Lâg Rockline - Light
+

Lâg Rockline - Light

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Rockline - Light, Guitare de forme SC de la marque Lâg.


3 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 550 € Argus occasion : 550 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Lâg Rockline - Light

  • Fabricant : Lâg
  • Modèle : Rockline - Light
  • Catégorie : Guitares de forme SC
  • Fiche créée le : 07/10/2006

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

Distribué par Camac - La boîte noire

»

Acheter d'occasion Lâg Rockline - Light

Lâg Rockline - Light Vends Lâg Rockline - Light 550 € »

Avis utilisateurs Lâg Rockline - Light

Note moyenne :5.0( 5/5 sur 3 avis )
 3 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
bpier25/04/2019

L'avis de bpier"Guitare tout-terrain"

Lâg Rockline - Light
Ma Lag Rockline Light doit dater de 1995, donc made in Bédarieux. Elle est un peu différente des autres, comme cela arrivait parfois : elle s'en distingue par l'absence de potard de tonalité et elle n'a pas de micro single coil entre les deux humbuckers. Le corps doit être en tilleul, recouvert d'un vernis noir. L'atout de cette guitare, et je dirai de la série Rockline en général, est d'être de belle facture. Sa lutherie est excellente. Le manche est une autoroute. La touche est scaloppée en fin de course. La guitare est un plaisir à jouer, ce d'autant que son poids (assez léger) est très bien réparti. On peut l'utiliser, debout, pendant des heures sans ressentir la moindre douleur. Un bonheur. Cette lutherie de bonne facture est un très gros avantage. Car, en changeant les micros d'origine (pas terribles sur la Light, notamment le neck Kent Amstrong), mais aussi le Floyd sous licence (un single lock qui ne tient pas très bien l'accord) par un Floyd de marque, vous vous retrouvez avec une guitare qui n'a plus rien à envier aux modèles haut de gamme. En Floyd, je conseillerai un Schaller Tremolo qui présente exactement les mêmes dimensions. Dans ce cas, prenez un block en 37 (très important, sinon il dépasse de la caisse à l'arrière !) et un sillet R3. Voilà pour les premiers conseils, sachant qu'un autre utilisateur (lire dans les avis ci-dessous) a lui réussi à installer un Floyd Rose original. Ne perdons pas de vue que Schaller fabriquait les Floyd Rose originaux et vend ceux sous sa marque nettement chers moins alors qu'ils sont d'aussi bonne qualité. Pour ma part, j'ai donc logiquement installé un Schaller qui tient merveilleusement bien l'accord. J'ajoute que la défonce de la Rockline ne semble pas assez grande pour laisser passer les vis de blocage du Floyd Rose original, lors de tirés vers les aigus. Voilà pour les premiers conseils.

Si la plupart de ses utilisateurs sont des amateurs de metal, il ne faut pas s'y méprendre : la Rockline est à l'aise dans pas mal de styles, selon les micros, dont vous l'équiperez. Le micro bridge d'origine est efficace pour le rock et le blues. Il a un bon niveau de sortie. Non marqué, ce pourrait être un Semour Duncan, voire un Dimarzio Tone Zone comme dit dans un autre avis plus bas, mais je ne l'affirme pas. Dans tous les cas, le micro bridge est d'ancienne génération, donc difficilement splittable sans le bricoler. Pour ma part, j'ai équipé la guitare de deux humbuckers Dimarzio récents, donc splittables (un Air Norton en neck, un D-Sonic en bridge), qui sont des micros à fort gain (et excellents). Motif : il ne fallait pas que cette Rockline fasse doublon avec mes autres guitares. En outre, j'ai installé à la place du sélecteur 5 positions d'origine un Superswitch 5-way qui me permet de disposer d'une palette de sons d'une part de meilleure qualité et d'autre part un peu plus vaste : HB neck les deux bobines / neck & bridge une bobine de chaque, celles de l'extérieur / neck et bridge les deux HB ensemble / neck & bridge une bobine de chaque, celle de l'intérieur / bridge les deux bobines. Ce qui donne trois gros sons et deux plus claquants, proches de la strat. Bref, une très belle acquisition qui peut faire office d'unique guitare, dès lors qu'on prévoit au moins de changer le micro neck et le Floyd. Cela étant fait, vous aurez entre les mains un instrument haut-de-gamme, à un prix défiant toute concurrence. À l'époque, la rockline était, du point de vue de sa conception, très proche de la sublime Hamer Californian Elite USA, sans les 27 cases (juste 24).
»
AcX08/11/2010

L'avis de AcX"Lâg Rockline Light 1992/93"

Lâg Rockline - Light
Fabriquée en France, à l'atelier de Toulouse en 1992/93. Le corps est en peuplier.
Switch 5 positions, une tonalité et un volume.
Micros d'origine :
un DiMarzio Tone Zone au chevalet,
un simple
un humbucker Sky Pickups / Kent Armstrong.
Le manche vissé en érable est parfais, une autoroute comme sait en produire Lag, et les 24 cases sont parfaitement accessibles. Le profil est très agréable, assez mince, à l'opposé d'une Les Paul dans le genre !
La touche est en palissandre, douce et fluide.
Le vibrato bien précis, développé sous licence Floyd Rose possède un aménagement permettant de ne pas couper la boule des cordes.

UTILISATION

Le manche est excellent. 24 cases parfaitement accessibles grâce à un talon très profilé.
Les frettes sont parfaites, avec des intonations justes et précises, le diapason de chaque corde est bien calibré.
L'ergonomie est un des points forts : on peut en jouer pendant des heures assis ou debout grâce à un corps parfaitement chanfreiné aux bons endroits : aucune fatigue ou douleur au niveau des poignets, des bras ou du bassin. Le poids est dans la norme, et avec un bon réglage de sangle, on ne sent plus la guitare au bout d'un moment. Elle fait corps avec l'utilisateur.
Les sons sont très polyvalents, mais en changeant les micros d'origines, on peut obtenir le must des musts
La guitare à vide possède un très bon son que l'on pourrait exploiter avec les bons micros. Le sustain est excellent.


SONORITÉS

le son est ultra puissant, les aigus claquent et avec de bons réglages d'ampli, les basses vous arrachent les tripes. Il manque toutefois de la précision, le son bave quelque peu quel que soit le réglage.
Jouée sur un peavy chorus 70 pour ma part, ça défonce.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis 17 ans ! Et je n'ai rien à en redire. Je referais le même choix sans hésiter. Mais à l'achat aujourd'hui elle me coûterait trop chère car il faudrait qu'elle soit faite en France et par un luthier de Lâg pour retrouver le même produit d'origine..
On la trouve rarement en occasion. Faut pas hésiter !
Si vous la trouver à moins de 1000€ on sait jamais, faut la prendre tout de suite !

Merci à Voivod K dont j'ai récupéré des passages pour aller au plus vite ;o)
»
Voivod K31/10/2008

L'avis de Voivod K"Au top une fois upgradée"

Lâg Rockline - Light
Guitare fabriquée en France, à l'atelier de Toulouse en 1995. Le corps est en tilleul il me semble, sans en être très sûr. La mienne a une finition noire brillante du plus belle effet, sauf quand il y a mes traces de doigts ! Le verni a tenu plus de 10 ans, et je pense qu'il tiendra encore une petit décennie ! Un switch 5 positions, une tonalité et un volume.
Micros d'origine : un DiMarzio Tone Zone position chevalet, un simple et un humbucker Sky Pickups / Kent Armstrong. J'ai remplacé le Di Marzio par un EMG 89 actif splittable via un push-pull faisant office de tonalité, c'est le jour et la nuit. A l'avenir, je changerai l'EMG 89 par un EMG 81 et je placerai le 89 à la place du Humbucker en position manche. Les micros Sky manquent cruellement de patate et de corps, à changer obligatoirement par des micros dignes de ce nom. Le manche vissé en érable est nickel, une autoroute comme sait en produire Lag, et les 24 cases sont parfaitement accessibles. Le profil est très agréable, assez mince, à l'opposé d'une Les Paul dans le genre ! La touche est en palissandre, elle est douce et assez grasse. Ca ne vaut pas l'ébène, mais c'est tout à fait correct.
Le vibrato développé sous licence Floyd Rose possède un aménagement permettant de ne pas couper la boule des cordes. Il est précis mais un peu raide : un véritable Floyd Rose USA est quand même bien plus efficace, mais c'est tout à fait correct pour ce genre d'instrument, loin du très haut de gamme de chez Lag.

UTILISATION

Le manche est excellent même si on sent qu'il aurait pu être encore meilleur avec un verni encore plus doux. 24 cases parfaitement accessibles grâce à un talon très profilé. Aucun souci là dessus. Les frettes sont parfaitement bien en place, les intonations sont justes et définies, le diapason de chaque corde est bien calibré. L'ergonomie est un des points forts : on peut en jouer pendant des heures assis ou debout grâce à un corps parfaitement chanfreiné au bons endroits : aucune fatigue ou douleur au niveau des poignets, des bras ou du bassin. Le poids est dans la norme, et avec un bon réglage de sangle, on ne sent plus la guitare au bout d'un moment. Elle fait corps avec l'utilisateur.
Les sons sont très polyvalents, mais les micros d'origine laissent à désirer. Avec un EMG 89, la guitare s'exprime beaucoup mieux : les aigus sont percutants et les graves ronfles. La guitare à vide possède un très bon son que l'on pourrait exploiter avec les bons micros. Le sustain est bon sans être excellent.
Evidemment, à utiliser avec un ampli digne de ce nom. Pour avoir essayer ma guitare sur un Mesa Boogie Mark IV, je peux vous dire que ça la transcende !!! Les quelques points obscures disparaissent et vous redécouvrez votre guitare à condition de la brancher sur du bon matos.
Seule condition à votre bonheur : changez les micros et payez vous un bon ampli ! Une fois ceci fait votre Rockline Light sonnera Heavy !

SONORITÉS

Jouant essentiellement du Metal (Death Metal en plus, celui qui tâche le plus), je m'éclate très bien sur cette guitare (ma première d'ailleurs) qui reste ma principale arme avec une Jackson Kelly Pro. Etant soliste et ayant de fortes tendances à la branlette technico-vertigineuse, cette guitare constitue un très bon choix, même si je commence à atteindre les limites de la bête concernant la précision sonore et l'attaque. Encore une fois, les choix de micros et l'ampli en bout de chaîne contribueront à avoir le son qui tue. Une guitare de merde sonnera de la merde même sur un bon ampli, ce n'est pas le cas pour cette Lag, on est rassuré !
Pour ma part, j'utilise l'EMG 89 à outrance (équivalent du EMG 85 lorqu'il n'est pas splitté), le son est ultra puissant, les aigus claquent et avec de bons réglages d'ampli, les basses vous arrachent les tripes. Il manque toutefois de la précision, le son bave quelque peu quel que soit le réglage.



AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis déjà 10 ans : j'ai fait mes premières armes sur guitare électrique avec cette Rockline Light et franchement, pour 4990 francs à l'époque, je n'ai aucun regret tellement j'ai pu progresser et m'éclater avec cette guitare, ce qui est encore le cas aujourd'hui. Je ne troquerai pas cette Lag contre une autre dans la même gamme de prix, jamais !!! Avec le peu de moyen dont je disposais en l'achetant (j'ai mis toute ma fortune dans ce modèle), je referai le même choix les yeux fermés tout en changeant tout de même les micros d'entrée...
Actuellement j'économise pour m'offrir sa grande soeur, à savoir un modèle Lag Arkane Absolute Custom que je ferai pleurer avec un bon Mesa Boogie Rectifier !

UPDATE 22 juillet 2009 :
La guitare a été profondément "retravaillée" : EMG 81 en position chevalet, EMG 89 passé en position manche, micro central shunté avec un modèle factice (design EMG S mais avec rien dedans !), changement des boutons (ceux en plastique noir genre Fender sont vraiment à chier) pour des modèles métalliques chromés (avec celui de tonalité en push/pull pour pouvoir splitter le 89), électronique revisitée, c'est à dire avec switch 3 positions au lieu du 5 positions désormais inutile, polissage léger des frêtes et pour finir, le must : le remplacement du vibrato Lag sous licence pour un véritable Floyd Rose Original. Résultat : on obtient une bête de course digne d'un haut de gamme de n'importe quelle marque de guitare respectable. Contrairement à ce qui est écrit un peu plus haut, je la fais pleurer dorénavant avec un 6505+ Peavey, et c'est "nirvanesque" !

En gros, on rattrape les points noirs de cette guitare (micros & accastillage) et on obtient le top.
Pour infos : 2 micros EMG (81 + 89) achetés d'occasion mais quasi-neuf = 150 euros, un Floyd Rose Original = 215 euros, deux boutons chromés + un sélecteur robuste = 20 euros, 6 mécaniques de qualité = 75 euros, un bon luthier sympa pour la totale = 150 euros.
La customisation totale = environ 610 euros. Vous trouverez n'importe quelle Lag Rockline d'occasion à 400 euros de nos jours, et avec tout ça, vous avez une gratte Made In France customisée pour 1000 euros qui vaut largement une ESP MII, une Jackson Soloist ou autre Ibanez JS. Par ailleurs, j'ai acheté voici quelques temps une Lag Rockline Standard (à 470 euros, état neuf !) que j'ai customisé de la même manière (sauf le vibrato Schaller et les boutons d'origine) avec un kit EMG SL20 Steve Lukather (EMG 85 + 2x EMG SL custom). Inutile de vous dire qu'à ce train là, je les collectionne...
»

Images Lâg Rockline - Light

  • Lâg Rockline - Light
  • Lâg Rockline - Light
  • Lâg Rockline - Light
  • Lâg Rockline - Light

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : rockline light, rocklinelight, rockline light

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.