné ». La nouvelle Aura­tone tire donc bien son épingle du jeu par rapport à sa compé­ti­trice, sans pour autant égaler la version vintage à notre goût. Les deux petites bosses dans le médium et aiguës rendent les guitares élec­triques et les voix légè­re­ment trop agres­sives, et ne donnent pas forcé­ment plus de détails que les anciennes Aura­tone. De plus, le bas du spectre (entre 100 et 300 Hz) est clai­re­ment plus audible et lisible sur l’an­cien modèle. Nous avons terminé notre écoute avec « Libe­rian Girl » de Michael Jack­son, et nous avons pu consta­ter les mêmes choses, avec une Avan­tone souf­frant clai­re­ment de la compa­rai­son avec les Aura­tone, et une version 2015 demeu­rant légè­re­ment moins fidèle que l’an­cienne, notam­ment à cause du déséqui­libre entre le haut et le bas du spectre.

Les nouvelles Aura­tone ne rempla­ce­ront pas nos bonnes vieilles 5PSC qui restent plus équi­li­brées sur l’en­semble du spectre, mais elles enterrent complè­te­ment nos Avan­tone à tout point de vue. De plus, la diffé­rence de prix entre les deux modèles reste tout à fait honnête en regard de la diffé­rence des perfor­mances sonores. Dommage qu’un modèle avec ampli inté­gré n’existe pas pour le moment, car c’est bien pratique parfois…

Conclu­sion

Ces Aura­tone 2015 sont une très bonne surprise, et nous saluons leur « retour » avec enthou­siasme. Leur prix reste tout à fait honnête par rapport à la concur­rence, d’au­tant plus qu’elles sont fabriquées aux États-Unis. Si elles restent légè­re­ment derrière nos modèles vintage 5PSC, elles surclassent les Avan­tone sans aucun doute possible. C’est donc un pari plutôt réussi, et un inves­tis­se­ment à envi­sa­ger si vous cher­chez une paire d’en­ceintes pour complé­ter celles que vous possé­dez déjà. Il ne reste plus qu’au fabri­cant de propo­ser un modèle ampli­fié et nous serons comblés.

8/10
Points forts
  • Le retour de la reine
  • Fabriquée aux États-Unis
  • Vraiment complémentaire d’une paire d’enceintes de monitoring classique
  • Beaucoup plus fidèle que l’Avantone
  • Prix honnête
Points faibles
  • Un poil plus déséquilibrée que la 5PSC
  • À quand une version amplifiée ?
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.